VOTE | 116 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#202 : Situation de crise

Après avoir découvert le corps de Nasedo, Max court alerter Isabel et Tess. Tous trois emportent son cadavre et tentent d’utiliser les pierres de la chambre d’incubation pour le ramener à la vie. En vain. Max et ses amis sont maintenant seuls face à ce mystérieux ennemi…

Popularité


4.33 - 3 votes

Titre VO
Ask Not

Titre VF
Situation de crise

Première diffusion
09.10.2000

Première diffusion en France
04.08.2001

Photos promo

Maria DeLuca (Majandra Delfino) & Courtney Banks (Sara Downing)

Maria DeLuca (Majandra Delfino) & Courtney Banks (Sara Downing)

Kyle Valenti (Nick Wechsler)

Kyle Valenti (Nick Wechsler)

Liz Parker (Shiri Appleby) & Max Evans (Jason Behr)

Liz Parker (Shiri Appleby) & Max Evans (Jason Behr)

Isabel Evans (Katherine Heigl) & Tess Harding (Emilie de Ravin)

Isabel Evans (Katherine Heigl) & Tess Harding (Emilie de Ravin)

Diffusions

Logo de la chaîne The WB

Etats-Unis (inédit)
Lundi 09.10.2000 à 21:00

Plus de détails

Ecrit par : Ronald D. Moore
Réalisé par : Bruce Seth Green


Guests :
Jim Ortlieb ... Nasedo
Desmond Askew ... Brody Davis
Gretchen Egolf ... Vanessa Whitaker
Sara Downing ... Courtney

L’épisode commence au Crashdown, Isabel, Maria, Tess et Liz sont en train de danser dans le Crashdown. Assit un peu plus loin sur le bar, Michael ne lâche pas maria des yeux, et bien qu’il essaie d’être discret elle le remarque. Maria se renseigne sur où en sont les choses entre Liz et max et cette dernière lui avoue avoir eut un flash. Au même moment Max arrive torse nu après avoir courut dans le Crashdown.

A bout de souffle, il leur annonce la mort de Nasedo. Devant L’état de max, Michael prends les rênes et décide de mener Nasedo dans la grotte afin de le ramener à la vie avec les pierres de guérison. Il demande aux humains, a savoir Liz Alex et Maria de rester dans le Crashdown, refusant visiblement de les mêler a cette histoire.

Plus tard, dans la chambre d’incubation, Max, Michael, Isabel et Tess se rendent compte que cette foi ils ne pourront pas ramener Nasedo avec les pierres. Il se transforme en poussière sous leurs yeux, même si Tess ne veut pas y croire. Michael établit un rapprochement entre els skins, leurs ennemis mentionnés par Nasedo a Max et le bout de peau qu’il a trouvé dans le désert (en anglais skins veut dire peau).

Le lendemain matin, Kyle fait son retour dans la série. Il revient d’un centre de football et son père vient le chercher avec deux heures de retard. Il était occupé avec la mort de Nasedo. Kyle semble tout sauf concerné par la mort de Nasedo et l’affaire extraterrestre. Il sort une citation bouddhiste et dit a son père qu’il ne veux pas laisser les « petits hommes verts » envahir sa vie.

Au lycée cette foi. Michael se plain auprès d’Isabel du plan de Max qui est d’agir comme tout le monde dans Roswell. Isabel, énervée, demande a Michael de se plaindre directement a max et d’arrêter de la prendre a témoin. Au même moment Max arrive et Michael part. Isabel fait remarquer a max qu’elle n’a pas envie de finir en poussière avant de partir elle aussi.

Max découvre sans le faire exprès un nouveau pouvoir : celui de faire un écran plasma vert de protection. Il se rend ensuite à son cours d’histoire. Le thème : la guerre froide et la crise des missiles a Cuba. Pendant tout le long de l’épisode à travers le cours d’histoire max est comparé à Kennedy pendant la crise de 62.

Après les cours il regagne l’UFO center ou un jeune homme du nom de Brody Davies lui annonce qu’il est son nouveau patron et que Milton lui a vendu son centre. Il le renvoie chez lui un peu sèchement en lui disant qu’ils n’ont pas besoin de lui.

Il prend donc la route de chez lui quand il croise Tess au parc qui n’a pas l’air d’aller bien. Il lui propose de la raccompagner.

Au même moment, Liz et maria se promènent en voiture. Maria essaie de faire comprendre a son amie que si elle est amoureuse de max elle doit être avec lui et ouvrir les yeux. Elle lui assure que Max se fiche de Tess et que Liz et tout ce qui compte. A ce moment ils voient Max et Tess se promener dans les rues.
Tess apprend à Max qu’elle a apprit grâce a Nasedo à se rappeler leur monde, elle lui propose de l’aider à s’en souvenir et il accepte sans grande conviction. La jeune femme lui dit que dans leur autre vie il n’aimait qu’elle et il lui répond explicitement qu’il a oublié tout ça.

Il entendent un bruit dans la maison et trouvent une peau de skins. Désormais il est dangereux pour Tess de vivre chez elle.

Ils se rendent donc chez Valenti qui accepte de recueillir Tess en attendant d’avoir une autre solution. Kyle a donc la surprise de sa vie en la voyant dormir en petite tenue sur le canapé le lendemain matin.

Liz se rend au bureau de Whitaker pour y travailler. La femme lui demande si Pierce appelé. Liz lui répond qu’il a laissé un message en lui disant que tout était finit entre eux car elle sait très bien que comme Nasedo avait prit l’apparence de Pierce, celui-ci étant mort il ne risquait pas de revenir.

A l’UFO center, Max découvre un objet hexagone avec des signes extraterrestres et sur l’écran d’ordinateur de Brody, il remarque qu’il fat des recherches sur un signal émis le 14 juillet dans le désert de Roswell. Brody le voit en train de fouiller dans ses affaires et le renvoie.

Maria rend visite à Liz au bureau de Whitaker. Elle essaie de lui expliquer ce que Max et Tess faisaient ensemble la veille et Liz lui demande de ne pas lui chercher d’excuse. Maria lui dit qu’elle a envie qu’ils soient ensemble et très heureux et Liz lui demande de la laisser travailler et de ne pas mettre son nez dans ses affaires.

Liz découvre Whitaker en train de se saouler avec une mine dépressive en jetant tous els dossier de l’unité spéciale du FBI. Elle lui avouer vouloir se détacher de Liz et elles ont une discussion a propos de leur relations amoureuses. Liz en viens a parler de Tess qui a resurgit dans la vie de Max et avoue qu’elle la déteste. Au passage Whitaker lui demande le nom de « cette petite garce » et Liz le lui donne puis le téléphone sonne et elle va répondre. Whitaker change d’expression et répète le nom de Tess comme si il lui disait quelque chose.

Kyle entre dans sa chambre et découvre Tess en train de lire ses magazines érotiques, vêtue de son maillot de sport. Elle a par la même occasion apprit qu’il était bouddhiste et se moque de lui. Kyle à bout de nerf lui dit qu’il était paumé et que les petits hommes verts ont envahi son monde. Tess, vexée lui avoue alors qu’elle aussi est perdue car elle est sans famille, sans amis et avec uniquement trois autres personnes comme elle sur terre donc qu’elle ne voit pas bien comment ils pourraient se comprendre. Kyle se rend compte qu’il a été dur.

Max explique à Michael et Isabel ses trouvailles à l’UFO center. Michael pense immédiatement que Brody est un skins et qu’il a tué Milton pour mieux les espionner. Il est aussi persuadé que c’est le skins qui a tué Nasedo. Max propose de demander a Valenti de faire des recherches sur ce qu’est devenu Milton, mais Michael dit que ce sera trop long. Il s’énerve et Isabel essaie de tempérer le débat des deux jeunes hommes. Michael veut aller a l’UFO center mais Max refuse. Michael demande donc a Isabel de les départager ce qu’elle refuse de faire. Max impose alors son avis. Michael se tourna vers Max et lui dit que même s’il ne se rappelle pas de leur autre vie il était son second et qu’il était pratiquement sur qu’il l’écoutait.

Comme on pouvais s’y attendre Michael désobéi a Max et se rend à l’UFO center. Le pentagone extraterrestre se met en marche dans les mains de Brody et envoie un rayon qui propulse Michael. Blessé au ventre il a quand même le temps de fuir avant que Brody ne le voie.

Il retourne chez Max et Isabel. Cette foi la jeune femme est passé de son coté et est certaine que Brody est le tueur extraterrestre. Max leur dit qu’il ne veut pas que l’un de deux soit blessé. Isabel en conclu donc qu’il faut tuer Brody.

Le lendemain, Max sort d’un nouveau cours d’histoire, il demande a maria comment Kennedy a pu savoir ce qu’il fallait faire. La jeune femme s’emble se fiche royalement de ses histoire d’histoire et lui dit qu’elle sait comment devenir un bon dirigeant après lui avoir dit que Liz et elle l’avaient vu avec Tess la veille. Max lui explique que c’est Liz qu’il aime. La jeune femme lui répond qu’elle le sait car il lui a répété tout l’été et lui demande de faire quelque chose à ce propos, même si les choses sont tendues a cause des skins. Elle lui demande de suivre son cœur, convaincue que c’est ce que font tous els grand dirigeants.

Max, Michael et Isabel avancent dans l’UFO center. Max revoit des flashes de torture et de violence. Il fait face à Isabel et Michael et leur dit qu’ils ne tueront pas Brody. Il se rend donc voir Brody seul et apprend que Brody dit s’être fait enlever par un extraterrestre. Max prétend qu’il lui est arrivé la même histoire et Brody lui dit qu’il s’en doutait. Lors de son enlèvement Brody a été miraculeusement guérit d’un cancer de la moelle épinière. Depuis lors il essaie de rétablir le contact avec des extraterrestres. Quand au pentagone il l’a acheté dans une boutique.

Max Michael et Isabel ressortent de L’UFO center. Isabel passe un bras autour du cou de son frère et Michael réalise qu’il a eut raison. On se rend compte qu’ils sont observés par un skins.

Au Crashdown, Max, Isabel, Tess et Alex sont assis à une table, Max et Isabel leur racontent l’histoire avec Brody. Kyle entre dans le Crashdown et appelle Tess. Il lui dit que comme elle est temporairement chez lui il lui laisse sa chambre. Elle le remercie et revient à la table.

Au bar, Courtney drague Michael en lui disant que les piercings lui iraient bien. Maria l’expédie servir une table, folle de jalousie et Michael retourna a ses fourneaux en évitant Maria.

Liz entre dans le Crashdown et Max se lève pour aller la rejoindre. Il lui dit qu’il ne peut pas l’oublier, qu’il se fiche de son destin et de sa planète, que tout ce qui compte pour lui c’est elle. Elle le regarde retourner s’assoire a sa table et maria qui a tout entendu s’approche et dit qu’il ferait un grand dirigeant. Tess fait remarquer a Max que leur problèmes son loin d’être résolus.

Courtney va dans les toilettes sois disant pour se repoudrer. En réalité elle retira la peau de son visage : c’est une skins.

202 situation de crise

 

(L'épisode commence au Crashdown. Isabel met de la musique en utilisant son pouvoir sur plusieurs CD. Puis elle rejoint Maria et Tess qui dansent. L'action splitte entre la petite fête au Crashdown et Max qui court à travers la ville pour rejoindre ses amis au restaurant, afin de leur dire ce qui est arrivé à Nasedo)

MARIA: Il me regarde? Hein!

(Liz regarde Michael qui jette des regards furtifs à Maria. Elle le lui dit)

MARIA: Viens avec moi.

LIZ: Arrête.

MARIA: S'il te plaît.

LIZ: Maria, je veux pas.

(Liz rejoint Maria pour danser alors que Tess s'assoit)

MARIA: Et toi, tu en es où avec Max?

LIZ: Nulle part.

MARIA: Ah! Ah! J'ai vu comment tu l'as regardé. T'as eu un flash?

(Liz sourit)

MARIA: Oh! Je le savais.

(Nous voyons Max qui continue de courir comme un fou, dans les rues de la ville. Il bouscule un homme qui rangeait des chaises, s'écroule sur une table puis se relève, traverse une rue où il manque de se faire renverser par des voitures et finalement, arrive au Crashdown. Une fois à l'intérieur, il s'effondre sur le sol, en respirant difficilement)

TESS: Max!

MAX: Nasedo est mort.

MICHAEL: Quoi?

MAX: Il est venu me voir. Il était... il était blessé. Il m'a dit que c'était un autre extraterrestre et qu'on était tous en danger. Il était là... Il est mort dans mes bras. Il... Il est mort dans mes bras.

ISABEL: Oh, mon Dieu!

MICHAEL: Il faut qu'on l'emmène à la chambre d'incubation. On va le faire revivre avec les pierres. Max, où est-il? Où est Nasedo?

MAX: Dans ma chambre.

ISABEL: Il est mort là-bas?

MICHAEL: Où est la Jeep?

ISABEL: Derrière. Je vais chercher les clés.

LIZ: Max! Max, tu es blessé.

(Liz regarde Tess faire disparaître les blessures du visage de Max)

ALEX: Mais, qu'est-ce qu'on fait nous?

MICHAEL: Rien. Rentrez chez vous.

MARIA: Mais si jamais l'autre extraterrestre débarque, il faudra bien qu'on fasse...

MICHAEL: Faites ce que je dis.

TESS: C'est pas toi qui commandes.

MICHAEL: Si, pour l'instant, c'est moi. Faut y aller Max. Allez!

(Le groupe arrive à la grotte avec Nasedo. Ils utilisent les pierres qui s'illuminent puis s'éteignent)

TESS: Ça ne marche pas. Pourquoi ça ne marche pas?

MAX: Cette fois, le phénomène nous dépasse. On ne pourra pas le faire revenir.

TESS: Il doit vivre. On a besoin de lui.

ISABEL: Je suis désolée, Tess.

MICHAEL: Tu dis qu'il a parlé d'un autre extraterrestre. Qu'est ce qu'il a dit exactement?

MAX: Qu'on était tous en danger, que les Skins étaient parmi nous.

MICHAEL: "Skins". Ça veut dire peau.

MAX: Quoi?

MICHAEL: J'ai vu un truc quand la police a fouillé l'endroit où il y avait les ossements. C'était comme une peau de serpent. Je l'ai prise et elle est partie en poussière.

ISABEL: Regardez.

(Le corps de Nasedo se décompose lentement pour devenir poussière)

TESS: Qu'est-ce qu'on va faire, Max?

(Générique)

(Un car arrive à la gare routière de Roswell. Kyle en descend. Il a passé l'été à faire un stage de foot. Il cherche son père, qu'il ne voit nulle part. Deux heures plus tard, le shérif Valenti se montre enfin)

SHÉRIF: Kyle!

KYLE: J'suis là!

SHÉRIF: T'as l'air en forme, dis-moi? J'suis un peu en retard.

KYLE: Un peu, oui.

SHÉRIF: Alors! Ce stage de football?

KYLE: Ça s'est bien passé. Tu... t'as deux heures de retard là.

SHÉRIF: Je sais, oui. Je sais. Mais il se passe pas mal de choses en ce moment. Tu te souviens que je t'avais parlé d'un homme qui protégeait Tess?

KYLE: Oui, Noriega?

SHÉRIF: Nasedo.

KYLE: Oui, c'est ça, oui.

SHÉRIF: Il... Il a été tué hier soir... par un autre extraterrestre.

KYLE: Mon corps vacille, ma volonté cède à la fatigue, j'ai perdu mon chemin et je n'entends plus que les sauterelles chantant dans le lointain.

SHÉRIF: C'est quoi ça?

KYLE: C'est rien.

SHÉRIF: Ça va Kyle?

KYLE: Oui, mais je... j'ai pas envie que tes p'tits hommes verts reviennent et me prennent la tête.

SHÉRIF: Ils méritent quand même... un minimum de reconnaissance de ta part. Je te rappelle que Max Evans t'a sauvé la vie.

KYLE: Oui, c'est humain ça. Tu oublies que c'est à cause de lui que je me suis pris une balle. Mais c'est pas grave. Je ne suis pas dans le coma, je peux encore jouer au football, alors... tout baigne.

(Kyle se dirige vers la voiture, laissant le shérif avec une expression perplexe sur le visage)

(Michael et Isabel discutent dans les couloirs du lycée, devant le casier de celle-ci)

MICHAEL: Reprendre les cours. C'est vraiment un super plan!

ISABEL: Oh! Ne recommences pas, j'ai pas envie de parler de ça.

MICHAEL: Tu sais que le tueur est peut-être ici... qu'il nous attend au détour d'un couloir... et nous, qu'est-ce qu'on fait? Eh bien! On reste là, on attend qu'il nous cueille.

ISABEL: Michael, arrêtes de me parler de ça, d'accord? Et arrêtes de me prendre à témoin, ça m'énerve. T'as un problème, va voir Max. C'est lui le chef.

MICHAEL: Si on ne fait rien, on va tous se faire tuer à cause de lui.

(Max les rejoint)

MICHAEL: Bonjour. Vous n'avez pas entendu sonner.

(Michael part)

MAX: On s'en tient à ce qu'on a dit. Tant qu'on ne sait pas à quoi on a affaire, on se mêle aux autres, et puis on attend.

ISABEL: J'espère que t'as raison. Je me vois mal en poussière.

(Max marche dans les couloirs. Nous le voyons à travers les yeux d'un Skins. Max sent qu'il est suivi et ralenti sa marche avant de s'arrêter et de faire demi-tour pour regarder qui le suit. C'est alors qu'il voit la porte de la réserve se refermer. Il se dirige vers la salle, approche délicatement sa main de la poignée puis ouvre brusquement la porte. A l'intérieur de la pièce, une personne se retourne avec un chalumeau allumé à la main, alors, Max pour se protéger déploie un champ d'énergie. Quand il réalise finalement que la personne devant lui est un... soudeur portant un masque)

(Le soudeur enlève son masque et le regarde bizarrement)

SOUDEUR: C'était quoi ça?

MAX: Je sais pas.

(En cours d'histoire, le professeur parle des compétences de commandement de John F. Kennedy, lors de la crise des missiles)

LE PROFESSEUR D'HISTOIRE: Etre un leader, qu'est-ce que cela signifie? Nous sommes en 1962. John Kennedy est encore un jeune homme. Les Soviétiques pensent qu'il est manipulable, et la grande majorité des Américains est de cet avis. C'est dans ce contexte que, John Kennedy va avoir l'occasion d'affronter les Soviétiques, et éviter au monde de basculer dans la guerre nucléaire. Nous allons passer la semaine à étudier la crise des missiles, en détail, et je souhaite que vous pensiez à John Kennedy, l'homme. Que vous pensiez à ce que ça représente d'avoir le destin de toute une nation entre ses mains. Que vous imaginiez que pendant un temps la moindre de vos décisions prend une telle importance en période de crise, qu'elle peut signifier... la fin du monde.

(Max arrive à l'UFO Center. Il y a des déménageurs qui déplacent des containers. Brody Davis, le nouveau propriétaire, vient à sa rencontre)

BRODY: Vous êtes Max Evans?

MAX: Oui. Qui êtes-vous?

BRODY: Brody Davis. Votre nouveau patron.

MAX: Je comprends pas. Milton ne m'a pas dit...

BRODY: Milton est parti. Je lui ai tout racheté.

MAX: Il vous a vendu son centre? Mais il ne vivait que pour ça.

BRODY: Alors, il a changé.

MAX: Et, qu'est-ce que vous faites, là?

BRODY: Je fais venir du nouveau matériel. On n'a pas besoin de vous, alors, rentrez chez vous.

MAX: Mais je n'ai pas terminé mon...

BRODY: J'ai dit, rentrez chez vous. Evans! Si on vous pose des questions, vous n'avez rien de vu de tout ça.

(Max rentre chez lui lorsqu'il voit Tess assise sur un banc en train de contempler les étoiles)

TESS: Bonsoir, Max.

MAX: Bonsoir. Ça va?

TESS: Non. Il a essayé de me préparer à cette éventualité. Il disait qu'il se pourrait très bien... qu'à l'avenir il ne soit plus là et que je serai livrée à moi-même. Mais... pour moi... il ne pouvait pas disparaître, avant qu'on soit rentré chez nous.

MAX: Quand tu dis chez nous, ça veut dire...

TESS: Chez nous.

(Maria et Liz sont dans la voiture de Maria)

MARIA: Moi, je suis sûre que bientôt, tu vas ouvrir les yeux.

LIZ: Oh! J'ai les yeux ouverts.

MARIA: Ils sont ouverts, mais tu ne vois rien. T'es complètement amoureuse de lui, au point que tu ne peux pas te passer de lui.

LIZ: Non. C'est faux. J'ai pris mes distances. Par rapport à lui, à elle et à ce qu'ils ont décidé quand il y a eu...

MARIA: Arrêtes. Elle n'est rien pour lui. Elle n'existe pas. Il se fiche complètement de Tess. Pour Max, il n'y a qu'une chose qui...

(Maria, tout en conduisant, voit Max et Tess marchant dans la rue)

MARIA: Ah! Non!

(Liz regarde par la vitre et les voit ensemble)

MARIA: Liz...

LIZ: Non, c'est pas la peine, je sais ce que tu vas me dire, alors... surtout ne dis rien

(Retour à la discussion entre Max et Tess)

MAX: Tu... tu te souviens de notre monde?

TESS: Pas tout à fait. Des images me reviennent. Des impressions, des sentiments.

MAX: Comment?

TESS: Nasedo avait eu le temps de m'apprendre à restituer certains souvenirs. Si tu veux, je pourrais te les montrer.

MAX: D'accord.

TESS: "D'accord Tess. Fais, ce que tu veux mais ne me touche pas". C'est pas grave, je sais ce que tu éprouves pour moi... et ce que les autres pensent de moi.

MAX: Ne crois pas... que je te déteste, au contraire.

TESS: J'te demande pas de partager mes sentiments. Nasedo m'a appris comment faire pour me... me dominer, et ne pas me laisser piéger par mes sentiments. Je ne suis pas humaine et tu n'es pas humain.

MAX: Ici, c'est la seule vie que j'ai connue.

TESS: Non, ça, c'est ce que tu crois. Mais tu as vécu une autre vie. Une vie complètement différente de celle-là... Et dans cette vie, tu n'aimais que moi.

(Tess se rapproche jusqu'à toucher Max au visage. Il lui prend la main et l'enlève de sur son visage)

MAX: Alors j'ai... oublié tout ça.

TESS: Moi non.

(Il y a du bruit dans la maison)

MAX: Qu'est-ce que c'est?

TESS: Quelqu'un est entré.

(Max et Tess entrent chez elle. Max va voir derrière la maison. Le portail se referme lorsqu'il se rapproche)

TESS: Peut-être que c'était juste un cambrioleur?

(Max trouve un lambeau de peau dans les buissons)

MAX: J'ai bien peur que non.

(Tard dans la nuit, Valenti fait ses comptes quand il entend du bruit chez lui. Il se lève pour aller voir ce qu'il se passe et prend son arme au passage. Il ouvre brusquement la porte et trouve Max et Tess sur son porche)

SHÉRIF: Désolé.

MAX: C'est pas grave. On a besoin de vous.

(Le matin, chez les Valenti. Le réveil de Kyle sonne, il est 7h00. Il sort du lit et commence à faire des pompes)

KYLE: 2... 3...

(Kyle sort de sa chambre, puis tout à coup, il se retourne pour voir Tess endormie sur le canapé)

KYLE: Papa!

TESS: Bonjour.

KYLE: Oui, bonjour. Je peux savoir ce que tu fais là.

TESS: J'habite ici.

(Tess regarde son boxer, puis tire sur l'élastique)

TESS: C'est mignon ça. Prends pas froid.

KYLE: Papa!

(Le sénateur Whitaker arrive à son bureau, Liz est déjà en train de travailler)

WHITAKER: Bonjour.

LIZ: Bonjour.

WHITAKER: Il y a d'autres messages? M. Pierce a appelé?

LIZ: Non.

WHITAKER: Tant pis. J'vais quand même pas me mettre à pleurer. Ça ferait mauvais genre au Congrès.

(Le sénateur Whitaker entre dans son bureau. Liz prend un moment pour trouver une raison à la disparition de Pierce)

LIZ: Justement, je voulais vous dire, l'agent Pierce ne... ne reviendra pas... jamais.

WHITAKER: Oh! Arrêtez Parker. Vous parlez comme s'il était mort.

LIZ: Non, non, non. Euh! En fait, il a laissé un message, sur le répondeur. Il a dit qu'il devait s'en aller et que... qu'il n'envisageait pas de revenir et... et que tout était fini entre vous deux.

WHITAKER: Je veux l'écouter.

LIZ: Oh! Je l'ai effacé. De toute façon, il parlait très sèchement et... et il vaut mieux que vous ne l'ayez pas entendu, croyez-moi.

WHITAKER: C'est à moi de prendre ce genre de décisions Parker. Je suis assez grande.

LIZ: Oui. Je suis désolée.

WHITAKER: Il a laissé un message.

(En cours d'histoire, le professeur continue la crise des missiles cubains)

LE PROFESSEUR D'HISTOIRE: Au quatrième jour de la crise, Kennedy reçoit des pressions de toutes parts. Les militaires veulent attaquer. Les diplomates veulent le blocus. Quelle doit être sa décision? Une chose est sûre: il doit agir vite. Les missiles de Cuba peuvent devenir opérationnels d'un jour à l'autre. Alors, à moins qu'il agisse dans les heures qui viennent, il s'expose au risque de voir les événements prendre le contrôle sur lui. Qu'il soit bon ou mauvais, il doit faire un choix, et il doit le faire... immédiatement.

(A l'UFO Center, Max décide de jeter un coup d'œil dans la zone sécurisée de Brody. Entre autres choses, il y voit une carte sur un écran d'ordinateur avec un signe sur Roswell, Nouveau-Mexique: Détection 16h33, le 14 mai)

 
MAX: 14 mai 2000, radiations détectées à 16h33. Oh, c'est pas vrai!

(Il voit aussi un dispositif en forme de pentagone et s'approche pour le toucher)

BRODY: Ne touchez pas à ça. Qu'est-ce que vous faites ici?

MAX: Je faisais un tour. Je voulais voir le nouveau matériel.

(Brody prend l'objet en forme de pentagone)

BRODY: Vous connaissez ça?

MAX: Non, qu'est-ce que c'est?

BRODY: C'est moi qui pose les questions. Pourquoi vous alliez y toucher?

MAX: Je suis curieux de nature.

BRODY: C'est fini, Evans. Allez-vous en et pas la peine de revenir. Vous êtes viré.

(Le matin suivant, Maria rend visite à Liz au bureau du sénateur Whitaker)

MARIA: Je crois savoir pourquoi Max et Tess se promenaient ensemble hier soir. Il jouait son garde du corps. Il a accepté de la raccompagner au cas où le tueur l'aurait suivie.

LIZ: Ne lui cherche pas d'excuses. C'est pas la peine.

MARIA: Je lui cherche pas d'excuses. Je veux simplement l'aider, je veux dire t'aider et débloquer la situation.

LIZ: C'est lui qui t'envoie?

MARIA: Non.

LIZ: Si, c'est lui?

MARIA: Non pas cette fois. Enfin, je veux dire non, pas du tout.

LIZ: Tu vois Maria, je croyais que tu étais mon amie.

MARIA: Oh! Je sais plus quoi faire. Tous les deux je vous aime beaucoup. J'ai envie que vous soyez ensemble et très heureux.

LIZ: Tu veux me rendre service?

MARIA: Oui.

LIZ: Arrêtes de mettre ton gros nez dans mes affaires.

MARIA: Message bien reçu! Bang!

LIZ: J'ai encore beaucoup de travail, alors... (pointant la sortie du doigt)

MARIA: Bien, bien. Pour mon nez, tu m'as dit ça pour me faire marcher ou tu trouves que...

LIZ: Au revoir.

MARIA: D'accord.

(Maria part et Liz se remet au travail. Elle entend un bruit bizarre provenant du bureau du sénateur Whitaker et décide d'aller voir ce qu'il se passe. Elle frappe à la porte avant d'entrer, et trouve le sénateur broyant des dossiers tout en buvant de l'alcool)

LIZ: Oh!

WHITAKER: Je dois pas être belle à voir, hein?

LIZ: Non j'ai pas... j'ai pas pensé une seconde que...

WHITAKER: Oh! Ne soyez pas gênée. C'est rare de surprendre son patron en train de boire et tout passer à la moulinette... mais cela dit, si vous aviez bossé à Washington.

LIZ: Est-ce que je peux faire quelque chose?

WHITAKER: Vous voulez m'aider? Les dossiers sont là. Il suffit de nourrir la bête.

LIZ: Euh! Vous jetez tous les dossiers extraterrestres?

WHITAKER: Je me sépare de l'agent spécial Pierce et de tout ce qui se rapporte à ce type. Est-ce que vous avez déjà été amoureuse?

LIZ: Une fois, oui.

WHITAKER: Il s'est fichu de vous?

LIZ: Non, on peut pas dire ça.

WHITAKER: C'est vous qui l'avez largué?

LIZ: Non, j'ai su que... j'ai su qu'il y avait une autre fille...

WHITAKER: Et vous avez votre fierté. Et c'est comme ça, qu'il faut faire. Y a pas de raisons qu'un homme vous pourrisse la vie. Et puis c'est tout.

LIZ: Oui!

WHITAKER: Oui! Et qui c'est cette garce qui vous a prit votre copain?

LIZ: Oh! Une fille qui... qui est revenue. Il l'a connue, il y a pas mal de temps.

WHITAKER: Oh! Les pires celles-là!

LIZ: En fait, c'est quelqu'un de bien et...

WHITAKER: Quoi! Vous la détestez pas peut-être?

LIZ: Si, un petit peu.

WHITAKER: Hum... Alors, allez-y, dites le tout haut. Ça vous soulagera et puis, c'est la vérité.

LIZ: Très bien. C'est... c'est vrai. Je la déteste et puis...

WHITAKER: Ça y est, c'est dit, parfait! Comment elle s'appelle cette petite garce?

LIZ: Tess!

WHITAKER: Tess?! Oh! C'est affreux un nom pareil?

LIZ: Oh oui, c'est affreux!

(Le téléphone sonne dans la pièce voisine)

LIZ: Oh! Ça sonne, je vais répondre. Ça va aller?

WHITAKER: Oh oui!

LIZ: Je vous laisse.

(Après que Liz ait quitté la pièce, le sénateur Whitaker se rembrunit. Elle est parvenue à soutirer des informations à Liz)

WHITAKER: Tess.

(Kyle arrive dans sa chambre et trouve Tess sur son lit en train de lire un de ses magazines)

KYLE: Hé! C'est ma chambre et le maillot est également à moi.

TESS: J'te le rends.

(Tess commence à enlever le sweat de Kyle)

KYLE: Non, laisses tomber. Tu... tu peux le garder.

TESS: Je comprends pas que t'aies peur de me voir toute nue avec ce qu'il y a dans ton bouquin cochon.

KYLE: Donnes-moi ça!

TESS: Oh! Les post-it? Très pratique aussi.

KYLE: Bon, attends. J'vais te dire un truc. Je sais pas comment ça se passe sur ta planète Vulcain ou ailleurs, mais sur Terre, il y a un principe que respectent les humains qui s'appelle: l'intimité.

TESS: Continues à me parler comme ça et je te grille avec mon rayon désintégrant.

(Kyle semble un peu désorienté)

TESS: Je rigole. Vous, les bouddhistes, vous avez pas le sens de l'humour.

KYLE: Comment est-ce que tu sais ça?

TESS: Euh! "Mes débuts avec Bouddha" Il était au milieu des autres bouquins.

KYLE: Oh!

TESS: Est-ce que tu crois que Bouddha apprécierait d'être pris en sandwich entre les aventures chaudes de la jeune "Betsy" et celle de "Véronika"?

KYLE: Attends, il ne faut surtout pas que tu parles de ça.

TESS: Pourquoi?

KYLE: Parce que j'ai une certaine réputation.

TESS: C'est vrai qu'elle est hyper bonne.

KYLE: Je ne plaisante pas.

TESS: Kyle Valenti, bouddhiste.

KYLE: J'ai passé toutes les vacances à lire le bouquin.

TESS: Et tes copains du football, ils se sont convertis.

KYLE: Arrête avec ça! Toute cette histoire des... d'aliens, de petits hommes verts... ça m'a fait perdre tous mes repères et... et je me pose des questions sur la vie, la réalité, ma place dans l'univers... et vous, on dirait que vous ne voulez pas comprendre que... qu'en débarquant vous avez bouleversé mon existence... et là, j'ai besoin d'y voir clair. Je veux qu'on me fiche la paix.

TESS: Non, t'as raison, j'y comprends rien. Je suis une fille qui vient d'une autre planète. Je n'ai pas de famille, pas d'amis. Seulement trois autres personnes comme moi au monde. Et l'homme avec qui j'ai grandi... qui s'est occupé de moi... il vient d'être assassiné. Alors, t'as raison. Je vois pas très bien comment on pourrait se comprendre.

(Tess sort de la chambre et Kyle reste abattu par ses réflexions. Il ne réalise pas qu'elle doit ressentir la même chose que lui)

KYLE: J'ai été dur.

(Sur des gradins, Max explique à Michael et à Isabel ce qui lui est arrivé à l'UFO Center)

MAX: Ça avait la forme d'un pentagone, et ça devait venir d'ailleurs.

MICHAEL: Un inconnu qui a un objet extraterrestre. Et ce même inconnu rachète le Centre Ovnis à Milton, enfin, peut-être.

ISABEL: Ça veut dire quoi, peut-être?

MICHAEL: Pourquoi Milton aurait vendu? Ce piège à touristes c'était sa vie. Il décide de vendre, prend son pognon et disparaît? Non mais ça tient pas debout.

MAX: Tu veux dire qu'il a tué Milton?

MICHAEL: Après avoir tué Nasedo, tuer Milton n'est plus qu'une formalité.

ISABEL: Qu'est-ce qui te dit qu'il l'a tué?

MICHAEL: Il s'intéresse à un événement qui s'est produit en mai, le 14.

ISABEL: D'accord. C'est le jour où on a reçu le message de notre mère, mais ce n'est pas une preuve ça.

MICHAEL: Qu'est-ce qu'il te faut de plus?! Nasedo nous avait dit qu'en activant les communicateurs on mettrait nos ennemis sur nos traces.

MAX: Parles moins fort, Michael.

MICHAEL: A vos ordres. Alors, qu'est-ce qu'on fait, votre Majesté?

MAX: Je vais aller voir Valenti... et lui demander de retrouver Milton. Il est certainement encore en vie et il se repose quelque part. On lui demandera des renseignements sur Brody et comment il...

MICHAEL: On va perdre du temps, pourquoi tu ne veux pas qu'on s'introduise dans le Centre et qu'on prenne l'objet?

MAX: Parce que c'est trop dangereux. Si c'est un Skins, la meilleure façon de nous protéger c'est qu'il ne sache jamais qui on est.

MICHAEL: Et moi, je veux y aller quand même. Y a plus qu'à voter. Alors, il y a une voix pour y aller, et il y a une voix contre. Isabel?

ISABEL: T'as pas le droit de me demander ça.

MAX: Il est hors de question qu'on vote. J'ai pris ma décision. Il n'y a pas à y revenir.

MICHAEL: Tu sais, Max, je ne me rappelle pas du tout avoir vécu une autre vie. Mais je sais qu'après toi, c'est moi qui commandais et je suis presque sûr que tu tenais compte de mon avis.

(Comme c'était à prévoir, Michael désobéi aux ordres de Max et va enquêter à l'UFO Center. Caché derrière une des attractions, il voit Brody sortir d'une salle avec le dispositif pentagonal à la main. Celui-ci commence à faire du bruit puis provoque une explosion d'énergie bleue qui envoie balader Michael à travers la pièce. Brody est étonné qu'il y ait quelqu'un dans l'UFO Center et va voir où Michael a atterri)

BRODY: Qui est là? Restez où vous êtes! Hé! Ne bougez pas!

(Michael, visiblement blessé, sort de l'UFO Center en boitant)

BRODY: Hé! Hé!

(Retour à la maison des Evans, Isabel essaye de savoir comment va Max)

(Michael surgit)

ISABEL: Ça a pas l'air très méchant.

MICHAEL: Ouais, pas pour toi.

MAX: Bravo, Michael. C'est pourtant pas la première fois que ça se termine comme ça. Je me demande ce que...

ISABEL: Non, arrête Max! Je crois que Michael n'est pas en état d'entendre ça.

MICHAEL: Merci. Mieux vaut tard que jamais.

MAX: Je... je n'ai pas envie qu'il vous arrive quelque chose.

ISABEL: Oui, je sais. Mais il faut te rendre à l'évidence. Michael a failli se faire tuer ce soir. Nasedo a été tué presque sous tes yeux. Alors, il faut faire quelque chose. Il faut faire quelque chose à propos de Brody.

MAX: Ça veut dire quoi ça?

ISABEL: Nous devons le tuer.

MICHAEL: Wow!

ISABEL: Il s'est servi d'une arme extraterrestre. Aucun humain ne peut faire ça. C'est un Skins... Un ennemi dont on ne sait rien. Il a tué Nasedo et maintenant, il est sur nos traces. On est en guerre. C'est lui ou nous, et moi, j'ai choisi.

MICHAEL: Moi aussi.

(Le jour suivant, en cours d'histoire, le professeur continue le cours sur JFK)

LE PROFESSEUR D'HISTOIRE: Que va-t-il faire? Un avion espion américain vient d'être abattu au-dessus de Cuba. Un pilote américain est mort. Les partisans de la riposte, opères d'énormes pressions, mais à ce moment là, est-ce la bonne réponse? Kennedy n'attend plus de conseils de personne. Son propre frère, Bobby, doute de lui, mais au bout du compte, se sera à lui de décider. Et quelle que soit la voie qu'il choisira, c'est l'histoire qui sera seul juge.

(Max parle de ce problème avec Maria)

MAX: Comment il a su? Comment Kennedy a su qu'il fallait d'abord être dur avec les Russes et relâcher la pression à la fin, même après l'histoire de l'avion abattu?

MARIA: J'en sais rien.

MAX: Moi non plus. C'est bien ça qui m'ennuie. Je veux dire moi aussi je... je devrais être un chef, mais... je suis incapable de prendre ce genre de décisions. Il faut être visionnaire pour faire ça. Comment imaginer quelle va être la bonne orientation?

MARIA: Hum! J'ai une réponse.

(Maria attrape un livre et fait semblant de frapper Max avec)

MARIA: Je ne comprends rien à ce que tu me racontes? Tu me donnes une leçon d'histoire. Mais tu ne me dis pas ce qui s'est passé.

MAX: Doucement. Calmes-toi.

MARIA: Oh!

MAX: C'est pas évident, j'essaye de comprendre...

MARIA: Je sais comment on devient un bon leader. Alors, voilà ce que je crois. John Kennedy, c'était pas un exemple. Il trompait sa femme avec des garces. Oh! T'as au moins ça de commun avec Kennedy. Toi aussi, tu sors avec une garce. Au fait, comment va Tess?

MAX: Je ne sors pas avec Tess.

MARIA: Vous étiez mignons tous les deux hier soir.

MAX: Tu nous as vu?

MARIA: Oui! On vous a vus... Je veux dire, Liz et moi on vous a vus. De loin, ça avait l'air hyper romantique. Marcher sous les étoiles, une petite conversation à deux.

MAX: Non, c'est... ce n'était pas... c'est une longue histoire.

MARIA: Ça ne me branche pas les histoires qui durent! Sauf, s'il y a un Kennedy qu'est dans le coup.

MAX: Je sais... J'aime Liz.

MARIA: Moi aussi, je le sais, Max. Tu me l'as dit pendant toutes les vacances deux fois par jour. Mais, c'est moi qui me démène depuis qu'elle est revenue.

MAX: Dis-moi ce que je dois faire alors?

MARIA: Je sais pas. Mais, fais quelque chose. Ouvres lui ton cœur et par pitié, Max, fais le maintenant. Ecoutes, je suis désolée. Je sais qu'il y a aussi cette... cette histoire de missiles de Roswell qui te préoccupe mais... tu dois d'abord suivre ton instinct. C'est bien ce que font tous les dirigeants, non?

(Max, Michael et Isabel se préparent à entrer dans l'UFO Center pour s'occuper de Brody)

MAX: Allons-y.

(Pendant que Max traverse la salle d'exposition avec Michael et Isabel, il a des visions de Pierce dans la salle lorsque Michael utilisa ses pouvoirs, d'Hubble étant tué par Valenti, de Liz se faisant tirer dessus et de lui-même torturé dans la chambre blanche. Puis il commence à voir des images de JFK parmi les autres visions et réalise qu'il ne doit pas laisser les événements lui dicter sa conduite)

MAX: On ne peut pas faire ça.

MICHAEL: Quoi?!

MAX: On n'est pas des tueurs.

ISABEL: Non, on n'est pas des tueurs, mais on n'a pas le choix Max, il faut le...

MICHAEL: Il est là pour nous tuer. Alors, il doit mourir.

(Max érige un champ de force entre lui et Michael et Isabel pour les empêcher de continuer)

MICHAEL: Max?

ISABEL: Mais quand as-tu appris à faire ça?

MAX: Il y a pas longtemps. Attendez là.

ISABEL: Qu'est-ce que tu vas faire?

MAX: Je vais lui parler. Savoir la vérité.

MICHAEL: Et s'il te tue?

MAX: Il faudra te débrouiller "Votre Majesté".

(Max se dirige vers la zone sécurisée de Brody)

MAX: Qu'est-ce que vous faites à Roswell?

BRODY: Est-ce que vous allez nous jouer le coup classique de l'ex-employé qui vient à minuit et qui tue son patron pour se venger?

MAX: Ça m'ennuierai d'en arriver là. Pourquoi vous ne me répondez pas?

BRODY: Parce que je ne suis pas ici pour répondre à vos questions.

MAX: Je sais. Par contre, le mois de mai vous intéresse, en particulier le 14.

BRODY: Vous savez ce qui s'est passé le 14?

MAX: C'est sur tous vos écrans.

BRODY: C'est facile de répondre à ça. C'est à cause de cet objet que...

(Brody va pour attraper le dispositif pentagonal mais Max lui attrape le bras)

MAX: Vous êtes un des nôtres, hein?

BRODY: Oui, c'est vrai. Je le soupçonnais depuis quelques jours mais je n'en étais pas sûr.

MAX: Pourquoi êtes-vous ici? Qu'est-ce que vous voulez?

BRODY: Ce que nous voulons tous. Rétablir un contact. Peut-être même repartir. Vous voulez me lâcher, maintenant?

(Max relâche le bras de Brody)

BRODY: Est-ce que tu te rappelles ce qui s'est passé?

MAX: Pas complètement.

BRODY: Moi non plus. Deux ans de thérapie pour retrouver la mémoire et... malgré ça la seule chose que je me rappelle après mon enlèvement, c'est... la couleur des murs et cette odeur permanente de cheveux brûlés.

MAX: Enlèvement?

BRODY: Ouais! Moi aussi, j'ai horreur de ce mot. C'est incroyable, tu dis que tu crois avoir aperçu la Vierge Marie et on vient allumer des cierges devant ta porte, mais quand tu dis que tu as été enlevé par des extraterrestres là, on te prend pour un dingue. Ça s'est passé, il y a un peu plus de sept ans. Je traversais le Massachusetts au volant de ma voiture et en deux secondes, je me retrouve dans une pièce et on me fait... je ne sais pas trop quoi sur moi, et je reviens dans ma voiture, seulement, ça s'était deux jours plus tard et j'étais dans l'état de Virginie. Je me suis dit que c'était des effets secondaires à cause des médicaments que je prenais. Et mon médecin m'a appelé pour m'annoncer ma guérison. Un cancer de la moelle épinière qui évoluait. J'avais plus qu'un an à vivre et en deux secondes, j'étais guéri...

MAX: Et tu fais tout pour... pour reprendre contact avec... les extraterrestres?

BRODY: Je n'ai pas le choix.

(Max fait un mouvement vers le dispositif pentagonal)

MAX: Et cet objet, qu'est-ce que c'est?

BRODY: Oh! Je l'ai acheté il y a trois ans à un drôle de type qui tenait une... une espèce de boutique d'objets extraterrestres. Je savais très bien que c'était pas vrai et puis le 14 mai dernier, cette chose s'est mise en marche en envoyant une espèce de pulsation. Là-dessus, j'ai engagé une équipe... et je leur ai demandé de lire le radiotélescopes... au cas où il y aurait eu quelque chose ce jour là. Et ils ont trouvé quelque chose ... Un signal, Max.

(Nous voyons Michael et Isabel écoutant la conversation)

BRODY: Une micro-onde extrêmement puissante, un signal qui correspondait à ce que j'avais vu. Et sais-tu d'où venait ce signal?

MAX: De Roswell.

BRODY: Et qu'est-ce que ça veut dire? Sais-tu ce que ça représente, Max? Les extraterrestres. Et pas des... des envahisseurs qui se baladent parmi nous et tout... non. Mais des êtres qui veulent prendre contact avec des humains, ici, à Roswell. Alors, qu'est-ce que t'en dis? Et toi, Max? Comment ça s'est passé? Comment as-tu été enlevé?

(Max, Michael et Isabel quittent l'UFO Center. Isabel tend sa main et étreint Max, heureux qu'ils n'aient pas tué Brody. Michael se sent un peu bête, réalisant que Max avait raison. Nous les voyons tous les 3 par le regard d'un Skins qui les observe pendant qu'ils se dirigent vers le Crashdown)

(Au Crashdown, Max et Isabel racontent à Alex et Tess ce qui s'est passé)

ALEX: Où est-ce qu'il a eu le fric pour... pour racheter le Centre?

ISABEL: Il avait investi dans une start-up et... ça a bien marché.

MAX: Il est devenu milliardaire. Quand il s'est mis à parler de son enlèvement, ses associés l'ont trouvé encombrant et lui ont racheté ses parts.

ISABEL: Ça lui a rapporté 3 millions.

ALEX: J'vais sécher les cours pour me mettre à Internet.

TESS: Ah! Ah! Ah! Ah! Et... pour ce qui est arrivé à Michael?

ISABEL: Bah! Il nous a dit que l'objet c'était déclenché tout seul. Il a envoyé une espèce d'onde, peut-être parce que Michael était là, mais je ne suis pas sûre.

ALEX: Et pourquoi il aurait réagi à Michael et pas à toi?

MAX: Je n'en sais rien.

(Kyle entre dans le Crashdown et Tess va le rejoindre)

TESS: Je reviens.

(Tess se dirige vers Kyle)

TESS: Je t'écoute. Qu'est-ce que j'ai fait encore?

KYLE: Tu te souviens que mon père a toujours dit que ce petit dépannage était tout à fait provisoire?

TESS: Bien sûr.

KYLE: Très bien. Alors, puisqu'on est d'accord, je voulais te dire que... que j'avais débarrassé ma chambre. Je te la laisse. Je... je dormirai sur le canapé ou... je sais pas...

TESS: C'était pas la peine.

KYLE: Non, c'est pas grave. Tout ce qui est matériel ne fait qu'appauvrir l'esprit.

TESS: Ça rigole pas avec Bouddha.

KYLE: Salut.

TESS: Kyle! Merci.

(Michael termine une commande et attend pour en prendre une autre. Courtney le rejoint)

COURTNEY: Michael, ça te branche pas le piercing?

MICHAEL: Pas du tout.

COURTNEY: Ça t'irait bien.

MICHAEL: Ça fait mal surtout.

COURTNEY: Quelques heures quand on le pose, mais après, ça stimule plein de choses.

(Maria les rejoint)

MARIA: Hum! Ils ont faim à la 4.

(Courtney prend la commande et part pendant que Michael retourne en cuisine en essayant d'éviter Maria)

(Liz entre dans le Crashdown. Max se fige un instant puis se dirige vers elle)

MAX: Il faut que je te parle.

LIZ: Non, arrête Max, s'il te plaît.

MAX: Deux minutes et je te laisse.

LIZ: Maria m'a déjà expliqué ce que tu faisais avec Tess hier soir...

MAX: Il ne s'agit pas de Tess. Il s'agit de toi et moi. Tu crois que je peux arriver à t'oublier ou... que je peux te remplacer... mais... mais je ne peux pas. Je... je me fiche pas mal de mon destin, de ma planète et de tout le reste. Tout ce qui compte, c'est toi. C'est la seule vérité. Je ne vis que pour toi, Liz.

(Max retourne à la table)

MARIA: Oh! Il aurait fait un grand président.

TESS: Tu sais que nos problèmes sont loin d'être résolus, Max? Celui qui a tué Nasedo est encore à Roswell. Et il nous observe sûrement.

(Courtney rejoint Maria. Elle a besoin d'aller aux toilettes)

COURTNEY: Tu me remplaces?

MARIA: Ouais! Vas te repoudrer.

(Nous voyons que le Skins est en fait Courtney Elle ferme la porte derrière elle et se dirige immédiatement vers le miroir. Elle se gratte le cou puis retire un morceau de peau de son visage qu'elle va jeter dans les W.C. avant de tirer la chasse d'eau)

(Episode starts inside the Crashdown. Isabel, Maria, Tess, and Liz are dressed in dancing clothes and are getting into a dancing groove. Isabel sets up the music by using her powers on some CDs. The scene flashes back and forth from the party at the Crashdown to Max, who is running to the Crashdown as fast as he can to inform everyone of what happened to Nasedo)

MARIA: He's watching, isn't he?

(Liz looks at Michael, who is stealing glances at Maria. She nods to Maria)

MARIA: I knew he couldn't resist. Come on.

LIZ: No.

MARIA: Come on.

LIZ: Maria, no.

MARIA: You know you want to. So, what's up with you and Max?

LIZ: Nothing.

MARIA: Oh, I saw the way you looked at him. Did you have a flash?

(Liz laughs)

MARIA: I knew it.

(We see Max continue to run wildly through the streets. He avoids running into a man moving chairs and crashes into a table, but gets right back up and keeps running towards the Crashdown. Once he enters, he slumps to the ground, breathing heavily)

TESS: Max!

MAX: Nasedo's dead.

MICHAEL: What?

MAX: He came to me, injured. Said...said it was another alien and that we're all in danger. He died...in my arms. He...he died in my arms.

ISABEL: Oh, my God.

MICHAEL: We have to get Nasedo to the pod chamber...use the healing stones to revive him. Max, where is he? Where's Nasedo?

MAX: In my room.

ISABEL: In your room?

MICHAEL: Where's the jeep?

ISABEL: Out back. I'll get the keys.

LIZ: Oh, Max, you're hurt.

(Liz watches as Tess removes the bruise from Max's face)

ALEX: What should we do?

MICHAEL: Nothing. Just go home.

MARIA: Wait. What about this other alien? Shouldn't we at least try and go...

MICHAEL: I'll handle it.

TESS: You're not in charge here, Michael.

MICHAEL: Well, somebody has to be. Maxwell, let's go. Come on.

(The Pod Squad arrives at the Pod Chamber with Nasedo. They use the stones and they glow brightly, then slowly fade)

TESS: It's not working. Why isn't it working?

MAX: I think whatever happened to him is...something we can't reverse.

TESS: He can't die. We need him.

ISABEL: I'm sorry, Tess.

MICHAEL: You said he mentioned another alien. What exactly did he say?

MAX: He said that we were all in danger...that the skins were among us.

MICHAEL: The skins.

MAX: What?

MICHAEL: I found this thing out by Pierce's grave site. It looked like a snake skin. When I tried picking it up, it disintegrated.

ISABEL: Look.

(Nasedo's body slowly dissolves into dust)

TESS: What do we do now, Max?

(Opening credits)

(We see a bus pull up to the Roswell Bus Depot. Kyle gets off the bus, having spent his summer at football camp. He looks around for his dad, who is nowhere to be seen. A couple hours later, Sheriff Valenti finally shows up)

SHERIFF: Hey!

KYLE: Hey.

SHERIFF: Welcome home, son. Oh...I'm sorry I'm late. How was football camp?

KYLE: It was great. It was great. You...you're 2 hours late.

SHERIFF: Yeah, I know. I know. You came back at kind of a tough time, Kyle. You remember I told you about a man who was protecting Tess?

KYLE: Yeah. Noriega.

SHERIFF: Nasedo. Yeah. He, um...he was killed last night...by another alien.

KYLE: My strength fails. My vitality exhausted. I cannot find the bull. I only hear the locusts chirring through the night.

SHERIFF: What?

KYLE: Nothing.

SHERIFF: You ok?

KYLE: Yeah. I just...I'm just not looking forward to dealing with all the little green men again.

SHERIFF: Well, listen, maybe you should...maybe you should cut 'em a little slack, Kyle. I mean, after all, Max Evans did save your life.

KYLE: Damn human of him. Of course, he is the reason I got shot in the first place, but what the hell. No conditions are permanent. No conditions are reliable. Nothing is self.

(Kyle walks to the car, leaving Sheriff Valenti with a puzzled look on his face)

(Michael and Isabel are talking in the hallway at school)

MICHAEL: Come back to school. What a great plan.

ISABEL: I am so not having this conversation.

MICHAEL: You realize the killer could be here right now...walking the halls looking for us...and gee, where are we? Hey, we're right here, just waiting to be found.

ISABEL: You know what? Stop, ok? Stop putting me in the middle of this. If you have a problem, take it to Max. He's the leader.

MICHAEL: If we're not careful, he's gonna get us all killed.

(Max walks up to them)

MICHAEL: Hi. Gotta go. Bell rang.

(Michael takes off)

MAX: We're doing the right thing. Until we know what we're up against, we've got to keep our heads down. Try to blend in.

ISABEL: I hope so. I'm too young to be dust.

(Max walks through the halls. We see him through the skin's eyes. Max feels like he's being watches and ducks behind a corner. He slowly looks back and sees the door to the storage room close. He walks up to the room, opens the door quickly, and creates an energy field between himself and the person in front of him...who happens to be a welder with his mask on)

WELDER: What was that?

MAX: What was what?

(Welder takes off his mask and looks at it funny)

(In history class, Mr Lafeber is talking about the leadership skills of John F. Kennedy)

LAFEBER : What does it mean to be a leader? In the fall of 1962, John Kennedy was still a young man. The Soviets thought he was a pushover, and at that point most Americans would have agreed. And yet, John Kennedy would rise to the occasion, face down the Soviets, and bring the world back from the brink of nuclear war. Now, this week as we study the missile crisis in detail, I want you to think of John Kennedy, the man. Think what it would feel like to hold the fate of an entire nation in your hands. Imagine what it would be like to come face to face with the very real possibility that your next decision could literally mean the end of the world.

(Max arrives at the UFO Center. There are movers milling about, moving lots of crates inside. Brody Davis, the new owner, walks up to him)

BRODY: Are you Max Evans?

MAX: Yeah. Who are you?

BRODY: Brody Davis. You're working for me now.

MAX: Excuse me? Milton didn't tell me...

BRODY: Milton's gone. I bought him out.

MAX: He sold the UFO center? This was his life's work.

BRODY: Things change.

MAX: What's all this stuff?

BRODY: I'm making some improvements. You know, we don't need you here tonight. Go home.

MAX: But I'm not finished...

BRODY: I said go home. Evans? If anybody asks, you never saw any of this.

(Max is on his way home when he sees Tess sitting on a bench gazing up at the stars)

TESS: Hey, Max.

MAX: Hey. You ok?

TESS: No. He tried to prepare me for this, you know? He said there might come a time when...he wouldn't be around anymore and I'd have to fend for myself. Somehow I...I always thought it wouldn't come until we were back home.

MAX: When you say home, you mean...

TESS: Home.

(Switch to Maria and Liz in Maria's car)

MARIA: It is just a matter of time before you weaken.

LIZ: Thank you.

MARIA: It's not a dig. It's just a fact. You are in love with him. You can't live without him, and you're going to get back together with him.

LIZ: No. That's not true. I walked away. From him and her and the entire situation.

MARIA: Her? There is no "her". Max doesn't care about Tess. He's never gonna care about Tess. The only thing he's interested in...

(Maria happens to drive by and sees Max and Tess walking together along the street)

MARIA: Oh, God.

(Liz looks out the window and sees them together)

MARIA: Liz...

LIZ: Maria, whatever you're about to say, just don't, ok?

(Switch back to Max and Tess' conversation)

MAX: You remember our world?

TESS: Not clearly. Images, mostly. Impressions, feelings.

MAX: How?

TESS: Nasedo taught me a few memory retrieval techniques. I can show them to you some time.

MAX: Sure.

TESS: "Sure, Tess. As long as you keep your hands off me." It's ok. I know how you feel about me...how everyone feels about me.

MAX: It's not that I dislike you.

TESS: You don't have to spare my feelings. Nasedo taught me not to get wrapped up in...this. It's not really who I am. I'm not human. Neither are you.

MAX: It's the only life I've ever known.

TESS: That's not true. You lived another life, Max...a life completely different from this one...a life when you loved me.

(Tess reaches out to touch Max's cheek. He lifts his hand to her hand and slowly removes it from his face)

MAX: I don't remember that.

TESS: I do.

(There is a noise from inside the house)

MAX: What was that?

TESS: Someone's inside.

(Max and Tess enter her house and Max races through to the back. The back gate swings slowly as Max reaches it)

TESS: Maybe it was just a burglar.

(Max examines the bushes nearby and finds a piece of shedded skin)

MAX: I don't think so.

(It's late at night at the Valenti residence. Sheriff Valenti hears some noise and grabs his gun. He slowly opens the door and finds Max and Tess on his front porch)

SHERIFF: Sorry.

MAX: No problem. We need your help.

(Morning at the Valenti household...Kyle's alarm goes off and he rolls out of bed and immediately does some pushups)

KYLE: 2...3...

(Kyle walks out of his bedroom, looks around, and does a double take as he sees Tess sleeping on the couch)

KYLE: Dad!

TESS: Morning.

KYLE: Yes, morning. What the hell are you doing here?

TESS: I live here.

(Tess looks at Kyle's boxers)

TESS: Calvin Klein. I approve.

KYLE: Dad!

(Congresswoman Whitaker arrives at her office, where Liz is already hard at work)

WHITAKER: Parker.

LIZ: Hi.

WHITAKER: Are there any other messages? Did Mr. Pierce call?

LIZ: No.

WHITAKER: Look at me...waiting for my boyfriend to call. Which one of us is in high school?

(Congresswoman Whitaker enters her room. Liz takes a moment to come up with a reason why Pierce won't be stopping by anymore)

LIZ: Actually, Congresswoman...Agent Pierce isn't coming back...ever.

WHITAKER: What are you talking about? You make it sound like he's dead.

LIZ: No, no, no. Um...uh...you see, he left this message, a voicemail, saying that he was going away and he wasn't coming back ever and that it was over between the two of you.

WHITAKER: I want to hear it.

LIZ: Um...I erased it. It was really harsh and cold and...you know, trust me, you just...you didn't want to hear it.

WHITAKER: I can make those decisions for myself, Parker. I'm a big girl.

LIZ: I'm sorry.

WHITAKER: Voicemail.

(In history class, Mr. Lafeber is discussing more of the Cuban Missile Crisis)

LAFEBER: Day 4 of the crisis. Kennedy is getting pressure from all sides. The military wants an attack. The diplomats want a blockade. So what is he supposed to do? One thing is clear: he's running out of time. The missiles in Cuba will become operational any day now. Unless he acts...and acts soon, he runs the risk of allowing events to control him. So right or wrong, a choice has to be made, and it has to be made right now.

(At the UFO Center, Max decides to take a look around. He breaks into Brody's secure area. Among other things, he sees a map on the monitor screen with a note at Roswell, New Mexico: Pulse detected 4:33pm, May 14th. He also sees a pentagram device and reaches out to touch it)

MAX: May 14th. Oh, my God.

BRODY: Don't touch that! What are you doing in here?

MAX: Just looking around. I was curious about all the equipment you brought in.

(Brody picks up the pentagram device)

BRODY: You recognize this?

MAX: No. What is it?

BRODY: I'm asking the questions. Why were you reaching for it?

MAX: Just curious again.

BRODY: It's over, Evans. Go home. Don't come back. You're fired.

(Maria pays a visit to Liz at Whitaker's office the next morning)

MARIA: Hey, I think I know why Max and Tess were, you know, together last night. He was just playing bodyguard. He was walking her home in case the, uh, killer was following her.

LIZ: You know, you don't have to make excuses for him.

MARIA: Who's making excuses? I'm just trying to help him, help you, you know, help the situation.

LIZ: Did he send you here?

MARIA: No.

LIZ: He did, didn't he?

MARIA: Not this time. I mean...no. No, of course not.

LIZ: Maria, I thought that you were my friend.

MARIA: This is so unfair. I care about you both. I just want you guys to be happy and together.

LIZ: Maria, will you do me a favor? Will you keep your big fat nose out of this?

MARIA: Message received. Man!

LIZ: Look, I have a lot of work to do, so just...

MARIA: Fine, fine. You weren't...you weren't serious about the big fat nose...

LIZ: Good-bye.

MARIA: Bye.

(Maria leaves and Liz goes back to work. She hears a grinding noise coming from Congresswoman Whitaker's room and decides to investigate. She knocks on the door before entering, and finds Congresswoman Whitaker drinking alcohol while shredding some files)

LIZ: Oh.

WHITAKER: Not a very pretty sight, is it?

LIZ: You know, I wasn't...I wasn't thinking.

WHITAKER: Don't be shy. It's not every day you walk in on your boss drinking and shredding...but then again, you've never worked in Washington.

LIZ: Is there anything I can do?

WHITAKER: You wanna help? Grab a file. Feed the beast.

LIZ: You're shredding all the alien files?

WHITAKER: I am shredding Special Agent Pierce and everything having to do with him. You ever been in love, Parker?

LIZ: Once.

WHITAKER: He dumped you, too?

LIZ: Not exactly.

WHITAKER: What, you left him?

LIZ: There was just someone else in his life.

WHITAKER: But you walked. See? You go, girl. Don't you let any man pull that crap on you, you know?

LIZ: Yeah.

WHITAKER: Yeah. Who is this bitch who moved in on your man?

LIZ: Oh, she's, um, just someone. This girl from his past.

WHITAKER: Oh. Worst kind.

LIZ: You know, she's not that bad.

WHITAKER: Yeah, right. Like you don't hate her.

LIZ: Maybe a little bit.

WHITAKER: Uh-huh. See, now, let it out. The truth will set you free.

LIZ: Ok. I...I do. I hate her.

WHITAKER: That is more like it! Now, does this tramp have a name?

LIZ: Tess!

WHITAKER: Tess?! What is that? I hate her already.

LIZ: I know!

(The phone rings in the outer room)

LIZ: Oh, ok. I gotta get the phone. Um, are you ok?

WHITAKER: Yeah.

LIZ: Ok.

(After Liz leaves the room, Congresswoman Whitaker's face darkens. She was obviously pumping Liz for information)

WHITAKER: Tess.

(Kyle strolls into his room to find Tess on his bed reading one of his magazines)

KYLE: Hey. This is my room and that's my jersey.

TESS: Sorry.

(Tess starts to take off Kyle's jersey)

KYLE: No! All right, look. You wear it.

TESS: Kind of uptight about nudity, aren't you, for a guy who reads Jugs?

KYLE: Give me that!

TESS: Oh...the post-its? Nice touch.

KYLE: All right. Ok, listen. I don't know how you do things on planet Vulcan or whatever, but here on Earth we have this primitive human concept called privacy.

TESS: Keep talking to me like that and I'll slag you with my death-ray eyes.

(Kyle looks a bit uncertain)

TESS: Kidding. You Buddhists have, like, no sense of humor.

KYLE: How do you know about that?

TESS: "Buddhism for Beginners" is also under your bed. How do you think the Buddha would feel about being sandwiched between Hustler and Busty Biker Babes?

KYLE: Look, you can't tell anyone about that.

TESS: Why?

KYLE: Because I have a certain reputation.

TESS: Of which, the less said the better.

KYLE: I'm serious.

TESS: Kyle Valenti, Buddhist.

KYLE: Look, I got into it over the summer...

TESS: At football camp. They're crazy about it.

KYLE: Listen! This...this whole aliens-are-among-us thing...it really screwed me up...made me question stuff...life, reality, my place in this universe...and you don't understand. You...you guys...you people turned my life upside down. I need a little clarity. I need a little peace of mind.

TESS: No, I don't understand. I'm a girl from another planet. No family, no friends. Only 3 other people like me in the world. And the man I grew up with...the man who raised me...he was just murdered. You're right, Kyle. What would I know about needing peace of mind?

(Tess leaves the room and Kyle is taken aback by her comments. He didn't realize she might be going through the same thing he is)

KYLE: Sorry.

(At some bleachers, Max explains to Michael and Isabel what happened to him at the UFO Center)

MAX: It was shaped like a pentagon, and it was definitely alien.

MICHAEL: An alien device in the hands of a perfect stranger...a stranger who just happens to buy the UFO center from Milton, or so he says.

MAX: What's that supposed to mean?

MICHAEL: Why would Milton sell? That stupid tourist trap was his life. So one day he just sells to this guy, takes the money and disappears? No, I don't think so.

MAX: So you're saying he killed Milton?

MICHAEL: Well, after killing Nasedo, killing Milton would be like swatting a fly.

ISABEL: If he killed Nasedo.

MICHAEL: Yeah. He's also interested in something that happened on May 14th.

ISABEL: All right, so it's the day that we got the message from our mother, but that doesn't really prove anything...

MICHAEL: Will you wake up!?! Nasedo told us before we activated the orbs that we might be telling our enemies where we are.

MAX: Keep your voice down.

MICHAEL: Yes, sir. What do you want to do next, fearless leader?

MAX: I'm gonna talk to Valenti...have him try to find Milton. Hopefully he's still alive and just on vacation somewhere. Which means he can tell us more about Brody and how he...

MICHAEL: Instead of all this talk, why don't we just break into the UFO center and take the damn thing?

MAX: Because it's too dangerous. If he is a skin, our best protection right now is that he doesn't know who we really are.

MICHAEL: I say that's a load of crap. But ok, fine. We got one vote for breaking in and we got one against. Isabel?

ISABEL: Don't put this on me, Michael.

MAX: We are not voting on this, Michael. I've made my decision. That is the end of it.

MICHAEL: You know, Maxwell, I don't remember this other life we're supposed to have lived, but I do know I was your trusted second-in-command, and I am pretty damned sure that you used to listen to me.

(As expected, Michael disobeys Max's orders and goes to the UFO Center to investigate. Hiding behind one of the exhibits, he sees Brody walk out of a room with the pentagram device in his hand. It starts making some noises and then releases a blue blast of energy which knocks Michael across the room. Brody is surprised that someone was in the UFO Center and rushes over to where Michael landed)

BRODY: Who's there?! Stay where you are! Hey! Don't move!

(Michael, visibly hurt, limps out of the UFO Center)

BRODY: Hey! Hey!

(Back at the Evans household, Isabel is checking to see if Michael is ok)

ISABEL: They don't feel broken.

(Michael winces)

MICHAEL: Yeah. Not to you.

MAX: Nice move, Michael. How many times do we have to have the same conversation? How many times do I...

ISABEL: Knock it off, Max! All right? He's been through enough. He doesn't need a lecture.

MICHAEL: Thank you. Better late than never.

MAX: I just don't want to see any of us get hurt.

ISABEL: I know...but someone did get hurt. Michael nearly got killed tonight. Nasedo already has been killed. Something has to be done, Max. We have to do something about Brody.

MAX: What are you saying?

ISABEL: We have to kill him.

MICHAEL: Wow.

ISABEL: He used an alien weapon. What human could do that? He's a skin...whatever that means. And he killed Nasedo and he's been stalking the rest of us. We're at war. It's him or us, and I choose us.

MICHAEL: Me, too.

(The following day in History class, Mr. Lafeber continues the series on John F. Kennedy)

LAFEBER: What will he do? An American spy plane has just been shot down over Cuba. The American pilot is dead. There is enormous pressure to strike back, but is it the right move? At the right time? Kennedy has no shortage of advice. His own brother Bobby is doubting him, but in the end, it's his call, and whatever course he chooses, history will be his final judge.

(Max is discussing his problem with Maria)

MAX: How did he know? How did Kennedy know to be tough with the Russians early but later to hang back and play it safe, even after they shot down the U2?

MARIA: I don't know.

MAX: I don't either. That's the problem. I'm supposed to be this great leader, but I don't know how to make these kinds of decisions. I don't have that kind of insight. How am I supposed to know what's the right course of action?

MARIA: Hmm. I have a thought.

(Maria grabs a book and pretends to whack Max with it a few times)

MARIA: What are you talking about?! Here you are giving me this history lesson. You haven't even told me what the hell's going on, Max.

MAX: I know. I'm sorry. Look, I'm just trying to figure out how to...

MARIA: Yes, yes. You're trying to figure out how to be a leader. All right. Here's a little insight. JFK. He's not so great. Cheated on his wife with tramps. Ohhhh...now there's something you and Jack have in common. You're both involved with tramps. How is Tess, by the way?

MAX: I'm not involved with Tess.

MARIA: Just taking midnight strolls with her?

MAX: You saw us?

MARIA: Yeah. WE saw you...as in, Liz and I saw you together. Looked like a pretty romantic evening to me. Maybe a little patty-cake on the front porch before you said good night?

MAX: No. It's just...it's a long story.

MARIA: Oh, well, I certainly don't want to hear a long story unless there's a Kennedy involved.

MAX: I love Liz.

MARIA: I know you love Liz, Max. You've been telling me that the entire summer. But now that she's back, I'm the one who's doing all the work here.

MAX: What am I supposed to do?

MARIA: I don't know. Do something. Show her how you feel, and please, please...do it now. Look, I'm sorry. I know that you're dealing with this "Roswell Missile Crisis" or something...just try and follow your heart. I mean, isn't that what the great leaders always do?

(Max, Michael, and Isabel prepare to enter the UFO Center and deal with Brody)

MAX: Let's do it.

(As Max walks through the exhibit hall, he gets continuous flashes of Pierce being thrown across the room as Michael unleashes his power, Hubble being shot, Liz being shot, and himself being tortured in the white room. He then starts seeing images of JFK along with those other images, and realizes he can't let the situation dictate his course of action)

MAX: No. We can't do this.

MICHAEL: What!?!

MAX: This isn't us.

ISABEL: I know what you're saying, but we have to do something.

MICHAEL: Brody's dead. End of subject.

(Max erects a force field between himself and Michael and Isabel to prevent them from proceeding further)

MICHAEL: What the hell?

ISABEL: When did you learn to do that?

MAX: Awhile ago. Just wait here.

ISABEL: What are you gonna do?

MAX: Face him. Find out the truth.

MICHAEL: And if he kills you?

MAX: Then you can be fearless leader.

(Max walks into Brody's secure area)

MAX: What are you doing in Roswell?

BRODY: Is this one of those "disgruntled ex-employee shows up late at night to kill his boss" stories?

MAX: I'd hate for it to turn into that. Why won't you answer the question?

BRODY: Because I'm not here to answer your questions.

MAX: No. You're here because of what happened on May 14th.

BRODY: How do you know about May 14th?

MAX: It's all over your files.

BRODY: You rehearsed that answer. You're here because of this.

(Brody reaches for the pentagram device and Max grabs his arm)

MAX: You're one of us, aren't you?

BRODY: That's right. I suspected we were alike, but I wasn't sure.

MAX: Why are you here? What do you want?

BRODY: What we all want. To re-establish contact. Maybe even to go back. Will you let go of me now?

(Max releases Brody's arm)

BRODY: Do you remember what happened?

MAX: Not entirely.

BRODY: Me neither. 2 years of recovered-memory therapy and still the only thing I can remember about my abduction is the color of the walls, the smell of burnt hair.

MAX: Abduction?

BRODY: Yeah, I know. I hate the word, too. I mean, you can tell people you've seen the Virgin Mary and they'll light candles outside your bathroom, but you tell 'em you've been abducted by aliens and they'll write you off as a lunatic. It happened to me 7 years ago. I was driving my car down the Massachusetts Turnpike, and before you know it, I'm in the room and they're doing...something to me, and then I'm back in my car and 2 days have gone by, and I'm in West Virginia. I would have written the entire thing off as an acid flashback. Then my doctor told me the cancer was gone. It was bone marrow. Terminal. A year to live and poof...it's gone.

MAX: And you're trying to re-establish contact with the aliens?

BRODY: I have to.

(Max motions toward the pentagram device)

MAX: What about that?

BRODY: That I bought..I dunno...3 years ago from some guy who deals in supposed alien artifacts. I thought it was a piece of junk, and then on May 14th, that thing just came to life. It sent out this pulse. So I...I hired a team...had them check the entire radio telescope network for anything unusual, and they found something.

(We see Michael and Isabel listening in on the conversation)

BRODY: A signal, Max. A strange high-energy microwave signal that corresponded exactly with what I saw. And you know where this signal came from?

MAX: Roswell.

BRODY: Exactly. Do you know what this means, Max? Aliens. I mean, not like they're walking among us or anything stupid like that, but they're actually making contact with people right here in Roswell. Now what do you think of that? So what about you, Max? What's your abduction story?

(Max, Michael, and Isabel leave the UFO Center. Isabel reaches her hand around and hugs Max, glad that they didn't have to kill Brody. Michael looks a bit sheepish, realizing that Max was right. We realize the skin is looking at them as they walk from the UFO Center to the Crashdown)

(At the Crashdown, Max and Isabel explain to Alex and Tess what happened)

ALEX: So where'd he get the money to buy the UFO center?

ISABEL: Well, he helped take an internet start-up company public.

MAX: Instant millionaire. But when he started talking about his abduction he became a liability. They bought him off.

ISABEL: Yeah, for $300 million.

ALEX: Note to self...take more computer classes.

TESS: But what about the attack on Michael?

ISABEL: Brody said the device just went off in his hand. It send out a pulse without warning, so I think it was because Michael was near, but I'm not sure.

ALEX: But why would it react to Michael and not to you?

MAX: I don't know.

(Kyle enters the Crashdown and motions for Tess to walk over to him)

TESS: Uh-oh.

(Tess walks over to Kyle)

TESS: So what have I done now?

KYLE: You know my...my father does consider this to be a very temporary arrangement. You understand that?

TESS: Sure.

KYLE: All right. So in that case, I just wanted to tell you that I moved all my crap out of the room. You can have it. I'll sleep on the couch or something.

TESS: You didn't have to.

KYLE: It's not a big deal. Uh, material possessions only clutter the mind anyway.

TESS: You tell 'em, Buddha boy.

KYLE: All right. I'll see ya.

TESS: Hey. Thanks.

(Michael just finished an order and waits for someone to pick it up. Courtney walks over)

COURTNEY: So, Michael, how do you feel about piercings?

MICHAEL: I don't.

COURTNEY: You should think about it.

MICHAEL: Not into pain.

COURTNEY: Well, it only hurts once, then it's about the stimulation.

(Maria walks over to them)

MARIA: Table 4 is waiting.

(Courtney picks up the order and leaves, while Michael goes back to the kitchen, obviously trying to avoid Maria)

(Liz enters the Crashdown. Max is frozen for a moment, and then walks after her)

MAX: I need to talk to you.

LIZ: Max, I need to talk to Maria.

MAX: Look, you need to hear this.

LIZ: Maria tried to explain to me about you and Tess the other night, ok? But I don't...

MAX: This isn't about Tess. It's about you and me. You think I'm gonna forget about you or get over it or something, but...but I'm not. I don't...I don't care about my destiny or my planet or anything else. All I care about is you. So just know this...I'm coming for you, Liz.

(Max walks back to the table)

MARIA: Now that is a great man.

TESS: You realize our problems aren't over, don't you, Max? Whoever killed Nasedo is still out there...and he's probably close by.

(Courtney walks up to Maria. She needs to use the restroom)

COURTNEY: Cover me?

MARIA: What else is new?

(At the end of the episode, we find out who the skin is. Courtney closes the door behind her, locks it, and immediately goes to the mirror. She digs her nails into her neck and pulls off a piece of skin from her face. She then drops the skin in the toilet and flushes it down the drain)

Kikavu ?

Au total, 58 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

jptruelove 
03.10.2019 vers 10h

naadd 
15.03.2019 vers 23h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
27.09.2017 vers 21h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

albi2302 
loveseries 
stella56 
Activité récente
Actualités
Bande-annonce de Wrong Turn (2021) avec Dylan McTee

Bande-annonce de Wrong Turn (2021) avec Dylan McTee
La randonnée tourne au cauchemar pour Dylan McTee (Wyatt Long dans Roswell, New Mexico) et ses amis...

New Mexico - Steven Krueger au casting de la saison 3

New Mexico - Steven Krueger au casting de la saison 3
Steven Krueger (The Originals) obtient un rôle récurrent dans la 3ème saison de Roswell, New...

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !

Alternative Awards 2020 : pensez à voter !
Les Alternative Awards 2020 ont débuté depuis le début de la semaine. Les catégories se succèdent,...

New Mexico - Le Trailer de la Saison 2

New Mexico - Le Trailer de la Saison 2
La bande-annonce de la seconde saison de Roswell, New Mexico vient de faire son apparition sur la...

Le quartier recrute !

Le quartier recrute !
Après un long moment à partager la vie des aliens, albi2302 a décidé de s'éloigner de Roswell pour...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

choup37, 18.04.2021 à 15:40

3 anniversaires aujourd'hui sont célébrés sur Doctor who, oui, mais de qui..

pretty31, Avant-hier à 10:18

Nouvelle partie de ciné-émojis et films à voir à la télé cette semaine sur HypnoClap !

bloom74, Avant-hier à 14:39

Nouveau sondage et photo du mois dans le quartier The Boys

ShanInXYZ, Hier à 15:55

Un nouvel anniversaire à fêter chez Doctor Who, mais celui de qui ?

sabby, Aujourd'hui à 10:17

Hello à tous ! Il est temps de départager les créations sur le quartier All American via le sondage !! On vous attend

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site