VOTE | 104 fans

#201 : Cadmium-X

Titre VO : Skin and Bones
Titre VF : Cadmium-X
Diffusion US : 2 octobre 2000
Ecrit par Jason Katims
Réalisateur : James A. Contner

Résumé : Un géologue expert débarque dans le bureau du shérif Valenti : alors qu’il effectuait des analyses dans le désert, au bord de la nationale, il a trouvé un os avec son détecteur de métal !

Valenti se demande si cette découverte n’a pas un lien avec la disparition de l’agent Pierce, dont il avait pourtant brûlé le corps un an auparavant en présence de Max et Michael. L’agent Hanson décide de procéder à une investigation plus poussée sur les lieux où a été découvert l’os…

Guests : David Conrad (Agent Pierce), Jim Ortlieb (Nasedo/Mr Harding), Gretchen Egolf (Vanessa Whitaker), Jeremy Davidson (Grant Sorenson), Frank Birney, Jason Peck (Hanson), Dennis Lipscomb, Sara Downing (Courtney), Austin Tichenor, Phil Abrams (John Shanahan), Kenneth Chol, Bill Glass, Daniel Fester, Colin McClean.

Popularité


4 - 1 vote

Titre VO
Skin and Bones

Titre VF
Cadmium-X

Première diffusion
02.10.0200

Première diffusion en France
04.08.2001

Photos promo

Plus de détails

CADMIUM X , SKINS AND BONES


Dans le désert du Nouveau Mexique, un géologue nommé Grant Sorenson découvre des ossements à l’aide de son détecteur de métaux.
Pendant ce temps, Max, Maria, Alex et Isabel regardent une transmission télé d’un congrès. Nasedo, sous les traits de Pierce, ridiculise l’unité spéciale du FBI dans le but de la faire dissoudre. Vanessa Whitaker, une femme du congrès essaie de défendre l’importance de l’unité spéciale en rappelant un meurtre commis en 1972, ou nulle arme du crime n’avait été retrouvée, simplement une marque argentée sur la poitrine de la victime dont les tissus avaient été décimés. Elle souligne le fait qu’une substance appelée cadmium X avait été retrouvée. Cet argument est de nouveau discrédité par Pierce/Nasedo

Pendant que l’émission passe à la télé on peut remarquer un début de discordance entre Isabel et Max. Celle-ci fait allusion à Michael qui se prépare au pire alors que Max pense qu’aucun ennemi ne va plus les attaquer étant donné que personne ne s’est montré pendant les grandes vacances. La nouvelle serveuse, Courtney Banks, n’a pas l’air d’être appréciée par Maria.

Celle-ci éteint la télé au bout d’un moment et tous sortent sauf Max qui lui demande des nouvelles de Liz. La jeune femme lui fait comprendre que c’est finit entre eux et qu’il devrait attendre qu’elle revienne de vacances chez sa tante pour voir comment évoluent les choses. On apprend par la même occasion que Michael et Maria ne sont toujours pas ensemble et même qu’il l’évite.
Alors qu’Alex a envie de faire une sortie cinéma, Isabel lu fait comprendre qu’elle n’a aucune intention de sortir ces temps ci et lui demande de faire des recherches sur le Cadmium X. Au même moment, Grant Sorenson, entre dans le Crashdown et demande aux jeunes gens où il peut trouver le shérif pour lui montrer les fameux ossements. On surprend une lueur d’intérêt dans les yeux d’Isabel mais son attention se focalise surtout sur les ossements trouvés dans le désert. Elle en parle au reste du groupe.

Grant Sorenson parle au shérif de sa trouvaille et il fait tout de suite le lien avec le squelette de Pierce, enterré dans le désert par max, Michael et lui-même deux mois plus tôt. Comprenant la gravité de la situation il essaie de faire passer ça pour un coyote mais Hanson qui semble être devenu plus futé pendant les vacances se charge de tout pour mener une véritable enquête.

Max et Isabel se rendent chez Michael pour lui annoncer la nouvelle. Celui-ci est en train de s’entraîner à utiliser ses pouvoirs avec l’aide de Tess. Max ordonne aux autres de faire comme si de rien était, et de ne pas se comporter en suspect. Il refuse d’appeler Nasedo comme aurait voulu le faire Michael ce qui énerve ce dernier. Et Tess fait remarquer qu’ils se débrouillent très bien sans Nasedo avec un peu de rancœur.

Désobéissant à Max, Michael se rend sur le terrain et observe les policiers retrouver un à un tous les ossements du squelette. Il entend un bruit derrière lui et se précipite vers l’endroit. Il trébuche et tombe face à un morceau de peau sèche qui se désintègre entre ses doigts.

Entre temps, Hanson retrouve le canif de Michael et effectue un relevé d’empreintes digitales.

Parallèlement Isabel propose à Max d’aller parler au géologue histoire de savoir ce qu’il fait exactement dans la région. Ce dernier accepte sans trop réfléchir car il vient d’apercevoir Liz.

IL rejoint la jeune femme et lui explique qu’elle n’a plus rien à craindre du point de vue « attaque extraterrestre » et que tout est finit entre Tess et lui. Il tient à ce que les choses soient claires. Liz prend la situation avec recul et prend rapidement congé de lui pour aller à son rendez vous professionnel. La jeune femme lui a confié qu’elle arrêtait le Crashdown pour travailler en tant que secrétaire au bureau de Whitaker.

Michael est convoqué au bureau de Valenti à cause de son canif trouvé. Valenti fait alors une véritable mise en scène, réprimandant faussement Michael d’avoir bu de la bière avec des copains en plein désert. Il sort un rapport rédigé soit disant à ce moment là pour expliquer ce qu’il faisait en plein désert. Michael peut alors s’en sortir sans problèmes mais Hanson reste sceptique vis-à-vis de lui.

Dès qu’il sort du bureau, Michael appelle Nasedo mais celui-ci lui raccroche au nez quand il apprend que Michael l’a appelé dans le dos de Max.
Isabel se rend dans le désert et fait connaissance avec Grant Sorenson. Elle apprend qu’il est ici pour faire des tests. Il doit s’assurer que la terre n’a pas été contaminée par des essais radioactifs pour permettre l’installation d’une usine d’industrie chimique.

Dans l’office du shérif, celle-ci passe à Valenti un extrait de conversation qu’elle a eu avec l’agent Pierce, lui disant que pour lui le shérif était la clef de l’enquête. Au même moment, Hanson entre dans la pièce, excité par une nouvelle à propos des ossements, en parlant ouvertement devant Whitaker malgré les efforts de Valenti pour le faire taire. Eux trois vont donc s’entretenir avec le médecin légiste qui leur affirme que le squelette a fondu sur la partie des côtes, or un os ne peut pas fondre. Hanson émet l’idée de rappeler Michael, vu les circonstances. Valenti est obligé d’obéir et Vanessa Whitaker lui retire l’enquête des mains, la confiant au FBI.

Ils se rendent chez Michael qui dormait et lui passent les menottes.
Le lendemain, Nasedo fait son retour à Roswell. Il se rend au Crashdown où les membres du groupe « je connais un alien » se sont réunis afin de trouver quoi faire. Nasedo après avoir eu les renseignements demande à Max le nom de tous les humains au courant afin de les tuer. Liz qui descend l'escalier à ce moment là lui rappelle qu’ils sont ici justement à cause d’un meurtre. Max se range de son coté en affirmant que tuer n’a jamais été une solution, et malgré les ronchonnements de Nasedo, il lui ordonne de ne tuer personne. Nasedo apprend au groupe qu’il connaît intimement Whitaker.

Max à un plan pour aider Michael et boucler l’enquête mais il leur faut retrouver les os. Or Valenti n’a plus ça sous contrôle.

Pendant que Nasedo dans le corps de Pierce entraîne Whitaker loin de son bureau, Max et Liz le fouillent afin de trouver où sont les ossements de Pierce. Ils ne trouvent rien. Max s’énerve et souhaite que tout redevienne comme avant. Liz lui fait comprendre par le même sous entendu que lui que rien ne sera plus jamais comme avant. Ensuite elle émet l’hypothèse que les ossements aient été transportés à l’accélérateur de particules de Las Cruces. Seligman lui en avait parlé l’année passée. L’accélérateur est capable de mesurer les isotopes des éléments et de les dater.

Le shérif rend visite à Michael et s’assoit à ses cotés pour lui parler. Michael lui raconte alors qu’il a essayé de se préparer à ce qu’ils pourraient découvrir de plus sur lui. Il sait qu’Isabel et Max sont aussi perdus que lui. Ils sont plongés dans le noir à attendre que leurs ennemis les attaquent, et il essaie de s’y préparer… mais il se demande, que ferait-il s’il n’était pas assez fort ?

Nasedo arrête Max à la sortie du bureau de Whitaker. Il lui demande comment vont les choses entre Tess et lui et Max lui fait comprendre qu’il n’a pas l’intention de former un couple avec elle. Le jeune homme veut juste reprendre sa vie normale et Nasedo lui demande de ne pas confondre ce qu’il souhaite être vrai avec ce qui l’est réellement, puis part. Dans un parking, Nasedo se rend compte qu’il n’est pas seul : il y a aussi un skins.

Isabel fait diversion auprès d’un garde fin de permettre à Max d’entrer dans l’accélérateur de particules. Tess mindwarp (manipule) les personnes présentes dans la salle ce qui permet à Max d’entrer. Celui-ci utilise ses pouvoirs sur les ossements et en ressort.

Les scientifiques annoncent à Whitaker qu’aucune trace de Cadmium X n’a été trouvé sur les ossements et que selon le carbone 14 les ossements seraient dans le désert depuis 42 ans. Michael est donc relâché.

Au Crashdown, le groupe célèbre leur réussite. Courtney passe et salut Michael avec intérêt. Maria l’expédie rapidement et s’excuse auprès du groupe. Michael s’écarte des autres et elle s’approche de lui. Elle lui fait comprendre qu’elle ne l’a toujours pas oublié et lui demande s’il a rompu avec elle parce qu’il doit être avec Isabel. IL lui apprend que non, mais qu’ils ne peuvent pas être ensemble car il est destiné à être ce soldat, et un soldat ne peut pas avoir de femme. Il lui demande implicitement de l’oublier.

Max sort du Crashdown pour retourner chez lui et croise Liz. Il lui demande si elle pourrait juste un moment faire comme si rien n’avait changé entre eux. Elle lui répond que non alors il lui touche le bras et lui envoie un flashe d’eux deux.
Liz rentre au Crashdown et Max chez lui. Nasedo frappe à sa fenêtre et s’effondre dans sa chambre. Max n’a pas le temps de le guérir. Nasedo avant de mourir peut juste lui annoncer que les skins sont parmi eux.


(article by Majandria)

201 Cadmium X

 

(Cet épisode commence dans le désert. Un géologue examine la zone avec un détecteur de métaux lorsque celui-ci se met à biper rapidement. Le géologue prend une pelle et commence à creuser)

(Changement de scène. Dans une salle de l'école, un psychologue essaie d'en savoir plus sur ce qui préoccupe Max)

PSYCHOLOGUE: C'est comme si vous aviez enfoui quelque chose. Vos parents sont inquiets Max... très inquiets. Max, vous croyez sans doute que ce qui vous arrive n'arrive pas aux autres, et c'est bien normal, mais, la plupart des adolescents vivent une... une situation qui est exactement celle que vous vivez actuellement. Alors, je tiens à vous rassurer. Cette phase est tout à fait normale. Est-ce que vous pouvez essayer de me dire ce qu'il y a?

(Max a l'air un peu désorienté, rassemblant ses pensées. Il commence à expliquer ce qui se passe dans sa vie. Pendant ce temps, nous voyons des flash-back de la première saison)

MAX (En Voix Off): Je crois que le mieux, c'est que je commence par dire que je suis... un extraterrestre... un hybride, pour être exact. Un savant mélange de molécules humaines et d'ADN extraterrestre... Ah! J'allais oublier. Ma sœur Isabel et notre copain Michael, eux aussi sont des hybrides. Nous ne savions pas d'où nous venions, qui nous avait envoyés, ni pourquoi. Ces dix dernières années, nous avons vieilli comme des humains, mais il y a des différences qui ne mentent pas. Dès le début, on a eu le réflexe de garder ça pour nous. De nous cacher sans nous cacher. Mais un jour, en quelques secondes, tout a changé.

(On voit Liz se faire tirer dessus au Crashdown et Max qui la guérit)

MAX: La bouteille s'est cassée quand t'es tombée. Le ketchup s'est renversé sur toi. Ne dis rien à personne.

(Max continue son explication avec des flashs de la première saison)

MAX (en Voix Off): Nous étions six à être liés par le même secret. Ensuite, il y a eu Tess, hybride comme nous... Moitié humaine, moitié extraterrestre. Et puis, Nasedo est arrivé. Il est plus évolué que nous. Il peut prendre n'importe quelle forme humaine. Un don qui s'est révélé très utile face à ceux qui faisaient tout pour essayer de nous trouver. Mais ils ont réussi. Ces gens étaient capables de tout. Heureusement, les pouvoirs de Nasedo nous ont permis d'infiltrer l'unité spéciale du FBI. Bien sûr, nous aussi, nous avions des pouvoirs. Et on a eu beau essayer de se convaincre qu'on pouvait mener une vie normale...

(On voit une scène où Pierce est sur le point de tirer sur Valenti et où Michael pousse un crie en utilisant ses pouvoirs pour l'en empêcher)

MICHAEL: Non!!!

MAX (Voix Off): On n'a pas pu. Pour nous sauver la vie, Michael a tué l'agent Pierce du FBI. Peu importe, si c'était justifié ou pas, le fait est là... on a tué un homme... ça n'a pas été facile... pour aucun de nous.

PSYCHOLOGUE: Max? Max! Max, vous n'avez rien à dire? Rien du tout?

(Il est maintenant évident que Max n'a pas révélé son secret au psychologue. Il a tout simplement rêvé qu'il le faisait)

MAX: Non, ça doit être une phase... normale de l'adolescence.

(Le géologue arrête de creuser et utilise sa main pour sortir quelque chose de la terre. C'est un os carbonisé)

[Générique]

MEMBRE DU CONGRES: M. Pierce. Quelles sont les dépenses engagées par l'unité spéciale qui furent avisées par vos supérieurs?

PIERCE: Aucune.

MEMBRE DU CONGRES: Ah! Pardonnez-moi M. Pierce, mais à mon âge, on n'entend plus très bien. Veuillez parler plus près du micro?

PIERCE: Aucune.

MEMBRE DU CONGRES: Ah! Aucune! Pas un sou donc. Alors que 17 millions de dollars ont été dépensés par cette soi-disant unité spéciale travaillant au sein du FBI pour rechercher des petits hommes vert...

ALEX: Max, t'es génial.

MAX: Quoi?

ALEX: Faire passer Nasedo pour Pierce pour casser complètement l'unité spéciale et les menaces du gouvernement contre vous. Bah! C'est génial.

MAX: Je n'ai rien à voir dans tout ça. Je n'ai pas vu Nasedo depuis des mois.

ALEX: Ouais! Mais s'il arrive à envoyer l'unité spéciale aux oubliettes, tous vos problèmes seront résolus.

ISABEL: N'oublies pas qu'on a encore des ennemis.

MAX: Ça remonte à plus de trois mois... et rien ne s'est passé. Si on n'a pas vu d'autres extraterrestres. C'est peut-être parce qu'il n'y en a pas. Peut-être que la guerre est finie.

ISABEL: A moins qu'ils aient débarqué par milliers et qu'on ne les voit pas.

MAX: On ne va pas vivre sans arrêt dans la peur comme Michael.

ISABEL: Il a peut-être raison de se préparer au pire.

MARIA: Ils passent aux votes.

MEMBRE DU CONGRES: Mesdames et Messieurs, je demande donc la dissolution immédiate de cette branche du FBI connue sous le nom d'unité spéciale. Que tous ceux qui sont pour disent: oui.

COURTNEY: J'connais pas cette série. Ça a l'air super.

MARIA: Au revoir, Courtney.

MEMBRE DU CONGRES: Que tous ceux qui sont contre disent: non.

WHITAKER: Non.

MEMBRE DU CONGRES: La commission donne la parole à Mme Whitaker.

MARIA: J'la connais pas elle.

ALEX: Si, c'est Vanessa Whitaker, notre représentante au Congrès.

MARIA: Y a des journaux, j'les lis même pas.

WHITAKER: Mesdames et Messieurs... en 1972, l'unité spéciale du FBI a enquêté sur un meurtre. Plusieurs invraisemblances sont tout de suite apparues. Aucune arme du crime. Aucune blessure sur le corps, si ce n'est la présence de plusieurs marques argentées qui ont disparues peu après. Il a été aussi constaté que les organes avaient éclaté et que les tissus de la victime étaient complètement morts. Lors d'analyses sur la radioactivité, les os présentaient des traces d'une substance appelée cadmium-x, un élément qui n'existe pas sur Terre. Et donc, pour être plus claire... pas humain.

MEMBRE DU CONGRES: M. Pierce, dans tous les documents ou dossiers et autres éléments retrouvés dans les méandres de votre service... Il n'était fait mention nulle part de l'existence de ce cadmium-x. Avez-vous une explication à cela?

PIERCE: Il n'y avait pas de traces dans nos dossiers d'une substance appelée cadmium-x, pour la simple raison qu'il n'y a jamais eu de substance cadmium-x. Le cadmium-x est un canular que nous avons inventé de toutes pièces.

MARIA: C'est vrai qu'les mecs qui changent d'apparence comme de chemises, c'est pas un truc qui m'branche vraiment, mais... faut admettre que celui-là, il assure. Enfin, c'est pas le tout. J'attaque dans dix minutes et je dois me changer, alors...

(Tout le monde sort sauf Max)

MAX: Euh...

MARIA: Non, Max! Cet été, on s'est pas mal rapproché toi et moi, mais, je peux pas encore me déshabiller devant toi.

MAX: Non, je... je voulais savoir si t'avais pas eu des nouvelles de Liz.

MARIA: Pas depuis... que tu me l'as demandé... il y a une heure.

MAX: Oh! Elle t'a téléphoné.

MARIA: Max! Il faut être sérieux. Elle te dit qu'elle va voir sa tante en Floride pendant deux mois, et part sans même te dire au revoir. Ça veut dire qu'elle t'a largué. Point. Franchement, regarde-toi. On dirait un chien perdu sans collier. (En se moquant de lui) T'aurais pas eu des nouvelles de Liz? Elle t'a pas appelé? (Elle arrête de prendre une voix ironique). Ça sert à rien de faire ça. Ecoutes, faut prendre du recul, d'accord? Laisses-la venir un peu.

MAX: Que je la laisse venir?

MARIA: C'est ce que je ferais.

MAX: Mais... tout à l'heure, tu m'as dit que tu avais laissé cinq messages à Michael en à peine deux jours?

MARIA: J'vois pas le rapport?

(Dans la salle principale du Crashdown, Alex regarde les horaires de cinéma pendant qu'Isabel est perdue dans ses pensées)

ALEX: T'as vu ça! Y a "Vol au-dessus d'un Nid de Coucou" qui passe au ciné-club. J'aimerais bien le revoir.

ISABEL: Il faudrait peut-être que tu essaies d'en savoir plus sur le cadmium-x.

ALEX: D'accord. Oh! C'est génial! Ils font quatre séances samedi prochain.

ISABEL: J'ai pas du tout envie d'y aller.

ALEX: C'est pas grave.

ISABEL: Alex, je suis désolée. Je sais que tu n'y es pour rien, mais... mais après tout ce qui s'est passé, je t'avoue que j'ai pas le cœur à aller au cinéma avec toi, pour l'instant. Avec toi ou un autre.

GRANT: Excusez-moi. Euh, désolé. Je voulais pas...

ISABEL: Oh! Non, non. Vous nous dérangez pas.

GRANT: Euh, Grant Sorenson.

ISABEL: Isabel Evans.

ALEX: Alex Whitman.

GRANT: Euh... Est-ce que vous pouvez me dire où se trouve le bureau du Shérif, s'il vous plaît?

(Isabel et Alex se jettent un furtif regard inquiet)

ISABEL: Pourquoi vous voulez le voir?

(Grant sort l'os pour le leur montrer)

(Dans le bureau de Valenti, Grant montre l'os au Shérif)

SHERIF: C'est peut-être un coyote.

ADJOINT HANSON: Pourquoi quelqu'un aurait voulu enterrer un coyote?

SHERIF: Où avez-vous trouvé ça?

GRANT: A une quarantaine de kilomètres, au bord de la Nationale.

SHERIF: C'est... plutôt isolé comme endroit pour faire des fouilles C'est quoi votre métier?

GRANT: Je suis expert géologue.

SHERIF: Je vois.

GRANT: Il y a une chose que j'ai du mal à comprendre. J'avais un Lorenz Pulsar 5... pratiquement le meilleur détecteur de métaux. Alors, je vois pas comment il a pu repérer des os?

ADJOINT HANSON: Je commence à avoir la chair de poule.

SHERIF: Vous avez bien fait de me signaler votre découverte, M. Sorenson. Je vais éclaircir ça au plus vite.

GRANT: Merci, Shérif.

ADJOINT HANSON: Je sais ce qui nous reste à faire. J'envoie tout de suite une équipe et ils vont tout retourner.

(Tess et Michael sont dans l'appartement de ce dernier. Tess lui donne des conseils pour qu'il parvienne à contrôler son pouvoir, c'est pourquoi elle le fait s'entraîner à exploser des rochers sur une table)

TESS: Continue. Reste concentré.

(Michael fait exploser d'autres rochers lorsque Max et Isabel entrent)

MAX: Aucune pierre ne résiste à Michael Guerin.

MICHAEL: Il faut croire que non.

ISABEL: Salut!

MAX: Nasedo va avoir fini à Washington. Il va bientôt nous rejoindre.

TESS: Pour l'instant, on s'en est bien sortis sans lui, non?

MICHAEL: Alors, qu'est-ce qu'il y a? Quelque chose me dit que tu ne me fais pas une visite de courtoisie.

ISABEL: Quelqu'un a peut-être retrouvé le corps de Pierce.

MICHAEL: Tu plaisantes?

MAX: Un géologue.

MICHAEL: Alors, il a débarqué et il a fouillé comme ça?

MAX: C'est ce que font les géologues, non?

MICHAEL: Ça me plaît pas cette histoire.

MAX: Valenti va diriger l'enquête. Il arrangera ça.

MICHAEL: Et Nasedo?

MAX: On ne doit le contacter qu'en cas d'extrême urgence.

MICHAEL: C'est pas une urgence, ça? Et si c'était pas un géologue? Peut-être qu'il est pas venu là par hasard?

MAX: Il n'y a aucune raison d'avoir des soupçons. Il faisait des fouilles et il a découvert les ossements. C'est tout. Alors, on n'appelle pas Nasedo. Ne fais rien sans que je te le dise.

MICHAEL: Ça fait deux mois que j'fais rien. Ça commence à faire beaucoup.

MAX: Je sais Michael. C'est pas la première fois que tu me dis ça. Proposes plutôt une solution?

MICHAEL: C'est toi le chef. C'est toi qui donne les ordres.

MAX: Casse des cailloux! Ça te passera le temps!

ISABEL: Max!

MAX: Valenti trouvera une solution. Il faut patienter. S'il y a du nouveau, je t'appelle.

(L'équipe de fouilles est dans le désert. L'adjoint Hanson a trouvé un canif dans un buisson)

ADJOINT HANSON: Shérif, j'ai trouvé ça dans un buisson, près du cadavre.

SHERIF: Faites voir.

ADJOINT HANSON: J'm'en occupe Shérif. Je l'envoie au labo et je leur demande de faire un relevé d'empreintes.

SHERIF: Bravo, Hanson.

ADJOINT HANSON: Cette fois, on l'a notre homicide. On va pas s'ennuyer.

(Michael, qui regardait ce qui se passait près du site, s'éloigne en courant et trébuche sur un rocher. Il voit un morceau de peau sur le sol qu'il ramasse et qui se désintègre instantanément)

MICHAEL: Qu'est ce que c'est?

(Max et Isabel marchent dans la rue)

ISABEL: Peut-être que Michael a raison. On devrait vérifier pour le géologue.

MAX: Valenti l'a déjà fait. Il est diplômé de l'université du Wyoming. Il a été engagé pour faire des fouilles.

ISABEL: Nasedo avait une bonne couverture, lui aussi.

MAX: J'irai lui parler.

ISABEL: Ou moi j'irai.

MAX: On se voit plus tard.

(Max voit Liz dans la rue et va à sa rencontre)

MAX: Liz!

LIZ: Oh! Ça va? Max.

MAX: Oui. Alors, tu étais rentrée ce matin?

LIZ: Non, je suis arrivée... avant-hier.

MAX: C'est marrant, Maria... m'a dit que tu étais encore là-bas.

LIZ: Oui, je sais, mais... je crois que j'avais besoin d'y voir un peu plus clair et de faire un peu le point avant de...

MAX: Oui... Oui, c'est normal. Euh! écoutes Liz, c'est vrai qu'avant ton départ, c'était un peu tendu. Mais là, ça y est, c'est calme. Il y a pas eu d'attaques d'extraterrestres. Et en ce moment, Nasedo fait dissoudre l'unité spéciale. Je crois que cette fois, ça va être fini.

LIZ: Oh! Tant mieux. Je suis vraiment contente pour vous tous.

MAX: Et, je voulais aussi te parler de... de Tess... On n'a rien...

LIZ: Oh non! C'est pas la peine. T'as rien à me dire.

MAX: Tout est fini entre nous. De toute façon, elle ne m'a jamais attirée. Je le lui ai dit. Et cette fois, c'est clair. Enfin, sûrement qu'aujourd'hui tu t'en moques... Mais... je voulais que tu le saches.

LIZ: Oui. De toute façon, je veux prendre un nouveau départ et... faire autre chose...

MAX: Oui, oui, oui. D'ailleurs, ça se voit, tu es...

LIZ: Oh!

MAX: Tu es bien... Tu es différente.

LIZ: Oh non! Là, j'ai rendez-vous pour un nouveau travail.

MAX: Hein ? Tu arrêtes le restaurant?

LIZ: Ouais! Une occasion s'est présentée, et j'ai répondu à une annonce et puis...

(Quelqu'un vient à la rencontre de Liz)

WHITAKER: Mlle Parker?

LIZ: Oh! Mme Withaker! C'est un honneur de rencontrer un membre du Congrès. En plus, j'admire beaucoup ce que vous faites.

WHITAKER: Oh non, c'est trop, vraiment! J'ai déjà des collaborateurs payés pour entretenir mon ego.

LIZ: Justement, est-ce qu'on pourra parler aussi de mon salaire?

WHITAKER: Je vois que vous ne perdez pas de temps.

(Le sénateur Whitaker se tourne vers Max)

WHITAKER: Oh, bonjour!

LIZ: Oh! Excusez-moi, Max Evans.

WHITAKER: Enchantée.

MAX: Enchanté.

WHITAKER: Alors, on peut y aller?

LIZ: Oh oui! Bien sûr. Merci.

(Valenti entre dans son bureau où l'adjoint Hanson et Michael l'attendent)

ADJOINT HANSON: Voici le suspect, Shérif. Il s'est présenté de lui-même. Mais, il y a quelque chose qui me gêne dans son comportement.

SHERIF: Vous reconnaissez cet objet?

MICHAEL: Euh! Vous... vous savez, ça coure les rues des canifs comme celui-là.

SHERIF: Mais combien ont un manche qui est recouvert de vos empreintes, M. Guerin? Mon adjoint qui est quelqu'un de très efficace a établi le lien entre ce couteau et vous. Il a été retrouvé dans une zone déserte, tout près de la route nationale. Vous souvenez-vous de notre rencontre là-bas, il y a quelques mois? Ou dois-je vous rafraîchir la mémoire?

MICHAEL: Euh! Je n'me souviens pas bien.

SHERIF: Je vous ai trouvé avec deux de vos camarades buvant de la bière, après une virée qui s'est terminée par un concours de tirs à la belle étoile. Vous vous rappelez?

MICHAEL: Ouais!

SHERIF: Voici le rapport de police que j'avais rédigé après ça, au cas ou certaines choses vous auraient échappées. Alors, avez-vous été témoin de choses sortant de l'ordinaire ce soir là, M. Guerin?

MICHAEL: Non, Monsieur.

SHERIF: Ouais! Je vais vous donner un petit conseil. Si un jour vous repartez en virée et que vous enfreignez la loi, ne laissez pas de carte de visite.

MICHAEL: D'accord.

SHERIF: C'est bon. Allez-vous-en.

ADJOINT HANSON: Il me plaît pas celui-là.

(Michael essaye d'appeler Nasedo d'une cabine)

MICHAEL: Nasedo, c'est Michael.

NASEDO: Max sait que vous appelez?

MICHAEL: Non, mais il y a une urgence. Il faut que vous reveniez.

NASEDO: Ne me contactez plus jamais sans que Max soit au courant.

MICHAEL: "Tu la fermes, et t'obéis".

(Nous voyons Grant Sorenson dans le désert faisant des fouilles dans le sol)

GRANT: Bonjour!

ISABEL: Bonjour!

GRANT: Vous vous êtes perdue, ou quoi?

ISABEL: Non, je venais vous voir.

GRANT: C'est vrai?

ISABEL: Oui! Roswell est une petite ville. Quand un événement sortant un peu de l'ordinaire se produit, ça attire la curiosité des gens.

GRANT: Quel événement?

ISABEL: Bah! Les ossements.

GRANT: Ah! Bien sûr, oui.

ISABEL: Et en plus, ça m'a toujours fait rêver moi, le métier de géologue et l'étude de la terre. Mais, vous faites quoi, exactement ici?

GRANT: Des prélèvements, pour recherche de radioactivité.

ISABEL: Oh! C'est une blague, non?

GRANT: Non, il y a eu des essais nucléaires par ici, dans les années 50.

ISABEL: Oh! Et vous devez dire qu'il n'y a pas de risques pour la population.

GRANT: Non, je dois rédiger un rapport, pour une grosse société qui veut ouvrir une usine de produits chimiques.

ISABEL: Oh!

GRANT: Ce sont eux qui m'ont engagé pour faire ce travail.

ISABEL: Euh! Ça ne vous gêne pas de travailler pour des pollueurs potentiels?

GRANT: Si je vous réponds, mon métier ne vous fera plus rêver?

ISABEL: En tout cas, je préfère ça que de travailler en usine.

(Retour au bureau du Shérif où le sénateur Whitaker et le Shérif Valenti discutent)

WHITAKER: Bien, allons droit au but, si vous le voulez bien? Ceci est le début d'une conversation téléphonique que j'ai eu avec l'agent Pierce lors de sa première venue à Roswell.

(Le sénateur Whitaker met la cassette en marche)

WHITAKER: Comment ça se passe?

PIERCE: Je viens d'arriver. Je vais commencer par chercher du côté du Shérif. A mon avis, il est la clé de toute l'affaire.

(Le sénateur Whitaker arrête la cassette)

WHITAKER: C'était son dernier appel, avant son retour à Washington. Quand il a commencé à me mentir.

SHERIF: Je vais être très clair avec vous Mme Whitaker. A votre place, j'éviterai de gaspiller tout mon temps et toute mon énergie à rechercher des extraterrestres. Avouez que ce serait dommage que vous vous retrouviez au chômage comme votre ami, M. Pierce.

WHITAKER: C'est étrange! Ça ressemble presque à une menace.

ADJOINT HANSON: Shérif, est-ce que vous pouvez...

SHERIF: S'il vous plaît!

ADJOINT HANSON: Excusez-moi, je ne savais pas qu'il y avait quelqu'un...

SHERIF: Allez m'attendre, je vous rejoins dans deux minutes.

ADJOINT HANSON: Je viens de recevoir le rapport du labo...

SHERIF: Alors, laissez-le-moi. Je tâcherai de le lire tout à l'heure.

ADJOINT HANSON: Il y a du nouveau sur la victime du meurtre.

WHITAKER: Quelle victime? Quel meurtre?

SHERIF: Non, il n'y a pas eu de meurtre. Seulement des os retrouvés par un géologue. On ne sait même pas s'ils sont humains.

(Des enquêteurs ont reconstitué le squelette trouvé dans le désert)

DR BENDER: Aucun doute. Ce sont des ossements humains. Mais ce n'est pas le plus intéressant, loin de là.

ADJOINT HANSON: Ecoutez un peu ça!

DR BENDER: Regardez cette masse de structure osseuse.

WHITAKER: Qu'est-ce qu'elle a?

DR BENDER: Eh bien! Si on la compare à l'autre côté de la cage thoracique. On constate qu'elle a fondu et qu'elle s'est déstructurée.

SHERIF: C'est sans doute la preuve que ce cadavre a entièrement brûlé?

DR BENDER: Un os peut brûler, mais il ne peut pas fondre. Seule une dose extrêmement forte de radiation peut provoquer ça.

WHITAKER: Shérif, y a-t-il eu des accidents nucléaires dans le secteur?

DR BENDER: Non, selon moi, ce pauvre homme a été la cible d'un faisceau de combustion d'une incroyable énergie.

SHERIF: Bien, je démarre tout de suite l'enquête. Hanson, on repart tout de suite au bureau. Bender, vous m'appelez dès que l'autopsie est terminée.

(Le Shérif Valenti se tourne vers le sénateur Whitaker)

SHERIF: Je vous appellerai dès qu'il y aura du nouveau. Je vous remercie de m'avoir accompagné.

WHITAKER: A vrai dire Shérif, je crois que je vais rester ici.

SHERIF: Sauf votre respect, cette affaire ne relève pas de votre juridiction.

WHITAKER: Et avec tout le respect que je vous dois, je n'ai pas l'intention de laisser cette enquête entre les mains d'un simple Shérif. Ceci relève de l'autorité fédérale.

SHERIF: Rassurez-vous, j'ai prévu d'appeler mes collègues du FBI au plus vite.

WHITAKER: Non, je contacterai le FBI. Je ne quitterai pas ce squelette des yeux tant que je n'aurai pas eu une explication.

ADJOINT HANSON: Shérif, vu la tournure que prennent les événements, il vaut mieux reconvoquer le jeune, non?

WHITAKER: Quel jeune?

(Michael est en train de dormir dans son lit quand quelqu'un frappe à sa porte)

SHERIF: Ouvrez! Police!

MICHAEL: Oh! Valenti. J'savais bien que vous alliez me prendre la tête à cause de ce couteau que j'ai paumé. Qu'est-ce qu'il va me sortir encore?

SHERIF: M. Guerin. Je viens vous arrêter. Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra et sera retenu contre vous lors de votre procès. Vous avez droit à un avocat. Si vous n'avez pas les moyens de le payer, la Cour en nommera un d'office.

(Nasedo ayant l'apparence de Pierce, entre dans le Crashdown)

PIERCE: Ah! Y a des moments où ont se sent bien seul au milieu de l'univers.

(Un des clients du Crashdown reconnaît Pierce après son apparition à la télévision)

UN CLIENT: Hé, vous êtes passé à la télé!

PIERCE: Laissez-moi passer.

CLIENT: Eh! Chérie, viens voir. C'est le type qui a grillé le FBI.

(Pierce entre dans les toilettes et ferme la porte derrière lui)

CLIENT: Hé!

(Pierce redevient Ed Harding)

NASEDO: Excusez-moi.

CLIENT: Chérie?

NASEDO: Shérif Valenti, ravi de vous accueillir à l'association de défense des petits hommes verts. Vous m'avez appelé. J'imagine que c'est important.

MAX: Quels sont vos rapports avec Vanessa Whitaker?

NASEDO: Je la connais intimement.

TESS: Euh! Comment ça, intimement?

NASEDO: Pour parler de façon crue mais néanmoins très humaine, elle assure très bien.

MARIA: J'espère que vous avez pris vos précautions.

NASEDO: J'admets être séduit par l'étendue de ses performances. Ça me ferait de la peine de devoir la tuer.

MAX: Les ossements de Pierce ont été découverts. La partie supérieure du squelette a complètement fondu, ou presque, chose incompréhensible pour les humains.

NASEDO: Il me faut le nom des personnes qui sont au courant. Je dois les supprimer avant que l'information soit divulguée.

ALEX: Et, est-ce que cette mesure s'applique aux personnes qui sont là?

LIZ: Je vous rappelle que c'est parce que vous avez commis un meurtre que vous êtes là.

NASEDO: Je suis là pour protéger la descendance royale. Et leur survie est nécessaire à la survie d'une race tout entière.

MAX: Personne ne mourra. Tuer n'a jamais été une solution.

NASEDO: Voyez-vous ça! Un pacifiste pour Roi. Devons-nous succomber tout de suite au suicide collectif, ou faut il que nous attendions que nos ennemis nous surprennent et nous mettent au menu du soir.

MAX: On ne tuera personne. C'est un ordre.

NASEDO: Il en sera ainsi. Les fédéraux connaissent le cadmium-x. S'ils en trouvent sur les os, la première de leur priorité sera de faire à Michael ce qu'ils vous ont fait à vous, dans leur laboratoire.

MAX: On ne les laissera pas faire.

NASEDO: Où sont les ossements?

SHERIF: Whitaker les a fait transférer, mais à quel endroit, ça je n'en sais rien.

ISABEL: Même si on savait où ils étaient, qu'est-ce qu'on en ferait? Les cacher ne résoudrait pas le problème.

MAX: Il y a une solution.

(Liz est dans le bureau de Whitaker, elle classe des dossiers)

WHITAKER: Rentrez chez vous Parker, il est tard.

LIZ: Non, ça va. Et puis, je veux finir de classer tout ça.

WHITAKER: Vous ne me ferez pas de procès parce que je vous exploite ?

LIZ: Je vous promets que non.

(Pierce entre dans le bureau)

WHITAKER: Agent Pierce.

PIERCE: Daniel, ça suffira. Je suis un civil maintenant.

WHITAKER: Euh! Liz Parker, ma nouvelle stagiaire.

PIERCE: Enchanté.

LIZ: Bonsoir.

WHITAKER: Alors? Qu'est-ce qui peut pousser un agent du FBI en congé à venir dans cette ville? Roswell n'est pas l'endroit rêvé pour un ex chasseur d'extraterrestres.

PIERCE: J'ai peut-être envie de chasser un autre gibier, qui sait?

WHITAKER: Quoi comme gibier?

PIERCE: Ce ne sont pas des choses à dire devant une stagiaire.

WHITAKER: Euh! Ce n'est plus une enfant. Elle peut tout entendre. Hein! Parker?

LIZ: Euh! Y a plus de chemises, je vais aller en chercher. Pardon.

PIERCE: J'avais envie de te voir.

WHITAKER: Tu aurais pu y penser avant de... de m'humilier en public et en plus à la télé.

PIERCE: Ne laissons pas la politique s'immiscer entre nous.

WHITAKER: Au début, si tu couchais avec moi, c'était pour des raisons politiques.

PIERCE: Oui, au début, peut-être. Aujourd'hui, c'est différent. Grâce à toi, j'ai appris... à mieux me connaître.

WHITAKER: Parker, vous voudrez bien fermer la porte à clé en partant? A demain matin.

LIZ: Oui, bonne nuit!

PIERCE: Elle sera trop courte.

(Liz fait entrer Max après que le sénateur Whitaker soit partie avec Nasedo)

MAX: Il faut faire vite. Je ne sais pas si il pourra la retenir longtemps.

LIZ: Oh! Je crois qu'ils devraient en avoir pour un moment.

(Le Shérif Valenti rend visite à Michael dans sa cellule)

SHERIF: On a que quelques minutes pour parler.

MICHAEL: Qu'est-ce qu'il y a?

SHERIF: Je voudrais m'assurer que vous n'allez pas utiliser vos pouvoirs pour essayer de vous échapper. Pour l'instant, il vaut mieux que vous restiez tranquille.

MICHAEL: On dirait Max.

SHERIF: Ecoutez, je sais que ça doit être dur pour vous de vous retrouver ici.

MICHAEL: J'ai tué un homme. C'est normal qu'on m'arrête et qu'on m'enferme.

SHERIF: Michael, vous avez tué un homme qui avait tué Topolsky, qui avait tué l'agent Stevens, et Dieu sait combien d'autres... Et il était sur le point de me tuer moi aussi.

MICHAEL: C'est aussi ce que je me suis dit. Mais il n'empêche que j'ai commis un meurtre. Ce qui me fait le plus peur c'est de penser que... ce qui s'est passé n'est que le sommet de l'iceberg. J'essaie de me préparer à ce qu'on va sûrement découvrir en dessous. Et pour l'instant, c'est pas très concluant. Je suis complètement paumé. Je ne sais même pas contre quoi on va se battre. Des fois, je m'énerve contre Max parce qu'il ne fait rien, mais lui aussi, il est complètement perdu. On l'est tous. On est là dans le noir. On attend qu'ils passent à l'attaque. Et c'est là que j'me dis: "Qu'est-ce qu'il m'arrivera si jamais je ne suis pas assez fort?"

(Max et Liz fouillent le bureau du sénateur Whitaker)

LIZ: Y a rien.

MAX: C'est pas vrai!

LIZ: Ça veut dire que ce n'est pas tout à fait fini.

MAX: Ça l'est presque. Sans le vouloir... un géologue qui faisait des fouilles est tombé sur des ossements. Si j'arrive à... à les retrouver, ça sera fini. Et tout pourra redevenir comme avant.

LIZ: Ça ne sera jamais comme avant. Je... j'connais pas encore l'affaire dans les détails. Pourquoi on doit retrouver les ossements? Et... et c'est quoi exactement le cadmium-x?

MAX: C'est un élément... un élément isotope de cadmium qui a dû se composer après que Michael ait tué Pierce.

LIZ: Oh! Alors, c'est comme s'il y avait des effets secondaires, quand Michael utilise ses pouvoirs?

MAX: Quelque chose comme ça... oui. S'ils analysent les ossements, ils décèleront la présence de cadmium-x. Et Michael sera découvert. On le sera aussi.

LIZ: Vous avez vérifié s'ils ne les avaient pas transportés à l'accélérateur de particules, à l'université de Las Cruces?

MAX: Le quoi?

LIZ: Le laboratoire qui a ouvert l'an dernier. Tu te souviens pas, au dernier trimestre, le prof de physique n'a pas arrêté de nous parler de ça. Oui! Le nouveau cyclotron peut mesurer les isotopes et leurs taux, donc, puisque le cadmium-x est un élément extraterrestre, c'est sûrement là qu'il sera analysé. J'suis pas un devin. J'adore la science, c'est tout.

(Max marche dans la rue quand Nasedo l'attrape et l'attire dans une allée)

NASEDO: Qu'avez-vous découvert?

MAX: Les ossements vont être transférés demain matin à l'université de Las Cruces.

NASEDO: Très bien. J'y serai.

MAX: Alors! Vous avez su quoi faire pour distraire notre membre du Congrès?

NASEDO: Pas de commentaires. Et vous avec Tess, où en êtes vous?

MAX: Je ne suis pas prêt de célébrer le rite de l'accouplement avec elle.

NASEDO: Pourtant, c'est votre destin. Vous l'avez entendu, non?

MAX: Je veux faire libérer Michael et après, recommencer à vivre. On n'est pas en guerre et je ne suis pas Roi.

NASEDO: C'est vous qui décidez. Mais, à votre place, je me méfierai de ne pas confondre ce que vous estimez être vrai avec ce qui l'est réellement.

(Nasedo se dirige vers sa voiture et remarque un morceau de peau brillante sur le sol)

NASEDO: Oh, non!

(Max et Isabel sont à l'université de Las Cruces)

MAX: Attention!

(Dans le labo, le sénateur Whitaker observe le test sur le squelette)

SCIENTIFIQUE N°1: Nous pourrons commencer dans deux minutes.

WHITAKER: Entrons dans l'histoire.

(A l'extérieur, Isabel va voir le gardien, prétendant s'être perdue)

ISABEL: Excusez-moi!

GARDE: Je suis agent de sécurité. Y a pas marqué renseignements.

ISABEL: Je vais vous importuner, mais... je ne sais vraiment plus où aller, je suis complètement perdue. Je cherche le syndicat des étudiants, mais je n'ai absolument pas le sens de l'orientation. Mon petit copain me le dit assez souvent. Enfin... mon ex-petit copain.

GARDE: Je vous emmène.

ISABEL: Je vous remercie. C'est très gentil.

(Max utilise ses pouvoirs pour entrer dans le labo puis appelle Tess avec un téléphone portable)

TESS: Max?

MAX: Où est Nasedo?

TESS: Il est toujours pas arrivé.

MAX: On ne peut plus attendre. Tu es prête?

TESS: Oui.

MAX: Je vois huit personnes dans la pièce.

TESS: Ça fait beaucoup de monde.

MAX: On a besoin de toi. Est-ce que tu peux y arriver?

TESS: Je vais essayer, oui.

MAX: Arranges-toi pour que personne ne me voie.

TESS: T'inquiètes pas. Je ne te laisserai pas tomber. Mais, vu le nombre de personnes, je ne peux brouiller leurs pensées que pendant deux minutes.

MAX: Ça devrait aller.

TESS: OK. Prête.

(Retour au labo)

SCIENTIFIQUE N°1: Tout est au rouge.

WHITAKER: Très bien. Engagez la procédure.

(Max s'y introduit pendant que Tess utilise son pouvoir télépathique pour les empêcher de le voir)

SCIENTIFIQUE N°1: Démarrage accélérateur. Maximum.

(Max commence à changer les caractéristiques du squelette avec ses pouvoirs)

SCIENTIFIQUE N°1: Premier scan dans 10 secondes. 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.

WHITAKER: C'est impossible!

SCIENTIFIQUE N°1: Les résultats sont pourtant éloquents. Il n'y a aucune trace de cadmium-x nulle part.

WHITAKER: Il y a sûrement une erreur.

SCIENTIFIQUE N°2: Monsieur, regardez ça.

SCIENTIFIQUE N°1: C'est très intéressant. Nous avons fait un carbone 14.

WHITAKER: Qu'est-ce que c'est exactement?

SCIENTIFIQUE N°2: C'est un moyen de mesurer le degrés d'altération des isotopes de carbone dans les os. L'isotope de carbone est proportionnel à l'ancienneté de l'organisme testé.

WHITAKER: Traduisez ça en langage clair, je vous prie.

SCIENTIFIQUE N°1: C'est une méthode particulière de dater la mort de la personne, enfin, avec ce qu'il en reste.

WHITAKER: Et que dit ce test au carbone?

SCIENTIFIQUE N°1: Que ces os sont à cet endroit depuis 42 ans.

WHITAKER: Et les côtes qui ont fondu tout autour du point d'impact?

SCIENTIFIQUE N°2: Ce phénomène peut très bien s'expliquer par une mutation due aux radiations provoquées par les essais nucléaires effectués dans la région en 58.

SCIENTIFIQUE N°1: Il y a 42 ans.

WHITAKER: Cette histoire ne tient pas debout.

(Au Crashdown, le groupe fête le succès de l'opération)

MAX: Alors j'ai pensé qu'en vieillissant les ossements, ils ne pourraient plus soupçonner Michael.

MICHAEL: Merci, c'est sympa.

MAX: La prochaine fois, arranges-toi pour ne plus avoir de trous à tes poches.

MARIA: Ah! Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!

(Courtney sort de la cuisine du Crashdown)

COURTNEY: Salut! C'est pour quoi la petite fête?

MARIA: C'est la tradition. Les cours reprennent lundi, alors on en profite.

COURTNEY: D'accord. Bien. Je vous laisse. Salut, Michael.

MARIA: Je suis désolée. Je... j'croyais qu'elle était déjà partie.

MICHAEL: Faut à tout prix qu'on reste sur nos gardes.

MARIA: J'ai entendu dire que... qu'au lit les ex-détenus faisaient des miracles.

MICHAEL: On n'avait pas dit que tout était fini entre nous.

MARIA: Tu l'as dit. Depuis deux mois. C'est comme si j'existais plus.

MICHAEL: Ça doit être comme ça.

MARIA: Parce que ton avenir est avec Isabel?

MICHAEL: Je n'y crois pas. Parce que je suis destiné à être ce soldat. Et un vrai soldat il ne peut avoir de femme.

MARIA: Michael, si la moitié des films qui existent parlent de filles qui attendent que des soldats reviennent, c'est pas pour rien.

MICHAEL: Oui, mais c'est du cinéma...

MARIA: Tu me manques, Michael.

MICHAEL: Je sais mais... il ne faut pas.

(Max quitte le Crashdown et croise Liz qui rentre chez elle)

LIZ: Bonsoir!

MAX: Bonsoir! Je voudrais te poser une question. Je sais que... tu as dit... que les choses ne pouvaient pas... être comme avant... mais imagines une seconde... que tout soit comme avant. Tu crois que... ça pourrait reprendre, nous deux?

LIZ: Je... je ne peux pas vivre dans le passé.

(Max touche le bras de Liz qui reçoit un flot d'images)

MAX: Qu'est-ce qu'il y a?

LIZ: Rien. Bonne nuit, Max.

MAX: Bonne nuit, Liz.

(Max rentre chez lui et se jette sur son lit)

MAX: Aaaah!!!

(Quelqu'un frappe à sa fenêtre)

MAX: Qu'est-ce que tu veux, Michael? Michael?

(Max ouvre la fenêtre et quelqu'un tombe dans sa chambre)

NASEDO: Ah!

MAX: Nasedo ?!

NASEDO: Ils sont parmi nous.

MAX: Qui? Qui est parmi nous?

NASEDO: Les "Skins".

MAX: Non, non, non!

(The episode begins with a scene in the desert. A geologist is scanning the area with a metal detector when the metal detector starts to beep steadily. The geologist gets a shovel and starts to dig)

(Switch to a room at school where a psychologist is trying to get Max to open up about his problems)

PSYCHOLOGIST: I feel as if you've buried something. Your parents are concerned about you, Max...deeply concerned. Max, I want you to know that however unique you think your problems may be, there are millions of teenagers out there going through exactly what you're going through right now. Let me assure you, this is all normal teenage stuff. Can you try and tell me what's been going on?

(Max looks a bit disoriented, gathering his thoughts. He then starts explaining what's been going on in his life as we see flashbacks from the first season)

MAX (voiceover): Well, I guess the natural place to start is...that I'm an alien...a hybrid, actually. You know, human DNA mixed with alien DNA...that kind of thing. Oh, I almost forgot. My sister Isabel and our friend Michael are also a little green around the gills. We didn't know where we came from, who sent us, or why. For the past 10 years, we've been aging much like humans, but clearly there are differences. From the beginning we had the instinct to keep this to ourselves, to hide in plain sight. Then one day last fall, everything changed.

(We see Liz get shot and Max healing her)

MAX: You broke the bottle when you fell. You spilled ketchup on yourself. Don't say anything, please?

(Max is now voicing over more flashbacks from the first season)

MAX (voiceover): The 6 of us were connected by the secret we shared. There was also Tess, a hybrid like us...part human, part alien. And then there was Nasedo. He's a shapeshifter...which means he can take on any human form, a skill that could really come in handy since there were people out there who would do anything to find us. And if they found us, there was no limit to what they would do. Fortunately, we used Nasedo's abilities to infiltrate the special unit of the FBI. Of course we had skills of our own. And as much as we tried to convince ourselves that we could live a normal life...

(We see a scene where Agent Pierce is about to shoot Sheriff Valenti and Michael cries out)

MICHAEL: Stop!

MAX (voiceover): We couldn't. To save our lives, Michael killed Agent Pierce of the FBI. And no matter how justified it was, the truth is...we killed a man...and that wasn't easy...for any of us.

PSYCHOLOGIST: Max? Max! Max, don't you have anything to say? Anything at all?

(It's apparent now that Max didn't really blurt out his secrets to the psychologist. He was daydreaming)

MAX: It's like you said, just...normal teenage stuff.

(The geologist stops digging with the shovel and uses his hands to dig out something in the dirt. He pulls out a charred bone)

(Opening credits)

CONGRESSMAN: Mr. Pierce. How much of that spending was authorized by your superiors?

PIERCE: None.

CONGRESSMAN: Huh? Oh, sorry, Mr. Pierce. My hearing isn't what it used to be. Why don't you speak right into the mike?

PIERCE: None.

CONGRESSMAN: Oh, none! Not a penny. For $17 million spent by so-called special unit of the FBI...

ALEX: Max, you're a genius.

MAX: What?

ALEX: Having Nasedo pose as Pierce. You know, make a mockery of the special unit and the government threat against you. It's really smart.

MAX: I had nothing to do with it. I haven't heard from Nasedo in 3 months.

ALEX: Well, if Nasedo can put an end to this special unit, I'd say, all your problems are solved.

ISABEL: We still have our enemies to deal with.

MAX: It's been over 3 months, and nothing has happened. No aliens have shown up. Maybe there's no one out there. Maybe the war is over.

ISABEL: Or thousands of them could be lining up outside of town right now.

MAX: I just don't think we should live our lives in fear like Michael.

ISABEL: Maybe he's just preparing for the inevitable.

MARIA: They're taking a vote.

CONGRESSMAN: Ladies and gentlemen, I move for the immediate disbandment of that component of the FBI known as the special unit. All those in favor say, aye.

COURTNEY: You people are way too into C-SPAN.

MARIA: Goodbye, Courtney.

CONGRESSMAN: All opposed say, nay.

WHITAKER: Nay.

CONGRESSMAN: The committee recognizes Congresswoman Whitaker.

MARIA: She looks familiar.

ALEX: Yeah, that's Vanessa Whitaker. She's our congresswoman.

MARIA: I've gotta start reading the newspaper.

WHITAKER: Members of the committee...in 1972, the special unit of the FBI investigated a murder. Several curiosities surrounded the event. No murder weapon. No entry wound, other than the presence of silver markings left on the skin, which subsequently vanished, yet the internal organs and tissues of the victim were completely decimated. Now, nuclear analysis of the victim's bones showed traces of a substance dubbed cadmium-x, an element which doesn't exist on earth. It is, simply put...not human.

CONGRESSMAN: Mr. Pierce, in all records, materials, and other findings...appropriated from your offices, we have found no mention of anything known as cadmium-x. Can you explain that to us?

PIERCE: There is no record in our files of the substance called cadmium-x, because there is no substance called cadmium-x. Cadmium-x is a hoax that we invented.

MARIA: I am definitely not in the market for a 30-something shapeshifter, but I have to admit the man rocks. All right, the show's over. I gotta change into my uniform. My shift's starting.

(Everyone leaves except Max)

MARIA: Girlfriend. Like, I know that we bonded over the summer, but I'm not quite ready to show you the bod just yet.

MAX: No. I was just wondering if you'd heard from Liz yet.

MARIA: Not since you asked me an hour ago. No.

MAX: I heard you on the phone with her.

MARIA: Max, little advice. The girl goes off to some aunt in Florida for the entire summer and barely says good-bye to you. In layman's terms, she blew you off big time. I mean, and look at you. Look, you're like a groveling dog. (in a whiny voice) Have you heard from Liz today? Did Liz call? (end whiny voice) No. That's no good. Look, you've gotta play it cool, all right? Let her come to you.

MAX: Let her come to me.

MARIA: That's what I'd do.

MAX: Wait. Didn't you just tell me that you left like 5 messages for Michael in the past 2 days?

MARIA: What's your point?

(In the main area of the Crashdown, Alex is looking through a newspaper for movie times while Isabel is lost in thought)

ALEX: Oh, look! "One Flew Over The Cuckoo's Nest" is playing at the Revival Theater at the fairgrounds.

ISABEL: You know, Alex, maybe you should see what you can find out about cadmium-x.

ALEX: Sure. Look, there are 4 showings on Saturday.

ISABEL: We're not going to a movie, Alex.

ALEX: Yeah, right.

ISABEL: Alex, I'm sorry. You know it's not you. It's just that with everything that's happening, everything on my mind, I can't think about being with a guy right now. You know, any guy.

GRANT: Excuse me. Uh, sorry. I didn't mean to...

ISABEL: N-no. You're fine. We're...

GRANT: Uh, Grant Sorenson.

ISABEL: Isabel Evans.

ALEX: Alex Whitman.

GRANT: I was just wondering if might be able to tell me where I could find the Sheriff's office.

(Isabel and Alex share a worried glance with each other)

ISABEL: Why are you looking for the Sheriff?

(Switch to Valenti's office where Grant is taking out the bone to show the Sheriff)

SHERIFF: Could be a coyote.

DEPUTY HANSON: Why would anyone bury a coyote?

SHERIFF: Where'd you find this?

GRANT: 30 miles northeast of here...off the old Clovis Highway.

SHERIFF: That's a pretty isolated place to be digging around. What were you doing up there?

GRANT: Geological survey.

SHERIFF: I see.

GRANT: There's one thing that I can't quite explain. I was using a Lorenz Pulse 5...basically a fancy metal detector. Why would a metal detector detect bones?

DEPUTY HANSON: Ok, I just got goose bumps.

SHERIFF: You did the right thing by bringing this to my attention, Mr. Sorenson. I'll look into it immediately.

GRANT: Sure thing, Sheriff.

DEPUTY HANSON: You don't even need to say it, Sheriff. I'll get an excavation team out there right away.

(Michael and Tess are in Michael's apartment. Tess is advising Michael on how to control his power by blowing up rocks on the table)

TESS: Next one. Keep your focus.

(Michael blows up some more rocks as Max and Isabel walk in)

MAX: No rock stands a chance against Michael Guerin.

MICHAEL: Our fearless leader.

TESS: Hey.

MAX: I think Nasedo's finished with D.C. He'll probably be headed back soon.

TESS: It's not like he's Ward Cleaver when he's here.

MICHAEL: So, what's going on? Something tells me this isn't a social visit.

ISABEL: We think somebody found Pierce's bones.

MICHAEL: You're kidding.

MAX: A geologist.

MICHAEL: What the hell was he doing digging around in the middle of nowhere?

MAX: That's what geologists do.

MICHAEL: I don't feel good about this.

MAX: Valenti's handling the investigation. He'll take care of it.

MICHAEL: What about Nasedo?

MAX: He told us not to contact him unless there was an emergency.

MICHAEL: So what do you call this? I mean, what if this guy's not a geologist? What if he's one of our enemies, Max?

MAX: Right now there's no reason to doubt him. He's a geologist, and in the course of doing his job, he dug up the bones. I'll decide when we call Nasedo. Don't do anything until I tell you.

MICHAEL: I'm not just gonna sit around and do nothing like we've done all summer.

MAX: We've been having this conversation for months. What are we supposed to do?

MICHAEL: You're our leader. Why don't you lead us?

MAX: Fine! Crack some more rocks.

ISABEL: Max!

MAX: Valenti has it under control. Let's not panic. I'll call you when there's news.

(The Sheriff's office has an excavation team set up in the desert. Deputy Hanson finds a pocket knife in the brush)

DEPUTY HANSON: Sheriff. Found this in the brush, right near the grave.

SHERIFF: Let's see.

DEPUTY HANSON: I'm all over it, Sheriff. I called the lab. I'm gonna run it over right now and have them check for prints.

SHERIFF: Good work, Hanson.

DEPUTY HANSON: Looks like we could have an actual homicide on our hands.

(Michael, who has been watching the goings on at the excavation, turns to leave and trips over a rock. He sees a piece of shedded skin on the ground. It disintegrates when he touches it)

MICHAEL: What the hell?

(Max and Isabel are walking down a street)

ISABEL: Maybe Michael's right. Maybe we should check out the geologist.

MAX: Valenti already did. He has a degree from the University of Wyoming and was hired to do field work in the area.

ISABEL: Nasedo had a pretty good cover, too.

MAX: I'll talk to him later.

ISABEL: Or I could.

MAX: We'll talk about it later.

(Max sees Liz on the street and walks up to her)

MAX: Liz.

LIZ: Hi...Max.

MAX: Hi. So...so when did you get back?

LIZ: A couple of days ago...actually.

MAX: Well, that's odd. Maria said you were still away.

LIZ: Yeah, I know she did. Um, you know, I just...I wanted to get settled a little bit before...

MAX: Yeah. Yeah. I...I understand. Listen, Liz, I...I know how strange everything got before you left. But I think it's ok. No aliens have attacked. Nasedo is putting an end to the special unit as we speak. I think all of this could finally be over.

LIZ: Oh, I really hope that's true...for all of you.

MAX: And I just want you to know about the whole Tess situation...

LIZ: Oh, Max. You don't...you don't have to.

MAX: It's just that it's definitely over. I don't have feelings for her. I've told her that...and she understands. I know it's probably irrelevant at this point, but...just for the record.

LIZ: Right. Yeah. I just want to get a fresh start. I've decided...

MAX: Right...right. Anyway, you look...

LIZ: Oh!

MAX: Great!

LIZ: No, it's...

MAX: Different.

LIZ: Oh, I have a job interview actually.

MAX: Oh. What about the Crashdown?

LIZ: Well, this really incredible opportunity came up sort of out of the...

(Someone arrives out of the blue and walks up to Liz)

WHITAKER: You must be Liz Parker.

LIZ: Congresswoman Whitaker! It is so nice to meet you. You are a real hero to me.

WHITAKER: You don't need to suck up, really. My paid staff takes care of my enormous ego.

LIZ: Oh, so there's, um, not an actual salary?

WHITAKER: We have a lot to talk about.

(Congresswoman Whitaker turns to Max)

WHITAKER: Hi.

LIZ: I'm sorry. This is Max Evans. A friend.

WHITAKER: Nice to meet you.

MAX: Same here.

WHITAKER: Should we step inside?

LIZ: Yeah. Sure. It would be great.

(Valenti enters his office and we see Deputy Hanson and Michael waiting for him)

DEPUTY HANSON: This is the suspect, Sheriff. Came in peaceably. Although I do see a bit of an attitude problem.

SHERIFF: You recognize that?

MICHAEL: Well, there's a lot of knives out there that look like that.

SHERIFF: How many of them do you suppose have your fingerprints on them, Mr. Guerin? My very efficient deputy here has linked this knife to you. It was discovered way out in the desert, out near the old Clovis Highway. You remember our little meeting out there a few months ago? Do I have to refresh your memory?

MICHAEL: Yeah. Maybe you'd better.

SHERIFF: I found you and 2 of your buddies drinking beer, joyriding, taking potshots out into the desert. Remember?

MICHAEL: Yeah.

SHERIFF: Here's the police report I filled out that night, just in case you forgot. Now, did you witness anything out of the ordinary that night, Mr. Guerin?

MICHAEL: N-no, sir.

SHERIFF: All right. Listen, do yourself a favor. The next time you're going off to break the law somewhere, don't leave a calling card.

MICHAEL: Yes, sir.

SHERIFF: Get the hell out of here.

DEPUTY HANSON: I smell a rat.

(Michael is at a pay phone trying to contact Nasedo)

MICHAEL: Nasedo. It's Michael.

NASEDO: Does Max know you're calling?

MICHAEL: No. But we got a code red. Get the hell out here.

NASEDO: Don't ever contact me again unless Max knows.

MICHAEL: Great people skills.

(We see Grant Sorensen in the desert doing more research on the ground)

GRANT: Hey.

ISABEL: Hey.

GRANT: What are you doing out here?

ISABEL: Looking for you actually.

GRANT: Really?

ISABEL: Well, Roswell's a small town. You know, when something interesting pops us, sometimes your curiosity gets the best of you.

GRANT: Something interesting?

ISABEL: Like the bones you dug up.

GRANT: Ah...bones.

ISABEL: It seems like such a romantic job, being a geologist, studying the earth. What exactly are you doing up here?

GRANT: I'm testing the area for radioactivity.

ISABEL: You're kidding. Here?

GRANT: Apparently, there had been some nuclear testing in the fifties.

ISABEL: Oh. Ok, so you're here to make sure it's safe for the public.

GRANT: Actually, I'm here to make sure it's safe for a huge corporation to open a chemical plant.

ISABEL: Oh.

GRANT: They're the ones who commissioned me to do the survey.

ISABEL: Wouldn't a big chemical plant just pollute the area anyway?

GRANT: Does my job still seem so romantic?

ISABEL: Well, beats working at the cheese factory.

(Back at the Sheriff's office, Congresswoman Whitaker and Sheriff Valenti are having an argument)

WHITAKER: Well, let's just cut to the chase, shall we, Sheriff? This is a piece of a phone conversation I had with Agent Pierce when he first came to Roswell.

(Congresswoman Whitaker plays the tape)

WHITAKER: How's it going there?

PIERCE: Don't know yet. My first note is to look into the Sheriff here. I think he may be the key to everything.

(Congresswoman Whitaker stops the tape)

WHITAKER: That's the last I heard from him until he returned to Washington. That's when he started lying to me.

SHERIFF: Congresswoman Whitaker, I would strongly advise that you not spend too much more energy looking for aliens. I mean, you just might find yourself out of a job like your friend, Mr. Pierce.

WHITAKER: How odd. That almost sounds like a threat.

DEPUTY HANSON: Sheriff, I need...

SHERIFF: Deputy!

DEPUTY HANSON: I'm truly sorry. I didn't realize you were in here with someone.

SHERIFF: I'll be with you in a minute, Deputy.

DEPUTY HANSON: Right. I just got the coroner's report back...

SHERIFF: Thank you, Deputy. I'll look it over when I get a chance.

DEPUTY HANSON: They found something on the murder victim.

WHITAKER: Murder victim?

SHERIFF: There isn't any murder victim. It's some bones that were dug up by a geologist. We don't even know if they're human.

(Forensics investigators have put together the skeleton of the body found in the desert)

DR. BENDER: There's no doubt the bones are human, but that's not the interesting part of all this.

DEPUTY HANSON: Listen to this.

DR. BENDER: See this mass of bone structure?

WHITAKER: What about it?

DR. BENDER: Well, now compare it to this other side of the rib cage. This side has been melted and fused together.

SHERIFF: The corpse was clearly in a fire. What's your point?

DR. BENDER: Fire or no fire, bone doesn't melt. Only some bizarre form of radiation could do this.

WHITAKER: Any nuclear accidents in the area, Sheriff?

DR. BENDER: What we have here was caused by a short and very contained burst of unthinkable energy.

SHERIFF: Well, I'm gonna start a full-blown investigation. Hanson, let's get back to the precinct. Bender, you'll let me know the other test results?

(Sheriff Valenti turns to Congresswoman Whitaker)

SHERIFF: Why don't you go back to your office? And I'll keep you informed as things develop.

WHITAKER: Actually, Sheriff, I think I'll stay right here.

SHERIFF: With all due respect, I believe this matter is out of your jurisdiction.

WHITAKER: And with all due respect to you, I have no intention of leaving this situation in the hands of a county sheriff. This is now a matter of federal interest.

SHERIFF: I have every intention of consulting with the FBI on this.

WHITAKER: No. I'll consult with the FBI. I'm not taking my eyes off these bones until I get an explanation.

DEPUTY HANSON: Sheriff, based on this new information, maybe I should bring that kid back in.

WHITAKER: What kid?

(Michael is sleeping on his bed when there is a knock at his door)

SHERIFF: Open the door! Police!

MICHAEL: Valenti. I figured you'd have to come over here and give me grief about leaving the knife out there. Man, what's the big deal?

SHERIFF: Mr. Guerin, you're under arrest. You have the right to remain silent. Anything you say can and will be used against you in a court of law. You have a right to an attorney. If you can't afford an attorney, one will be appointed for you by the court.

(Nasedo, disguised as Pierce, enters the Crashdown)

PIERCE: You can never find those little pod people when you want them.

(One of the patrons at the Crashdown recognizes Pierce from TV)

CUSTOMER: Hey! You're that guy from tv!

PIERCE: Move, please.

CUSTOMER: Honey, get over here. It's that crazy FBI guy!

(Pierce enters the men's room and shuts the door behind him)

CUSTOMER: Hey!

(Pierce transforms back to Ed Harding)

NASEDO: Excuse me.

CUSTOMER: Honey?

NASEDO: Sheriff Valenti, welcome to the ever-burgeoning "I know an alien" club. You called me here. I assume it's important.

MAX: How much do you know about Congressman Whitaker?

NASEDO: I know her intimately.

TESS: Intimately?

NASEDO: To borrow a rather crude human colloquialism, I've been diddling her all summer.

MARIA: I hope he's using birth control.

NASEDO: I must admit, I've grown awfully fond of the foul temptress. It's a shame I may now have to kill her.

MAX: Well, Pierce's bones have been dug up, and apparently some of them have been fused in a way that is completely unexplainable by human terms.

NASEDO: Tell me how far this information has been leaked. I need to extinguish every human who has this information.

ALEX: I'm going to assume present company is excluded?

LIZ: Isn't murder what got you into this situation to begin with?

NASEDO: My job is to protect the royal 4. Their survival is critical to the survival of an entire race.

MAX: No one's going to die. Killing people isn't going to solve anything.

NASEDO: Oh, my. A pacifist for a king. Shall we all just commit joint suicide right now, or shall we wait for our enemies to show up and have a nice boxed lunch of us?

MAX: We're not killing anyone. That's an order.

NASEDO: As you wish. The feds know about cadmium-x. If they find it on the bones, their first order of business will be to do to Michael what they did to you in the white room.

MAX: We can't let that happen.

NASEDO: Where are the bones now?

SHERIFF: Whitaker took them out of the coroner's office. I don't know where they are.

ISABEL: Even if we knew where they were, what would we do with them? Hiding them isn't going to solve the problem.

MAX: I know what to do.

(Liz is being her workaholic self at Congresswoman Whitaker's office)

WHITAKER: Parker, go home. It's late.

LIZ: No, it's ok. I want to make sure you're organized.

WHITAKER: I don't want to be hit with a child labor suit.

LIZ: I promise.

(Pierce enters the office)

WHITAKER: Agent Pierce.

PIERCE: Just Daniel. I'm a civilian now.

WHITAKER: Uh, this is Liz Parker. She's my new intern.

PIERCE: Pleasure.

LIZ: Hi.

WHITAKER: So, what brings a out-of-work FBI agent to Roswell? Seems like the worst place to be for a recovering alien hunter.

PIERCE: I might be out here hunting something else.

WHITAKER: What might that be?

PIERCE: Nothing I could say in front of your new intern.

WHITAKER: Oh, she's a big girl. I think she can handle it. Right, Parker?

LIZ: Um, I'm just gonna go get some more folders. Excuse me.

PIERCE: I needed to see you.

WHITAKER: Well, you should have thought of that before you publicly humiliated me on tv.

PIERCE: Don't let politics come between us.

WHITAKER: Politics is the reason you slept with me to begin with.

PIERCE: Well, maybe at first. It's more than that now. You showed me a side of myself...I didn't know existed.

WHITAKER: Parker, can you lock up on your way out? I'll see you tomorrow.

LIZ: Yeah. Have a good night.

PIERCE: Oh, we will.

(Liz lets Max in after Congresswoman Whitaker leaves with Nasedo)

MAX: We gotta move fast. I don't know how long he's going to be able to keep her away.

LIZ: Well, I...I don't think that they're going to be back anytime soon.

(Sheriff Valenti visits Michael in his cell)

SHERIFF: We only have a couple minutes to talk.

MICHAEL: What's up?

SHERIFF: I just want to make sure you don't do anything like use your powers to try to break out of here. The best thing to do right now is to sit tight.

MICHAEL: You sound like Max.

SHERIFF: Look, I know it's hard for you to be locked up like this.

MICHAEL: It's not that bad. I killed a man. Maybe this is where I should be.

SHERIFF: Michael, you killed the man who killed Agent Topolsky and killed Agent Stevens and who knows how many others, and he was just about to kill me.

MICHAEL: Yeah. I've told myself all those things, but I still killed a man. And the thing that I keep thinking about is that what happened is just the tip of the iceberg. I've been trying to prepare myself for what's about to go down, and I have no idea what to do. I'm cracking rocks. I have no clue who or what we're up against. And I've been so pissed off at Max for not leading, but he doesn't know any more than I do. None of us do. We're all in the dark waiting to be attacked, and all I can think about is what if I'm not strong enough?

(Max and Liz have thoroughly searched Congresswoman Whitaker's office)

LIZ: There's nothing.

MAX: Damn it!

LIZ: So, I guess it's not all over.

MAX: It can be. These are just bones that somebody dug up...pieces of the past. If I can just fix it, it can all be over. Things can go back to how they were.

LIZ: I don't think they can. So, I never really got the whole story. Uh, why are we looking for these bones? What exactly is cadmium-x?

MAX: It's an isotope of cadmium that might have been created when Michael killed Pierce.

LIZ: Oh, so it's like some sort of after-effect of Michael using his powers?

MAX: Something like that. And if we don't get the bones before they're able to test for cadmium-x, Michael is screwed. We all are.

LIZ: Well, did you check the particle physics lab at Las Cruces University?

MAX: The what?

LIZ: It opened up last year. Mr. Saldeman spent like 2 weeks in physics obsessing about it last semester. The new cyclotron can measure isotope ratios, so if cadmium-x is extraterrestrial, that's where you would go to find it out. I'm not a dork. I just enjoy science.

(Max is walking along a street when Nasedo grabs him and pulls him into an alley)

NASEDO: Did you find anything?

MAX: The bones are going to be delivered tomorrow morning to the University in Las Cruces.

NASEDO: I'll be there.

MAX: So, did you have a good time distracting the congresswoman?

NASEDO: No comment. How have you and Tess been getting along?

MAX: Well, I haven't performed any mating rituals if that's what you're asking.

NASEDO: You heard your destiny. You heard it with your own ears.

MAX: I just want to get Michael out of jail and go back to my life. I'm not a king and we are not at war.

NASEDO: You're the boss. I would just be careful not to confuse what you want to be true with what really is true.

(Nasedo walks to his car and notices a piece of shed skin on the hood)

NASEDO: Oh, no.

(Inside the particle lab, Congresswoman Whitaker is overseeing the test on the skeleton)

SCIENTIST 1: We'll be ready to start in 2 minutes.

WHITAKER: Let's make history.

(Outside, Isabel goes up to the security guard, pretending that she's lost)

ISABEL: Excuse me.

GUARD: I'm a security guard, not an information booth.

ISABEL: This is so embarrassing, but I am completely and utterly lost. I have been looking all over the place for the student union, but apparently I have no sense of direction. At least that's what my boyfriend says. Well, ex-boyfriend.

GUARD: I'll take you.

ISABEL: I was hoping you'd say that.

(Max uses his power to enter the lab and then calls Tess on a cell phone)

TESS: Max?

MAX: Where's Nasedo?

TESS: He's still not here.

MAX: We can't wait any longer. Are you ready?

TESS: Yeah.

MAX: I see 8 people in the control room.

TESS: That's a lot of people.

MAX: Tess, we need you. Can you do this or not?

TESS: I think so.

MAX: You can't let anyone in that room see me.

TESS: I got it. I won't let you down. But with this many people, I can only sustain the mind warp for a couple of minutes.

MAX: It'll have to do.

TESS: Ok. Bye.

(Back inside the lab)

SCIENTIST 1: Ready to go.

WHITAKER: Gentlemen, start your engines.

(Max sneaks in as Tess uses her mind warp power to prevent anyone from seeing Max)

SCIENTIST 1: Initiating accelerator. Up to speed.

(Max starts changing the properties of the skeleton with his powers)

SCIENTIST 1: Begin scan at 10 seconds. 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.

WHITAKER: That's impossible.

SCIENTIST 1: The results are pretty conclusive. There's no evidence of cadmium-x anywhere.

WHITAKER: Doesn't make any sense.

SCIENTIST 2: Sir, look at this.

SCIENTIST 1: Very interesting. We carbon-dated the bones.

WHITAKER: What does that mean exactly?

SCIENTIST 2: It's a way of measuring the decay of radioactive carbon isotopes in bones. The ratio of carbon isotopes depends on how long the organism has been dead.

WHITAKER: Can you translate that into English, please?

SCIENTIST 1: It's a fancy way of figuring out how long ago the body that belonged to that skeleton died.

WHITAKER: What does it say about these bones?

SCIENTIST 1: These bones have been out in that desert for 42 years.

WHITAKER: What about the fused ribs around the point of impact?

SCIENTIST 2: Well, the fused ribs could be explained as a mutation due to radiation resulting from the nuclear tests which were done in the area in 1958.

SCIENTIST 1: 42 years ago.

WHITAKER: Something about this isn't right.

(At the Crashdown, the gang is celebrating the success of their operation)

MAX: So I thought if I could age the bones, it would totally take suspicion off Michael.

MICHAEL: Thanks, Maxwell.

MAX: Better sew the holes in your pockets, soldier.

(Courtney walks out from the Crashdown kitchen area)

COURTNEY: Hey! What's the big celebration?

MARIA: Tradition. School starts monday. It's kind of like our last hurrah.

COURTNEY: Cool. Well, see ya. Hi, Michael.

MARIA: Sorry. I didn't know that she was still here. I'm sorry.

MICHAEL: We gotta be more careful than that.

MARIA: So, I hear ex-cons are really great in bed.

MICHAEL: I thought we agreed that it was over between us.

MARIA: You agreed, and then you avoided me the entire summer.

MICHAEL: Well, it is.

MARIA: Why? 'Cause you're destined to be with Isabel?

MICHAEL: No. I don't buy that. Because I'm destined to be the soldier, and a soldier can't have some chick at home waiting for him.

MARIA: Michael, half the movies ever made are about soldiers with chicks waiting at home for them.

MICHAEL: Well, be that as it may...

MARIA: I miss you, Michael.

MICHAEL: I know, but don't.

(Max leaves the Crashdown and meets Liz just as she's coming back home)

LIZ: Hey.

MAX: Hey. Let me ask you a question. I know what you said...that things couldn't go back to the way they were, but pretend they could for just one second. Could you and I go back, too?

LIZ: I...I can't pretend, Max.

(Max touches Liz on her arm and she gets a flood of images)

MAX: What?

LIZ: Nothing. Good night.

MAX: Night, Liz.

(Max walks into his room and plops down on the bed)

MAX: Uhh!

(Someone knocks on Max's window)

MAX: Michael, what is it? It's late. Michael?

(Max opens the window and someone tumbles inside)

MAX: Nasedo!

NASEDO: They're among you now.

MAX: Who is? Who's among us?

NASEDO: The skins.

MAX: No. No. No. No!

(The scene ends with Nasedo dying in Max's arms)

Kikavu ?

Au total, 53 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
27.09.2017 vers 21h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 14h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois

Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois
Le petit Théodore Kubrick de Ravin-Bilitch est venu rejoindre son papa Eric Bilitch et sa grande...

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage
A l'occasion de la sortie de Roswell, New Mexico en janvier sur la CW, voici un nouveau sondage sur...

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra
Shiri Appleby, l'inoubliable Liz Parker de la série originale, fera son grand retour à Roswell mais...

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation
La quatrième saison de la série UnREAL avec Shiri Appleby sera la dernière. En effet, la série n'a...

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot
La première bande-annonce de 'Roswell, New Mexico', le reboot de la série culte du début des années...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site