VOTE | 102 fans

#121 : Le prisonnier (Partie 1)

Titre VO : White Room (Part 1)
Titre VF : Le prisonnier (Partie 1)
Diffusion US : 08/05/2000
Ecrit par Jason Katims & Thania St. John
Réalisateur : Jonathan Frakes


Résumé : Max est capturé par les agents spéciaux du gouvernement. Après l’expérience qu’elle a eu avec l’agent Pierce, Tess sait qu’il va vouloir l’étudier mais ne le tuera pas…


Guests : David Conrad (Agent Pierce), Emilie de Ravin (Tess Harding), Jim Ortlieb (Nasedo), Jason Winston George (Agent Matthison), Stephen O'Mahoney (Agent Norris), Jacob Bruce (Agent Samuels).

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
White Room (Part 1)

Titre VF
Le prisonnier (Partie 1)

Photos promo

Plus de détails

Le Prisonnier

(Max est dans la chambre blanche, assis dans un coin tout habillé de blanc)

PIERCE: Bonjour, Max.

MAX: Où est-ce que je suis?

PIERCE: Quelque part où personne ne vous trouvera.

(Max se lève)

MAX: Pourquoi je suis ici?

PIERCE: C’est ce que nous allons tenter de découvrir.

MAX: Vous commettez une erreur.

PIERCE: Je ne pense pas. Je sais ce que vous êtes. Alors maintenant vous allez tout me dire.

MAX: Je m’appelle Max Evans. J’habite au 6025, Murray Lane. Vous pouvez appeler mes parents.

PIERCE: Nous pouvons employer la manière douce ou… la manière forte. Quel est le nom… de votre planète?

MAX: La Terre.

PIERCE: Très bien. La manière forte.

(Des hommes en blanc, des médecins, arrivent et attachent Max sur un lit)

MAX: Mon nom est Max Evans. Pourquoi vous me faîtes du mal? Pourquoi? 

(On lui fait une prise du sang)

MAX: Pourquoi?

(Générique)

(Michaël, Isabel, Liz et Tess sont dans la cuisine du Crashdown)

MICHAEL: On n’aurait jamais dû se séparer. On n’aurait pas dû le laisser tout seul.

ISABEL: Qu’est-ce qu’ils lui font? Peut-être… peut-être qu’ils l’ont déjà tué.

LIZ: Non, Isabel, il faut pas dire ça. Parce que… Max est trop malin. Il ne laissera jamais faire une chose pareille.

TESS: Pierce ne le tuera pas. Il veut l’étudier.

MICHAEL: Qu’est-ce que t’en sais, toi?

(Maria et Alex entrent dans le Crashdown. Liz se précipite dans les bras de Maria)

MARIA: Oh, mon Dieu, Liz. Qu’est-ce que je…?

LIZ: Ils ont enlevé Max.

ALEX: Quoi? Mais qui a fait ça?

LIZ: Pierce, le FBI avec son unité. Ils l’ont enlevé.

(Maria regarde Michael et va dans ses bras. Isabel est dans les bras d’Alex. Liz les regarde puis s’approche de Tess avec l’air menaçant.)

LIZ: Où est Nasedo?

TESS: Je sais pas, je t’assure.

MICHAEL: Il est de notre côté, non? Alors, où est-il?

TESS: Je viens de te dire que je ne savais pas. Il m’a jamais laissée comme ça. C’est la première fois.

ISABEL: C’est à nous d’y aller. On doit retrouver Max.

ALEX: Non, attendez. Ces types sont des chasseurs des extraterrestres. Vous croyez qu’on fait le poids?

MICHAEL: Qu’est-ce qu’on fait, alors? On le laisse crever après que Pierce l’aura mit en miette.

ALEX: Non.

LIZ: Il faut aller voir Valenti.

(Liz veut y aller mais Michael la retient)

MICHAEL: Et tout lui dire, c’est ça!

ISABEL: Max était prêt à le faire pour la sauver. Peut-être qu’on peut lui faire confiance.

TESS: Qu’est-ce que vous fait croire que Valenti est plus compétent que nous?

MARIA: Il est la loi et il a les moyens d’intervenir.

TESS: Nous aussi on en a. De plus efficaces. Ecoutez, je sais faire certaines choses. C’est pareil pour vous deux?

MICHAEL: Comment ça?

TESS: Vos pouvoirs, Michael, vos dons. Vous en avez oui ou non?

MICHAEL: Ca va pas très loin.

ISABEL: On sait faire des choses simples: changez la structure moléculaire des certains objets mais on ne s’en sert pas très souvent. C’est pareil pour toi?

TESS: En étant avec Nasedo, j’ai appris quelques petits choses.

ALEX: Attends, toi aussi, tu sais faire d’autres choses. Le truc du rêve par exemple.

TESS: De quoi il parle là?

ISABEL: Il m’arrive d’entrer dans l’esprit des gens pendant leurs sommeils.

TESS: Vous le faîtes tous ça?

MICHAEL: Non, il y a qu’Isabel.

TESS: Et tu arrives à communiquer avec eux?

ISABEL: Seulement avec leur subconscient mais je n’l’ai fait souvent. Alors?

LIZ: Si tu le réussis avec Max, peut-être qu’il pourra nous dire où il est.

ISABEL: Je ne l’ai jamais fait sur quelqu’un en état d’éveille. Je suis pas sûr de…d’entrer(La chambre blanche) (Max est tout seul toujours attaché sur le lit, il regarde le plafond. Quelqu’un entre. Max commence à bouger dans tous les sens. Cet homme a des radiographies sous son bras. Il appuie sur un bouton et le siège de Max se met en position assise. Max regarde l’homme. Il enlève son masque: c’est Pierce. )

PIERCE: Inutile que je me présente, n’est ce  pas?

(Pierce enlève son costume de médecin)[Max a un flash: il voit le policier qui l’a arrêté avec  Isabel et Michael la nuit précédente :

POLICIER: Est-ce que je peux savoir où vous allez?

MAX: Nulle part, Monsieur]

(On revient dans la chambre blanche)

MAX: Le policier.

PIERCE: Vous avez vos trucs, j’ai les miens.

MAX: Et vous croyez que je suis quoi?

PIERCE: C’est ce que notre laboratoire a essayé de déterminer. Il y a quelque chose de très bizarre dans vos radios, des éléments complètement contradictoires.

(Il lui montre ses radios)

PIERCE : Le parfait humain! Tout y est: structure osseuse, organes, vaisseaux sanguins, poumons. Rien ne manque. Un vrai cliché humain. Mais. C’est là que les choses commencent à se gâter.

(Il lui montre les radios de son sang)

PIERCE: Ce sont vos cellules sanguines. Absolument pas humaines! Dois-je toujours appeler vos parents? Je vous l’ai dis, Max, je sais tout. Je sais ce que vous êtes. Alors vous allez commencer à répondre à mes questions. Delta au Colorado-1962, l’agent Lewis, premier chef de cette unité, il a été retrouvé déchiqueté. Ses organes avaient atteint la température de 180° F. Une empreinte de main sur sa poitrine, une empreinte argentée. Qu’est-ce que vous savez là-dessus?

MAX: Rien.

PIERCE: Union City au Tennessee. On est en 67. L’agent Del Bianco, c’était son remplaçant. Ca n’vous dit rien?

MAX: Non.

PIERCE: Très bien. Plus près de nous: 1999, le 2 mai. Agent Daniel Summers, l’homme qui m’a fait entrer dans cette unité et dont j’occupe le poste aujourd’hui. Lui aussi vous l’avez tué? Où est ce que c’était un des autres?

MAX: Quels autres?

PIERCE: Je n’étais peut-être pas là en 47 mais je sais tout sur le crash et sur les 4 extraterrestres capturés, deux morts, deux en vie. J’ai passé presque toute ma carrière à étudier tous les rapports sur le sujet…en particulier ces 3 longues années d’expérimentation effectués sur celui qui était en captivité, ici, à cet endroit.

MAX: Vous avez dit qu’il y en avait quatre?

PIERCE: L’autre s’est échappé, Nasedo, son petit surnom. (Il lui montre le communicateur)PIERCE : Où est l’autre? Que se passe-t-il quand on les met ensemble?

MAX: Je ne sais pas.

(Pierce fait entrer ses hommes avec leurs instruments et les perfusions. Max s’endort)


(Dans la chambre de Liz)

ALEX: Je me souviens quand, quand Michael a faillit mourir ici. Il avait exploré un endroit… dans sa pensée et il avait faillit ne pas revenir.

ISABEL: Il faut que je le fasse.

ALEX: Oui, alors je reste près de toi et je vais te serrer contre moi pour que tu te sentes moins perdue.

ISABEL: D’accord.

(Sur la terrasse Liz pleure. Maria est assise. Michael marche. Tess est debout, réfléchit.)

(Isabel s’allonge sur le lit. Elle tient une photo de Max.)

ISABEL: C’est moi, Max, c’est moi.

(Elle ferme ses yeux)

[Flash d’Isabel :(Elle est dans la chambre blanche)

ISABEL: Max! Max!

(Elle tombe, ne voit personne)

ISABEL: Non, arrête! Arrête! Aide moi !

(Max la regarde. Il est debout, attaché)

MAX: Je peux pas. Ils m’ont fait une piqûre.

(Isabel va vers lui et touche son visage)

ISABEL: Max, regarde-moi. Non, ne regarde pas ailleurs, seulement moi. Où es-tu? Dis-moi où tu es?

MAX: Je ne sais pas.

ISABEL: Rappelle-toi, Max. Comment t’es venu ici? Concentre toi.

MAX: Je ne sais plus.  

ISABEL: Concentre toi !

(Flash de Max: On emmène Max de force dans un endroit. On le descend de la voiture. Il est attaché sur un lit. Sur le sol, il y a une étoile. On voit un scanner.

(Fin du flash de Max)

ISABEL: Qui t’as amené ici?

(Isabel se retourne: elle voit le policier qui les avait arrêté la nuit précédente)

ISABEL: C’est l’adjoint de Valenti?

MAX: Regarde-le!

(Isabel voit le policier en costume noir)

ISABEL: L’officier Fisher, c’est Pierce?

MAX: Il faut que tu t’en ailles.

ISABEL: Non, je ne peux pas te laisser tout seul.

MAX: Il le faut.

ISABEL: Non! Non! Non!

(Des hommes en blanc viennent séparer Isabel et Max pour qu’elle s’en aille)

ISABEL: Max, je ne peux pas te laisser. Non, je n’veux pas.

(Isabel se réveille) fin du flash]

ISABEL: Max! Max!

(Tout le monde entre dans la chambre)

ISABEL: Oh, mon Dieu!

MICHAEL: Je suis là, Isabel.

ISABEL: Oh, non Michael, ils l’ont attaché! Il est terrorisé!

MICHAEL: D’accord. Alors maintenant tu vas te calmer et tu vas me dire ce que tu as vu même si c’est dur.

ISABEL: C’est lui, c’est ce policier…le, le policier qui nous a arrêté hier soir c’est Pierce. C’est Pierce!

ALEX: T’en es sûr?

ISABEL: Il me l’a dit. Ils l’ont drogué, Michael! Ils lui font du mal

LIZ: Où est-ce qu’il est ? Il te l’a dit?

ISABEL: Non, Liz, je ne sais pas.

(Tess s’approche d’Isabel et prend sa main)

TESS: Essaie de te souvenir. Il t’a sûrement laissé une piste.

ISABEL: Oui, j’ai vu quelque chose et je crois savoir où je l’ai déjà vu.

(Au centre des Ovni)

MARIA: La base militaire d’Eagle Rock. Il paraît que c’est là que les extraterrestres ont été emmenés en secret après le crash.

ISABEL: C’est çà. Max m’a montré cet emblème. (Elle montre l’étoile) ISABEL : Il était par terre à l’entrée de l’hôpital de la base.

MARIA: Il est marqué qu’il est abandonné depuis des années.

ISABEL: C’est là, j’en suis sûre

LIZ: Je crois que cette fois, on a plus le choix. Il faut qu’on aille voir Valenti.

MICHAEL: Mais tu es folle ou quoi? Après ce qu’on vient d’apprendre sur Fisher, il est sûrement dans le coup avec lui.

LIZ: Oui mais on ne peut pas y aller tout seul, comme ça.

MICHAEL: Vous non. Mais nous oui. Isabel, Tess et moi on peut se protéger.

MARIA: Avec vos pouvoirs?

MICHAEL: Oui, pourquoi?

MARIA: Vous risquez de vous faire tuer ou pire encore. Vous n’savez même pas en servir de vos pouvoirs.

LIZ: Je vous laisserai pas y aller sans moi.

TESS: Tu n’as pas le choix. Il faut être réaliste. On a plus de chances de réussir sans vous trois. Si vous voulez qu’on revienne avec Max vous devez nous faire confiance. Alors on fait comme ça ! D’accord? (Alex dit oui d’un signe de tête. Isabel se tourne vers lui et l’embrasse. Liz se tourne vers Michael)

LIZ: Je t’en pris ramène le moi.

MICHAEL: Promis.

TESS: Il faut qu’on y aille. (Tout le monde s’en va sauf Maria et Michael)
MARIA: Je n’ai pas envie que tu partes.(Il l’embrasse)  MARIA : Reviens vite. (Ils s’en vont. On voit Alex, Maria et Liz ensemble)

(Base d’Eagle Rock)

(Michael regarde autour de lui. Il appelle les filles. Ils descendent au sous sol; ils traversent le couloir et passent une porte pour arriver à un autre couloir. Ils voient un homme poser sa main sur un scanner qui sert à identifier les empreintes. Une porte s’ouvre)

ISABEL: Je l’ai vu ça. Max me l’a montré.

TESS: Il est là.

MICHAEL: Comment on fait?

(Ils entendent un bruit de pas)

TESS: Vite! Ils vont nous voir.

(Ils se cachent dans une pièce. Un agent passe dans le couloir. Michael veut le suivre mais Tess l’empêche)

TESS: Attends! Il y  en a toujours un autre derrière.  (Un autre agent passe dans le couloir).

ISABEL: Comment tu le savais? Nasedo?

TESS: Depuis le temps qu’ils nous poursuivent on sait comment ils fonctionnent.


(Dans la chambre blanche)

PIERCE: Parlez moi du crash Max. Et parlez moi de l’objet. Le communicateur. 

(Les médecins et Pierce sont au dessus de Max. Max voit trouble et tout tourner. Il est allongé sur le lit)

PIERCE  (Au médecin) : Il repart. Réveillez le. Allez!

PIERCE (A Max) : Je ne vais comme même pas te tuer. Max. il faut tout me dire maintenant, allez! De toute façon je vais le trouver un jour ou l’autre.

PIERCE (Au médecin) : Regardez! Regardez le! Qu’est-ce que vous voulez que j’en fasse? Alors vous allez me l’emmener d’ici et me le remettre en état. Je veux qu’il soit complètement conscient… pour la phrase suivante.

(Au Crashdown)

MARIA: Ils l’ont sûrement retrouvé maintenant.

ALEX: Ils sont peut-être même repartis.

LIZ: Oh j’aimerais tellement que ce soit vrai. 

(Valenti s’assoit à leur table)

VALENTI: Je n’ai pas pu dormir… parce que j’ai essayé de comprendre ce que j’avais vu. En plus je sais ce que j’ai vu. Miroir ou pas… il y avait deux Max Evans à quelques mètres de moi. Et l’un d’eux… est entre les mains de Pierce et de cette fameuse unité. J’espère comme vous que ce n’est pas le Max Evans que nous connaissons.  

(Liz le regarde, prête à pleurer)  

VALENTI: Je peux vous aidez Liz …Mais il faut tout me dire!

LIZ: On n’en pas plus que vous shérif. J’sais pas quoi dire.  

(Il regarde Maria puis Alex)

VALENTI: En tout cas si Pierce est parvenu à la même conclusion que moi, ce n’est pas vous seuls qui pourrez aider Max à s’en sortir.

(Valenti part)

LIZ: Vous vous rendez compte… et si c’était lui qui avait raison? Si jamais les autres ne revenaient pas, je sais que je m’en voudrai toute ma vie de ne pas avoir tout fait… pour essayer de les aider.

MARIA: Ecoutez, on va se donner… jusqu’à 4 heures, d’accord? Et si jamais ils ne sont pas revenus à 4 heures, on avise.

LIZ: D’accord. A 4 heures.

MARIA: T’inquiète pas, ça va aller.

(Il est 11h 23.)

(La chambre blanche)

(On fait une piqûre à Max. On le jette dans un bain glacé. Pierce lui fait un électrochoc. Max crie de douleur)

ISABEL: Il ne veut pas me laisser venir. Il y a toujours cette lumière qui est là. Il est loin… comme s’il était dans le coma.

MICHAEL: Tu as court-circuité la clôture électrique alors pourquoi tu ne fais pas pareille avec leur système de sécurité?

TESS: Je te l’ai déjà dis parce qu’ils surveillent. Il suffit qu’ils nous voient et tout est fini.

ISABEL: Qu’est-ce qu’on fait alors? On reste là pendant qu’ils tuent Max.  MICHAËL : Je vais voir si je n’peux pas y arriver.

(Des médecins passent avec un cadavre couvert d’un drap)

ISABEL: C’était Max.

TESS: On n’en sait rien. S’il y avait eu quelque chose je l’aurais su, crois-moi.

MICHAEL: Il y a qu’un moyen de le savoir.

(Ils suivent les médecins)

(Le Crashdown) 

(4h05. Maria est endormie. Alex est assis au comptoir)

LIZ: (debout) C’est fini, je ne peux plus attendre. Je vais faire ce que Max ferrait pour moi.

MARIA: Attends, Liz! T’es sûr qu’on doit prendre la responsabilité d’aller tout dire à Valenti?

LIZ: On sera responsable s’ils ne reviennent pas vivants. Et Max était prêt à lui faire confiance alors je me pose pas de questions.

(Elle met sa veste)

ALEX: Qu’est-ce que tu vas lui dire?

LIZ: Tout ce qu’il faut lui dire pour qu’il nous aide.

(Elle part)

(Dans le couloir de la base)  (On voit des médecins qui ressortent d’une pièce où ils viennent de déposer le corps. Michael, Tess et Isabel se cachent dans une pièce à côté. Les médecins partent et Michael, Tess et Isabel entrent. La porte se ferme)

(Morgue)

(Ils avancent vers le corps. Ils ont peur d’enlever les draps. Michael ferme les yeux et tire le drap. C’est l’agent tué par Nasedo. Ils sont soulagés)

ISABEL: Oh mon Dieu! Michael regarde!

(Sur le corps il y a la marque, de la main argentée)

TESS: Qu’est-ce que c’est?

MICHAEL: Nasedo!

ISABEL: C’est comme ça qu’il tue.

TESS: Je vous jure que je n’ai jamais…

(Quelqu’un entre. Tout le monde se retourne)

AGENT: Eh! Vous n’avez rien à faire ici!... Qu’est-ce que vous faites là? 

(Michaël utilise son pouvoir pour le repousser mais ça ne marche pas. L’agent utilise ses pouvoirs. Michael est projeté en arrière. Il tombe et crie)

TESS: C’est toi?  

(L’agent se transforme en Nasedo)  

TESS : Ne me laisse plus jamais seule comme ça! 

(Isabel aide Michael à se lever)

NASEDO: Il va falloir que je veille sur les quatre maintenant.

MICHAEL: Depuis le temps que je vous cherche, j’y croyais plus.

NASEDO: Je vous cherche depuis plus longtemps encore et je n’ai jamais cessé d’y croire. C’est pour vous faire tuer que vous êtes venus ici?

ISABEL: Non, pour Max.

NASEDO: Vous n’avez pas à faire à un vulgaire shérif cette fois. (A Tess) Tu savais qu’ils n’auraient pas dû venir. Aucun de vous n’est suffisamment compétant. Je dois vous faire ressortir. 

(Il part. Tout le monde le suit. Il se transforme en un agent. Ils traversent le couloir. Ils se cachent parce qu’ils voient le même agent, dont Nasedo a prit l’apparence, qui patrouille)


(Bureau du shérif VALENTI) 

(Liz entre)

SHERIF: Melle Parker. 

(Liz ferme la porte)

LIZ: Vous avez raison shérif. J’ai besoin de votre aide. On en a tous besoin… Votre nouvel adjoint Fisher, ce n’est pas un policier shérif… il ne s’appelle pas Fisher… C’est Pierce. Il fait partie de l’unité spéciale du FBI. C’est lui qui a enlevé Max.

SHERIF: Comment vous le savez?

LIZ: Ca je ne peux pas vous le dire. Mais Max est en danger et je pense que les autres le sont aussi. S’il vous plaît shérif. Faites moi confiance…. Je sais ou il est.

(Dans une salle de la base. Tess et Nasedo préparent le plan d’évasion dans un coin. Plus loin Isabel et Michaël discutent)

ISABEL: Je n’aime pas être seule avec lui.

MICHAEL: C’est Nasedo. Tu crois qu’on a le choix?

ISABEL: Pourquoi on n’y retourne pas tous les deux?

MICHAEL: Parce qu’à quatre on est plus fort qu’à deux Isabel.

ISABEL: Il est peut-être avec Pierce. On ne peut-être sûr de rien avec lui.

NASEDO: L’heure est l’un des éléments clé du plan  

(Il regarde sa montre) 

NASEDO: Réglez vos montres. 5 h 47. Itinéraire de sortie. Scannez le. 

(Il passe une feuille à Michael)

MICHAEL: Avec quoi?

NASEDO: Votre cerveau. 

(Michael regarde Isabel)

NASEDO : Vous ne pouvez pas? Alors vous avez deux minutes pour le mémoriser. Je connais parfaitement cette base. Je m’en suis échappé une fois… J’ai besoin d’aide pour sauver Max ou je n’y arriverais pas… Nous devons passer la porte de sécurité.

ISABEL: J’y arriverai. J’ai déjà ouvert des portes.

NASEDO: Ce n’est pas n’importe quelle porte. Un de ces composants est un dérivé d’uranium. Un métal composé d’atomes très lourds et qu’on ne peut pas manipuler.

ISABEL: Vous êtes sûr?

NASEDO: Vous avez beaucoup à apprendre encore.

MICHAEL: Les autres connaissent nos limites?

NASEDO: Ils en savent plus sur vous que vous même. Ca fait un demi-siècle qu’ils nous étudient. Le seul moyen d’aller à l’entrée c’est de traverser le scanner de sécurité.

(Il montre sur le plan)

ISABEL: Comment est-ce qu’on va faire?

NASEDO: C’est simple. Je vais prendre l’apparence de l’un des leurs agents, une réplique exacte,  jusqu’aux empreintes digitales. C’est pour ça qu’ils ont posés un scanner. Ma structure osseuse, elle, n’est pas humaine. Je peux changer mon apparence… mais pas ce qu’il y a à l’intérieur. Par contre la votre, (il prend la main de Michael) chose étonnante… elle est 100 % humaine.

MICHAEL: Vous êtes différent de moi?

NASEDO: La biologie et ses secrets. On verra ça un autre jour. Venez! Il faut que l’un de vous vienne avec moi pour franchir cette porte. Et comme la seule… femme de l’unité est morte vous voyez où je veux en venir. C’est donc vous et moi Michael.

MICHAEL: Mais moi non plus je ne peux pas passer. Je ne peux pas changer d’empreintes.

NASEDO: Si, vous pouvez. Vous ne savez pas que vous pouvez. Je vous apprendrai. J’espère pour Max que vous assimilez rapidement.

(Il passe la feuille de plan à Isabel)

NASEDO : J’aurai aussi besoin de vous deux.

(Ils partent)

(La chambre blanche)

(Max se réveille et se lève pour frapper Pierce. Il le tient par sa veste)

PIERCE: Ce n’est pas la peine. Ce n’est pas la peine d’user de vos pouvoirs, Max. Le sérum qu’on vous a injecté… vous a totalement coupé les neuro- transmetteurs situés dans votre cortex.

(Max pose sa tête sur Pierce)

PIERCE : Les premières analyses… dans les années 40 ont conclu que vous aviez des pouvoirs redoutables. Allons Max, asseyez vous. Ca va aller.

(Max s’assoit)

PIERCE : Mais votre vrai faiblesse elle, n’est pas là. Quand je pense qu’il m’a fallu tout ce temps pour comprendre que vous n’êtes pas seulement extraterrestre. Vous êtes un peu humain.
 
(Pierce appuie sur un bouton. Les mains de Max sont bloquées sur la chaise. Pierce lui met un casque sur la tête et l’allume)

PIERCE: Ce que vous ressentez est bien réel. Les émotions, (il voit Michael)… l’affection (il voit Isabel),… l’amitié (il voit Maria et Alex), l’amour (il voit Liz souriante puis morte)

MAX: (il crie) Non, non!

PIERCE: C’est une photo truquée.  

MAX ; Non !

PIERCE : Elle est truquée! Vous avez vu une image virtuelle, je vous assure qu’on ne l’a pas tuée. On ne l’a pas tuée. Je tenais à vous montrer ce qui peut arriver. Ce qui arrivera sûrement.

MAX: Vous êtes fou!

PIERCE: Je ne suis pas fou. Je risque ma vie à éviter que mon pays, ma planète soit colonisée par une vie extraterrestre, par vous. Dites moi où est l’autre!

MAX: L’autre quoi?

(Il lui montre le communicateur) 

PIERCE: On a retrouvé ça sur le crash. On a passé plus de 50 ans à essayer de retrouver l’autre. Aujourd’hui nous savons que vous l’avez. Ca n’a pas été facile mais Topolski nous l’a dit. Dites moi où il est. Dites le moi. Très bien je vais vous laissez le choix Max ou bien vous me dites où est l’autre objet ou alors vous me dites lequel de vous amis je dois tuer en premier, d’accord ? Et vous avez dix secondes.

(Il lance le compte à rebours)

PIERCE : Je commencerai peut-être par Liz. (Max revoit l’image de Liz morte)

MAX: Non, arrêtez, arrêtez! Stop!

(Pierce enlève le casque)

PIERCE : Je vais vous dire où il est. Ne faites rien à Liz.

PIERCE: Vous êtes sensibles… comme nous. Tu as beau être ce que tu es. Il faut que tu me dises la vérité… pour sauver Liz.

(La morgue)

(Nasedo et Michael entrent dans la morgue. On voit un cadavre. Ils s’approchent du cadavre)

NASEDO: Les humains sont faibles et ça ce n’est pas pour me gêner. Et très gaspilleur. Leurs cerveaux sont de fantastiques machines qu’ils n’ont même pas appris à utiliser. Quand on vous a conçus on vous a donné la capacité de faire tout ce que le cerveau humain est capable de faire.

(Nasedo prend la main du cadavre)

MICHAEL: A part nos pouvoirs.

NASEDO: Y compris vos pouvoirs, Michaël. Tout ce que vous pouvez faire est humain. On vous a programmé pour que vous ayez quelques milliers d’années d’avance sur le reste de l’humanité. C’est tout. Mais d’après c’que j’ai vu, vous avez à peine explorée ce que vous êtes capables de faire.  

(Nasedo montre à Michaël comment transférer les empreintes)

NASEDO : Vous pouvez y arriver. Tout ce qui vous en  empêche c’est vous même. 

(Michael essaye mais il n’y arrive pas. Nasedo regarde sa montre, Michael veut dire quelque chose)

NASEDO: Essayez encore!

(Quelque part dans la base)

(Tess console Isabel)

TESS: Il ne faut pas t’inquiéter. Nasedo va nous sortir de là.

ISABEL: Merci!

TESS: On en a connu des situations difficiles et on s’en est bien sortit.

ISABEL: Non, je vous remercie de nous aider à retrouver Max.

TESS: C’est pas encore fait.

ISABEL: Je comprends pas. Je vais entrer dans sa pensée, lui donner le plan Mais toi qu’est-ce que tu vas faire?  

(Tess ferme les yeux. Isabel se retourne. Elle voit un agent. Il prend Tess qui hurle. Isabel essaye de la sauver)

ISABEL: Non, Tess.

(Retour à la réalité: Isabel est debout à la même place. Tess se lève)

TESS: C’est rien, je suis là.

ISABEL: Mais qu’est-ce qui s’est passé?

TESS: Je t’ai fait croire qu’il s’est passé quelque chose sous tes yeux alors qu’il ne se passait rien.ISABEL: Et tu l’as fait à Max aussi. C’est pour ça qu’il a eu toutes ces visions sur toi.

TESS: Je ne peux pas le faire pendant très longtemps. Une fois que Max sera sortit moi j’entrerai dans la tête de Pierce. Je ferai diversion. En principe ça durera assez longtemps pour que Michael et Nasedo sortent Max de la base.


(La morgue) 

(Michael n’arrive toujours pas à changer ses empreintes. Il s’énerve. Une lampe explose)

MICHAEL: C’est pas la peine. J’arrête. (Nasedo met sa montre qu’il regardait)

NASEDO: Michael, la seule chose qui vous en empêche c’est vous même.

MICHAEL: Arrêtez de dire ça. Je fais ce que je peux.

NASEDO: Vous voulez qu’il meure, alors? C’est ça?

MICHAEL: (il le prend par son blouson) Je me battrai pour Max.

NASEDO: Il ne suffit pas de faire ce que vous pouvez. Il faut vous surpasser.

(Michaël le lâche)

MICHAEL: Alors donnez moi un conseil. Aidez moi. Donnez moi une piste.

NASEDO: Vous l’avez en vous. C’est programmé.

MICHAEL: J’ai pas lu le mode d’emploi, ok? Il a fallu que je me débrouille tout seul. Vous étiez ou vous pendant tout ce temps la? Vous nous avez laissé tomber !

NASEDO: Tes émotions vont te diminuer. Il faut te concentrer.  

(Michael se calme. Ils entendent des pas dans le couloir)

NASEDO: Tu as jusqu’à ce que cet homme ouvre la porte. Autrement je prendrais ma main et tu sais comment je fais.

(Michael se concentre, il prend la main du cadavre. Nasedo est prés de la porte)

NASEDO: Il va falloir faire vite Michael!  

(Michael réussit à changer les empreintes. Il regarde ses doigts)

MICHAEL: Ca y est! Ca y est! Je crois que j’ai réussi.

(L’homme entre. Il ne voit que Michael)

NASEDO: Monsieur!

(L’agent se retourne)

AGENT: Vous n’avez rien à faire …Ah! Ah!  

(Nasedo a posé sa main sur lui. L’agent tombe par terre)

MICHAEL: Non!

(Il court vers Nasedo)

MICHAEL: J’ai dit que j’avais réussi.

NASEDO: Oui, j’ai entendu. Je te l’avais dit d’ailleurs.

MICHAEL: Mais pourquoi? Pourquoi vous l’avez tué?

NASEDO: Tu as vu ce qui s’est passé tout à l’heure. Ca ne doit pas se reproduire. Il ne doit y avoir qu’un exemplaire.

MICHAEL: Vous ne faîtes que ça! Vous tuez! C’est ce qui vous plaît le plus! Pourquoi … tuez-vous tous ces gens?

NASEDO: Michael, sache que si tu veux survivre, si tu veux repartir chez nous tu devras te battre pour ça. Est-ce que tu comprends?

MICHAEL: Vous n’êtes pas celui que je pensais.

NASEDO: Toi, non plus.

(Il touche avec sa main les vêtements de Michael. Michael se regarde et voit qu’il est habillé en costume. Nasedo lui donne une brosse à cheveux.)

NASEDO: Là, je te laisse faire.

(Michael prend la brosse. Nasedo se transforme en agent qu’il a tué. Ils sortent de la morgue)


(La chambre blanche) 

(Pierce tient le communicateur. Max est toujours attaché. Pierce montre le deuxième communicateur)

PIERCE: Tu as fini par me dire la vérité. Il était bien là où tu l’avais dit.

(Il pose les deux communicateurs sur la table à côté de Max)

PIERCE: Comment fonctionnent-ils? Montre-moi.

MAX: Je n’en sais rien.

PIERCE: Si, tu le sais !

MAX: Je vous dit la vérité, c’est tout.

PIERCE: Montre-moi… comment ils fonctionnent!

MAX: Je vous ai dit que je ne savais pas.

PIERCE: Instruments!

(Des hommes arrivent avec un lit, une lampe et une perfusion. Pierce ouvre une sorte de serviette avec des instruments médicaux: ciseaux, couteaux…)

PIERCE: Je peux te mettre en pièce, morceaux par morceaux (il prend un couteau) et m’arranger pour que tu restes conscient afin que tu sentes tout ce qu’on te fera.

MAX: Je ne peux pas dire ce que je ne sais pas. Je ne sais rien, je vous le jure.

PIERCE: Faites venir les chirurgiens.


(Dans le couloir)(Michael et Nasedo arrivent devant le  scanner. Michael pose sa main. La machine vérifie et la porte s’ouvre. Michael est soulagé. Un agent arrive. Michael boit de l’eau dans le robinet)

AGENT: Mathison.

NASEDO: Agent Samuel.

(L’agent regarde Michaël) 

AGENT : Fields?  Vous êtes le nouvel agent ?

(Ils se serrent la main)

MICHAEL: Oui, bonjour.

AGENT: On a bien cru que vous ne viendriez plus. Bienvenue dans l’unité.

(Michael voit des chirurgiens passer dans le couloir)

MICHAEL: Merci.

(L’agent s’en va. Michael suit les chirurgiens)

NASEDO: Où est-ce que tu vas?

MICHAEL: Max est là. Il faut qu’on aille le chercher.

NASEDO: Tu ne pourras rien pour lui si tu te fais tuer. Il faut s’en tenir au plan.

(Il regarde sa montre)

NASEDO : 2 minutes.

(Isabel est nerveuse. Elle est debout, elle marche. Tess au contraire a l’air tranquille.)

ISABEL: Je dois commencer.

TESS: 2 minutes.

ISABEL: Si je mets plus de temps que prévu pour entrer dans la tête de Max?

TESS: On doit s’en tenir au plan et faire comme Nasedo a dit à la seconde près.

ISABEL: D’accord, d’accord.


(Dans la chambre blanche) 

(Max est allongé sur le lit. Pierce lui montre du doigt le couteau que tient un chirurgien)

PIERCE: Cet homme peut te faire souffrir.

(Il montre un autre chirurgien qui tient une seringue)

PIERCE : Celui-ci peut te soulager. Dis-moi ce que je veux savoir et tu n’auras plus mal nulle part.

MAX: Le plus inhumain des deux, qui est-ce?

PIERCE: Commencez à opérer!

(Tess fait signe à Isabel pour qu’elle commence. Isabel prend une photo de Max et ferme ses yeux)

[Flash : Elle est dans la chambre blanche. Des chirurgiens se préparent à opérer Max.

ISABEL: Max? Max?

(Elle s’approche de lui et lui tient la tête)

ISABEL: Max, on n’a plus beaucoup de temps. Ecoute-moi bien, Michael et Nasedo vont venir te secourir. Tu as compris? Max, tu as compris? Je t’en pris, Max, Max dis-moi que tu as compris!

MAX: Les communicateurs… Il m’a… demandé de les faire fonctionner.

ISABEL: D’accord. Fais n’importe quoi mais il doit être seul! Pierce doit être seul avec toi. On a pas le choix alors dis n’importe quoi. Fin du flash]


(Réalité: la chambre blanche. Un chirurgien coupe Max. Max crie)

MAX: Stop!!!!

PIERCE: Stop!

(Tout le monde arrête)

MAX: D’accord, je vais tout vous montrer mais seulement à vous.

PIERCE: Sortez tous!

(Tout le monde sort)


Isabel se réveille.

TESS: Tu as réussi?

ISABEL: Oui. Pierce veut que Max fasse marcher les communicateurs.

TESS: Mais je sais pas les faire marcher!

ISABEL: Alors fais n’importe quoi mais dépêche-toi!

(Tess ferme ses yeux)

(Max saigne de la poitrine. Pierce le soigne. Max s’assoit. Pierce lui passe les deux communicateurs. Max les prend)

PIERCE: Et bien, montre-moi!

MAX: (il les met ensemble) Il faut attendre.(Il tremble. Pierce est impatient)

PIERCE: Je vais les rappeler.

MAX: Non, attendez.

PIERCE: Tu l’auras voulu, Max. 

(Une lumière apparaît autour des communicateurs. Pierce se retourne. Il est étonné. Michael et Nasedo les observent à travers le miroir. Il n’y a aucune lumière)

NASEDO: (en regardant sa montre)…H moins 8 secondes.

(Pierce est content. Nasedo fait exploser le mur avec son pouvoir. Max se retourne. Michael et Nasedo entrent dans la pièce)

MICHAEL: C’est lui, Max. Ne t’inquiète pas. 

(Ils le prennent par les bras)  MICHAËL : Est ce que ça va ?

MAX: Mieux maintenant.

MICHAEL: Allez!

(Max est très faible; il tombe; Nasedo préfère rester)

NASEDO: Je te laisse. Tu connais le chemin.

MICHAEL: Mais qu’est-ce que vous faites? Venez!

NASEDO: J’ai quelque chose à régler.

MICHAEL: Non, cette fois vous ne me laissez pas! Venez!

NASEDO: Plus que trois secondes, sort!  

(Michael hésite puis s’en va. Nasedo est derrière Pierce)

Tess se réveille.

Pierce se réveille. Il se retourne.

NASEDO: Tout va bien, monsieur? On a préféré entrer. Ca commençait à faire long!

PIERCE: Où est le prisonnier?


(Deux agents découvrent le cadavre du vrai agent Mathison. Ils se regardent puis courent.)

(Michael sort d’une chambre avec Max. Il croise les deux agents)

AGENT: Fields! Qu’est-ce que vous faites?

MICHAEL: Pierce m’a donné l’ordre d’évacuer le prisonnier. Ils ont besoin de renfort! Allez y!Vite!Vite!  
(Ils s’en vont. Michael court avec Max dans ses bras)

(La chambre blanche)

NASEDO: Tout va bien monsieur? (Il sort sa main pour le tuer mais des agents arrivent avec des armes)

AGENT: Reculez, c’est pas Mathison!

(Pierce recule. Les agents tirent sur Nasedo. Il meurt)

PIERCE: Ne restez pas là! Bloquez toutes les issues!

(Pierce s’en va en courant. Michael ouvre la porte. Il entend les pas des agents dans le couloir. Une lumière rouge commence à clignoter. Tout à coup apparaît Valenti.)

VALENTI: Vite! Dépêchez vous!

(Pierce arrive et sort son arme pour tirer. Valenti lui tire dessus en premier. La porte se ferme derrière Michael. Pierce se met debout. Il est blessé Valenti part avec Max et Michael. Pierce met sa main sur la machine à identifier les empreintes mais elle est couverte du sang. L’accès est refusé)

(Episode begins where Max to the Max left off. Max is in an all white room with no windows and no doors. He hears a voice over the PA.)

PIERCE: Good morning, Max.

MAX: Where am I?

PIERCE: Someplace where no one can find you.

MAX: Why am I here?

PIERCE: That’s what I want to try to find out.

MAX: You’ve made a mistake.

PIERCE: I don’t think so. I know what you are, and now, you’re going to tell me everything.

MAX: I’m Max Evans. I live at sixty-twenty-five Murray Lane. You can call my parents.

PIERCE: We can do this the easy way, or the hard way. What is the name of your home planet?

MAX: Earth.

PIERCE: All right. Hard way.

(A group of technicians run in and tie Max to a table.)

MAX: I’m Max Evans. Why are you doing this to me? Why?! Why? Wha…?

(Credits.)

(In the kitchen of the Crashdown.)

MICHAEL: We should have never split up. I mean I never should have left him alone.

ISABEL: What are they doing to him? What if he’s already dead?

LIZ: No, no, Isabel you can’t even talk like that because, you know, Max is too smart to let something like that happen.

TESS: Pierce won’t kill him. He wants to study him

MICHAEL: How the hell do you know?

(Liz runs to the front of the restaurant as Maria and Alex come inside.)

MARIA: Oh my god, Liz. We were so worried…

LIZ: You guys, they took Max.

ALEX: Who? Who did?

LIZ: Pierce, you know the FBI Special Unit. They took him.

(Alex embraces Isabel, and Maria goes to Michael.)

LIZ: Where’s Nasedo?

TESS: I don’t know.

MICHAEL: He’s supposed to be at our side. Where is he?

TESS: I told you, I don’t know. He’s never left me alone like this before.

ISABEL: Then it’s up to us. We have to find Max.

ALEX: Wha… what makes you think we can go up against alien hunters and win?

MICHAEL: What the hell choice do we have? Let him be a pincushion for Pierce? Let him die?

ALEX: No.

LIZ: We have to go to Valenti.

MICHAEL: What, and tell him everything?

ISABEL: Max was willing to do it to save Liz. Maybe now is the time to trust him.

TESS: What makes you think that Valenti is better equipped than we are?

MARIA: He’s the law. He’s got resources.

TESS: So do we. Stronger ones. Look, I know what can do. What about the two of you?

MICHAEL: What do you mean?

TESS: Your powers, Michael. Your gifts. You do have them, don’t you?

MICHAEL: We’re not too advanced.

ISABEL: We can do easy things, like change simple molecular structure, but we don’t use them very often. What about you?

TESS: Being around Nasedo has taught me quite a few things.

ALEX: Wait, what about that dream thing that you can do?

TESS: What dream thing?

ISABEL: Sometimes I can go into people’s heads when they’re sleeping.

TESS: And you can all do that?

MICHAEL: No, just Isabel.

TESS: And you can communicate with him?

ISABEL: Subconsciously. I’ve only done it a few times though.

LIZ: Look, if you do it to Max, maybe he can tell you where he is.

ISABEL: I’ve never done it to anyone who was awake before. I don’t know if I can get in.

(In the White room, Max wakes strapped to a table.)

PIERCE: (As he strips off his clean room gear.) You and I don’t need procedure, now do we, Max?

(Max remembers where he’s seen Pierce before.)

PIERCE as DEPUTY FISHER: Where are you going in such a hurry?

MAX: Nowhere, officer.

(In the present.)

MAX: You’re the deputy?

PIERCE: You have your tricks, I have mine.

MAX: Who do you think I am?

PIERCE: That’s what we’ve been trying to find out at the lab. You know, there’s something very strange about your X-rays… something that doesn’t make sense. They’re completely human: your bone structure, your organs, circulatory and pulmonary systems. Everything human. But. Here’s where things get really strange. These are your blood cells. Completely not human. Still want me to call your parents? I told you Max; I know what you are, so now you’re going to start answering my questions. Delta, Colorado, 1962, Agent Lewis, the first head of this Special Unit was found dead. His internal organs had reached a temperature of 180 degrees Fahrenheit. A silver handprint was found on his chest. What do you know about that?

MAX: Nothing.

PIERCE: Union City, Tennessee, 1967 Agent del Bianco, his replacement. Ring a bell?

MAX: No.

PIERCE: All right. How about this: May second, 1999, Agent Daniel Summers, the man who brought me into this unit, the man whose job I now have, did you kill him, too? Or was it one of the others?

MAX: What others?

PIERCE: You know, I might not have been around in 1947, but I know all about the crash. About the four aliens they captured: two dead, two alive. I’ve spent my entire career studying the documentation. Especially the three years of observation they made on the one held in captivity, right here in this room.

MAX: I thought you said there were four.

PIERCE: One of them escaped. Nasedo. Isn’t that what you call him? (He brings out an orb.) Where’s the other one? What happens when you put them together?

MAX: I don’t know.

(The technicians come back in. They drug Max.)

PIERCE: Shhh. Shhh.

(In Liz’s room. Everyone is one the balcony except Alex and Isabel who are on the bed.)

ALEX: I remember when uhh, Michael almost died in here. He went somewhere in his… in his mind and he… he barely made it out.

ISABEL: I have to do this.

ALEX: Then I’m going to stay with you. Umm, if I’m holding on to you, maybe you won’t get lost.

ISABEL: ‘K. (They lay down. She is touching a picture of Max.) Let me in, Max, Let me in. (She is in the White room. The room is spinning from the drugs, and she is disoriented.) Max. Max? Oh god. Max, stop this. Stop this and help me.

MAX: I can’t. They gave me something.

ISABEL: Ok. Ok. Ok. Max, look at me. Look only at me, look only at me. Where are you? Tell me where you are.

MAX: I don’t know.

ISABEL: Help me, Max, how did you get here? Think harder.

MAX: I don’t know.

ISABEL: Think harder. (She sees him being wheeled down a long corridor with an eagle emblem on the floor through a security door.) Who brought you here? (She sees Deputy Fisher.) Valenti’s deputy? Max…

MAX: Look again.

ISABEL: Deputy Fisher is Agent Pierce?

MAX: You have to go now.

ISABEL: No. No, I’m not leaving you.

MAX: You have to.

ISABEL: No. Why? No, no, stop, please. I’m not leaving you, I’m not… (She wakes up from her dream walk.) MAX! MAX! Oh god! Oh my God! (Everyone runs in from the balcony.)

MICHAEL: What happened? What happened?

ISABEL: Michael, he’s so scared. He’s so scared.

MICHAEL: Ok, Isabel, you’ve got to calm down. All right? You got to tell me what you saw. We got to help him.

ISABEL: Oh god. That deputy… the deputy that stopped us last night, he’s Pierce. He’s Pierce.

ALEX: Are you sure?

ISABEL: He told me. And he’s drugging him. He’s hurting him.

LIZ: Where is he? Where… where is…

ISABEL: I don’t know. I don’t know where he is.

TESS: Think hard. He must have given you something. Think.

ISABEL: Ok, he did. He did. I think I know where I’ve seen it before.

(At the UFO Convention Center.)

MARIA: Eagle Rock Military Base. This is where they were said to have secretly taken the aliens after the crash.

ISABEL: This is it. This is what Max showed me. This is the symbol on the hall floor on the base.

MARIA: It says that it’s been abandoned for years.

ISABEL: That’s where he is.

LIZ: Look; now we have no choice, ok, we have to go to Valenti.

MICHAEL: What are you crazy? After we just found out about Deputy Fisher? Valenti’s probably in on the whole thing.

LIZ: We can’t go to a place like that on our own.

MICHAEL: No, you can’t, but we can. Isabel, Tess and I can protect ourselves.

MARIA: With what? Your gifts?

MICHAEL: Why not?

MARIA: Because you don’t know who to use them, that’s why not. You could get killed, or worse.

LIZ: And you guys aren’t going there without me.

TESS: No. Look, you want the truth? You’re liabilities, all three of you. We’ve got a better chance of saving Max without you, and that’s what this is all about, right?

LIZ: Bring him back to me.

MICHAEL: I will.

TESS: We’d better hurry.

MARIA: You come back to me.

(The three aliens leave together.)

(They break into the military base, and sneak around the deserted corridors. They find the security door.)

ISABEL: I saw that. Max remembered it.

TESS: He’s in there.

MICHAEL: How do we get in? (An agent walks by.)

TESS: In here or they’ll see us. Wait, they always patrol in air holes.

ISABEL: How did you know that? Nasedo?

TESS: When you’ve been hunted all your life, it gets easier to catch on.

(In the White room.)

PIERCE: Tell me about the crash, Max. What about the orb? The communicator. Wake him up. Wake him up. Tell me. Don’t make me kill you. Max, tell me where it is. More! I am going to find out one way or another. See, this is getting us nowhere. I want everything flushed out of his system now. I want him completely coherent for the next phase.

(At the Crashdown.)

MARIA: I’m sure they’ve found him by now.

ALEX: They’re probably on their way back.

LIZ: Yeah, I wish I could believe that one.

(Valenti sits down.)

SHERIFF: I’ve been up all night trying to figure out what happened at that carnival. I mean, I know what I saw. Mirrors or no mirrors, there were two Max Evans standing right in front of me. And now one of them is in the hands of Agent Pierce and the Special Unit, and I’m just hoping that it wasn’t the one that we all care about. Liz, tell me. Let me help.

LIZ: We don’t know any more than you do, Sheriff. Sorry.

SHERIFF: Well, if Pierce has reached the same conclusion that I have, Max is going to need a lot more help than any of you can give him. (He leaves.)

LIZ: You guys, what if he’s right? I would never forgive myself if something actually happened to them that maybe we could have, like, prevented. I…

MARIA: Ok, listen; let’s give them until four o’clock, all right? If they’re not back by then…

LIZ: Right. Ok. Four o’clock.

MARIA: He’s going to be fine.

LIZ: Yeah.

(Scene after scene where Max is being tortured with drugs, ice baths, isolation, electro-shock therapy, etc.)

(Somewhere on the base.)

ISABEL: Oh god, he won’t let me in. I just keep seeing some blinding light. That’s not good. He’s in some kind of trauma.

MICHAEL: If you can get through the damn electric fence, why can’t you short circuit the security system?

TESS: I told you, because they’re watching. The minute they see us, it’s all over.

ISABEL: So what are we supposed to do, just wait and let them kill him?

MICHAEL: I’m going to take this thing down myself.

(He steps out of their hiding spot to see two guys wheeling a gurney with a dead body down the hall.)

ISABEL: It’s him.

TESS: We don’t know that. I would have felt it if something happened to him.

MICHAEL: Only one way to find out.

(They sneak down the hall after the body.)

(At the Crashdown, it’s 4:08.)

LIZ: I’m not waiting any more. I’m going to do what Max would do for me.

MARIA: Wait a minute. Are you sure it’s our responsibility to tell Valenti everything?

LIZ: It’s our responsibility to keep them alive. You know, Max was ready to trust him, that’s all I need to know.

ALEX: What are you going to say?

LIZ: Whatever I have to; to get him to help.

(In the Morgue at the base, the aliens pull back the sheet to reveal the agent that Nasedo killed and dumped on the side of the road yesterday, in Max to the Max.)

ISABEL: Oh my god. Michael, look.

TESS: What is that?

MICHAEL: Nasedo.

ISABEL: That’s how he kills.

TESS: I swear to you, I’ve never…

(Nasedo disguised as an agent walks in.)

NASEDO: Hey. You shouldn’t be here. What are you doing here?

(Michael tries to use his powers to protect them, but Nasedo easily overcomes Michael’s powers with his own, and sends Michael flying backwards.)

TESS: It’s you. (Nasedo shape-shifts into Mr. Harding.) Don’t ever leave me alone like that again.

NASEDO: I have four of you to watch now.

MICHAEL: I’ve been looking for you for a long time.

NASEDO: Not as long as I’ve been looking for you. Now you’re about to get yourselves killed.

ISABEL: We’re here for Max.

NASEDO: This isn’t the local sheriff you’re dealing with. You should have known better. None of you are equipped to be here. I’ve got to get you out of here. (He shape-shifts back into an agent.)

(They leave the Morgue, but almost run into the agent he is impersonating.)

(In Sheriff Valenti’s office.)

SHERIFF: Liz Parker.

LIZ: You’re right Sheriff. I need your help. We all do. Your new deputy, Fisher; he isn’t a deputy, Sheriff, and his name is not Fisher. It’s Pierce – from the FBI Special Unit. He’s the one who has Max.

SHERIFF: How do you know that?

LIZ: I can’t tell you, Sheriff, but Max is in a lot of trouble. I think that they all are. Sheriff, please. Will you trust me? I can tell you where he is.

(Somewhere on the base. Nasedo is back in the guise of Mr. Harding.)

ISABEL: I don’t think we belong with him.

MICHAEL: He’s Nasedo, what choice do we have?

ISABEL: We could go back up there ourselves.

MICHAEL: Four is stronger than two. We need them.

ISABEL: He could be working for Pierce. You know, we don’t know anything for sure.

NASEDO: The most important part of the plan is timing. Set your watches: 5:47. This is your escape route: scan it.

MICHAEL: Scan it?

NASEDO: Into your brain. You can’t? All right, you have two minutes to memorize it. I know this place intimately. I’ve already escaped it once. Now, if I’m going to save Max, I need help. We need to get through the security door.

ISABEL: I could do that. I’ve gotten through doors before.

NASEDO: That isn’t some deadbolt up there. That door is made up of depleted Uranium; a metal composed of heavy atoms, which we can’t manipulate.

ISABEL: We can’t.

NASEDO: You have many limitations.

MICHAEL: They know about them?

NASEDO: They know more about you than you do. They’ve been studying us for fifty years. The only way to gain entry is to get through the security scanner.

ISABEL: Well, how do we do that?

NASEDO: I can shape-shift into any of these agents: take their form, even their fingerprints. That’s why they added the X-ray scanner. My bone structure is far from human. I can change my appearance, but not what’s on the inside. Your bone structure, on the other hand, is one hundred percent human.

MICHAEL: So you’re different from me?

NASEDO: Biology lessons later. Come on. If I’m going to get through that door, I’m going to need one of you with me, and since the only female agent at the Special Unit is now dead, it’s you and me, Michael.

MICHAEL: I can’t get through the scanner, either. I can’t change my fingerprints.

NASEDO: Yes you can, you just don’t know you can. I’ll teach you. I just hope for Max’s sake that you’re a quick study. I’m going to need both of you, too.

(In the White room. Max wakes up unrestrained and semi-coherent. He attacks Pierce.)

PIERCE: Don’t even try. Don’t even try to use your abilities, Max. The serum we injected you with – very effective in suppressing the neurotransmitters in your cerebral cortex. Experiments on the alien in the forties taught us that that’s where most of your powers come from. Come on, sit down. It’s all right. That’s not your real weakness, though, is it? You know, I’ve been going about this the wrong way the whole time. It’s not that you’re part alien: it’s that you’re part human. (Max is suddenly restrained in the chair, and Pierce puts a VR visor on Max’s head.) You have feelings. (An image of Michael is projected on the visor.) Emotions. (Max sees Isabel.) Friendship. (Maria and Alex appear.) Love. (Liz is last. An image of Liz dead with blood on her face is projected.)

MAX: No! NO!

PIERCE: Trick photography, Max.

MAX: NO! No!

PIERCE: Max, Max! Computer rigged. Virtual reality, Max. It’s not real. It’s not real. We didn’t kill her. We didn’t kill her. I just wanted to show you what can happen. What will happen.

MAX: You’re evil.

PIERCE: I’m evil? I’m risking my life to save my country, my planet from being colonized by alien life - by you. Tell me where the other one is.

MAX: The other what?

PIERCE: We found this in the crash. We have spent fifty years looking for the other one, and we know you have it. It took a little persuading, but Topolsky told us. Tell me where it is. Tell me. Ok. I’m going to give you a choice, Max. You can either tell me where the other orb is, or you can tell me which one of your friends you want me to kill first. Hmm? And you have ten seconds. Maybe I’ll start with Liz.

MAX: Ok, stop it! Stop! I’ll tell you where it is, just don’t hurt Liz.

PIERCE: Huh. You do have feelings. Just like us. Whatever you are, you better tell me the truth for Liz’s sake.

(Back at the Morgue.)

NASEDO: Humans are weak – which doesn’t bother me – and wasteful. Their brains are incredible machines they haven’t even begun to use. When you were engineered, you were given the capacity to do everything the human brain is capable of.

MICHAEL: You mean beside our powers?

NASEDO: Those are your powers, Michael. Everything you can do is human. You were just programmed to be several thousand years ahead of mankind, that’s all. But from what I saw earlier, you’ve barely tapped into what you’re capable of. You can do it, Michael. The only thing stopping you is yourself. (Michael tries to transfer the dead body’s fingerprint onto his own finger.) Try again.

(Somewhere on the base.)

TESS: It’s going to be ok. Nasedo knows what to do.

ISABEL: Thank you.

TESS: We’ve been in trouble before. We can deal with this.

ISABEL: That’s not what I mean. Thank you for helping us find Max.

TESS: We haven’t got him yet.

ISABEL: So, I don’t understand. I’m going to dream walk to give him the plan, but what are you going to do?

(An agent suddenly appears, and carries Tess away. Isabel goes to follow, when suddenly it’s over, and Tess is beside her.)

TESS: It’s ok. It’s ok.

ISABEL: Oh my god, what just happened?

TESS: I made you think something was happening right in front of you when it really wasn’t.

ISABEL: That’s what you did to Max, isn’t it? That’s why he had all those thought about you.

TESS: I can only keep it going for a little while. After you get Max to clear the room, I’m going to go into Pierce’s head, distract him. Hopefully I can keep it going long enough so that Michael and Nasedo can get Max out of there.

(Back at the Morgue.)

MICHAEL: Damn it, I can’t do this!

NASEDO: Yes you can. The only one stopping you is you.

MICHAEL: Will you quit saying that? That is not helping me.

NASEDO: Are you just going to let Max die?

MICHAEL: I am trying my best.

NASEDO: That is not your best, Michael; it is not your best.

MICHAEL: Well, give me a pointer, huh? Give me a hint. Give me something.

NASEDO: It’s inside you. Your program.

MICHAEL: Hey, I didn’t get the manual, ok? All this time I’ve been alone. Where have you been? Where the hell have you been? Huh? Why’d you let this happen to us? To me?

NASEDO: Emotions are a weakness, Michael. Focus. You’ve got until this guy gets to the door, then I’m using his hand, and you know how I’m going to get it. We are running out of time here.

MICHAEL: I did it. I did it. I think I did it.

(An agent enters the Morgue, Nasedo appears behind him.)

NASEDO: Agent.

AGENT: Who the hell are you, and what are you… (Nasedo kills him.)

MICHAEL: No! I said I did it.

NASEDO: I heard you. I told you you could.

MICHAEL: You killed him. Why’d you do that?

NASEDO: I can’t take a chance like what happened in the hallway before. There can’t be two of me.

MICHAEL: How can you do this? How can you kill all these people? You don’t care, do you?

NASEDO: Michael, if you want to survive, if you want to get back home, you’ve got to be willing to fight for that. You understand?

MICHAEL: You’re not who I thought you’d be.

NASEDO: Neither are you. It’s show time.

(Michael, suddenly clad in a suit, combs his hair while Nasedo shape-shifts into the newly killed agent.)

(In the White room.)

PIERCE: You finally told me the truth about where you hid it. Now make them work.

MAX: I can’t.

PIERCE: Do it!

MAX: I’m telling you the truth now, too.

PIERCE: Make them work. Make the orbs work.

MAX: I don’t know how.

PIERCE: Let’s begin. (A group of technicians enter the room with surgical equipment.) I can take you apart piece by piece, and make sure that you stay conscious enough to feel every second of it.

MAX: I can’t tell you what I don’t know. I can’t tell you what I don’t know.

PIERCE: Bring in the surgeons.

(At the security scanner. Michael is able to get through.)

AGENT: Matheson.

NASEDO: Afternoon, Agent.

AGENT: Fields. You’re the new agent, aren’t you?

MICHAEL: Yeah, good to meet you.

AGENT: You picked a hell of a time to show up. Welcome to the Unit.

MICHAEL: Thank you. (A group of surgeons exit a door and head down the hallway. Michael starts after them.)

NASEDO: Where are you going?

MICHAEL: Max is in there. We got to go get him.

NASEDO: It won’t help Max if you get yourself killed. We have to do this the right way. Two minutes.

(Somewhere on the base.)

ISABEL: Ok, I’m going to do it.

TESS: Two minutes.

ISABEL: What if it takes me longer to get into his head than it did last time?

TESS: We have to stick to the plan. Everything has to be done like Nasedo said to the second.

ISABEL: Ok, ok.

(In the White room.)

PIERCE: (Pointing to a guy with a scalpel.) This man will hurt you. (Pointing to a guy with a large green syringe.) This man will help you. Tell me what I need to know, and he will take the pain away.

MAX: Who’s inhuman now?

PIERCE: Open him up.

(Isabel dream walks into the room.)

ISABEL: Max. Max, Max. There’s no time. You have to listen to me. Michael and Nasedo are coming to rescue you. Ok, Max? Max, do you hear me? Please, Max, please. You have to listen to me.

MAX: He wants me to make the orbs work.

ISABEL: Ok. Tell him anything. Get him alone. Get Pierce alone in this room. Tell him anything. (The dream walk ends just as the surgeon is making the first incision.)

MAX: Stop!

PIERCE: Stop.

MAX: I’ll show you how they work, but only you.

PIERCE: Clear the room.

(Somewhere on the base.)

TESS: Did it work?

ISABEL: Yes. Pierce wants Max to show him how to work the orbs.

TESS: I don’t know how they work.

ISABEL: Well, you’ve got to do something, and do it now.

(In the White room.)

PIERCE: Make them work.

MAX: It takes a little time.

PIERCE: I’m bringing them back.

MAX: No, just wait.

PIERCE: You had your chance, Max. (Pierce sees the orbs begin to glow green.)

(On the other side of the observation glass.)

NASEDO: Timing is everything.

(He breaks the glass.)

MICHAEL: It’s Nasedo, Maxwell, don’t worry. (He puts the orbs in his pockets.) Are you all right?

MAX: I am now.

MICHAEL: All right. Let’s go. (He has to all but carry Max.) Whoa.

NASEDO: Get out of here. You know the escape route.

MICHAEL: What are you doing, come on.

NASEDO: I have something to take care of.

MICHAEL: No! You are not leaving me again. Let’s go!

NASEDO: There are only seconds left. Go! (Michael leaves just as Pierce comes out of his trance.) Are you all right, sir? You were in here a long time. We thought we’d come check.

PIERCE: Where’s the prisoner?

(In the Morgue, two agents find the new dead body.)

(In the hallway outside the White room.)

AGENT: Fields?! What are you doing?

MICHAEL: Pierce’s orders. I got to get the prisoner out of here. They need help inside. Go. Now! (All agents run into observation room.)

(In the White room.)

NASEDO: Are you all right, sir?

AGENT: Sir, stand back. He is not Matheson. (They shoot Nasedo.)

PIERCE: NO! Go, lock it down.

(At the security gate, the door begins to open, but then alarms go off, and it begins to close. Michael is waiting for Nasedo, as Pierce comes running around the corner with his gun drawn. Sheriff Valenti suddenly appears.)

SHERIFF: Come on, come on. Come ON! (He shoots Pierce in the shoulder as they make their escape.)

(With the alarm sounding, Pierce is unable to gain access through the security gate.)

(End of Episode.)

Kikavu ?

Au total, 46 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
27.09.2017 vers 21h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 14h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

Annaelle80 
13.04.2017 vers 12h

Sonmi451 
20.11.2016 vers 08h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

riverdog  (09.08.2016 à 16:22)

exceptionnel! génialissime.. enfin les masques tombent... et les vrais amis se découvrent!

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton enfant préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

Découverte de l'HypnoCard de Hetty, personnage de la série NCIS Los Angeles, dans la catégorie Goodies.
En vitrine | Hetty (Goodies)

Participe à la rénovation des quartiers du cartel Hypnoweb !
Du 23/04 au 13/05 | Viens nous aider !

Activité récente
Actualités
Reboot - Karan Oberoi rejoint le casting !

Reboot - Karan Oberoi rejoint le casting !
Karan Oberoi (Notorious) a été choisi pour un rôle régulier dans le reboot de Roswell dans le rôle...

Reboot - Le casting s'agrandit avec Trevor St. John !

Reboot - Le casting s'agrandit avec Trevor St. John !
Il semblerait que le reboot de Roswell ait trouvé son méchant ! Trevor St....

Reboot - 6 acteurs rejoignent le casting !

Reboot - 6 acteurs rejoignent le casting !
Le casting du reboot de Roswell s'agrandit ! Presque un mois après l'annonce de Jeanine Mason dans...

Roswell le reboot - infos sur le pilote !

Roswell le reboot - infos sur le pilote !
Le 30 janvier dernier, The CW annonçait la commande de six épisodes pilote dont celui...

UnREAL | Constance Zimmer - Season 3 Trailer

UnREAL | Constance Zimmer - Season 3 Trailer
Un nouveau trailer de la saison 3 de la série UnReal créée par Marti Noxon a été dévoilé. Shiri...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoPromo

mnoandco, Hier à 13:28

Les deux dernières catégories concernent le quartier donc pas besoin de connaître la série!

mnoandco, Hier à 13:28

Venez donner votre avis! Merci

CastleBeck, Hier à 16:31

Bonjour, il manque 3 clics pour valider la bannière Sliders, si vous avez quelques petites secondes de libre, ce serait apprécié. Merci

carina123, Hier à 18:20

Bonjour, il manque un seul clic pour valider la bannière Sliders Allez-y, merci !

CastleBeck, Hier à 21:06

4 quartiers attendent vos votes dans les préférences (3 bannières + 3 thèmes). Il manque 1 ou 2 votes pour 2 quartiers. Merci pour eux

HypnoBlabla

vampire141, Hier à 22:47

oui excuse pas envie del'enerver

vampire141, Hier à 22:48

FRITENATOR

Supersympa, Hier à 22:49

Mais non ! C'est Iznogoud !^^

vampire141, Hier à 22:50

y'a longtemps que suis pas venus, suis perdus

vampire141, Hier à 22:50

je reconnais plus rien

Viens chatter !