VOTE | 104 fans

#114 : Rendez-vous galant

Titre VO : Blind Date
Titre VF : Rendez-vous galant
Diffusion US : 09/02/2000
Ecrit par Thania St. John
Réalisateur : Keith Samples


Résumé : Liz est la gagnante d’un concours radiophonique. Elle passera une soirée dans un restaurant chic avec l’homme de ses rêves… Dépités, Max et Kyle sont curieux de voir comment se déroule cette soirée…


Guests : Ben Busch (Mickey), Matt Walden (Matt Walden), Michael Vurchak (Doug Shellow), Patricia Skeridtis, James O'Shea, Jonathan David Bouck, Derrex Brady, Joshua Hutchinson, Krysta Burgos.

Popularité


3 - 1 vote

Titre VO
Blind Date

Titre VF
Rendez-vous galant

Plus de détails

L’épisode commence sur une scène entre Liz, Maria et Alex qui discutent tranquillement au crashdown. A la radio on annonce la gagnante d’un jeu qui permettrait à une jeune fille de passer la saint valentin avec un inconnu que la radio aurait sélectionné selon ses goûts. Et la gagnante n’est autre que …Liz. Maria a joué pour elle !

Le groupe d’Alex se prépare à un concours qui permettrait au gagnant de se produire sur scène mais ils n’ont plus de chanteuse, Maria va donc la remplacer.

Au crashdown, Isabel, Max et Michael parlent de la possibilité de chercher Nacedo. Michael veut vraiment retrouver celui qu’il considère comme sa famille mais Max qui n’est pas dans son assiste à cause de l’histoire avec Liz lui rétorque que c’est sûrement un assassin.

La radio met tout en place pour la soirée de la saint valentin et Liz est sensée décrire son garçon idéal… la description correspond étrangement à Max qui écoute dans son coin et qui est de plus en plus abattu.

Maria qui répète et fais désormais partie du groupe enchaîne les disputes avec Alex car elle veut les transformer en SES musiciens…

Le soir, sans avertir Max, Isabel et Michael vont envoyer un signe à Nacedo. Pendant ce temps Liz se prépare… c’est alors que Max arrive sur sa terrasse et l’embrasse fougueusement… on est tous ravi mais ce n’est en fait, que l’imagination de Liz, Max n’est pas venu !!
Liz descend et rencontre enfin son « prince pour la soirée », il s’agit d’un garçon tout ce qu’il y a de plus banale. LA soirée est tendue car la radio commence le moindre geste de Liz et du garçon qui s’appelle Doug.

Pendant ce temps, Kyle complètement bourré va chercher max chez lui qui écoutait tranquillement la retransmission du rendez vous de Liz à la radio (et oui y’a des gens qui aiment se faire du mal). Max finit par accepter d’aller avec Kyle là où se trouve Liz.

Max et Kyle regardent donc à travers la vitre, en direct le dîner de Liz et de son partenaire… Quand Doug embrasse Liz, Max accepte l’alcool que lui propose Kyle. Liz et Doug s’enfuient pour échapper à la radio !
Max ne tiens vraiment pas l’alcool (ça devait pas exister sur sa planète mdr) et il commence à être complètement bourré. Il décide alors avec Kyle, qui a aussi un peu trop bu, d’aller reprendre Liz à Doug. Ils se rendent donc chez Liz et quand elle arrive dans sa chambre avec Doug elle retrouve ses deux ex !!!
Liz qui a peur que étant soul Max ait révélé son secret, s’échappe avec lui, tandis que Kyle empêche Doug de l’en empêcher.

Max dit alors à Liz qu’il l’aime et un discours passionné suit à un baiser ultra romantique. Max qui ne craint rien puisqu’il est soul, ouvre son cœur à Liz qui est aux anges mais qui sait que Max se contredira une fois qu’il sera sobre. Elle est comme même contente car elle sait qu’il dit tout ça car il le pense et que le fait d’être soul lui permet de dire le vérité.

Isabel et Michael après avoir envoyer le message attendent mais Nacedo ne vient pas, Michael est atterré et on voit que Isabel est vraiment désolée pour lui. Michael dit qu’il n’y a jamais personne pour lui. Isabel lui répond qu’elle sera toujours la pour lui. Et ils partent.

Kyle, Doug, Max et Liz finissent sur la scène où doivent se produire Alex et Maria. Le présentateur de la radio demande à Liz de choisir entre ses trois prétendants. Max embrasse alors fougueusement Liz puis redevient complètement sobre. Il part précipitamment en s’excusant et en, disant à Liz qu’il ne se souviens de rien de cette soirée. Liz est dépitée.

Sur scène, Maria qui a réussi à vaincre son stress, chante avec le groupe d’Alex une magnifique chanson.

On voit tout à la fin que à l'emplacement où Isabel et Michael avaient laissé le message, un inconnu vient et rallume le feu... avec ses mains... je crois qu'ils ont trouvé Nacedo

Rendez-vous galant 

 

(Le Crashdown)

(Alex joue de la guitare, Maria et Liz font le ménage. Ils écoutent la radio) 

ALEX : Oh, bon sang, je sens que je vais faire un malheur aux auditions. 

LIZ : Est-ce que ça rend aussi bien sur scène ? 

ALEX : Oh ça rend encore mieux tu veux dire. Quand il y a le son et les musiciens c’est plus pareil. On va faire un malheur au concert vendredi soir. 

LIZ : Moi c’est votre nom qui m’plait pas.  

ALEX : Pourquoi ? Qu’est ce que t’as contre les Whit’s ? 

MARIA : On trouve que ça fait un peu produit pour les toilettes. 

ALEX : Heu, oui d’accord. 

RADIO : Heureux de vous retrouver dans votre émission préférée. 

ALEX : Oh ! Attendez ! 

(Alex monte le son de la radio) 

RADIO : Je vous rappelle que la gagnante qui va être désignée aura droit à une soirée digne de la saint Valentin. Un moment de rêve et de romantisme pour notre auditrice, qui se conclura par le plus excitant concert de l’année. Un rendez-vous intime avec le groupe mystère qui fera battre les cœurs de toutes les jeunes filles de la ville. 

LIZ : Cette fois ça devient n’importe quoi. Comme si on avait envie de sortir avec un type qu’une radio a choisi parce qu’ils font un jeu. 

MARIA : Non, j’trouve ça romantique. 

ALEX : Tu trouves toi ? 

RADIO : Cette fois nous y sommes. Nous allons entrer dans un lieu connu de tous : Le Crashdown café ! Où est donc la reine de la fête ?  

(Le D.J entre dans le Crashdown) 

D.J. : Mademoiselle Liz Parker ? 

MARIA : Oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu tu as gagné. 

LIZ : Ca peut pas être moi j’ai pas joué. 

MARIA : C’est moi qui ai téléphoné. Je savais qu’on allait gagner. 

D.J. : Félicitations Liz Parker. Votre vie est sur le point d’être bouleversée. Nous allons trouver l’amour auquel vous aspirez. Auquel vous rêvez depuis si longtemps. Alors que ce passe-t-il dans votre tête ? 

LIZ : Oh… Heu… Un tas de chose que je n’peux pas dire à la radio.  

(Générique) 

(Au lycée. Maria et Liz entrent dans le hall. Liz porte un chapeau et des lunettes noires pour avoir l’air incognito) 

LIZ : Il faut espérer que personne n’a entendu l’émission. 

MARIA : J’vois pas ou est l’problème. C’est super pour toi Liz. Je l’vois le garçon de tes rêves. Taillé pour toi. Du sur mesure et c’est un terrien. 

LIZ : Le Problème c’est que j’me sens humiliée et mortifiée. J’te préviens. Attends toi à vivre un calvaire. Je suis pas prête de te pardonner et ça va durer un très, très long moment. 

MARIA : Il y a rien de monstrueux à c’que tu sortes avec un type normal pour une fois. C’est pas comme si Max avait décidé de partir ou de changer d’avis. Il t’a larguée. Il serait temps que tu l’admettes ça. 

LIZ : Oh ! Salut Alex. 

ALEX : Ah ! Salut, ça va ?  

LIZ : Il y a plus de chanteuse dans votre orchestre ? C’était pas Wendy Lavely ? 

ALEX : Si et elle partie avec Peter Stick. 

MARIA : Elle aurait eu tord de se gêner, remarquez. 

ALEX : Ouais. On doit à tout pris trouver une remplaçante pour les auditions de demain. Autrement tout est fichus. 

MARIA : Arête, Alex. Personne ne te demande de me supplier. 

ALEX : Quoi ? 

MARIA : C’est d’accord je veux bien. Je suis quand même meilleure que cette prima donna. Alors. Quand est ce qu’on peut répéter ? 

ALEX : Non, non, non. On cherche quelqu’un avec de la personnalité et qui… qui… a un peu d’expérience professionnelle, alors… 

MARIA : Excuse moi. Tous les mercredi au « Pizza Pam », dis lui c’que j’fais. 

LIZ : Oh oui. Elle est super douée au karaoké. 

ALEX : Oui peut être bien, mais la on fait d’la vraie musique. 

MARIA : Oh. Donc, j’suis pas assez bonne pour vous. C’est ça ? 

ALEX : Non, non, non. J’suis sur que tu es très bonne… devant un Karaoké, mais… 

MARIA : Mais, pas devant vous ? 

ALEX : Très bien. Alors tu passes au garage en fin d’après-midi et on verra. 

MARIA : D’accord, Je viens à 4h. Et j’t’apporterais mon dossier. 

ALEX : Ouais tu fais ça… Ton dossier… Ouais. 

GROUPIE 1 : Ah la voila. 

GROUPIE 2 : J’lai entendue à la radio. C’est incroyable. 

GROUPIE 3 : Qu’est ce que t’as de la chance d’avoir gagné. 

KYLE : Evans. Je sais que ça fait mal. 

MAX : Non, ça m’fait rien. 

KYLE : Moi aussi j’voulais pas l’admettre au début. C’est vrai. Avant il y avait que moi, j’étais le plus beau et puis un beau jour elle se met à te faire les yeux doux… C’est sur que j’ai souffert. C’est comme ça les ruptures. Hein ? 

MAX : On n’a pas rompu, Kyle. 

KYLE : Max, Max, Max. Il faut pas te cacher la vérité comme ça. 

MAX : On n’a pas rompu parce qu’on n’était pas ensemble. 

KYLE : Oh ! Alors elle t’a fait son numéro à toi aussi. Moi j’ai fini par comprendre ce qu’il se passait. Elle fait souffrir les mecs c’est tout. Et je plains le pigeon qu’la radio va lui mettre entre les pattes parce que… Elle va tomber amoureuse de lui et après elle va recommencer tout son cirque…. J’te laisse. 

(Maria arrive au garage ou Alex et ses potes répètent) 

MARIA : Waouh. C’est pas mal. Le tempo a ralenti sur la fin puis il y avait un trop de reverb sur l’ensemble du morceau, mais c’est… pas mal. 

CHRIS : Qui c’est celle la ? ALEX : Les gars, Maria. Maria, j’te présente Nicky à la guitare. 

MARIA : Salut.  

ALEX : Chris à la batterie et Marcus  à la basse. 

MARIA : Salut. Tenez, j’vous donne ça. Ouais. Ce sont, mes chansons. 

NICKY : Mais on joue que des trucs qu’on a fait. 

MARIA : Oui. Mais vous avez envie de gagner le concours. Qui va être le jury ? Une station de radio. Et qu’est ce qu’ils aiment dans les radios en général ? Les morceaux qui marchent. Des trucs qui passent à longueur de journée et qui font vendre des disques.  

ALEX : Oui, non. Attendez. Mais. La c’est des reprises que tu proposes. Et nous c’qu’on veut… On veut être une sorte d’alternative à tout ces trucs la. 

MARIA : Ben c’est pas votre alternative qui va être choisie. 

MARCUS : On sait même pas si tu sais chanter. 

MARIA : Ah ! Un sol bémol. 

MARCUS : Oh ! 

(Le Crashdown) 

(Michaël, Isabel et Max discutent de Nasedo assis dans un box) 

MICHAËL : On sait qu’la peinture dans la grotte est une carte. 

MAX : Mais non, on ne sait rien. 

MICHAËL : Je sens que c’est ça. Et puis c’était clair dans mon hallucination. 

MAX : Hallucination. Oui c’est le mot qui convient. 

ISABEL : Laisse le parler. Qu’est ce que t’as aujourd’hui ? 

MAX : Pourquoi on s’investirait dans quelque chose qui ne débouchera sur rien ? 

MICHAËL : Ne mêle pas tes problèmes personnels à ça, Max. C’est trop important. 

MAX : Je te parle des recherches que tu veux faire. Essayer de retrouver quelqu’un qui est susceptible d’être dangereux. 

MICHAËL : Le quatrième extraterrestre n’est pas un tueur. C’est l’un de nous. 

MAX : Tu as oublié ce que Hubble a dit à propos des victimes. A propos de empreintes. 

MICHAËL : Je retiens que c’était un malade. 

(Michaël regarde Isabel pour essayer d’avoir du soutien d’elle) 

MICHAËL : Dis lui qu’on doit retrouver  ce type… Bon, ben pendant que vous êtes la à siroter vos verres et à rêvasser du matin au soir, moi je vais le chercher. 

(Michaël part) 

ISABEL : Pourquoi tu le traites aussi mal ? 

MAX : Je vais quand même pas l’encourager à essayer de retrouver un monstre ? 

ISABEL : On ne sait même pas s’il a vraiment tué des gens. Michaël se raccroche à cet espoir. Il n’y a que ça qui le fasse avancer. 

MAX : Et toi, c’est quoi ? 

ISABEL : Je sais pas ce qui se passerait dans ma tête si j’avais passé cinquante ans complètement seule. Et si tu étais Nasedo, tu n’aurais pas envie d’avoir de mes nouvelles ? 

MAX : C’est une erreur, Isabel.  

ISABEL : Possible. Mais si tu veux convaincre Michaël, il va falloir que tu le prouves. 

(Isabel part) 

D.J. : Et maintenant comme promis, nous prenons des nouvelles de l’heureuse élue. Pour cela nous sommes en direct du Crashdown café. Notre mystérieuse gagnante va répondre aux questions que se posent la plupart des garçons à Roswell. Allons la retrouver. 

MARIA : Je rêve, c’est pas vrai. Tu vas être à l’antenne. 

LIZ : Arête. 

MARIA : Ils sont venus exprès pour toi. 

LIZ : Non, Maria. C’est de la radio. Oh. J’me demande c’que j’fais la. 

D.J. : Je dis tout de suite à ceux qui nous écoutent que je voudrais bien qu’ils soient la pour apprécier la beauté des lieux et apprécier également la grâce de notre gagnante, Liz Parker, même avec des antennes. 

LIZ : Merci. 

D.J. : Vous me confirmez que vous n’avez pas de petit copain ? 

LIZ : Euh, non pas en ce moment. 

D.J. : Et bien celui qui vous a laissé tomber va sûrement s’en vouloir quand il vous verra au bras du garçon de vos rêves vendredi soir. J’ai encore des questions à vous poser Liz. Euh… Préférez vous les bruns, ou les blonds ? 

LIZ : Plutôt les bruns. 

D.J. : OK. Un garçon qui habite  cette région ou bien une autre ? 

LIZ : Ben… J’aime les garçons de Roswell mais…

D.J. : J’entends déjà des cœurs qui se mettent à battrent. Plutôt intello ou rigolo ? 

LIZ : J’aime pas trop les guignols, non. 

D.J. : Avec les pieds sur terre ou exotiques ? 

LIZ : Je, Je crois que je préfère le dépaysement. 

D.J. : En résumé nous devons trouver un garçon sérieux, brun, quelque peu mystérieux venant d’un lieu exotique. Tout ça d’ici vendredi soir. Que celui qui pense être tout ça à la fois se fasse connaître. 

(Alex et son groupe passe l’audition pour le vendredi soir) 

ALEX : Qu’est ce que vous en dites ? 

ORGANISATRICE : Comment s’appelle ce morceau déjà ? 

ALEX : « Tue l’amour ». 

ORGANISATEUR : C’est pas ça que vous aviez déjà joué en premier. 

ALEX : Ah non. Le premier c’était « en mal d’amour ». 

ORGANISATRICE: Aucune voix ? Il n’y a que de l’instrumental ? 

ALEX : Non. Justement on attend une fille. Elle devrait pas tarder. En attendant on peut faire un autre morceau si vous voulez. Ca la fera peut être venir.  

ORGANISATRICE: Ca va être difficile. On a encore deux groupes à auditionner. 

MARIA : J’arrive, j’arrive. Je suis désolée. Mais Liz avait une radio. Au mon Dieu. Vous m’avez attendu j’vous remercie. J’m’apelle Maria De Luca et voici mes musiciens. Euh… wow… oh. 

ORGANISATRICE: Elle a quelque chose. 

ALEX : J’te rappelle que c’est mon groupe, d’accord ? 

MARIA : Ecoute. C’que retiennent les gens c’est une personnalité. Les musiciens, c’est secondaire. Alors, vous allez jouer et moi j’m’occupe du reste, d’accord ? 

ORGANISATEUR : Allez y. Et vous faites qu’un seul morceau. 

MARIA : D’accord. On fait celui qu’on a répété hier. 

(Le Crashdown) 

(Liz observe la salle à travers la porte western. Maria arrive par l’arrière) 

MARIA : Qu’est ce que tu regardes ? 

LIZ : Maria. Je croyais que c’était l’un d’eux la bas. 

MARIA : Tu croyais que c’était qui ? 

LIZ : Un garçon très sérieux, aux cheveux brun, un peu mystérieux et qui vient d’ailleurs. Qu’est ce que j’vais faire ? 

MARIA : C’que tu vas faire ? Tu vas noter leurs numéros de téléphones.  

LIZ : Arête. Je suis sérieuse Maria. Ce concours stupide est en train de bouleverser ma vie. 

MARIA : Est ce que tu as pensé à Max aujourd’hui ? 

LIZ : Non…J’ai. J’nai pas eu le temps de penser à Max. 

MARIA : Alors mission accomplie. Et puis de toute façon ce soir après le concours il n’y aura plus de Max. Maintenant on va parler chiffon. J’ai passé deux heures à la solderie pour ces trucs la ? Qu’est ce que t’en penses ? 

LIZ : J’croyais que tu avais déjà une tenue de scène. 

MARIA : Non. C’est pour les musiciens. 

LIZ : A mon avis ils préfèrent s’habiller eux même. 

MARIA : Tu rigoles. Ils sont incapables. Ils ont que des trucs ringards. 

ALEX : Nous avons un style bien particulier. Un style tout ce qu’il y a de normal. Pas de frimes et pas de paillettes. Ton répondeur n’avait rien. Il fallait seulement le remettre à zéro après le centième appel. C’est fou le nombre de types seuls qu’il y a ici. 

MARIA : Il est pas question que j’aille sur scène avec des types qui on l’air de collégiens des années cinquante. 

ALEX : Mais on est pas des collégiens des années cinquante. On aime bien être comme ça. Alors j’t’en pris t’occupe pas de ça et contente toi de chanter juste, d’accord ? 

MARIA : T’es gentil mais si j’étais pas la franchement vous joueriez dans votre garage. Alors… 

ALEX : OK, Alors tu sais ce qu’on va faire ? Et bien on va tout de suite tout annuler. 

LIZ : Non, attendez tous les deux. Temps mort. C’est pas rien de faire une première partie. Et en plus avant Smashmouth. 

ALEX : Le groupe surprise c’est Smashmouth ? C’est les mecs de la radio qui te l’on dit ? 

LIZ : Non, non, non. C’est pas eux. C’est moi qui ai dit ça. Je suis désolée. 

ALEX : J’croyais ça allait être Oasis. 

MARIA : Des Brésiliennes aux seins nus pendant qu’tu y es. 

LIZ : On s’en fiche. C’est pas grave. C’que j’veux dire c’est que… vous, vous pouvez être vous-même. Vous n’avez qu’à faire une reprise que Maria aura choisie. Maria toi tu pourras faire une de leurs chansons. Et estimez vous heureux de ne pas être à ma place. Parce que je sais même pas ce qui m’attends. Et en plus il y a la moitié de la ville qui es la et qui nous… qui guette le moindre de nos gestes. 

(La chambre d’Isabel) 

(Michaël frappe à la fenêtre de sa chambre) 

ISABEL : Entrez. 

MICHAËL : Salut. 

ISABEL : Qu’est ce que tu fais ? 

MICHAËL : Je crois que je peux lire la carte. J’ai trouvé le mode d’emploi. Viens je vais te montrer. 

ISABEL : Mais, on ne peut pas. Alex nous a eu des places pour le concert. 

MICHAËL : Choisis. Ou c’est le concert ou c’est découvrir d’où on vient. 

ISABEL : Tu oublies qu’il y a Max. On n’peux pas… 

MICHAËL : Laisse tomber Max. La dernière fois que j’lai vu ça n’avait pas l’air de l’brancher. 

ISABEL : Non, ne dis pas ça. C’est pas vrai. Il s’en fait beaucoup pour toi. 

MICHAËL : Ce que j’veux moi, c’est retrouver ce père qui nous attend quelque part. Dépêche toi. 

RADIO : Restez bien avec nous sur KROZ car le moment est venu de vous plonger dans une ambiance hyper romantique. Quelques minutes dédiées à Liz Parker, notre petite protégée. 

(Liz est dans sa chambre. Elle se prépare pour son rendez vous. Elle voit Max à travers la fenêtre) 

LIZ : Qu’est ce que tu fais la Max ? 

MAX : J’n’ai pas envie que tu ailles avec un autre. Je t’aime Liz. Je t’aimerais toujours. 

(Max embrasse Liz et ils échangent un long et passionnant baiser. Un coup de klaxon sort Liz de son rêve) 

MARIA : Cette fois il faut y aller ma grande. Le grand amour t’attend. 

D.J. : Et maintenant le moment que nous attendons tous. Liz Parker je vous présente votre rêve devenu réalité. Doug Shellow. Doug a fraîchement débarqué de l’université du nouveau Mexique ou il étudie les langues anciennes. Avec l’espoir de devenir archéologue. Un métier qui le conduira dans des lieux plus exotiques les uns que les autres aux quatre coins du monde pour découvrir des civilisations disparues. En attendant vous allez pouvoir apprécier sa belle coiffure. Et le reste. Ne soyez pas si timide, Liz, je sais que vous avez envie de passer vos doigts dans ses cheveux. Il ne mort pas. Vous pouvez y aller.  

(Liz passe se doigts dans les cheveux de Doug) 

(Max est couché sur son lit. Il écoute la radio) 

DJ : Oh. Regardez si c’est pas mignon ça. Mais on me fait savoir qu’au restaurant tout est prêt pour accueillir nos jeunes tourtereaux. Nul doute que « Chez Pierre » l’amour va être au menu. 

KYLE : Evans ? Evans, je sais qu’t’es la ! 

MAX : Kyle ? 

KYLE : Ah ça y est le voila. On, on est un peu bourré. 

MAX : Ouais et si vous faîtes trop de bruit, les voisins vont appeler la police. 

KYLE : Messieurs. Vous avez entendus ce qu’a dit Max. Nous devons respecter la loi. 

MAX : Qu’est ce que tu veux ? 

KYLE : Te proposer d’enterrer la hache de guerre. Tirer un trait sur le passé. Venir avec nous au concert. 

MAX : Ca n’m’interesse pas. 

KYLE : Ah, J’te crois pas. Je suis sur que t’es comme moi et que tu crèves d’envie de le voir, ce garçon. 

MAX : Tu ne devrais pas conduire. 

KYLE : T’as raison. Et les deux autres c’est pareil. Ce serait contre la loi. Alors soit tu prends le volant, soit on passe toute la nuit devant chez toi. 

(Max prend les clés de la voiture de Kyle) 

(Liz et Doug sont au restaurant « Chez Pierre ») 

DOUG : Mon saumon est délicieux. Et ton filet, ça va ? 

LIZ : Oh, il est… il est très tendre.  

D.J. : Elle a dit que son steak était tendre. 

LIZ : Heu, tu, tu veux bien me passer le sel ? 

D.J. : Mais apparemment pas assez salé. 

LIZ : Merci… On ferait peut être mieux de ne rien dire. 

DOUG : Ouais, j’comprends… J’suis désolé… J’m’attendais à quelque chose de… normal. 

LIZ : C’est vrai ? 

D.J. : Ils commencent à chuchoter. C’est bon signe. 

DOUG : Les filles en archéologie sont sympa et tout mais… elles sont trop… sérieuse. On dirait que pour elles, les études ça se résume à une quête personnelle pour découvrir un ancien secret. 24 h sur 24. 

LIZ : Oui, je… je comprends. 

DOUG : T’es pas comme elles. C’est bien. 

LIZ : Ah ! Tu trouves ? Merci. Moi aussi j’aurais voulu qu’ce soit normal. Sans tout le reste autour je veux dire. 

DOUG : Mais il est peut être pas trop tard. 

(Devant le restaurant Max et Kyle observent Liz et Doug) 

KYLE : Il y a de l’amour dans l’air… Tu l’sens toi aussi, non ? 

D.J. : On dirait que le couple le plus médiatisé de Roswell va bientôt passer au dessert. 

MAX : J’crois que tu peux aller au concert à pied. J’te rendrais tes clés demain. 

KYLE : Non, non, attends. Eh, eh, eh. T’as pas le droit de faire ça. Tu peux pas t’en aller. Ca commence juste à être intéressant. 

D.J. : D’habitude ça n’arrive pas avant la fin de la soirée, mais si vous vous embrassiez pour la toute première fois devant nous, comme à la répétition ? 

(Doug penche Liz en arrière et l’embrasse. Max les regarde stupéfait) 

DOUG : Ne m’en veut pas. A trois on passe par la cuisine et on les largue tous… Un, deux, trois. 

D.J. : Hey, Hey.

KYLE : La, tu m’fais pitié Evans. Tu vas essayer ça. 

MAX : Je ne bois pas. 

KYLE : Une gorgée, c’est tout. 

MAX : Je ne bois pas j’t’ai dit. 

KYLE : Une gorgée, pas deux. Une petite et c’est tout. Qu’est ce que tu crains ? Alors ? Hein ? Crois moi ça te calmera. Ca va te donner un petit coup de… un p’tit coup de fouet. Une gorgée et j’t’assure qu’il t’arrivera rien. 

(Max boit une gorgée et  se met à tousser. Il regarde autour de lui et tout devient trouble) 

KYLE : Ca tourne la tête ? 

MAX : Ma langue… Ca fait comme… de la colle. 

KYLE : Tu bois vraiment pas alors ? 

MAX : Jamais. 

KYLE : Toi, Max Evans, tu es bourré. Combien t’en a sifflé ? 

MAX : Ca. 

KYLE : Un vrai p’tit alcolo. 

MAX : Tu m’as traité d’alcolo ? 

KYLE : Et, c’est la vérité non ? 

MAX : Tu vois cette boite à lettres ? J’te bats à la course. A vos marques. Partez. 

KYLE : Prêt. Eh, tu triches. T’as pas dit prêt. MAX : Prêt. 

KYLE : Max, et t’es ou ? Evans, Evans, Evans. 

(Isabel et Michaël arrivent devant la bibliothèque) 

ISABEL : C’est bien la première fois que tu t’approches de si prêt de la bibliothèque. 

MICHAËL : Pour une fois c’est pas pour rien. Regarde un peu la carte. C’est la constellation que j’ai vue dans mon rêve. C’est Ariès, le bélier. 

(Isabel regarde Michaël avec des yeux interrogateurs) 

MICHAËL : C’est comme ça que ça s’appelle. Et voila le symbole que Nasedo nous a laissé dans la grotte. Si tu prends une carte de Roswell et que tu la superposes quand Ariès est au dessus. Ce qui arrive au mois d’avril. Tous les autres symboles correspondent à des lieux. Et celui de la grotte tombe pile ici. 

ISABEL : Comment tu as fait pour le savoir ? 

MICHAËL : Rien, j’l’ai toujours su. 

ISABEL : Non, on ne devrait pas faire ça. 

MICHAËL : Isabel. Il nous a envoyé un signal. Alors si on veut le retrouver il faut qu’on lui réponde. 

ISABEL : Et si jamais c’est… 

MICHAËL : Tu veux dire un tueur ? Il y a qu’un seul moyen de le savoir. 

(Kyle court dans la rue. Il s’arrête à un stop et regarde autour de lui pour chercher Max) 

KYLE : Evans ? Je suis sur que t’es pas loin. Je sais qu’t’es la et que tu m’entends… Hey. Maxie, Maxie, Maxie… 

MAX : J’te remercie Kyle. Grâce à toi j’vois les choses autrement. 

KYLE : Heu, Dis moi ? Comment t’as fais pour grimper la haut ? 

MAX : Ben avec l’échelle. 

KYLE : Il y a pas d’échelle. 

MAX : Ben, il y en avait une. 

KYLE : Bon, On s’en fout. Mais pour l’instant j’voudrais qu’tu descendes de la. Déjà, il parait que je suis pas sympa avec toi et j’tiens pas à ce qu’il t’arrive un truc à cause de moi… Oh. J’ai peut être eu tord de te filer un coup à boire. 

MAX : Non. T’as bien fait. 

KYLE : C’est vrai ? 

MAX : Ouais. Et puis tout c’que t’as dit… sur moi et sur Liz… J’veux dire il y a plein de trucs que j’ai gardé en moi. J’ai pas voulu voir que la vérité était affreuse. Je m’cache depuis des années, des années… Ouais. Il est temps que le vrai Max se réveille. 

KYLE : Alors, tu vas pas me dire que t’es homo ? 

MAX : Tu m’feras toujours rire,

Kyle. T’as peut être été un enfoiré avec moi. Mais tu m’fais rire. 

KYLE : T’as dit que j’étais un enfoiré ? 

MAX : Tiens, tu vois, normalement j’t’aurais pas dit ça en face. Mais le vrai Max, il te dira tout ce qu’il pense. Demande moi ce que tu veux. 

KYLE : Bien. Alors on va commencer tout de suite puisque t’a l’air d’y tenir. Liz et toi, vous êtes, amoureux. 

MAX : On peut rien te cacher à toi. 

KYLE : Ok. Alors pourquoi vous êtes pas ensemble ? 

MAX : Peut être que le problème c’est que j’suis  sérieux, un peu mystérieux et que je suis pas d’ici. 

KYLE : Mais c’est exactement ce qu’elle veut. 

MAX : Les femmes. 

KYLE : Va comprendre Max. Je crois que toi et moi on a tout foiré, Evans. 

MAX : C’est un peu dur c’que tu dis, non ? 

KYLE : Dur mais vrai. Le problème c’est que… On s’est laissé couler. On l’a perdue, franchement. MAX : Bah alors la j’suis pas d’accord avec toi. 

KYLE : Non, c’est bien gentil c’que tu dis. Mais n’empêche qu’on est la et que l’autre il est en train de l’embobiner. 

MAX : On va la reprendre. 

KYLE : Quoi ? 

MAX : On va lui prouver qu’on tient à elle. Et tu verras qu’après ça elle oubliera son prince charmant. Et elle reviendra avec nous. 

KYLE : Avec nous ? 

MAX : On y va. 

KYLE : Mais ? Comment on va se la partager. Tu fais le lundi, le mardi, moi le mercredi, le vendredi, un week end sur deux ? 

(Liz et Doug entrent dans le Crashdown) 

DOUG : Voila. On est tranquille pour un moment. Ca m’étonnerait qu’ils viennent nous chercher ici. 

LIZ : Oui, c’est pas le même genre que tout à l’heure. 

DOUG : C’est très bien ici. Ca correspond exactement à ce que j’voulais pour te connaître mieux. Et voir si tu peux être encore plus normal. 

LIZ : Mais, en disant ça on souligne une contradiction parce que, être normal à Roswell… DOUG : Pas étonnant que t’ais fait le concours. Tu pouvais t’attendre à tomber sur n’importe qui. Un extraterrestre. Alors ? Qui se cache derrière cette petite serveuse ? 

LIZ : Oh, heu. Ecoute, je veux pas rater le concert. Ce sont mes copains qui jouent et j’ai envie d’aller les voir. 

DOUG : Mais on a le temps. Ca commence dans une heure. Et puis j’te voulais pour moi tout seul. 

(La bande d’Alex se prépare) 

NICKY : si c’est les Foo Fighters, on a du souci à se faire. 

MARCUS : Non. Ils ont trop cher pour venir jouer à Roswell. 

ORGANISATRICE : La voila. Notre future Céline Dion. 

MARIA : J’me vois plutôt comme une seconde Alanis Morissette. 

ORGANISATEUR : Maria, Matt Walden. Il travaille à la maison de disque. Un découvreur de talent. 

MATT WALDEN : Bonjour Maria. C’est votre groupe que je suis venu écouter. 

ALEX : C’est mon groupe, c’est pas le sien. 

MARIA : Vous êtes venus exprès pour nous. 

MATT WALDEN : On s’revoit après l’concert. 

MARIA : Oh, oui. 

ORGANISATRICE: A tout à l’heure. 

(Michaël mets de l’essence sur la corde qu’ils ont installée devant la bibliothèque) 

ISABEL : C’est du vandalisme. 

MICHAËL : On enlèvera tout après. 

ISABEL : Tu sais ce que tu fais au moins ? 

MICHAËL : J’ai même jamais été aussi sur de moi de toute ma vie. 

ISABEL : Je veux pas te voir souffrir Michaël. 

MICHAËL : Crois moi Isabel. Max est dans l’erreur. Nasedo est tout ce que nous avons. 

ISABEL : Mais il y a nous trois, c’est pas assez ça ? En fait je… j’ai peur que tu ne trouves jamais ce que tu cherches. Ou qu’une fois que tu l’auras trouvé tu n’ais plus besoin de nous. 

MICHAËL : C’est impossible ça. 

(Michaël mets le feu à la corde) 

(Max et Kyle sont sur le balcon de Liz. Max utilise ses pouvoirs sur le mur) 

MAX : C’est un symbole de mon amour. C’est ici que ça c’est fini avec elle alors c’est d’ici que ça devra repartir. Regarde. 

KYLE : Ah. C’est joli. C’est joli. Avec les filles ça marche toujours ces trucs la. Je les ai souvent utilisés. Mais dis moi franchement. Jusqu’où ça t’a amené ? 

MAX : Comment ça ? 

KYLE : Est ce que ? Bah tu comprends. Bon, d’accord. J’te le dis si tu me le dis. Jusqu’où t’es aller avec Liz ? 

MAX : Chacun est allé dans l’âme de l’autre. 

KYLE : Hum. 

MAX : Et toi ?
  
KYLE : On l’a pas fait. 

MAX : Ca peut pas tout le temps marcher. Viens on y va. 

KYLE : Non, attends, attends on peut pas s’en aller. 

MAX : Pourquoi ? 

KYLE : T’as vu ou on es, la. C’est la chambre de Liz. C’est par la. 

(Dans le Crashdown Doug et Liz mangent) 

DOUG : Alors vu que j’avais tout eu avec mention, je savais que je pouvais faire archéologie dans n’importe quelle université. Et j’ai choisi le Nouveau Mexique. Et toi ? Raconte. Où est ce que tu veux aller après. 

LIZ : La camionnette de la radio. Vite il faut qu’on s’en aille d’ici. 

(Dans la chambre de Liz) 

KYLE : Le premier tiroir, c’est toujours de la lingerie. Oserais-je ? 

(Max utilise ses pouvoirs pour remplacer les visages d’Alex et Maria par le sien sur une photo posée sur une commode) 

KYLE : Les secrets de la féminité, la, sous mes doigts. Qu’est ce que je vais bien pouvoir découvrir ? 

(Liz entre dans sa chambre avec Doug) 

LIZ : Kyle, qu’est ce que tu fais… Max. 

MAX : Ah non. Attends Liz. Plutôt que d’en conclure quoi que ce soit, il vaut mieux que j’te dise tout de suite qu’on a… bu un coup de trop. 

DOUG : Qui c’est, c’es deux la ? 

KYLE : Les ex, les éjectés. 

MAX : Et autant que vous le sachiez tout de suite. On est venu la reprendre. 

LIZ : Qu’est ce que tu lui as fait ? 

MAX : Surtout ne lui répète pas c’que j’t’ai dis tout à l’heure. C’est privé. 

KYLE : Tes secrets sont bien gardés avec moi. 

LIZ : Heu. Ecoute, tout c’que Max, tout c’qu’il a pu dire ou c’qu’il a pu faire, ce n’est pas vrai. Parce que, enfin… Il a un très gros problème quand. Quand il a abusé de la boisson il a tendance à imaginer n’importe quoi. Hein Max ? 

MAX : Ben c’est la première fois que j’abuse de la boisson. 

LIZ : Est-ce que vous voulez nous excuser deux minutes. On revient tout de suite. 

DOUG : Non, mais attendez, on devait… 

KYLE : Arrête, Ecoute. T’es gentil la mon p’tit bonhomme mais il faut qu’tu les lâches. J’te signale que celui qui t’dit ça a pris des cours de lutte Gréco-romaine et qu’il hésitera pas à s’en servir. 

DOUG : Arête. 

KYLE : Non, non, non, non, non. 

(Max et Liz vont sur le balcon) 

LIZ : Arête Max. Ecoute, on va aller quelque part et attendre que ça aille mieux. 

MAX : Non, c’est pas la peine. 

LIZ : Pourquoi ? 

MAX : J’ai bu une gorgée, même pas. Et ça m’fait toujours de l’effet. 

LIZ : Oh ! 

MAX : Ca te plaît ? KYLE : J’te dis de t’asseoir. Mais t’es sourd ou quoi ?  

DOUG : Liz, qu’est ce qu’il se passe ? 

KYLE : Je sais pas si je vais arriver à le… 

D.J. : Je le savais, Doug s’est déjà installé dans la chambre avec… un autre garçon ? Ah ! Alors la, je dois dire que je n’avais jamais vu une chose aussi incroyable. Doug est avec un autre garçon pendant qu’un autre jeune homme aux cheveux bruns enlève Liz en pleine nuit… Mais qu’est ce que c’est que ça ? Ah ! Je vous le demande qui est ce M.E., et que va-t-il faire de notre heureuse élue ? 

(Dans les coulisses de la salle de concert) 

(Maria respire fort) 

CHRIS : Elle est folle. 

ALEX : Qu’est ce que t’as ? T’as un problème pour respirer ? 

MARIA : C’est pas ça je…J’me vide de mon trac. 

(Nicky fait comme elle) 

ALEX : Tas le trac toi aussi ? 

NICKY : Non, c’est pour virer toutes les fausses notes de, de mes doigts. 

(Max et Liz courent dans les rues dans le noir) 

LIZ : Max, pourquoi tu cours comme ça ? Il faut qu’on s’arrête. 

MAX : Et si on partait, toi et moi. Loin de cette ville, de tout le reste. C’est tellement clair dans ma tête. On ira quelque part ou personne ne nous connaît. On sera ensemble et c’est le plus important. 

LIZ : Tu ne sais pas c’que tu dis. Tu es soul. 

MAX : C’est c’que je ressens en moi et c’est la  seule vérité. Tout devient magique quand je pense à toi. 

(Max touche un lampadaire et tout s’allume en faisant des motifs) 

LIZ : Max, arête. Quelqu’un peu nous voir. 

MAX : Quand je suis pas avec toi, je suis comme un fou. 

(Max fait sonner la sirène d’une voiture) 

LIZ : Max… MAX : Et quand tu es la (Max arête la sirène) 

LIZ : Oh, non, Max, tu… pourquoi tu… 

MAX : Tu es la fille de mes rêves. 

LIZ : Qu’est ce qu’il se passerait si j’te croyais ? 

MAX : On serait heureux pour l’éternité. 

LIZ : Et demain ? Est  ce que ce sera… pareil ? Quand tu seras redevenu toi-même et que tu auras repris tes esprits et que tous tes rêves seront partis ? 

MAX : Il y aura toujours toi. 

LIZ : Ca ne pourra jamais être normal. 

(Max fait étinceler des parcmètres) 

MAX : C’est pas mieux quand c’est pas normal ? 

(Devant la bibliothèque) 

ISABEL : On n’peut pas laisser ça comme ça. 

MICHAËL : Je sais. Est-ce que tu peux ? 

(Isabel fait disparaître la corde brûlée) 

MICHAËL : Tu dois me trouver bête, hein ? 

ISABEL : Non, pas du tout. 

MICHAËL : Il viendra pas, c’est sur. 

ISABEL : Peut être une autre fois. 

MICHAËL : Non, jamais. Il n’y a jamais personne pour moi. 

ISABEL : Je suis la, je serais toujours la. 

(Liz est à une cabine téléphonique. Elle apelle un taxi) 

LIZ : Heu, oui. Ce serait pour un taxi s’il vous plaît. T’attends, hein ? 

MAX : J’attends. 

LIZ : Oh, oui…oui, attendez je regarde… Heu… Je crois que c’est l’avenue Citrus, heu… heu. 

(Max siffle le véhicule de la radio) 

MAX : Et, on est la. On est a pied. Eh oh. 

ORGANISATEUR : Et maintenant on les applaudit très fort… Les Whit’s ! 

(Maria traverse la scène sans s’arrêter) 

ORGANISATEUR: Et on enchaîne, s’il vous plaît ! 

ALEX : Mais qu’est ce que tu fais ? 

MARIA : J’arrive plus à respirer. 

ALEX : Non, attends, attends. Il faut que tu repartes sur scène. 

MARIA : Non, non, j’veux pas y aller. En voyant toute cette foule j’me suis rendue compte que j’m’etais jamais trouvée devant autant de gens. Alors dis moi comment tu veux que je fasse pour sortir une note ? 

ALEX : Tu vas y arriver Maria. 

MARIA : Non. 

ALEX : Tu y arriveras. J’en suis sur. MARIA : Et regarde ce que j’ai mis. J’suis rien pour porter un truc pareil. 

ALEX : Attends on s’en fout complètement. Tu n’as qu’à être toi-même et tu t’occupes pas du reste, d’accord ? 

MARIA : moi-même ? Je suis serveuse Alex. 

ORGANISATRICE : Le groupe ne vient pas. Le batteur s’est fait embarquer pour trouble de l’ordre public à l‘aéroport. 

ALEX : Tous les même les batteurs. 

ORGANISATRICE : Résultat on ne compte plus que sur vous. 

D.J. : Retour en direct sur l’antenne de KROZ pour la soirée la plus étrange que j’ai jamais vu. Nous entrons dans le club avec Liz Parker, son super prétendant Doug Shellow, et pas un mais ses deux ex-petits amis. Je veux parler de Lyle… 

KYLE : KYLE ! 

D.J. : Et Max. 

LIZ : Depuis tout à l’heure ils font n’importe quoi. Il faut que vous m’aidiez. 

MAX : Tu serais mieux en blond. 

LIZ : Heu…Je crois qu’il vaut mieux que je le raccompagne. Viens. 

D.J. : Et. Pas si vite jeune fille. Vous n’allez pas vous en sortir comme ça. Il n’y a pas moins de trois garçons. Ils sont tous prêts à vous obéir au doigt et a l’œil. Alors je pense que vous leur devez, ainsi qu’à nos auditeurs la primeur de votre choix. Au bras de quel garçon allez vous partir ce soir ? Est ce que ce sera au bras de Doug, celui que nous vous avions choisi je le rappelle. Votre ex petit ami Lyle… 

KYLE : Kyle. 

D.J. : Ou Max, qui vous a enlevé, et a saccagé votre chambre. Avez-vous quelque chose à dire messieurs ? 

DOUG : On aurait pu sortir ensemble normalement. D.J. : C’est peut être pas perdu. Kyle ?  

KYLE : Je n’savais pas que j’étais nominé… J’ai très envie de vomir. 

D.J. : Au revoir… On vous écoute Max. 

(Max pousse le micro avec sa main. Il attrape le visage de Liz et ils s’embrassent passionnément. Max et Liz voient des flashes de leurs meilleurs moments) 

D.J. : Je crois que nous avons notre gagnant. 

(Max ne ressent plus les effets de l’alcool. Il retrouve tous ses sens et réalise ou il se trouve et ce qu’il a fait) 

MAX : Je sais pas c’que je…Je sais pas ce… Je suis navré. 

(Max quitte la scène) 

MARIA : Alors qu’est ce qu’on fait ? 

ALEX : Ben va y. 

D.J. Quelqu’un veut bien m’expliquer la ? 

(Liz court après Max) 

LIZ : Max, Max, est ce que, est ce que tu pensais vraiment ce que tu disais quand on était… tous les deux ? 

MAX : Je, je ne me rappelle plus… ce que j’ai dit… Je voulais pas gâcher ta soirée. 

LIZ : T’as rien gâché. 

(Max part et Liz reste dans la foule plongée dans ses souvenirs) 

(Maria chante « In the air tonight » de Phil Collins) 

(Nasedo arrive et ravive le feu du signe fait par Michaël et Isabel. Il pose une photo de Max, Michaël et Isabel qui brûle aussi. Nasedo traverse le feu et disparaît dans la nuit)

Blind Date

 

(Episode opens at the Crashdown where Alex is playing his guitar)

ALEX: Oh, man, am I gonna kick some ass at these auditions.

LIZ: Do they sound this good plugged in?

ALEX: Oh, just you wait, little ladies, until you see my band open up at the, you know, the blind date concert this Friday.

LIZ: You know, you need a better name.

ALEX: Oh, come on. What's wrong with "the Whits"?

MARIA: Just an "s" away from what you really are.

ALEX: That's funny.

RADIO: Goin' north on downtown main street, headed with my entourage...

ALEX: Ooh! Shush.

RADIO: Toward the winner of the KROZ blind dream date. An evening of fantasy and romance for one lucky listener that ends in the most exciting concert of the year. An intimate club date with a surprise mystery band that'll put this town on the map for more than just the crash.

LIZ: No, this is so stupid. Like anyone would want to go out with someone a radio station picks out for you.

MARIA: No, I thought it was romantic.

LIZ: You would.

RADIO: Right here at one of our finer local establishments, the Crashdown Cafe! Looking for our new Queen of Hearts, Miss Liz Parker.

MARIA: Oh, my God! Oh, my God! Oh, my God! Oh, my God! Oh, my God, you won!

LIZ: No, I didn't even enter, Maria.

MARIA: I entered for us. This is so exciting.

DJ: Congratulations, Liz Parker, your life is about to change because we're gonna find you that dream man you've been searching for. Hey, what's running through your mind right now, Liz?

LIZ: Oh, um...heh...yeah...yeah, nothing I can say on live radio.

(Opening credits)

(At school, Maria is walking through a hallway with Liz, who is dressed as inconspicuously as she possibly can)

LIZ: Ok, maybe nobody's even heard about it.

MARIA: I don't know what the problem is. This could be big, Liz. Your dream guy. Tailor made. The human version.

LIZ: Ok, embarrassing, humiliating, mortifying. I don't know. Choose your SAT word. I'm not forgiving you for a very, very long time.

MARIA: What is wrong with a normal date with a normal guy for once? Look, it's not like Max has changed his mind or anything. He dumped you. Think about it. That's all I'm saying.

LIZ: Oh, hey, Alex!

ALEX: Oh, hey, what's up?

MARIA: You lost the singer to your band?

LIZ: What happened to Wendy Lavely?

ALEX: Uh, she got mono from Peter Gulla.

MARIA: Ew. She's lucky that's all she got.

ALEX: Yeah. Oh...oh, we...we...we have to find somebody before these auditions tomorrow, otherwise we're screwed.

MARIA: Alex, Alex begging is so unbecoming.

ALEX: What?

MARIA: I'll do it, I'll do it. Anyway, I'm so much better than that prima donna. So, when should we rehearse?

ALEX: No, no. We're really looking for somebody. With...with...with professional experience, so...

MARIA: Excuse me, wednesday nights at the Pizza Pan. Will you tell him?

LIZ: Oh, yeah. She is so good at karaoke.

ALEX: But, um, maybe, but we play real music.

MARIA: Oh. So, I'm not good enough for you, is what...

ALEX: Oh, no. No, I'm...I'm sure you're very good at the karaoke, but...

MARIA: Just...not for you?

ALEX: All right. Just stop by the garage this afternoon, ok?

MARIA: Great. I'll see you at 4:00 and I'll bring my charts.

ALEX: Yeah, your charts.

GROUPIE 1: There she is!

GROUPIE 2: This is so incredible!

GROUPIE 3: I can't believe you got picked for the blind date.

KYLE: Evans. I know your pain, man.

MAX: I'm just fine, Kyle.

KYLE: I was in denial in the beginning, too. I mean...one minute she's telling me I'm the only one. Next, she's making goo-goo eyes at you. I can't deny it hurt. All break-ups do, huh?

MAX: We didn't break up, kyle.

KYLE: Max, Max, Max, don't...don't lie to yourself like this.

MAX: We didn't break up because we were never together.

KYLE: Whoa, she really did a number on you, didn't she? But I've come to realize that's her pattern. Her M.O. She's a man-eater. And I pity the fool that radio station fixes her up with, because...she's gonna fall in love, and then the hunger begins all over again. See ya.

(Maria stops by Alex's garage)

MARIA: Wow. That wasn't bad! Wow. The tempo kinda lagged there in the end. And I would definitely turn the reverb down on the bass, but...not bad!

CHRIS: Who the hell is she?

ALEX: Guys, Maria. Maria, the guys. Nicky on lead guitar,

MARIA: Hi.

ALEX: Chris on drums, Markos on rhythm.

MARIA: Here you go. Yeah. These are, uh, my songs.

NICKY: Oh, we...we do our own stuff.

MARIA: Well...I mean, you guys wanna win this thing, right? And who is judging it? A radio station. And what songs do radio stations like, they like the famous songs. You know, the songs they play over and over and over again.

ALEX: These...these are...these are pop songs. We're...we're sort of an alternative to that.

MARIA: Well, you're not the alternative they're gonna choose.

MARKOS: We don't even know if you can sing.

MARIA: Gimme an E-flat.

MARKOS: Whoa.

(Michael is discussing Nasedo with Max and Isabel at the Crashdown)

MICHAEL: All right, look. We know the cave painting is a map.

MAX: Michael, we don't know anything.

MICHAEL: I feel it, ok? I mean, it was clear in my hallucination.

MAX: Hallucination would be the key word there.

ISABEL: Let him talk, Max. What's wrong with you today?

MAX: Why would you invest yourself in something that you know isn't going to work out?

MICHAEL: Don't bring your personal problems into this, Maxwell. It's too important.

MAX: I'm talking about the search you're on. Trying to find someone who could possibly hurt us if we ever find them.

MICHAEL: The 4th alien is not a killer. He's one of us.

MAX: You heard Hubble tell us about the other victims. About the handprints...

MICHAEL: No, I heard a crazy man. Tell him. Tell him we gotta find this guy.

(Michael looks at Isabel hoping to get some support from her, but she doesn't say anything)

MICHAEL: Fine. Both of you sit here with your cherry colas and your high school fantasies. I'm going to find him.

ISABEL: You can't treat him that way, Max.

MAX: What am I supposed to do? Encourage him to track down a murderer?

ISABEL: We don't know what is and isn't true, yet. Michael needs his hope. It's the only thing that keeps him going.

MAX: What about you?

ISABEL: You know, I don't know who I'd be if I had spent the last 50 years on my own. If you were Nasedo, wouldn't you want us to at least hear you out?

MAX: It's a mistake, Isabel.

ISABEL: Maybe. You're never gonna convince him of that without some proof.

(Isabel leaves)

DJ: And now it's time for us to check in with our Valentine's Day dreamgirl. We're comin' to you live from the Crashdown Cafe where it's blind date quiz time with Roswell's most eligible bachelorette, Liz Parker!

MARIA: Oh, my God, you're on. Ok, hold on a second.

LIZ: No, no, Maria.

MARIA: Hmm?

LIZ: It's radio. Oh, I can't believe I'm doing this.

DJ: And may I just say to our listeners, that they are missing a sweet soda shop treat by not being here to see what a knockout you really are, Liz. Even with the antennas.

LIZ: Thank you.

DJ: You mean to tell me you don't already have a boyfriend?

LIZ: Um...no, not right now.

DJ: Well, whoever let you get away is gonna be kickin' himself when you're out with your dream date on Friday night. Now answer some questions for me now, Liz. Do you like blondes or brunettes?

LIZ: Uh, brunettes.

DJ: Ok. Home town boys or out-of-towners?

LIZ: Well, um...home town boys are ok, but...

DJ: I hear the sound of broken hearts all over Roswell. Brainiac or class clown?

LIZ: Yeah, I'm not into clowns.

DJ: Open books or challenges?

LIZ: Yeah, I guess I'm always up for a challenge.

DJ: It sounds like we've gotta find you a serious, dark-haired, mystery man from an exotic place by Friday night! Is Liz Parker's Mr. Right listening out there?

(Alex's band is auditioning to the promoters)

ALEX: So what'd you think?

PROMOTER 2: What was that one called again?

ALEX: Love Kills.

PROMOTER 1: Wasn't that the first one you played?

ALEX: No, that was Hurt by Love.

PROMOTER 1: No vocalist, huh? Just you guys?

ALEX: Well, I mean, we're waiting for her. I mean, she should be here any second now. Why don't we go through another one until she gets here?

PROMOTER 2: Yeah, well, we have 2 other bands to see by 5:00.

MARIA: I'm here! I'm here! I'm so sorry, Liz was getting interviewed. Oh, my God, you guys waited. Thank you so much. I'm...I'm Maria De Luca. This is my band. Um...ooh, hold on...

PROMOTER 2: I think she's cute.

ALEX: Well, well look, this is my band, ok?

MARIA: Look, Alex, all right? It's all...it's all about personality, ok? And, you just...guys just play the music, and I'll take care of the rest, ok?

PROMOTER 1: Ok! We've got time for one more.

MARIA: Ok. Um...hey, guys...the one we did yesterday, guys?

(Maria enters from the backdoor of the Crashdown)

MARIA: What are we looking at?

LIZ: Oh, my God, I...I thought you were one of them.

MARIA: One of who?

LIZ: The serious, dark-haired mystery men from exotic locations. What am I gonna do?

MARIA: You're gonna get some...some phone numbers is what you're gonna do, I mean...

LIZ: Yeah but, Maria, look, this is serious, ok? This contest has completely taken over my life.

MARIA: Ok, have you thought about Max today?

LIZ: No, I...I haven't really had any time.

MARIA: Mission accomplished. And besides, it's gonna be over after the concert tonight, ok? So...let's talk about clothes. I just spent 2 hours and $50 at the thrift shop. What do you think?

LIZ: No, I thought you already had an outfit.

MARIA: No, this is for the guys.

LIZ: I think they like to dress themselves, Maria.

MARIA: I know, that's the whole problem. They have like no style.

ALEX: We have very specific style. It's called normal, not thrift shop freak. Your answering machine's fixed. It just needed to be re-set after the 100th call. There are a lot of desperate guys out there.

MARIA: Alex, look, I really don't want to go on stage with you guys looking high school geeks.

ALEX: We are high school geeks! And we like it like that. So, please stop trying to take control over it, ok?

MARIA: Well, mm, you know, if it hadn't been for me, you guys wouldn't have gotten the gig, so...

ALEX: Ok. Then you wanna know what? We'll just cancel the whole thing.

LIZ: Ok, you guys, just...time out, all right? I mean, this is like your big break, you know? Opening for Smash Mouth...

MARIA: Wait, the mystery band is Smash Mouth? Did the radio station tell you that?

LIZ: No, no. I am so...I'm sorry, I was just guessing.

ALEX: Cuz i thought it was gonna be Oasis.

MARIA: Mmm, barenaked ladies. $5.00.

LIZ: Oh, you guys, the point is here, why don't you guys just, I don't know, like, be yourselves? Alex, do one of Maria's songs, and then, Maria, then you do one of the band's songs. And why don't you 2 just be thankful that you're not me sitting out there, with a blind date while the entire town is, like, staring at us?

(Michael knocks on Isabel's window)

ISABEL: Come in.

MICHAEL: Hey.

ISABEL: What're you doing?

MICHAEL: I think I've figured it out. I think I can read the map. Come on, I'll show you.

ISABEL: But what about the concert? Alex got us tickets.

MICHAEL: Well, it's either the concert or discovering where we come from.

ISABEL: Well, what about Max? Shouldn't we at least...

MICHAEL: What about Max? Last I heard, he didn't seem too interested, remember?

ISABEL: He's just worried, Michael. He's worried about you.

MICHAEL: Yeah, look, the only father I need is the one out there waiting for us to find him. Let's go.

RADIO: That was blink 182 on KROZ. And now, here's a little something to get you thinking those romantic thoughts. Let's dedicate it to Liz Parker, tonight's dream girl.

(Liz is dressed up, getting ready for her date, and sees Max standing outside her window)

LIZ: What are you doing here, Max?

MAX: I couldn't just let you find another guy. I love you, Liz. I'll always love you.

(Max moves to kiss Liz and they share a long kiss, until a car horn breaks up Liz's daydream)

MARIA: Get your butt down there, girl. True love awaits.

DJ: And now the moment we've all been waiting for. Liz Parker meet your dream come true.

(Liz's date steps forward through the crowd)

DJ: Doug Shellow! Doug's a freshman at the University of New Mexico who studies ancient languages and hopes one day to be an archeologist. A job, Liz, that will take him to exotic locations all over the globe, uncovering mysterious, lost civilizations. And just look at that thick, luxurious head of brown hair. Go ahead, Liz. Come on, Liz, I know you want to! Just run your fingers through it, just once! Come on, he won't bite ya.

(Liz runs her hand through Doug's hair)

(Max is listening to the radio at home)

DJ: Oh, yeah, that's the stuff. And now it's off for a romantic dinner for 2 at Chez Pierre where we leave off and l'amour does the rest.

KYLE: Evans! Max Evans! You in there?

MAX: Kyle?

KYLE: Evans, Evans! We're a little drunk.

MAX: Well then, you better be quiet before the neighbors call the police.

KYLE: Boys...you listen to my friend, Max. He knows how to evade the law.

MAX: What do you want?

KYLE: I thought it was time to bury the old hatchet. You know, put the past behind us? Maybe go catch a concert.

MAX: I'm not interested.

KYLE: Oh, come on. You know you want to see this guy just as much as I do.

MAX: You shouldn't be driving.

KYLE: You're right. We're all intoxicated. That's against the law. Guess you're gonna have to do the honors, or we'll have to spend the night right here on your lawn.

(Max grabs Kyle's keys grudgingly)

(Liz and Doug are eating at the restaurant)

DOUG: My salmon's delicious. How's your filet?

LIZ: Oh, it's um...really tender.

DJ: She says her steak is tender.

LIZ: Would you mind passing the salt?

DOUG: Sure.

DJ: But apparently not salty enough.

LIZ: Thank you. Um...you know, maybe we shouldn't talk.

DOUG: I understand. I'm sorry. I just wanted to have a normal date.

LIZ: You did?

DJ: Uh, they're whispering already. Excellent sign.

DOUG: The girls in the archaeology department are nice and all, but they're just so...serious. It's like they're on a personal quest to uncover some ancient secret 24 hours a day. Kinda takes over, you know?

LIZ: Yeah, I...I know.

DOUG: You're different. I like that.

LIZ: Thank you. Uh...I was actually hoping...for a normal date, myself.

DOUG: Well, maybe tonight's the night.

(Outside the restaurant, Kyle and Max are observing Liz and Doug's dinner)

KYLE: Love is in the air...can you smell it?

DJ: I think our new valentines, Liz and Doug, look like they're ready for dessert.

MAX: You can walk to the club from here. I'll give you your keys in the morning.

KYLE: Oh, wait...wait...wait...wait. You can't...you can't leave now. You can't leave now. It's just about to get interesting.

DJ: Now usually this doesn't happen till the end of the evening, but how about letting us in on that first kiss, right now? Come on, Doug, just like we practiced.

(Doug dips Liz back and gives her a soft kiss, as Max looks on stunned)

DOUG: Sorry about that. Out the back through the kitchen on 3. They'll never catch us.

DJ: Two...

DJ: Three.

KYLE: Hey! Hey! I've gotta help you out here. Try this.

MAX: I don't drink.

KYLE: Just...just take a sip.

MAX: I said I don't drink.

KYLE: Just one sip. One sip. What's it gonna do? Kill you? No. No, it's gonna calm you down, man. It's gonna, just, you know...take the sting away. Just...try it. Just trust me, nothin' bad's gonna happen.

(Max takes a sip and starts to cough. He looks around and everything is blurry to him)

KYLE: Do you feel dizzy?

MAX: My tongue...feels very...heavy.

KYLE: You really don't drink, do you?

MAX: Never...

KYLE: You, my friend, are drunk. How much did you chug?

MAX: This much...

KYLE: What a wussie!

MAX: Did you just call me a wussie?

KYLE: I believe I did.

MAX: Do you see that mailbox? I'll beat you to it. On your mark...

KYLE: Mm!

MAX: Go!

KYLE: It's "get..." You said--you skipped "get set!" You bastard! Max, where are you? Evans? Evans! Evans?

(Isabel and Michael take Max's jeep and drive to the library)

ISABEL: I think this is as close as you've ever come to the library, Michael.

MICHAEL: That means something, Isabel. It's right here on the map. Look. This is the constellation I saw in my dream. It's Aries, the ram.

(Isabel gives Michael a questioning look)

MICHAEL: I looked it up. And this is the symbol Nasedo left us at the cave. If you take a map of Roswell and you position it properly when Aries is directly overhead, which is in April by the way, all the rest of these symbols take on locations. And this one's right here at the library.

ISABEL: How'd you know how to do all that, Michael?

MICHAEL: I just knew.

ISABEL: I don't think we should be doing this.

MICHAEL: Isabel, he sent us a signal. We gotta send him one back. This is how we're gonna find him.

ISABEL: Yeah, but what if he's...

MICHAEL: What if he's the killer? There's only one way to find out.

(Kyle runs and slowly comes to a stop, still looking around for Max)

KYLE: Evans! I know you're somewhere. You weren't that far ahead of me. Here Maxie, Maxie, Maxie!

MAX: I wanna thank you, Kyle, for giving me a new outlook on things.

KYLE: How the hell did you get up there?

MAX: I used the ladder.

KYLE: There is no ladder.

MAX: Well, yeah, now.

KYLE: Whatever. Get down before you break your neck and everybody blames me for getting you trashed. Maybe getting you drunk wasn't such a good idea.

MAX: No, no, you were right.

KYLE: I was?

MAX: Yeah. All the stuff you said...about me, about Liz. I've been keeping all this stuff inside...not confronting the horrible, ugly truth of it all. I've been hiding for years, Kyle. Years. But it's time the real Max comes out.

KYLE: He wouldn't be gay, by any chance, would he?

MAX: You're funny, kyle. You're really funny. No matter how much of a jackass you're being...you always know how to turn a phrase.

KYLE: You think I'm a jackass?

MAX: Yeah, see? See? Secret-keeper Max would never say that to your face. But the real Max...he'll tell you everything he thinks. No inhibitions. You should try it.

KYLE: Ok, so let's be brutally honest with each other here, shall we? You and Liz are in love.

MAX: No flies on you, Kyle.

KYLE: Ok, so then why aren't you together?

MAX: The problem is that I'm a serious, dark-haired mystery man from an exotic place.

KYLE: But that's exactly what she wants.

MAX: Women.

KYLE: Yeah. Go figure. We're a couple of big, fat losers, Evans.

MAX: Well, that's a little harsh, don't you think?

KYLE: Not harsh, but true. I mean, the point is we've let ourselves sink. I mean, look at us. We're beaten.

MAX: Not unless we give up.

KYLE: Well, in case you haven't noticed, we're here in the gutter while she's off smooching with dogboy.

MAX: We're gonna win her back.

KYLE: We are?

MAX: We're gonna show her how we feel about her and she's gonna forget all about Mr. Shallow and come back to us.

KYLE: Shellow.

MAX: Come on.

KYLE: Well, how do we split her up, exactly? Every other week? Mondays, Wednesdays, Fridays, alternate Saturdays?

(Doug and Liz go to the Crashdown)

DOUG: Ah, I think we're safe for now. This is probably the last place they'd look for us tonight.

LIZ: Yeah, it's not exactly Chez Pierre.

DOUG: It's perfect. This is just what I wanted to do tonight. Get to know the real you. I mean, how much more normal can you get?

LIZ: I, um, I guess that's sort of a contradiction in terms. You know. Being normal in Roswell.

DOUG: No wonder you entered the contest. I mean, who are you gonna find in a town like this, anyway? An alien? So, what's good here? Besides the waitresses.

LIZ: Oh, um. You know, I don't...I don't want to miss the concert. My friends are playing, and I'd just really like to go see it.

DOUG: Yeah, we have an hour before it starts. Besides, I wanted you all to myself.

(Alex's band are getting ready)

NICKY: The Foo Fighters. That would be awesome.

MARKOS: No, not a chance, man. They're too big for Roswell.

PROMOTER 2: There she is, our future Celine Dion.

MARIA: I like to think of myself as more of an Alanis, but...

PROMOTER 1: Maria, this is Matt Walden from the record company, he's always scouting fresh talent.

MATT: Hey, Maria. I'm really looking forward to seeing your band.

ALEX: It's my band.

MARIA: Um, you've come...you've come to see us?

MATT: We'll talk after the show.

MARIA: Ok.

PROMOTER 2: Good luck.

(Michael is pouring gasoline on some ropes that are lying on the grass outside the library)

ISABEL: This is vandalism.

MICHAEL: It's not like we can't clean it up.

ISABEL: Are you sure about this?

MICHAEL: More sure than I've ever been about anything in my life.

ISABEL: I just don't want you to get hurt, Michael.

MICHAEL: Isabel, I told you Max is wrong. Nasedo's the only one we have.

ISABEL: We still have each other, isn't that enough? I'm just...I'm just afraid that you won't find what you're looking for. Or that maybe you will and you won't need Max or me anymore.

MICHAEL: That's not possible, ok?

(Michael lights the ropes that have been soaked with gasoline and they burn in the shape of one of the symbols from the cave)

MAX: It's a symbol of my love. This is where I blew it with her...so this is where I'm gonna make things right. Done.

KYLE: Nice.

MAX: Thanks.

KYLE: Girls always like that meaningful stuff. I suck at that. So tell me the truth, does it really get you farther?

MAX: What do you mean?

KYLE: You know...farther. All right, listen, I'll tell you if you tell me. How far did you and Liz get?

MAX: We saw into each other's souls. How about you?

KYLE: Second base.

MAX: Well, we can't win them all. Come on, let's go.

KYLE: Wait, wait, wait. We can't leave now.

MAX: Why not?

KYLE: Well, look where we are. Liz's bedroom. It's Mecca.

(Doug is chatting with Liz as they eat in the Crashdown)

DOUG: So, once I got my scores back, I knew i could pretty much apply to any archeology program I wanted. So i chose UNM. How about you? Where are you thinking about going?

LIZ: Oh, somewhere fast. It's the KROZ van. They found us.

KYLE: Top drawer. Always lingerie. Dare I?

(Max sees a picture of Liz with Alex and Maria. He uses his power to put his face on Alex's body)

KYLE: The secrets of femininity, so close. Who knows what I may discover.

(Liz bursts into the room suddenly with Doug behind her)

LIZ: Kyle, what are you do...Max.

KYLE: Now, Liz, before you jump to any conclusion, I think you ought to know that we are really...really drunk.

DOUG: Who are these guys?

KYLE: We're the ex-es. The rejects. Actually, if you must know, we're here to win her back.

LIZ: Kyle, what did you do to him?

MAX: Now don't you go and tell her anything I've been talking about tonight. It's private.

KYLE: Oh, your secret's safe with me, pal.

LIZ: Um, look, um, Kyle, anything that Max has told you or anything that you've seen him do tonight, is a lie. Cuz Max, um...he has this problem. He...when he's drunk he sort of has a tendency to make things up. Right, Max?

MAX: But this is the first time I've ever been drunk.

LIZ: Would you two just excuse us, please for one second?

DOUG: No, this is supposed to be...

KYLE: This is none of your business, Shallow. And you're looking at 160 pounds of varsity greco-roman wrestler who's gonna keep it that way.

DOUG: Yeah.

KYLE: Ha ha ha ha. No.

(Liz and Max go out to the roof)

LIZ: Ok, Max, look, we've just got to get you somewhere safe until you sober up.

MAX: I don't think that's gonna happen.

LIZ: Why not?

MAX: All I had was one little sip...and it's not wearing off.

LIZ: Oh.

MAX: You like it?

(Max makes the symbol he drew glow like a neon sign)

KYLE: I said sit down, dogboy.

DOUG: Liz, what's going on out there?

KYLE: I can't hold him back much longer.

DJ: I knew it, people. Doug's already maneuvered his way into the bedroom with...another guy? This is...this is about the wackiest thing I've seen in a long time. Doug in the bedroom with another guy, while another dark-haired mystery man steals Liz away into the night. Wait a minute, what's this? Ladies and gentlemen, who is M.E., And what has he done with our dream girl?

(Maria is taking deep breaths)

ALEX: What...what's your problem, Maria?

MARIA: I'm just...I'm just a little nervous.

(Nicky is taking deep breaths as well)

ALEX: Are you nervous, too?

NICKY: No. If you do this long enough, it kind of gives you a buzz.

(Max and Liz are running down a dark street)

LIZ: Max! Max, please. We have to stop. Please, we have to stop.

MAX: Let's just keep running, you and me, away from here, away from everything. I see everything so clearly now. We'll go someplace where no one knows us. As long as we're together, nothing else matters.

LIZ: You're drunk. Nothing that you're saying is true.

MAX: It's all true, Liz. It's how I really feel. It's all just magic when I think about you.

(Max touches a lamp post and causes the light to shine in a pattern)

LIZ: Max, turn it off. Anyone can see.

MAX: And when I'm not with you...I go crazy.

(Max touches a car and the car alarm goes off)

LIZ: Max.

MAX: When you're here...

LIZ: Oh, Max. Please.

MAX: You're my dream girl, Liz.

LIZ: And what if I believe you tonight?

MAX: Then we live happily ever after.

LIZ: And then what about tomorrow...when you go back to realizing who you really are, and all of your fantasies go away.

MAX: I'll still have you.

LIZ: This can never be normal, Max.

(Max touches the tops of some parking meters, and they start sparkling)

MAX: What's so great about normal?

(At the library, Michael and Isabel aren't successful in getting Nasedo to appear)

ISABEL: We can't just leave this here.

MICHAEL: I know. Can you...

(Isabel uses her power to get rid of the symbol burned on the grass)

MICHAEL: You think I'm stupid, don't you?

ISABEL: No. Not stupid.

MICHAEL: Just forget it. He's not gonna come.

ISABEL: Maybe not tonight.

MICHAEL: No, not ever. No one ever comes for me.

ISABEL: I will. Whenever you need me.

(Liz is talking on the phone, trying to order a taxi)

LIZ: Yeah, hi, um, we need a taxi, please. Stay.

MAX: Staying.

LIZ: Oh, uh, ok, let me just look. Um, I think...I think it's Citrus, uh...

MAX: Hey! Here we are! Hey, we need a ride. Over here.

(Max flags down the KROZ van)

EMCEE: Put your hands together for...the Whits!

MARIA: Uh, go to the feed.

ALEX: What are you doing?!

MARIA: I'm hyperventilating.

ALEX: Wh--wh--you--you got to go back out there.

MARIA: I can not go back out there. I just saw that crowd and I realized that i have never stood in front of a crowd like that. Let along sung in front of a crowd like that, Alex.

ALEX: You can do this, ok?

MARIA: No.

ALEX: Yes, you can.

MARIA: Look at this outfit. Who did I think I was in this outfit?

ALEX: You just need to go back out there and just...just be yourself, ok?

MARIA: Myself? I'm a waitress.

PROMOTER 2: The band isn't coming. The drummer got arrested for disorderly conduct at the Albuquerque airport.

ALEX: It's always the drummers, isn't it?

PROMOTER 2: You're the only entertainment we've got.

DJ: We're back live on KROZ from the strangest blind date I've ever been on. As I enter the club with Liz Parker, her dream man, Doug Shellow, and not one, but two of her ex-boyfriends. Lyle...

KYLE: Kyle.

DJ: And Max.

LIZ: I can't control either one of them. You guys have really got to help me. Please?

MAX: I think you'd look better as a blonde.

LIZ: Um...you know I think I just better get him home.

DJ: Well, hey, hold on there, dream girl. You're not gonna get off so easy. I mean, look at these guys. You got 'em hanging on by a string, and I think you owe it to them, and the KROZ listeners, to make a choice here and now. Will it be Doug, the dream man we chose for you...the ex-boyfriend, Lyle...

KYLE: Kyle.

DJ: Or Max, who kidnapped you, and vandalized your home? What do you have to say for yourselves, men?

DOUG: I thought she just wanted a normal date.

DJ: Ok, go for it, Kyle.

KYLE: Hey, I'm just happy to be nominated...and I think I'm gonna puke.

DJ: All right. Well, convince her, Max.

(Max steps towards Liz, puts his arms around her, and gives her a long, passionate kiss. Max and Liz see flashbacks of all the great times they spent with each other)

DJ: Well, it looks like we've found our winner.

(Max seems a bit dazed, then regains his senses, and realizes where he is and what he just did. He walks off into the crowd)

MAX: I'm sorry. I...I don't know what I...I shouldn't have done that. I'm sorry.

MARIA: We have to do something.

(Liz runs after Max)

LIZ: Wait, Max. Max. Did you really mean everything that you said when we were alone tonight?

MAX: I don't remember. What did I say? I didn't mean to ruin your night.

LIZ: You didn't.

(Maria starts singing a Phil Collins song - "In the Air Tonight")

(Nasedo leaves another "sign" for Max, Michael, and Isabel - he starts a fire shaped in one of the alien symbols and drops a picture of the three of them into it. Scene fades out as he walks away)

Kikavu ?

Au total, 53 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
27.09.2017 vers 21h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 14h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Amaryllis  (24.05.2017 à 16:43)

Cet épisode me fait marrer, le Max bourré est très drôle et ne se voile pas la face sur ses sentiments 

 

 

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois

Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois
Le petit Théodore Kubrick de Ravin-Bilitch est venu rejoindre son papa Eric Bilitch et sa grande...

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage
A l'occasion de la sortie de Roswell, New Mexico en janvier sur la CW, voici un nouveau sondage sur...

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra
Shiri Appleby, l'inoubliable Liz Parker de la série originale, fera son grand retour à Roswell mais...

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation
La quatrième saison de la série UnREAL avec Shiri Appleby sera la dernière. En effet, la série n'a...

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot
La première bande-annonce de 'Roswell, New Mexico', le reboot de la série culte du début des années...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site