VOTE | 112 fans

#106 : Le mystère du dôme (Partie 1)

Michael emmène Maria contre son gré à Marathon, au Texas où il espère trouver le dôme et découvrir le secret de ses origines… Le but est de trouver ce qui se cache derrière le mystérieux dôme géodésique, qu'il a vu plusieurs fois au cours de ses rêves.

Popularité


3.75 - 4 votes

Titre VO
285 South (Part 1)

Titre VF
Le mystère du dôme (Partie 1)

Première diffusion
10.11.1999

Première diffusion en France
10.03.2001

Photos promo

Max Evans (Jason Behr) & Isabel Evans (Katherine Heigl)

Max Evans (Jason Behr) & Isabel Evans (Katherine Heigl)

Max Evans (Jason Behr) & Liz Parker (Shiri Appleby)

Max Evans (Jason Behr) & Liz Parker (Shiri Appleby)

Max Evans (Jason Behr) & Isabel Evans (Katherine Heigl)

Max Evans (Jason Behr) & Isabel Evans (Katherine Heigl)

Max Evans (Jason Behr) & Kyle Valenti (Nick Wechsler)

Max Evans (Jason Behr) & Kyle Valenti (Nick Wechsler)

Diffusions

Logo de la chaîne The WB

Etats-Unis (inédit)
Mercredi 10.11.1999 à 21:00

Plus de détails

Ecrit par : William Sind & Thania St. John.
Réalisé par : Arvin Brown.

Guests :
Julie Benz ... Mlle Topolsky
Michael Horse ... Blackwood
Daniel Hagan ... Mr Somers
Steve Hytner ... Milton Ross
Richard Anthony Crenna ... Agent Baxter

Michael entre par effraction dans le musée. Il cherche à en découvrir un peu plus sur James Atherton dans les archives du responsable. Sur l'ordinateur, il découvrir certaines informations qu'il imprime. Seulement l'imprimante est dans la pièce à coté où somnole Milton. Michael le voit et panique. Lorsque Milton se réveille, Michael attrape les documents et essaye de s'enfuir mais il sera arrêté.

Générique

En cours d'histoire, le professeur propose aux élèves de répondre par deux à un questionnaire. Liz sera avec Isabel (elle aurait préféré être avec Max, mais bon !) Max sera avec Kyle et Maria avec Michael. Cette dernière demande à changer prétextant qu'elle ne peut pas l'interroger puisqu'il n'est pas la.

Il s'avère que Melle Topolsky a contribué à l'élaboration de ce questionnaire.

Max se présente au commissariat car Milton l'a prévenu de l'arrestation de Michael. Pour prendre sa défense, Max dit que c'est lui qui a demandé à Michael de récupérer quelque chose pour lui au Musée. Il demande aussi à Milton de ne pas porter plainte.

Avant de laisser filler Michael, l'adjoint du shérif fait une photocopie des feuilles imprimées au musée. Personne n'est au courant que le shérif les aura.

Lorsque les trois extraterrestres se retrouvent ensemble, ils découvrent que la maison en forme de sphère se situe à Marathon au Texas. Michael veut si rendre immédiatement et leur demande de lui prêter la voiture ce que les Evans refuse.

Plus tard, Maria s'arrête près de lui, elle veut lui poser les questions pour être débarrassé. Michael accepte si elle l'amène avec elle en voiture. Elle doit déposer un carton de produits sur les extraterrestres que sa mère réalise à une station sur le bord d'une nationale.

Au Crashdown, Liz et Isabel sont en train de répondre à leurs questionnaires. Seulement Liz ne cesse de jeter un coup d'œil en direction de la table de Max et Kyle qui font la même chose. Isabel lui conseille d'emmener du ketchup pour qu'elle puisse voir comment ça se passe. Au moment où elle arrive, Kyle demande à Max s'il est déjà tombé amoureux. Max hésite et répond que non.

Maria sort de la voiture à la station service. Michael, seul dans la voiture, décide de lui emprunter sa voiture mais elle le rattrape. La jeune fille est extrêmement en colère mais est obligé de le suivre.
Discrètement dans la voiture, elle appelle Liz sans que Michael s'en aperçoive. Elle arrive à dire où ils vont avant que Michael découvre le téléphone et le jette par la fenêtre.

Liz explique la situation à Isabel qui part directement prévenir son frère. Ils décident de les rattraper. Liz veut venir avec eux, Max n'est pas d'accord mais fini par céder lorsque Kyle s'en mêle. Avant de partir, Max repère un homme en costume qu'il lui parait suspect mais n'en parle pas aux autres.

L'homme en question est un agent du FBI. Il téléphone à Topolsky pour la prévenir. Aussitôt, elle demande du renfort.
Michael et Maria se font arrêté car il roule trop vite. Avant que l'agent arrive, Maria lui demande de lui dire ou ils vont et pourquoi, sinon elle dit à l'officier qu'il l'a kidnappé. Il finit par tout lui avouer et il ajoute que c'est leur seule piste pour découvrir qui ils sont réellement.
Lorsque l'agent arrive, elle prétexte une envie pressante d’où la vitesse excessive. Michael recevra quand même une contravention mais il remerciera Maria pour son aide.

Chez les Valenti, Kyle parle de Liz avec son père. Il s'inquiète pour elle car elle est partie avec Max et qu'il n'arrive pas à la joindre. Ils ont tous menti à leurs parents. Le Shérif part en pleine conversation.


Lors d'une pause, Max repère de nouveau l'homme en costume. Il lui percera les pneus avec ses pouvoirs pour qu'il arrête de les suivre.
Pendant ce temps, Isabel demande à Liz de s'éloigner de Max s'ils découvrent quelque chose à Marathon.


La nuit tombée, la voiture de Maria tombe en panne. Michael essaye de la réparer mais il n'arrive qu'à mettre le feu au moteur. Ils décident donc de prendre une chambre dans le motel voisin.

Kyle appelle Liz sur son portable. Elle lui dit qu'elle est chez Maria mais il sait qu'elle ment. Il décide donc de suivre la même route qu'eux.

Son père aussi est a leurs poursuite car il a su que des jeunes de Roswell se sont fait arrêté sur la route 285sud et qu'il a les photocopies des feuilles de Michael.

Sur la route, Max et les deux filles sont arrêtés par un barrage. Isabell décide d'aller voir et laisse Max et Liz seule. La jeune fille essaye de lui avouer ses sentiments mais Max ne réagit pas forcement.

En revenant sur ses pas, Isabel remarque la voiture de Maria sur le bord de la route. Tous les trois se rendent donc à l'hôtel. Lorsqu'ils entrent dans la chambre, Maria est sur Michael. L'extraterrestre tente de leur faire croire qu'il y a quelque chose entre eux deux mais Isabel n'en croit pas un mot.

Kyle surgit à son tour dans la chambre. Il veut ramener Liz avec lui mais elle refuse. Michael perd son sang froid, le bouscule et en utilisant ses pouvoirs le projette a travers la pièce. Kyle s'en va.

Le lendemain, le groupe se rend au complet à la maison d' Atherton. La clé qu'avait découvert Michael dans le bureau du shérif n'ouvre pas la porte d'entrée. Dans la maison, tout est délabré. Michael essaye de se concentrer pour avoir une vision mais rien ne se passe. Maria s'approche de lui et lui demande de recommencer. Il voit une autre pièce du coup tous le monde se met a chercher.

Il découvre une serrure cachée par une pierre dans le mur. Cette fois ci la clé marche, elle ouvre une trappe. Ils essayent de découvrir des choses cachées mais le shérif pénètre dans la maison suivie de Topolsky qui l'assomme.

Le groupe se retrouve coincé dans la cave sans savoir qui essaye de les surprendre.

Le mystère du dôme

 

(Le centre des OVNIS) 

(Michael arrive comme un voleur par une bouche d'aération après les heures d'ouvertures. Il tombe sur un mannequin d'extraterrestre entouré de deux mannequins de soldats américains)

MICHAEL : Excuse-moi mon vieux.

(Il se dirige jusqu'au bureau de Milton, le patron de Max)

VOIX DE MICHAEL : Accès réservé aux spécialistes des OVNIS.

(Il cherche sur l'ordinateur des renseignements sur James Atherton et le dôme qu'il a aperçut dans sa vision. Après avoir trouvé il lance l'impression des deux pages. Mais l'imprimante se met à sonner car il n'y a plus de papier. Milton, qui dormait sur une chaise dans la pièce où se trouve l'imprimante, se réveille)

MILTON : Quoi ? Quoi ? Qui est là ? Eh ! Eh ! Qu'est ce que tu fais là, espèce de petit salop ?

MICHAEL : Rien, excusez-moi. J'ai dû m'tromper.

MILTON : Huh.

MICHAEL : Je m' suis trompé, j'vous dis.

AGENT OWEN : Police : Les mains en l'air.

(Générique)

(Le lycée)

PROF : Chacun d'entre nous a des secrets. Toute personne vivant sur cette Terre est autre chose que ce qu'elle veut bien laisser paraître. Découvrir ces secrets, c'est le travail qu'effectue le biographe. Même les plus normaux d'entre nous ont des qualités extraordinaires qui attendent de voir le jour.

VOIX DE LIZ : En écoutant monsieur Sommers, je réalisais combien ça devait être étrange pour Max, Isabel et Michael de n'pas connaître leur histoire et combien ils pouvaient être effrayés à l'idée qu'un autre la découvre avant eux.

PROF : Pour effectuer ce travail je vous ai mis par deux. Chacun de vous sera biographe. Votre travail consistera à en savoir le plus possible sur votre partenaire à travers des questions très précises. Vous en ferez un exposé que vous lirez en classe demain.

MARIA : Euh, excusez-moi mais, c'est très personnel, non ?

PROF : C'est vrai, oui. Une biographie digne de ce nom traite l'aspect personnel du sujet. Qui sait. Vous vous ferez peut-être de nouveaux amis. Alors voila comment je vous ai réparti : Daska avec Hausman. Kalinowski avec Unell. Parker avec Evans. J'entends Isabel Evans. Max Evans sera avec... Valenti. Papas avec Cooney. DeLuca avec... Guérin.

MARIA : Attendez, vous avez dit « Guérin » c'est ça ?

PROF : Michael Guérin, oui.

MARIA : Non, non je suis désolée je n'peux pas.

PROF : Et pour quelle raison ?

MARIA : Euh, et ben parce qu'il est pas là.

PROF : Dans ce cas vous mènerez l'enquête sur le terrain et traquerez votre partenaire. Trucell avec Walf.

(Dans les couloirs)

(Liz et Maria sortent du cours de monsieur Sommers. A l'opposé du couloir Max et Kyle discutent aussi)

MARIA : Non seulement c'est débile, mais c'est cruel. Il devrait y avoir une loi qui interdise qu'on emploie des méthodes pareilles.

LIZ : Si tu veux mon avis il y a beaucoup plus grave que ça.

KYLE : Le mieux ce serait qu'on se retrouve au café après les cours ce soir. J'te soumettrais le petit questionnaire, histoire de faire connaissance.

LIZ : Je n'sais pas c'qu'il a. Il est comme ça depuis qu'il ne sort plus avec moi.

MAX : Ne t'en fait pas.

FEMME : Max Evans ? On vous demande au téléphone.

(Topolsky et monsieur Sommers discutent dans la classe)

PROF : Merci encore pour vos conseils. Ces questions sont extrêmement intéressantes.

TOPOLSKY : Il n'y a pas de quoi Steve. Comme vous l'savez ma thèse de fin d'étude portait sur l'importance de l'histoire orale dans la psychologie. Vous avez fait les couples en suivant mes indications ?

PROF : Oh oui. Le résultat devrait être tout à fait probant.

TOPOLSKY : Oh, quelquefois il suffit que deux personnes se rencontrent pour que certains détails voient le jour.

(Le bureau du Shérif)

(Max arrive et rencontre son patron à l'accueil)

MILTON : Evans, oh. Je suis content de vous voir.

MAX : Ca va ? Parce que... vous avez l'air...

MILTON : Choqué, oui. Choqué par une telle agression. Une véritable... humiliation.

AGENT OWEN : Max Evans, le suspect affirme avoir commis ce cambriolage sur vos indications.

MILTON : Non, mais vous voulez rire, Max ne fréquente pas des types comme celui-là.

MAX : Non, il... il dit la vérité.

MILTON : Evans, mais qu'est ce que vous racontez ?

MAX : J'lui avais prêté mes clés pour qu'il prenne plusieurs dossiers pour un exposé.

MICHAEL : Et j'les ai perdues, alors je me suis débrouillé.

MILTON : Qu'est ce que ça veut dire ?

MAX : Il ne voulait rien voler.

MICHAEL : C'était pour lui rendre service.

MAX : Je vous demande de ne pas porter plainte. Et s'il y a des dégâts, je ferais en sorte de les effacer.

MILTON : Bien... Je suis prêt à trouver un arrangement avec vous.

AGENT OWEN : Puisque personne ne porte plainte vous pouvez vous en aller. Récupérez vos affaires à côté.

MAX : Merci.

MILTON : Oui.

MAX (à Michael): N'essaye plus de m'rendre service.

(L'agent Owen tend au Shérif les photocopies des papiers que Michael a prit au centre des OVNIS)

AGENT OWEN : Vos copies, monsieur.

(L'extérieur du lycée)

(Max, Michael et Isabel sont assis sur les gradins du stade)

MICHAEL : C'est ça, mais c'est ça qu'j'ai vu dans mes rêves.

ISABEL : Je te rappelle quand même que la police t'a arrêté.

MICHAEL : Non, c'est fini, ça. Max a tout réglé.

MAX : Non, détrompe toi c'est pas fini. Et c'est grave cette fois.

MICHAEL : Ah ouais, ouais, je sais... Marathon au Texas. C'est là que cette photo a été prise. C'est ça que notre clé doit ouvrir. Alors je vais y aller

ISABEL : Tu es complètement inconscient.

MICHAEL : Non, je vais découvrir la vérité et ça, ça vous fait peur. Aller, donne moi les clés de la jeep. Je vais à Marathon.

MAX : Mais enfin, tu n'sais presque rien et tu parles déjà de partir.

MICHAEL : J'ai établi une connexion avec cet endroit. Je l'vois s'en arrêt chaque fois que j'ferme les yeux ou quand j'commence à m'endormir. Alors j'me fiche de c'que vous dites.

(Michael quitte le stade)

MAX : Il n'ira pas loin sans voiture.

ISABEL : Ouais.

MARIA : Eh ! Attends. Euh, c'est quoi ton parfum de glace préféré ? Il faut qu'on ait répondu à ce questionnaire débile pour demain.

MICHAEL : J'ai pas l'temps.

MARIA : Attends, tu réponds à deux trois questions et j'te laisse. Euh... qui tu préfères dans ta famille ?

MICHAEL : J'ai pas l'temps j'dois y aller.

MARIA : Comment ça tu t'en vas ? Ca veut dire quoi ?

MICHAEL : Tu vas quelque part ?

MARIA : Oui. A la station essence pour déposer un paquet pour ma mère.

MICHAEL : A côté de l'autoroute ?

MARIA : Oui. Pourquoi ?

MICHAEL : Si tu m'emmènes j'veux bien répondre à tes questions.

MARIA : Euh... D'accord.

(Le Crashdown)

(Kyle et Max sont assis dans un box. Isabel et Liz sont au comptoir)

KYLE : N° 4 : Votre émission de télé préférée ?

MAX : Je n'regarde pas beaucoup la télé. Et toi ?

KYLE : « Suspect N°1 ». On ne loupe jamais avec mon père. Ah ! C'est là que ça va devenir intéressant. Alors ? Quelle est la chose la plus belle qui vous soit jamais arrivée ?

MAX : Quand on m'a adopté.

KYLE : Tu vas m'faire chialer.

MAX : Et toi ? Qu'est ce qui t'es arrivé de mieux ?

KYLE : Quand j'ai gagné le championnat de tir des moins de 16 ans.


ISABEL : Ton parfum préféré c'est la vanille ?

(Liz n'arête pas de regarder Max pendant qu'Isabel lui pose les questions)

ISABEL : Vas y, va leur apporter du Ketchup avant qu'ils t'en demandent.

LIZ : J'ai oublié de vous mettre du ketchup. Alors comment ça va ?

MAX : Ca va.

KYLE : Ouais, on fait mieux connaissance.

LIZ : Tant mieux.

KYLE : Ca tombe bien que tu sois là parce que j'allais justement lui poser la question n° 8 : Avez vous déjà été amoureux ? Mmm... Alors ?

MAX : Non.

(La station essence)

(Maria et Michael arrivent en voiture)

MARIA : Tu n'peux pas inventer des réponses.

MICHAEL : J'les invente pas.

MARIA : Tu ne lis pas de romans-photos.

MICHAEL : C'est pour mettre en valeur mon côté féminin.

MARIA : Je sais c'que j'vais faire. Je vais inventer toutes les réponses.

MICHAEL : D'accord.

MARIA : Aide moi à prendre le paquet.

MICHAEL : Euh, hum. J'ai mal aux reins.

MARIA : J'viens vous livrer. 126$.

GARAGISTE : Très bien.

MARIA : De préférence en espèces.

GARAGISTE : D'accord. Voila 100...

MARIA : Il vole ma voiture...

(Maria se précipite devant sa voiture. Michael s'arête)

MARIA : Tu m'voles ma voiture !

MICHAEL : J'te l'emprunte, nuance. Tu peux descendre ?

MARIA : Attends tu m'dis ça alors que c'est ma voiture. En fait c'est celle de ma mère. Et si jamais j'la bousille ma vie telle que j'la connais sera finie. Alors je vais partout où va cette voiture.

MICHAEL : Bon, ben j't'aurais laissé une chance.

MARIA : Oh mon Dieu ! Non, mais j'rêve pas ! T'es en train de m'enlever là ?

(Le Crashdown)

(Le téléphone de Liz sonne alors que Maria et Michael sont sur l'autoroute 285 sud)

LIZ : Allo ?

MARIA : Cette fois on y est.

LIZ : Maria c'est toi ?

MARIA : Ca fait drôle d'être en voiture. J'veux dire toute seule avec toi.

LIZ : Dans une voiture avec qui ?

MARIA : Sans savoir quand on reviendra, sans savoir où on part.

MICHAEL : Et mais quand est ce que t'arêtes de parler ?

LIZ : Euh ? C'est qui ? Michael ?

MARIA : D'après Liz je parle beaucoup quand je suis nerveuse, très nerveuse.

LIZ : Tu es nerveuse parce que tu es seule en voiture avec Michael ?

MARIA : Alors ? Où est ce que tu nous emmènes, comme ça ? La route 285 vers le sud ?

LIZ : La 285 ?

MICHAEL : Mais qu'est ce que... ?

(Michael voit le téléphone de Maria et le jette par la fenêtre de la voiture)

MICHAEL : J'ai compris.

LIZ : Maria ! Maria, mais...

ISABEL : Qu'est ce qui se passe ?

LIZ : C'était Maria, elle est avec Michael en voiture. Et...  j'ai pas compris c'qu'elle me disait.

(Isabel se lève d'un coup et va vers Max)

LIZ : Qu'est ce qu'il y a ?

ISABEL (à Max): Dépêches toi il faut qu'on s'en aille.

KYLE : Pourquoi ? Ca s'passait tellement bien !

(A l'extérieur du Crashdown)

MAX : Qu'est ce qu'il y a ?

ISABEL : Il a trouvé une voiture.

LIZ : Où est ce que vous allez ?

MAX : Moins tu en sais pour l'instant mieux s'est.

LIZ : Pas question, non. Cette fois il y a Maria et j'dois savoir.

MAX : Maria ?

ISABEL : C'est peut-être sa voiture. Elle est avec lui. Ils roulent vers le sud sur la 285.

MAX : Bon, il faut qu'on s'dépêche. Non Liz, attends, tu n'viens pas.

KYLE : Vous vous disputez déjà ? Ca a pas traîner.

MAX : Viens.

AGENT DU FBI : Je me trouve devant le Crashdown. Parker et les deux Evans viennent de partir. Ils avaient l'air pressé.

TOPOLSKY : Tachez de savoir où ils sont allés.

AGENT DU FBI : Oui madame.

(Topolsky tape un message sur son ordinateur) :

VOIX DE TOPLOSKY : Unité spéciale d'investigation, Roswell. Tension dans les rangs. Séparation probable. C'est pour bientôt.

(Elle crypte le message)

VOIX DE TOPOLSKY : Envoi message.

(Autoroute 285)

(Max, Isabel et Liz sont partis à la recherche de Michael et Maria. Liz est au téléphone)

LIZ : Oh, oui, c'est une grosse interro. Alors si j'passe la nuit chez Maria je réviserais un maximum et ça ira mieux... D'accord. Et, maman, si t'as besoin d'moi appelle moi sur le portable. Bien.

ISABEL : La parfaite Liz Parker qui ment à sa maman.

LIZ : Elle au moins elle sait de quelle espèce je suis.

MAX : On va les retrouver et puis on va les ramener.

LIZ : Mais qu'est ce que vous êtes en train d'essayer d'me cacher ? Michael est du genre à aller se fourrer dans des combines pas possible...

ISABEL (doucement pour pas être entendue de Liz) : Tais-toi !

LIZ : En fait vous savez très bien ou est ce qu'ils vont. Hein ?

(Maria et Michael discutent dans la Jetta)

MARIA : Marathon, au Texas. Ca veut dire que c'et dans un autre état, ça.

MICHAEL : Dans trois bonnes heures.

MARIA : Non, tu vas te faire arrêter.

MICHAEL : Parce que je vais au Texas ?

MARIA : Aller dans un autre état avec un mineur dans un véhicule volé. Il y a des lois contre ça. Et puis il y a le téléphone que t'as balancé. Vandalisme aggravé sur la propriété d'autrui. Oh ! Ça je l'savais. Je savais que t'avais un penchant criminel. Et en plus tu conduis comme un dingue.

MICHAEL : Qu'est ce que tu reproches à ma façon d'conduire ?

MARIA : Je t'ai dis de n'pas rouler au dessus de 100 à l'heure ou le moteur va lâcher.

MICHAEL : Il est peut-être fatigué de t'entendre parler.

MARIA : Ah... Très bien. Qu'est ce qui y a à Marathon ? Le roi des martiens, une belle femme, quoi ?

MICHAEL : Tu peux pas comprendre... Quand il s'agit de nous tu comprends rien.

MARIA : Oui... et j'me porterais certainement beaucoup mieux si je n'savais rien.

MICHAEL : Tu vois tu recommences à parler de toi. C'est peut-être le jour le plus important de ma vie et toi tu t'remets à...

(Une sirène de police retentit derrière eux)

MICHAEL : Ben là tu vas pouvoir parler. Te gène pas dis leur que j't'ai enlevée, que j'ai volé ta voiture. Apres tout ça n'fera qu'une ligne de plus sur mon casier. C'est pas vrai !

MARIA : Pourquoi c'est peut-être le jour le plus important de ta vie ?

MICHAEL : Pour rien.

MARIA : T'as encore vingt secondes pour me convaincre.

MICHAEL : C'est endroit. C'est la première piste sérieuse qu'on a pour essayer de savoir d'où on vient... Et c'et à Marathon au Texas. Si j'n'y vais pas ou si une autre personne y va avant nous... le seul lien qu'on a trouvé disparaîtra.

POLICIER : 112. Alors que c'est limité à 90. Vous avez peut-être une explication à m'donner.

MARIA : J'ai une envie pressente. Toute à l'heure on s'est arrêté et j'avais tellement soif que j'ai bu une bouteille d'eau et un grand café. Et dix minutes plus tard je lui ai encore demandé de s'arrêter à une station. C'est vrai qu'il roulait vite. Mais moi je suis vraiment pressée.

POLICIER : Je voudrais voir votre permis.

MICHAEL : Tout de suite sergent.

POLICIER : Il y a une station à cinq km. Les toilettes sont très propres. Et roulez moins vite.

MARIA : Tu peux me remercier.

(Chez les Valenti)

(Kyle est au téléphone)

KYLE : Merci madame DeLuca. Je vais l'appeler chez Liz.

SHERIF : Ca va ?

KYLE : Quand est ce que t'es rentré ?

SHERIF : Je n'en sais rien. Pendant qu'tu téléphonais. Les Evans, les Parker et les DeLuca ! C'est encore à cause de Liz ?

KYLE : Arête.

SHERIF : Tu veux peut-être qu'on en parle ?

KYLE : C'est à cause de... Max Evans. Encore lui.

SHERIF : Qu'est ce qui se passe ?

KYLE : Je sais pas trop.

SHERIF : Il a dû faire quelque chose pour que tu sois dans un état pareil.

KYLE : Quand Liz est avec lui elle n'est plus la même. Il s'passe toujours quelque chose quand il est là. Comme tout à l'heure quand on était au café. Max et Isabel sont partis précipitamment et ils l'ont emmenée avec eux. Je discutais avec lui et tout à coup il y avait plus personne. Ils sont pas chez eux et ils ont menti à leurs parents. J'trouve ça bizarre, non ?


SHERIF : Est ce que tu sais ou ils sont allés ?

KYLE : Non.

SHERIF : Ils ne doivent pas être bien loin.

KYLE : Ou tu vas ? Tu ressors ?

SHERIF : Euh, oui. J'ai oublié quelque chose au bureau.

KYLE : Papa, qu'est ce que tu sais sur Max Evans ?

SHERIF : Kyle, te mêle pas de ça.

KYLE : Qu'est ce que tu sais ?

SHERIF : J'y vais. A tout à l'heure.

(Une station service au bord de l'autoroute)

(Max et entré dans la boutique pour acheter des provisions. Isabel remet la capote de la jeep et Liz est allée chercher des cafés pour Isabel et elle)

LIZ : Isabel.

(Isabel se retourne et bouscule Liz qui renverse les cafés sur elles)

ISABEL : Qu'est ce qu'il y a ?

LIZ : Excuse-moi.

ISABEL : Tu es contente ?

LIZ : Je voulais seulement te faire plaisir.

ISABEL : Alors un conseil : arête.

(Isabel utilise ses pouvoirs pour enlever les taches sur ses vêtements)

LIZ : Pas étonnant que tu sois toujours parfaite.

ISABEL : Tu trouves toi ?

LIZ : Oui, tu es... comme Elle Macpherson. Celle qui est en dernière année.

ISABEL : Tu viens de répondre à la question n° 12 : Qui est ce que vous enviez ?

LIZ : Et toi, alors ? Qui est ce que tu envies ?

ISABEL : Personne.

LIZ : Isabel, je... je n'ai pas du tout l'intention de l'éloigner de toi. Jamais je... jamais je n'pourrais faire ça.

ISABEL : Oui je sais.

LIZ : Mais si vous trouvez quelque chose à Marathon ? Est ce que tu pourrais l'éloigner de moi ?

(Isabel utilise ses pouvoirs pour nettoyer les vêtements de Liz)

LIZ : J'te remercie.

(Max sort de la boutique. Il voit l'agent du FBI au téléphone et un homme à côté qui attend son tour)

HOMME : Vous êtes gentil mais moi aussi j'veux téléphoner. Ca répond pas alors ça sert à rien que vous restiez planté là. Vous avez entendu c'que j'ai dit ?

(Max utilise ses pouvoirs pour dégonfler les pneus de la voiture. Ils repartent laissant l'agent seul)

(Maria et Michael s'arrêtent sur le bord de la route)

MARIA : J't'avais dit de surveiller le voyant.

MICHAEL : C'est c'que j'ai fait. J'lai pas quitté des yeux.

(Le moteur de la voiture se met à fumer)

MARIA : T'as plus qu'à la réparer. Aller.

MICHAEL : Commences pas.

MARIA : Dépêches toi, agite ton nez, cligne des yeux comme la sorcière bien aimée, c'que tu veux.

MICHAEL : Je n'peux pas.

MARIA : Comment ça ? Il parait que t'as des pouvoirs secrets alors c'est tout à fait le moment de t'en servir.

MICHAEL : C'est pas de pouvoirs secrets.

MARIA : Ca m'est égale. Appelle ça comme tu veux mais dépêche toi de nous sortir de là !

MICHAEL : J'm'appelle pas Merlin l'Enchanteur.

MARIA : Oh ! Je rêve ! Oh !

MICHAEL : Ta voiture ne vaut rien.

MARIA : Et toi non plus.

(Michael sort pour essayer de réparer le moteur)

MARIA : Même pas fichu d'ouvrir le capot.

(Michael utilise ses pouvoirs pour griller le moteur)

MICHAEL : Maintenant que tu m'as humilié et que la batterie est grillée, je vais aller m'asseoir à l'arrière.

MARIA : Attends un peu, là. Je rêve ? D'abord tu me kidnappes, après tu bousilles ma voiture. Et là tu voudrais que je passe une nuit entière ici avec toi ?

MICHAEL : Ca m'emballe pas non plus si ça peut te rassurer.

(Michael tape sur le carton à l'arrière de la voiture pour avoir un peu de place)

MARIA : Quand t'auras tout cassé qu'est ce que tu feras ?

MICHAEL : Tu la fermes !

(Le carton s'ouvre et une tête d'extraterrestre en sort. Maria sourit)

MICHAEL : Ah ben ça c'est pas mal.

MARIA : Quoi ? C'est ma mère qui fait ça. Elle a le droit non ?

(Michael sort de la voiture)

MARIA : Ou est ce que tu vas ? Eh, j'te parle !

MICHAEL : Tu vois le motel qu est là ? Ben j'commence à avoir sommeil.

MARIA : Non, Michael, attends.

(Max, Isabel et Liz sont encore sur l'autoroute)

LIZ : Il commence à être tard. Il faudrait peut-être qu'on appelle nos parents.

MAX : Non !

LIZ : Ils pourraient nous aider à les retrouver.

ISABEL : Désolée de te dire ça mais pour une fois elle a raison. En plus Michael n'aurait jamais dû s'en aller comme ça sans nous prévenir.

MAX : Non ! Personne ne doit être au courant.

LIZ : Mais moi je suis très inquiète pour Maria.

ISABEL : Et moi pour Michael. Et tout ce qui semble t'intéresser c'est ce qu'il y a dans ce dôme.

MAX : J'ai jamais dit ça.

ISABEL : T'as pas besoin de le dire.

MAX : On a peut-être une piste. On n'a pas le droit de...

(Le téléphone de Liz sonne)

ISABEL : Ne répond pas.

LIZ : Mais c'est peut-être ma mère.

LIZ : Allo ?

KYLE : Liz, c'est Kyle.

LIZ : Salut.

LIZ (doucement à Max) : C'est Kyle.

KYLE : J'ai appelé chez toi, ta mère m'a dit que tu étais chez Maria.

LIZ : Oui, c'est ça, je suis chez Maria.

(Ils croisent un camion qui klaxonne)

KYLE : C'est... c'est un camion ça ?

LIZ : Euh, non, non, non. C'est un truc qui passe à la télévision. Euh, alors pourquoi est ce que tu m'appelles ?

KYLE : Tout à l'heure je t'ai pris ton livre d'histoire quand on était au café. Alors je voulais passer chez Maria pour te le déposer.

LIZ : Non, c'est pas la peine, j'en ai pas besoin. T'auras qu'à me le rendre en cours demain.

KYLE : T'es sûre ? Parce que je suis vraiment pas loin.

LIZ : Oui, c'est pas la peine que tu viennes. On s'verra en cours demain. D'accord ?

(Ils raccrochent leurs téléphones)

KYLE : Peut-être même avant.

(On découvre que Kyle est dans sa voiture)

(Le bureau du Shérif)

(Le Shérif discute avec un autre agent de police à la radio)

SHERIF : C'est ça. Une jeep. Les papiers sont au nom de Philip et Diane Evans à Roswell. Les occupants sont tous mineurs.

RADIO : Non, je n'ai rien du tout au nom d'Evans. Par contre j'ai une interpellation pour excès de vitesse sur un autre mineur de Roswell. Guérin, Michael. La voiture est au nom de Amy DeLuca. Ca vous dit quelque chose ?

SHERIF : Où ont-ils été interceptés ?

RADIO : Route 285 vers le sud.

(Le Shérif regarde sur un plan où mène la route 285)

SHERIF : J'vous remercie du renseignement.

RADIO : Au revoir Roswell.

(Motel Sultan)

(Michael et Maria ont loué une chambre)

MARIA : C'est là qu'ils ont tourné la version X d'Aladin.

MICHAEL : Il fait chaud au moins.

MARIA : Tu parles. On doit choper tous les parasites de la terre, ici.

MICHAEL : Si t'arrêtais de faire ta précieuse pour tout et n'importe quoi...

MARIA : Précieuse ? Oh, non ! Je crois que j'en ai pas mal supporté jusqu'à présent. Mais J'me gèle, je meurs de faim et j'me retrouve dans un hôtel cafardeux avec un type que j'connais à peine. Et j'ai... j'ai vraiment envie de rentrer chez moi.

MICHAEL : Tu vas m'attendre ici. Il y a des distributeurs dehors. Je vais voir c'que j'peux trouver... Verrouille la porte.

(L'autoroute)

(Max, Isabel et Liz roulent encore. Ils écoutent la radio)

RADIO : Vous écoutez KZX sur 97 FM et voici un bulletin spécial. Vous qui espériez venir sur Pecos par la 285 par le sud vous allez devoir patienter. En effet, un conducteur de 18 ans a été agressé et la circulation est interrompue. La police pense qu'il y en a pour deux bonnes heures avant que le barrage soit levé. Mais restez avec nous et comme d'habitude vous serez informés les premiers. En attendant un peu de musique avec une nouveauté.

ISABEL : Ils sont sûrement passés depuis longtemps. Comment on va faire ?

MAX : On va se reposer et on repartira plus tard.

ISABEL : On n'va pas... dormir dans la jeep ? J'veux dire, tous les trois ?

(Motel Sultan)

(Michael est revenu avec de quoi manger)

MARIA : Alors vous aussi, vous avez faim comme les humains ?

MICHAEL : Bien sûr que oui.

MARIA : Et il y a... il y a d'autres envies que vous ressentez ?

MICHAEL : Même pas si t'étais la dernière femme.

MARIA : Très drôle. En attendant comme je ne tiens pas à avoir une mauvaise note à mon exposé... Tu vas répondre à quelques questions, très sérieusement et sans faire de cinéma. Alors, Ton parfum de glace préféré ?

MICHAEL : Pistache.

MARIA : Pistache. Emission de télé préférée ?

MICHAEL : Les cours de la bourse de Tokyo.

MARIA : Ton livre préféré ?

MICHAEL : Ulysses de James Joyce.

MARIA : Arête. tu l'as même pas lu.

MICHAEL : « Ce qui l'encensait le plus, c'étaient les plaisanteries incessantes dont le palais était nourri tous les soirs. Par ceux là même qui croyaient détenir la vérité et ne savaient pas lire dans leurs pensées. » Page 655

MICHAEL : j't'avais dit qu'tu comprendrais rien. Question suivante.

MARIA : Puisque tu es tellement intelligent, comment ce fait il que tu ais de si mauvaises notes ?

MICHAEL : C'est quelle question ça ?

MARIA : C'est moi qui la pose cette question.

MICHAEL : je n'réponds pas aux questions personnelles.

MARIA : Ca n'fait rien. Finalement ça répond a la N° 16 : De quoi avez-vous peur ?

MICHAEL : J'en ai assez, c'est débile.

MARIA : Très bien. Alors je vais te poser une question personnelle, en attendant que j'décide de m'barrer.

MARIA : Pourquoi c'est tellement important pour toi de savoir d'où tu viens ?

MICHAEL : Parce qu'il doit bien avoir autre chose pour moi que Roswell au Nouveau Mexique.

(Maria rigole)

MICHAEL : Ca t'fait rire ?

MARIA : Non, non pas du tout. Quand j'étais petite des fois je me réveillais et j'me mettais à inventer pleins d'histoires... sur mon père et... sur ce qu'il faisait. Et ça se finissait toujours de la même façon. Il arrivait en limousine, ma mère et moi on montait et il nous emmenait au soleil dans un palace, et on vivait comme des rois. Parce que... moi aussi je m'disais souvent : « qu'il devait y avoir autre chose pour moi que Roswell au Nouveau Mexique »

MICHAEL : Remplace la limousine par une soucoupe et tu comprendras.

MARIA : Ouais... Toi je sais pas mais moi je suis fatiguée.

MICHAEL : Ouais. La journée a été longue.

MARIA : Ouais.

MICHAEL : C'est pas la peine que j'insiste ? Je veux dire... pour qu'on partage le lit.

MARIA : Même pas si tu étais le dernier des extraterrestres.

(Sur l'autoroute)

(Max et Liz sont dans la jeep alors qu'Isabel parle à un policier pour savoir ce qui se passe.)

MAX : Je suis désolé, Liz.

LIZ : On arrivera bien à passer.

MAX : Non, j'dis pas ça pour la route. Je voulais parler de tout le reste. A cause de Michael qui a emmené Maria. Isabel qui est tellement... Isabel. Mais on n'est pas tous pareils.

LIZ : Oui. Ca ça fait longtemps que j'l'ai compris. Tu sais, moi aussi je suis désolée, à cause de Kyle et... Et parce que j'm'aperçois que mes petites bêtises vous ont apporté beaucoup de problèmes.

MAX : Je crois que chez toi il y a tout sauf de la bêtise. Et ensuite... j'ai l'impression que... ma vie a vraiment commencée le jour où je t'ai dis qui j'étais.

LIZ : Oui, je comprends... Max...

MAX : Ouais ?

LIZ : Je sais qu'une fois on s'est interdit de... de se dire certaines choses ou d'aborder certains sujets.

MAX : Ouais ?

LIZ : Est-ce que tu crois qu'on doit continuer ?

(Max se rapproche de Liz. Elle pense qu'ils vont s'embrasser mais en fait il veut réparer la toile de la jeep)

MAX : Je n'voudrais pas que tu ais froid.

LIZ : Ce mystère à Marathon et toutes les réponses que vous attendez. J'imagine qu'elles doivent être aussi importantes pour toi que pour Michael.

(Isabel ouvre la portière)

ISABEL : Si tout va bien le barrage sera levé dans une heure.

MAX : Ce sera peut-être trop tard.

(Isabel aperçoit la voiture de Maria garée un peu plus loin au bord de la route devant le motel)

ISABEL : C'est peut-être déjà trop tard.

(Motel Sultan)

(Max, Isabel et Liz arrivent devant la porte de la chambre de Michael et Maria)

LIZ : On va frapper.

ISABEL : A toi l'honneur.

(Liz hésitant Isabel utilise ses pouvoirs pour ouvrir la porte)

(La chambre)

(Maria, surprise par leur arrivée tombe du lit et se retrouve sur Michael qui dort sur le sol)

LIZ : Maria.

MARIA : Qu'est ce que vous, qu'est ce que vous faites là ?

LIZ : On croyait que vous aviez des problèmes. Mais apparemment, on avait tord de s'inquiéter.

MARIA : Non, non, non, non. Attention c'est pas c'que vous croyez, au contraire. Ben va y dit leur.

MICHAEL : C'est pas la peine de mentir chérie.

MARIA : Oh ? Mais qu'est ce que tu racontes, toi ?

(Maria n'arrive pas à croire ce qu'elle entend et elle donne des petits coups à Michael)

ISABEL : Je te crois Maria. Quand Michael dit chérie à quelqu'un c'est que tout est fini.

MICHAEL : J'vois que t'es là pour me soutenir, encore une fois.

MAX : On est surtout là pour réparer tes erreurs, encore une fois. Mais qu'est ce qui t'a pris de faire ça ?

MICHAEL : Il m'a pris que je passe mon temps à attendre, et que j'en, ai marre. Vous aimez Roswell, vous aimez votre famille et vous croyez que votre vie est là. Alors continuez à faire semblant si ça vous fait plaisir. Mais j'vous préviens. Ça n'va pas durer parce qu'ils découvriront la vérité et là ce sera terminer. Ca veut dire que toutes les personnes qui sont...

(Kyle entre dans la chambre)

LIZ : Kyle ?

KYLE : Continue. Te gène pas pour moi.

MICHAEL : Sort d'ici.

KYLE : Non, va y. Dis c'que t'avais à dire. A moins qu'tu ais peur que je découvre votre secret. A moins que tu ais peur que je découvre ce que vous êtes venus faire ici, en pleine nuit, à des kilomètres de Roswell.

MICHAEL : Je viens de te dire de sortir !

MAX : Arête Michael !

(Michael pousse Kyle qui se retrouve projeté à l'opposé de la chambre)

KYLE : Mais qu'est ce que vous êtes ?

KYLE : Qu'est ce qui se passe ? Et qu'est ce que tu fais là ? J'te ramène à Roswell. Aller viens.

MAX : Laisse-la.

LIZ : Non !

KYLE : Toi ne me cherche pas !

LIZ : Non, commencez pas tous les deux. Arrêtez. Tout ça est déjà allé trop loin. Je te rappelle que je n'sors plus avec toi, Kyle.

KYLE : Ecoute. Je n'sais pas ce qui se passe ici et je n'veux pas le savoir. Je veux seulement que tu repartes avec moi.

LIZ : T'aurais jamais dû venir. Et t'aurais pas dû te mêler de ça.

KYLE : Je m'suis bien trompé sur toi.

(Kyle part)

MAX : Je vais vous ramener.

LIZ : Non ! C'est terminé tous vos petits secrets. Maria et moi on a prit des risques à cause de vous. Si on n'sais pas tout on n'pourra jamais se protéger. Et on n'pourra pas vous aider quand vous en aurez besoin.

MICHAEL : T'inquiète pas on pourra se débrouiller.

MARIA : Alors la prochaine fois que t'aura besoin d'une voiture t'ira la voler ailleurs. Et on verra c'que ça fera.

ISABEL : Qu'est ce que vous voulez savoir ?

LIZ : On veut tout savoir.

ISABEL : Ca fera de vous des complices.

LIZ : On le sait.

MAX : Il y a trois semaines Michael et moi on a cambriolé le bureau du Shérif... pour récupérer la photo qui date de 1959. Le cadavre avec l'empreinte de la main.

MICHAEL : C'est la seule preuve qu'il y a peut-être d'autres extraterrestres à part nous trois.

MAX : On a trouvé une clé. Et Michael a eu une vision.

MICHAEL : Celle du dôme.

MARIA : Celui de Marathon.

LIZ : Alors vous croyez que c'est cette clé qui va ouvrir le dôme et que... et que vous trouverez quelque chose à l'intérieur. Et après ça vous saurez peut-être d'où vous venez réellement. C'est ça ?

MAX : Oui.

LIZ : Il y a pas de temps à perdre. Il faut y aller.

(Il fait nuit et on voit le Shérif qui roule sur l'autoroute. La jeep arrive au dôme le matin)

ISABEL : C'est comme sur ton dessin.

MICHAEL : Qu'est ce que j'vous avais dit ?

(Michael essaye d'ouvrir la porte avec sa clé mais ça ne marche pas. Max l'ouvre avec ses pouvoirs)

MAX : On va aller voir. Peut-être qu'elle ouvre autre chose.

LIZ : Il y a sûrement quelqu'un qui est déjà venu fouiller ici.

MAX : C'qu'il est venu chercher, il y a longtemps qu'il l'a trouvé.

ISABEL : Essaye encore de te concentrer sur la clé.

MICHAEL : Rien.

MARIA : Essaye encore.

(Avec le soutien de Maria il réessaye et il a une autre vision)

MICHAEL : Une pièce. Il y a une autre pièce.

MAX : Ou ça ?

MICHAEL : Je sais pas ou elle est cachée.

(Ils cherchent)

MICHAEL : Max, Isabel.

ISABEL : La clé, Michael.

(Il insert la clé dans la paroi et une trappe s'ouvre. Avec ses pouvoirs Isabel allume une lampe)

MICHAEL : On n'est pas venu pour rien.

(Valenti entre à son tour dans le dôme)

LIZ : Oh, mon Dieu.

(Topolsky assomme Valenti)

TOUS : Oh !

 

(A suivre)

285 South

 

(Michael is searching the UFO Center after hours looking for any info about his vision. He looks up James Atherton on the computer, prints out 2 pages, and notices Max's Boss sleeping at a desk nearby. The printer beeps loudly, waking Max's Boss.)

MAX'S BOSS: What? Who's there? Hey! What do you want, you two-bit punk?

MICHAEL: Nothing. This is all just a mistake.

MAX'S BOSS: Huh?

MICHAEL: It was all just one big mistake.

OWEN (DEPUTY):You're right about that.

(Opening Credits)

TEACHER: Everybody has their secrets. There isn't a person alive today who's what they appear to be. Exposing these secrets is the job of the...historian. Even the most normal of us has extraordinary qualities just waiting to be uncovered.

VOICEOVER: Listening to Mr. Sommers, I realized how strange it must be for Max, Isabel, and Michael not to even know their own history. And how scary it would be if anyone discovered it before they did.

TEACHER: For tonight's assignment, I've paired you together. It is your job as...historians, to find out as much as you can about your partner by asking these specific questions, and then writing up an oral history report for tomorrow.

MARIA: Uh, excuse me, but these are kinda personal, don't you think?

TEACHER: Exactly. Personal is the goal of the professional biographer. And who knows? You just might make a new friend. Ok, so the partners are as follows: Daskal with Hausman, Kalinowski with Nell. Parker with Evans...that's I. Evans. M. Evans is with...Valenti. Papas with Cooney, De Luca with...Guerin.

MARIA: Wait, did you just say Guerin?

TEACHER: Yes, Michael Guerin.

MARIA: No, no, I'm sorry. That's unacceptable.

TEACHER: I beg your pardon?

MARIA: I mean, the guy's not even here.

TEACHER: Well, then it'll be like true field work, tracking down your subject. Trussell with Wolf.

(Liz and Maria talk as they leave class)

MARIA: I mean, this is like cruel and unusual education. I mean, aren't there, like, Geneva convention rules against this sort of thing?

LIZ: Could this possibly get any worse?

KYLE: All right, so let's meet at the Crashdown after school today, get started on some of these questions. Get to know each other a little.

LIZ: I can't believe this. He has been acting so weird since we broke up.

MAX: It'll be fine.

WOMAN: Max Evans? Phone call in the office.

(Topolsky and Mr. Sommers are chatting in the classroom)

TEACHER: Thanks again for your suggestion. These...these questions are so insightful.

TOPOLSKY: My pleasure, Steve. As you know, I did my graduate thesis on the importance of oral history in psychology. So, did you pair up the students the way I suggested?

TEACHER: Oh, yes, yes. It should prove quite interesting.

TOPOLSKY: Sometimes you end up with the most revealing details, just by putting the right people together.

(Max arrives at police station)

MAX'S BOSS: Evans! Oh, thank God you're here.

MAX: You ok? I mean, you look--

MAX'S BOSS: Shaken. Yes...shaken by the entire incident. I feel so violated.

OWEN: Max Evans? The suspect claims that he invaded the premises at your behest.

MAX'S BOSS: Please! He's a hoodlum. Max doesn't know people like that.

MAX: Well, actually...

MAX'S BOSS: Evans. Say it isn't so.

MAX: Well, I lent him my keys so he could pick up some research we needed for class.

MICHAEL: I lost them. The keys. So, I snuck in.

MAX'S BOSS: I'm shocked.

MAX: He wasn't trying to steal anything.

MICHAEL: I was trying to do him a favor.

MAX: I'd appreciate it if you didn't press charges. If there were any damages, I'd be happy to work them off.

MAX'S BOSS: Well, uh...I suppose we could work something out.

OWEN: If nobody's gonna press any charges, you're free to go. Pick up your stuff at the desk.

MAX: Thanks.

MAX'S BOSS: Yeah. MAX: Don't do me any more favors.

(Deputy hands copies of the 2 pages that Michael printed out to the Sheriff)

OWEN: Your copies, sir.

(Max, Michael, and Isabel chatting at school)

MICHAEL: This is it. The thing from my dreams.

ISABEL: Can we get back to the part where you got arrested, please?

MICHAEL: Look, it's over, ok? Max fixed it.

MAX: No, it's not over. This is getting serious.

MICHAEL: I know. Marathon, Texas. That's where this place is. That's where the lock is that the key fits. I'm going there.

ISABEL: Have you completely lost it?

MICHAEL: No, Isabel. I've found it. And you guys are too scared to admit it. Gimme the keys to the jeep. I want to go to Marathon.

MAX: Let's just wait until we can find out more about this place.

MICHAEL: Max, i'm connected to this thing, all right? I mean, I see it when i close my eyes. I dream about it when i go to sleep. And it's not letting me wait, no matter what you guys say.

(Michael walks off)

MAX: He won't get far without a car.

MARIA: Hey, wait. Uh, what's your favorite ice cream flavor? We have to do this completely queer history project for tomorrow.

MICHAEL: Sorry, I'm busy.

MARIA: Wait, will you just answer these questions, ok? Uh, um...who's your favorite relative?

MICHAEL: Get lost, all right? I've gotta...

MARIA: What? You've gotta what? What?

MICHAEL: You driving somewhere?

MARIA: Yeah, to the lift-off gas station to drop off a box for my mom.

MICHAEL: The one near the highway?

MARIA: Yeah. So?

MICHAEL: So, give me a ride and I'll answer your stupid questions.

MARIA: Ok.

(At Crashdown, Max and Kyle are at a booth while Isabel and Liz are at the counter)

KYLE: All right, number 4. What's your favorite TV show?

MAX: I don't watch much television. You?

KYLE: America's Most Wanted. I watch it with my dad. All right, all right, let's get to the good ones. Ooh, uh...what's the best thing that's ever happened to you?

MAX: Getting adopted, I guess.

KYLE: I'm gonna shed a tear.

MAX: What's the best thing that ever happened to you?

KYLE: Winning the statewide junior rifle competition.

ISABEL: Your favorite flavor is vanilla?

(Liz is distracted, stealing glances at Kyle and Max at one of the booths in the Crashdown)

ISABEL: Why don't you just bring them some ketchup or something?

LIZ: Just bringing you guys ketchup. So, how's it going?

MAX: Great.

KYLE: Yeah, we're really getting to know each other.

LIZ: That's good.

KYLE: I'm glad you came over, too, 'cause i was hoping that we could skip on down to question number 8. Have you ever been in love? Hmm? How 'bout it, Evans?

MAX: No.

(Maria arrives at the gas station)

MARIA: You can't just make up answers.

MICHAEL: Who said I'm making 'em up?

MARIA: You do not watch "The View".

MICHAEL: Keeps me in touch with my feminine side.

MARIA: Fine...you know what? I will just make up the answers for you. Help me with the box.

MICHAEL: Bad back.

MARIA: C.O.D. That's 126 bucks. And, uh...cash is preferable.

MARIA: He's stealing my car...you're stealing my car.

MICHAEL: I'm borrowing your car. Now get out.

MARIA: You're telling me to get out? This is my car. Actually, it's my mother's car, and if anything happens to it, life as I know it will be over. So, wherever it goes, i go.

MICHAEL: Fine. You had your chance.

MARIA: Oh, my God. You're kidnapping me. No, wait, you're abducting me!

(Liz's cell phone rings)

LIZ: Hello. Maria, is that you?

MARIA: It feels kind of strange, you know? Being alone in a car with you.

LIZ: In a car alone with who?

MARIA: Not knowing where we're going, when we'll be back.

MICHAEL: Do you always talk this much?

LIZ: Was that Michael?

MARIA: Liz says I talk a lot when i'm nervous. Very nervous.

LIZ: You're nervous about being in a car alone with Michael?

MARIA: So, how far will we be going? South on 285, huh?

LIZ: South on 285?

MICHAEL: What are you...

(Michael sees Maria's cell phone)

MICHAEL: Great.

(Michael tosses Maria's phone out the window)

LIZ: Maria? Maria, wha...

ISABEL: What's going on?

LIZ: That was Maria. She's with Michael in a car. I don't know, she sounded really weird.

(Isabel gets a look of panic on her face and walks towards Max and Kyle)

LIZ: Isabel!

ISABEL: Come on, we have to go.

KYLE: But things are going so well.

(Outside the Crashdown)

MAX: What is it?

ISABEL: He found a car.

LIZ: What is going on here?

MAX: The less you know right now, the better.

LIZ: Max, no! Not when Maria's involved.

MAX: Maria?

ISABEL: It would be her car with her in it. Going South on 285.

MAX: We better hurry. Hey, no. You can't come.

KYLE: Trouble in paradise? So soon?

MAX: Get in.

AGENT: I'm outside the Crashdown. Parker and the 2 evans kids just left...in a hurry.

TOPOLSKY: Let's find out where they're going.

AGENT: Yes ma'am.

(Topolsky writes a message on the computer: "Special Investigation Unit, Code Name: West Roswell High...Tension in the Ranks. Waiting for them to slip up. Will happen soon.")

(Liz calls home to explain where she is)

LIZ: Well, yeah, it's a really big test. So, look, if I spend the night at Maria's, then I can get maximum study time in. Ok. And mom, if you need me, just call me on the cell, ok? Bye.

ISABEL: The perfect Liz Parker lying to her mother?

LIZ: Yeah, well, at least she knows what species I am.

MAX: Let's just find them and bring them back home.

LIZ: What are you guys not telling me about this? You know, Michael is the kind of guy that could be involved in some pretty shady stuff. You guys know exactly where they're going, don't you?

(Maria is arguing with Michael)

MARIA: Marathon, Texas? That's like in another state.

MICHAEL: It's only 3 more hours.

MARIA: You...you are going to be arrested.

MICHAEL: For driving to Texas?

MARIA: Across a state line with a minor? In a stolen vehicle? There are laws, you know. And that cell phone you just tossed? Vandalism of personal property. God, I just...I knew you had criminal tendencies. You even drive erratically.

MICHAEL: What's exactly wrong with my driving?

MARIA: I told you not to go over 80. The engine won't take it.

MICHAEL: Maybe it's just tired of hearing you talk.

MARIA: Oh, so what? What's in marathon? Contraband? Some woman? What?

MICHAEL: You wouldn't understand. You don't understand anything about us.

MARIA: Listen, I already know more than I want to, ok?

MICHAEL: See, it's all about you, isn't it? This could be the most important day of my life and all you care about...

(Police siren sounds and a squad car pulls behind Maria's car)

MICHAEL: Are you happy now? Go ahead, tell 'em I kidnapped you and I stole your car. I mean, what's one more arrest on my record, huh? Damn it!

MARIA: What do you mean, this could be the most important day of your life?

MICHAEL: Forget it.

MARIA: You have 20 seconds to convince me.

MICHAEL: See this place? It's the first real connection we've ever had to finding out where we come from and it's in Marathon, Texas. If I don't get there, or if somebody else gets there first, the only link we've ever found will be gone.

OFFICER: 94. Where you going in such a hurry, son?

MARIA: I've really gotta pee. See...I, I've...I have this like really weak bladder condition and I drank a big gulp at the last station, and it had caffeine, you know, so it makes me have to go even more. So he was just driving really fast so we could get to the next station so i could pee.

OFFICER: Could I see your license, please?

MICHAEL: Of course, officer.

OFFICER: There's a drive-thru about 3 miles up. Nice clean rest rooms. And watch your speed.

MARIA: You owe me big.

(Kyle is calling around to find out where Liz is)

KYLE: Great, thank you, Mrs. De Luca. I'll try her at Liz's, then.

SHERIFF: Hey.

KYLE: Um, when did you get home?

SHERIFF: I don't know. A couple phone calls ago. The Evans, the Parkers and the De Lucas. Is this about Liz again?

KYLE: Dad...

SHERIFF: Anything you want to talk about?

KYLE: It's just Max Evans...again.

SHERIFF: What about him?

KYLE: I don't know.

SHERIFF: Well, he must've done something to get you so riled up.

KYLE: Just the way Liz is when she's with him. There's always something weird going on. Like...like today at the Crashdown. Max and Isabel leave in some big hurry and they take Liz with 'em. Like, right in the middle of our conversation. They just drove off. They're not home. They lied to their parents. It's just weird, you know?

SHERIFF: You have any idea where they went?

KYLE: No.

SHERIFF: Yeah, well, I'm sure they'll turn up.

KYLE: I thought you just got home.

SHERIFF: Yeah, I forgot something at the office.

KYLE: Dad, what do you know about Max Evans?

SHERIFF: Kyle, stay out of this.

KYLE: What do you know, dad?

SHERIFF: I'll talk to you later.

(Liz is bringing Isabel a cup of coffee)

LIZ: Isabel?

(Isabel turns around right into Liz and coffee spills all over)

ISABEL: What?

LIZ: Sorry.

ISABEL: That's great.

LIZ: I was just trying to be nice.

ISABEL: Well don't, ok?

LIZ: No wonder you always look so perfect.

ISABEL: You think so?

LIZ: Please...you're like the Elle McPherson of the sophomore class.

ISABEL: Well, I guess that answers question number 12: "Who do you envy?"

LIZ: What about you? Who do you envy?

ISABEL: No one.

LIZ: Isabel...I'm...I'm not trying to take him away from you. I mean...I could never even do that.

ISABEL: I know.

LIZ: But what if you guys found something in Marathon? Would you take him away from me?

(Isabel uses her power to get the coffee stains out of Liz's sweater)

LIZ: Thank you.

(Max comes out of the mini market)

MAN: Hey, buddy, I need to make a call here. I told you, hang up the phone if you ain't gonna talk. What, do you think? I got all day here?

(Max flattens one of the tires of the agent's car)

(Scene switches back to Maria's car)

MARIA: Did you pull on the chokey thing?

MICHAEL: Yes, I did pull on the chokey thing.

(Car sputtering)

MARIA: Hurry, just do something. Go!

MICHAEL: Don't tempt me.

MARIA: Come on. Wiggle your nose, blink your eyes, do the Samantha-Jeannie alien thing. Come on.

MICHAEL: I can't.

MARIA: Why not? Come on! If there's ever a time to have secret powers, now is the time.

MICHAEL: They're not secret powers.

MARIA: I don't care what you call 'em! Just use them and get us out of here!

MICHAEL: I'm not that good at it, all right?!

MARIA: Figures! Hah!

MICHAEL: Your car sucks!

MARIA: And so do you.

(Michael tries to fix the car but winds up blowing up the engine)

MICHAEL: Now that I'm humiliated, and the battery's fried, I'm gonna take the back seat.

MARIA: Wait a minute. Ok. You kidnap me, and you blow up my car, and you expect me to spend the night in here with you?

MICHAEL: Not exactly my fantasy evening either.

MARIA: Don't touch that. It is sensitive!

MICHAEL: Can you shut up?

(A green alien inflates in one of the boxes)

MICHAEL: Well, that's nice.

MARIA: What? What? My mother makes them. What? Where you going? Where are you going?!

MICHAEL: See that motel over there? I want to get some sleep.

MARIA: No, Michael. Wait!

(Back in Max's jeep)

LIZ: It's getting so late. You know, maybe we should just call our parents.

MAX: No.

LIZ: They could help find them.

ISABEL: I hate to say this, but maybe she's right, Max. I mean, I never liked the idea of Michael going into this place without us checking it out first.

MAX: No. Nobody can know about this.

LIZ: Max, I'm really worried about Maria.

ISABEL: I'm worried about Michael, and all you seem to care about is what's inside that dome, right?

MAX: I didn't say that.

ISABEL: You didn't have to!

MAX: Isabel, we're close to something. We can't just--

(Liz's cell phone rings)

ISABEL: Don't answer that.

LIZ: What if it's my mother?

(Phone rings a few more times)

LIZ: Hello?

KYLE: Liz. Hi.

LIZ: Hi.

KYLE: So, listen, I just talked to your mom. She said that you were over at Maria's.

LIZ: Um, yeah, that's exactly where I am.

KYLE: Was that a truck?

LIZ: Um, uh, no, no. That...that was just, um, the television. So, uh, what do you want, kyle?

KYLE: I took your history book by mistake after you left the Crashdown today. I thought I'd swing by Maria's and drop it off.

LIZ: Oh, no! Um, you know, you don't even need to go to the trouble. Um...Uh, you could just--you could give it to me at school tomorrow.

KYLE: Are you sure? 'Cause I'm very close.

LIZ: Yeah. Uh, I'm positive. I'll see you at school tomorrow, Kyle.

KYLE: Maybe even sooner.

(Sheriff is talking on radio to highway patrol)

SHERIFF: That's right, a jeep registered to Philip and Diane Evans, Roswell, New Mexico. 3 passengers, all minors.

RADIO: Computer shows nothing coming up on Evans, although i do have a speeding citation on another minor from Roswell. Guerin...Michael. Car registered to an Amy De Luca. Mean anything to you?

SHERIFF: Where were they stopped?

RADIO: Heading south on 285.

SHERIFF: Thanks, highway. You've been a big help.

(Maria and Michael enter the motel room)

MARIA: It's like the porno version of Aladdin.

MICHAEL: At least it's warm.

MARIA: I don't even want to think about what I could catch in here.

MICHAEL: You know, if you stop being such a princess about things--

MARIA: Princess? No, no. I think I've been a pretty good sport up until now, but I'm cold, and I'm hungry, and I'm in some nookie motel with a guy I--I barely even know, and I...and I just--I really want to go home right now.

MICHAEL: Why don't you stay here? I saw some vending machines outside. I'll go see what they have. Lock the door.

(Back in Max's jeep, the radio reports an accident on 285 South)

RADIO: This is Donnie Jenkins at KZTX 97 with a special report. Anyone planning on heading past Pecos on 285 South, your plans have just changed. We got an 18-wheeler jack-knifed just past Crown Gulch. All traffic is stopped. Highway patrol estimates the road will be blocked off for at least 2 hours, but stay tuned to KZTX 97 for updates throughout the evening. Now back to your hit radio KZTX.

ISABEL: Great. They probably already made it through. Now what are we supposed to do?

MAX: We'll just get some rest...keep going when it's open.

ISABEL: What, you mean sleep in the jeep? Out here, together?

(In motel room, Maria and Michael are asking each other questions)

MARIA: So, do you get hungry just like the rest of us?

MICHAEL: Yeah. Of course I get hungry.

MARIA: What, uh...what other human urges do you feel?

MICHAEL: Not if you're the last woman on Earth.

MARIA: Ditto. And so you'll know, I am not gonna be getting an "F" on this assignment, so...you better start answering some questions. Right now, pal-ly, and I mean for real. So, favorite ice cream flavor?

MICHAEL: Pistachio.

MARIA: Pistachio...favorite TV show?

MICHAEL: Win Ben Stein's Money.

MARIA: Ok, favorite book?

MICHAEL: James Joyce...Ulysses.

MARIA: You have not read Ulysses.

MICHAEL: "What incensed him the most was the blatant jokes of the ones who pass it all off as a jest, pretending to understand everything and in reality not knowing their own minds." Page 655...told you you wouldn't understand. Next question.

MARIA: All right, if you're so smart, then how come you fail every class in school?

MICHAEL: What number is that?

MARIA: It's my own personal question, ok?

MICHAEL: I don't answer personal questions, ok?

MARIA: All right, fine. Then maybe it's the answer to number 16. What are you afraid of?

MICHAEL: I hate this. This is stupid.

MARIA: All right, how about just one personal question? You know, since I didn't turn you in back there. Why is it so important to you to find out where you come from?

MICHAEL: Because there's gotta be something better out there for me than Roswell, New Mexico.

MICHAEL: You think that's funny.

MARIA: No, no. It's just, um...when i was a kid, I used to stay up at night and, um, make up stories about my father...you know, and who he was and...what he was doing. And they all ended exactly the same way. He would come in a limo and pick me and my mom up and take us off to some exotic place where we'd live like royalty. Because, you know...I thought to myself...there's got to be something better out there for me than Roswell, New Mexico.

MICHAEL: Substitute a spaceship for a limo, and you know what i mean.

MARIA: Yeah. I...I'm, uh, I'm getting kind of tired.

MICHAEL: Yeah. It's been a long day, huh?

MARIA: Yeah.

MICHAEL: I don't suppose we could share?

MARIA: Not if you were the last alien on Earth.

(Max, Liz, and Isabel are waiting for a roadblock to clear)

MAX: Liz, I'm sorry.

LIZ: Yeah. We're gonna get through somehow.

MAX: I don't mean about the roadblock. I mean about everything. From Michael taking Maria...for Isabel being so...Isabel. We're not all the same, you know.

LIZ: Yeah, I've known that for a really long time. I'm sorry, too, Max. You know, for Kyle and...how my stupid, boring life could possibly get you guys into trouble.

MAX: First of all, nothing about you is stupid. And secondly...it feels like...my life didn't even start until I told you the truth that day.

LIZ: Yeah. I know what you mean. Max...

MAX: Yeah?

LIZ: Umm...I know that we agreed, you know, not...not to feel a certain way about each other.

MAX: Yeah.

LIZ: Do you still think that's a good idea?

(Max reaches towards Liz's face but instead patches a hole in the jeep's canvas top)

MAX: Just wanted to keep you warm.

LIZ: This place in Marathon. All those answers that you're looking for. Um...they're just as important to you as they are to Michael, aren't they?

(Isabel comes back with updated info on the roadblock)

ISABEL: So the roadblock will be lifted in an hour.

MAX: It might be too late.

(Isabel spots Maria's car on the side of the road next to a motel)

ISABEL: In more ways than one.

(Liz, Isabel, and Max are outside Maria and Michael's room at the motel)

LIZ: We'll just knock.

(Isabel unlocks the door with her power)

ISABEL: Go right ahead.

(Maria, who was sleeping on the bed, is awakened by the door opening and rolls onto Michael who was sleeping on the floor)

MARIA: Aah!

LIZ: Maria.

MARIA: What are you guys doing here?

LIZ: Um...well, we thought you were in trouble, but...yeah...I guess we're wrong.

MARIA: No no. You don't think--I mean, that is, like so unreal! I mean...come on, would you tell them?

MICHAEL: Come on, honey, we don't have to lie.

(Maria gasps in disbelief and starts to hit Michael)

ISABEL: I believe you. The day Michael calls anybody honey, it's all over.

MICHAEL: So I guess you're here to be supportive, as usual?

MAX: No. I'm here to clean up your mess as usual. Michael, what were you thinking?

MICHAEL: I was thinking I can't wait around for the 2 of you anymore. You like Roswell,and you like your family, and you like your make-believe life. That's great, Maxwell. Keep pretending. But don't think it's gonna last. Because one of these days, they're gonna find out about us, and when they do, everybody in this room...

(Kyle walks into the room)

LIZ: Kyle!

KYLE: Everyone in this room is what?

MICHAEL: Get out.

KYLE: Why don't you go ahead and finish what you were saying? Or are you afraid that I'll find out what your little secret is? Are you afraid that I might find out what the hell you guys are doing out here? In the middle of nowhere, in the middle of the night?

MICHAEL: I said...get out!

MAX: Michael, don't.

(Michael throws Kyle across the room)

KYLE: Who the hell are you guys?

KYLE: What's going on here? And what are you doing here? I'm gonna get you out of here. Come on.

MAX: Leave her alone.

LIZ: Just...

KYLE: Get off of me!

LIZ: Just stop it, both of you, ok? This has gone so out of control! I am not your girlfriend anymore, Kyle.

KYLE: Liz, I don't know what's going on here, and I don't care. I just want you to come back with me.

LIZ: You don't belong here, Kyle. This is none of your business.

KYLE: I don't know...I don't know what I ever saw in you.

(Kyle leaves)

MAX: I'll take you guys home.

LIZ: No! No more secrets from us! Maria and I, we are a part of this now. If we don't know everything, how are we supposed to protect ourselves? And how are we supposed to help you?

MICHAEL: We don't need any help!

MARIA: Right. Next time, steal someone else's car and try getting away with it.

ISABEL: What do you want to know?

LIZ: Everything.

ISABEL: That'll make you accomplices.

LIZ: Go ahead.

MAX: A few weeks ago, Michael and I broke into Sheriff Valenti's office trying to find that picture you saw from 1959...the dead body with the handprint.

MICHAEL: It's the only proof we've ever had that there's other aliens besides us.

MAX: We found a key. When Michael touched it, he had a vision.

MICHAEL: Of this dome.

MARIA: The one in marathon.

LIZ: So you guys think that this key is gonna unlock the dome and then...and then you guys are gonna find something there...something that's gonna help you guys figure out where you actually come from?

MAX: Yes.

LIZ: Then what are we waiting for?

(Group arrives at dome)

ISABEL: It's just like you drew it, Michael.

MICHAEL: I told you it was something.

(Michael tries to unlock front door with key but it doesn't work)

(Max unlocks the door with his power)

MAX: We've come this far. Maybe it unlocks something inside.

LIZ: Somebody was definitely looking for something here.

MAX: Whatever it was, they probably found it a long time ago.

ISABEL: Try holding the key again.

MICHAEL: Nothing.

MARIA: Try it again.

(With Maria next to him, Michael sees a blurry image of a hidden room)

MICHAEL: There's something here. A room.

MAX: Where?

MICHAEL: I don't know. It's hidden.

MICHAEL: Max. Isabel.

ISABEL: The key, Michael.

(Isabel lights a lamp)

MICHAEL: Jackpot, Maximilian.

(Sheriff is examining the dome when he gets beaned in the back of the head by Topolsky)

LIZ: Oh my God!

(TO BE CONTINUED)

Kikavu ?

Au total, 58 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

kira2000 
03.02.2020 vers 17h

jptruelove 
30.09.2019 vers 10h

naadd 
27.02.2019 vers 19h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

L'HypnoCard Goodies de la série Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire a été élue HypnoCard du mois de mars 2020 !
HypnoCard du Mois | Nouvelle session !

Activité récente
Actualités
New Mexico - Le Trailer de la Saison 2

New Mexico - Le Trailer de la Saison 2
La bande-annonce de la seconde saison de Roswell, New Mexico vient de faire son apparition sur la...

Le quartier recrute !

Le quartier recrute !
Après un long moment à partager la vie des aliens, albi2302 a décidé de s'éloigner de Roswell pour...

Roswell New Mexico obtient une 3ème saison

Roswell New Mexico obtient une 3ème saison
The CW a accordé une nouvelle saison aux 13 séries de sa grille. Roswell New Mexico en fait partie...

New Mexico - Une star de Sense8 au casting

New Mexico - Une star de Sense8 au casting
Une nouvelle résidente de Roswell, New Mexico va faire son arrivée en saison 2. L'actrice Jamie...

New Mexico - David Anders rejoint la saison 2 !

New Mexico - David Anders rejoint la saison 2 !
Le casting de la saison 2 de Roswell, New Mexico continue à s'agrandir ! Visage familier de The CW,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

ptitebones, Hier à 18:16

Les calendriers d'avril sont également en place sur STD, Manifest et SG-1, + sondage sur UnReal

cinto, Hier à 19:32

Nouveaux calendriers chez Ma Sorcière Bien aimée et the Tudors! surprises! Merci de passer et commenter...

ophjus, Hier à 21:14

The Bold Type et Reign ont renouvelé leurs différents forums, sondages, calendrier et news !

CastleBeck, Hier à 21:45

Nouveau sondage sur Anne With An E, qui vous entraine en 1896!

CastleBeck, Hier à 21:54

et des sondages 100% 2020 sur This Is Us, Castle et Lethal Weapon. Nul besoin de connaitre les séries. Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News