VOTE | 104 fans

#318 : Vers le futur


Titre VO
: Graduation
Titre VF : Vers le futur
Diffusion US : 14 mai 2002
Ecrit par Jason Katims & Ronald D. Moore
Réalisateur : Allison Leddi-Brown

Résumé : Grace à son nouveau pouvoir, Liz voit dans l'avenir et découvre qu'ils vont tous mourir assasinés. Ils décident donc de quitter Roswell apres la graduation. Michael décide de partir tout de suite apres avoir assuré à Maria qu'il l'aimait.

Mais leurs ennemis prévoient leurs morts pour le jour même de la graduation.
Heureusement, Michael revient et fait diversion pendant un grand discours de Max qui clos en beauté toute la morale de la série, ce qui permet à nos amis de s'enfuir. Isabel refuse que Jesse l'accompagne car elle craint pour sa sécurité.
Max et Liz se marient et Liz envoie son journal intime à ses parents.

Guests : Mary Ellen Trainor (Diane Evans), Garrett M. Brown (Phillip Evans), John Doe (Geoffrey Parker), Winnie Holzman (Mme Vivian).

Popularité


1 - 1 vote

Titre VO
Graduation

Titre VF
Vers le futur

Première diffusion
14.05.2002

Plus de détails

318. Graduation

Tandis que Liz et Max pensent à leur avenir au Crashdown, Liz va s’occuper d’une cliente. Au moment oû leurs mains se touchent, Liz a une vision de la femme dépouillée et assassinée dans une ruelle. La femme s’en va alors que Liz assimile ce qu’elle vient de voir. Elle le dit à Max et ils se lancent à sa poursuite. Ils la retrouvent alors qu’elle approche de la ruelle de la vison de Liz. Soudain, un homme sort de l’ombre avec un pistolet. Max utilise ses pouvoirs pour enlever l’arme des mains du voleur. Désarmé, l’homme s’enfuit. La femme regarde Liz et Max sans comprendre vraiment ce qui s’est passé mais reconnaissante.

Chez les Ramirez, Jesse dit à Isabel qu’un de ses amis d’Harvard lui propose une poste dans une des meilleures firmes de Boston.

Au Crashdown, Liz parle à Michael et aria de son nouveau pouvoir de clairvoyance. Jeff Parker sort de l’arrière salle avec une enveloppe de l’Université de NorthWestern. Liz a une vision des mots « vous avez été acceptée » sur un morceau de papier. Elle ouvre la lettre et découvre qu’elle a raison.

Kyle, inquiet pour son avenir, demande à son patron de venir chez lui pour lui parler. Il lui propose de devenir son associé mais il refuse en lui disant qu’il n’est pas assez compétant. Onpeut voir après que Valenti était à la porte et écoutait ce que Kyle disait à son patron.

A l’autre bout de la ville, dans un motel miteux, le Général Wallace visionne l’enregistrement dans lequel Isabel fait usage de ses pouvoirs avec deux membres de l’ancienne unité spéciale chargée des affaires extraterrestres. Les deux hommes lui promettent que les êtres qui ont détruit la base ne pourront plus jamais nuire à qui que ce soit à l’avenir

A l’appartement de Michael, Liz et Max font un câlin sur le canapé quand Liz a une vision de Max, Michael, Isabel et elle-même qui se font tirer dessus dans un auditorium.

Plus tard ce soir-là, toute la bande est convoquée chez Michael pour parler de la vision de Liz. Ils décident que Liz et Max doivent se toucher à nouveau dans l’espoir qu’elle ait un autre flash.

Maria emmène Michael chez Madame Vivian. La voyante demande à parler à Michael seuls à seuls et lui révèle qu’il lui arrivera quelque chose de très grave à moins qu’il ne « croit en l’amour ». Michael s’en va et dit à Maria que Madame Vivian est une escroc. Il fait exploser quelques statues de jardin puis on peut voir que des hommes l’observent et le prenne en photos.

Liz tente de voir le futur alors qu’elle est couchée dans son lit auprès de Max. Elle a un autre flash et voit qu’ils seront tués pendant que l’auteur de science fiction Bryce McCain s’adressera à une foule.

La bande se réunit dans le désert pour établir un plan. Michael suggère que les quatre personnes tuées dans la vision de Liz s’en aillent aussitôt et aussi discrètement que possible, et se séparent après la remise des diplômes.

Alors que tous discutent de leur avenir, Valenti annonce à Kyle qu’il a convaincu le Sheriff Hanson de le nommer Sheriff adjoint. Kyle lui dit que c’est bien la dernière chose qu’il veut faire de sa vie et ne comprend pas pourquoi son père n’a pas plutôt essayé de récupérer son propre badge.

Isabel dit à Jesse d’accepter le poste qu’on lui offre à Boston et qu’ils trouveront un moyen de partir.

Comme Michael a abandonné ses études, il décide de partir immédiatement et nous pouvons voir uns scène émouvante oû Max prend le dans ses bras.

Dans une chambre de motel, les deux agents rencontrent la femme sauvée du voleur. Elle confirme son histoire en leur désignant sous la contrainte des photos de Max et Liz. Après son départ, ils se demandent quel serait le meilleur moyen endroit pour tuer les aliens.

Peu après, Maria rentre chez elle lorsqu’elle voit Michael arriver en moto. Il est venu lui dire au revoir et qu’il n’aimera jamais une femme autant qu’il aime depuis la première fois oû il l’a vu elle. Maria s’avance mais Michael s’en va la laissant seule avec son désespoir.

Max et Liz parlent eux aussi de la femme qu’ils ont sauvé. Max pense que, après son départ de Roswell, lui et Liz devraient utiliser leurs pouvoirs pour venir en aide aux gens. Il utilise alors son pouvoir pour changer un morceau de charbon en diamant et la demande en mariage. Liz accepte et ils s’embrassent tendrement.

Le soir de la remise des diplômes, à l’auditorium de l’école, le principal présente leur invité d’honneur, Bryce McCain. Ils comprennent aussitôt ce qui va se passer alors que des tireurs les visent, cachés dans la salle.

Dans le désert, Michael voit un convoi de véhicules du gouvernement et comprend qu’ils sont sur la trace des ses amis. Il fait demi-tour et regagne la ville.

Max monte sur le podium, dit à McCain qu’il est en danger et prend sa place au micro. Alors qu’il commence à parler, Max utilise ses pouvoirs pour faire s’éteindre toutes les lumières sauf le projecteur qui l’éclaire lui. Les tireurs perdent leurs cibles et utilisent des viseurs infrarouges. Liz saisit ses amis et se dirige vers la sortie.

Isabel embrasse Jesse et lui rend son alliance. Elle dit adieu à ses parents, heureuse qu’ils sachent finalement la vérité sur elle.

Max, à mots couverts, explique aux lycéens présents qu’il s’est toujours senti différent, mais il les remercie de l’avoir accueilli. Un tireur le tient toujours en joug quand la salle est soudain, inondée d’une incroyable et aveuglante lumière alors que Michael entre sur sa moto portant des lunettes de soleil. Alors que les tireurs sont aveuglés, Michael va chercher Max et l’emmène au dehors.

Tout le monde se retrouve dans le désert. Kyle décide de partir avec eux car il pourrait développer des pouvoirs aliens après avoir été ramené à la vie par Max. Maria choisit également de les accompagner.

Jesse arrive à son tour et leur offre un camion pour leur voyage. Il veut partir aussi mais Isabel ne l’autorisera pas à détruire sa carrière alors qu’il n’est pas totalement mouillé dans l’affaire. Jesse rend son alliance à Isabel et s’en va.

Valenti arrive dans la jeep du Sheriff, il a obtenu le poste d’adjoint. Valenti a arrangé leur fuite en Arizona, après quoi, ils devront se débrouiller seuls.

Plusieurs jours plus tard, Liz envoie son journal à ses parents, dans lequel elle dit que Max et elle se sont mariés et sont heureux.

Dans le désert, les six amis s’éloignent dans le soleil couchant…

(L’épisode s’ouvre sur le Crashdown. Liz termine son service du soir. Max est au comptoir, plongé dans sa barquette de frites et sa tasse de café. Il y a seulement un autre client – une femme assise à une table. Liz regarde autour du Crashdown. Elle voit un journal utilisé avec un titre au sujet de l'explosion à la base aérienne de Rogers.)

LIZ (voix off) : Je ne suis pas hyper pratiquante, mais je suis allée à l’église. Je distingue le bien du mal. Et je sais que ce n’est pas bien de tirer un bénéfice quelconque du décès de quelqu’un. Mais je ne nierais pas que la mort de Tess m’avait soulagée. Comme si une ombre noire était passée devant le soleil avant que la lumière ne revienne. C’est un jour nouveau. Plein de projets et d’espoir. Ca faisait longtemps que je n’avais pas ressenti cela… très longtemps

(Liz reporte son attention sur Max. Il la regarde par dessus son épaule et lui sourit.)

LIZ (voix off): Pour Max, c’est différent. Il a perdu plus que son fils. Il a perdu le sens de l’orientation pour sa vie, toute motivation. Il sourit, il fait le courageux, mais… je le connais.

(Liz donna le ticket à une autre serveuse derrière le comptoir et s’assit quelques sièges à côtés de Max.)

LIZ: Tu es encore là ? Tu as le béguin pour une serveuse ?

MAX (la regarde pendant un moment et lui sourit: C’est ce que tout le monde dit… Des nouvelles de l’université ?

LIZ: J’attends...

MAX: Tu dois avoir le trac.

LIZ: ...J’essaye d’afficher une maîtrise de moi et un certain aplomb mais...

MAX: Tu maîtrises pas ?

LIZ: Non, je sens que je bais craquer. Je ne pense qu’à ça. J’ai autant le trac que le jour de l’entretien.

MAX: Liz... Si j’allais avec toi à l’université ?

(Max la regarda avec espoir, mais Liz hésita un long moment.)

LIZ: Max. Si c’est réellement... quelque chose que tu envisages pour nous deux. Alors oui on... on pourra en parler. Mais je t’en supplie, ne mêle pas nos sentiments à tout ça, d’accord ?

(Max fixa son café et hocha la tête.)

CLIENTE: Melle s’il vous plaît ?

LIZ (sourit): Je reviens tout de suite.

(Liz se leva et se dirigea vers la table. La cliente lui sourit et la main de Liz prend les billets et son ticket.)

CLIENTE: Merci

(Soudain, alors que Liz frôle la main de la cliente, elle voit un flash dans laquelle la cliente se trouve dans une ruelle lorsqu’elle une homme armé pointe son revolver sur elle et tire.
La cliente sort du restaurant, et Liz, secouée, retourne au comptoir pour s’asseoir. Max remarque qu’elle est bouleversée et lui vint en aide.)

MAX: Ca ne va pas ?

LIZ: La femme qui vient juste de sortir...

MAX (regarde vers la femme): Qu’est-ce qu’elle a ?

LIZ: Quelqu’un va la tuer.

MAX: Mais... comment ça ? (Max caresse les cheveux de Liz)

LIZ: Elle marchait dans une ruelle et un homme lui a tiré dessus.

MAX: T’es en train de me dire que tu lis dans l’avenir ?

LIZ: J’ai vu quelque chose ! Viens on va la suivre.

(Soudain, Liz saisit la main de Max et l’entraîna dehors.)

LIZ: Là à droite !

Ils s’arrêtèrent derrière une grande poubelle dans la ruelle à côté du Crashdown. Ils virent alors la femme marcher un peu plus loin dans la ruelle.)

MAX: Franchement je sais pas si…

(Soudain un voleur saute sur la jeune femme alors qu’il était caché derrière une poubelle. Il lui vole son sac à main et pointe son arme sur elle.)

Cliente: Ah, au secours. Non pas ça…

LIZ: Max...

(Max utilise ses pouvoirs pour enlever le pistolet des mains du voleur et faire sonner l’alarme d’une proche voiture. his powers to knock the gun out of the man's hand and to set off nearby car alarms. Le voleur laisse tomber le sac à main et s’enfuit dans la nuit. La femme regarde dans la ruelle et voit Max et Liz qui l’observent.)

LIZ: Restes pas là... viens allez…

(Liz commença à partir mais Max hésita. Lui et la femme se fixèrent l’un l’autre un moment avant qu’il ne s’en aille.)

(Nous voyons des techniciens sortir de la base aérienne de Roger et se rendrent sur lieu de l’explosion. Ils trouvent la cassette que les Evans ont enregistré, filmant Isabel alors qu’elle utilisait ses pouvoirs.)

LIZ (voix off): Le problème quand on fait des plans sur la comète… même quand on voit dans le futur… c’est que le destin finit toujours par s’interposer… Et peut bouleverser les plans du monde humain et animal. Robert Burns avait dit un truc comme ça en 1785. Le tout, c’est de maîtriser son destin.

[Générique]

(Isabel rentre chez elle et trouve Jesse au téléphone.)

JESSE: Donc c’est sérieux. Oui, bon, il faut que je te rappelle. Oui. Au revoir.

ISABEL (le regarde avec inquiétude): Qui c’était ?

JESSE: Mon copain, Chris Hobson. Il va partir chez Langtree, Watkins et Sullivan. Un des plus gros cabinet de Boston.

ISABEL: Hum, c’est génial...

JESSE: Il cherche quelqu’un pour leur service contentieux.

ISABEL: Ah... Boston, hein ? Ouais... et combien ils payent ?

JESSE: 350, au début.

ISABEL: Jesse, on peut pas vivre avec 350 la semaine, en plus cette ville est super cher. J’ose même pas imaginer le prix des loyers.

JESSE: Isabel, attends. Quand je t’ai dit 350, c’est par an.

ISABEL: Attends tu veux dire que...

JESSE: Oui je veux dire 350 000.

ISABEL: Sur l’année ?

JESSE sourit et rigole): Oui, sur l’année, oui

ISABEL: Oh, mais c’est génial ! (Elle court vers lui et le prends dans ses bras) Oh qu’est-ce que je suis contente ! Oh mon dieu !

JESSE: Alors je peux le rappeler et dire oui ?

ISABEL: Tu peux, oui !

(Elle rigole. Ils se regardent l’un l’autre et elle lui fait un gros calin. She laughs. They look at each other again and she gives him another big hug. Nous oyons qu’elle est excitée mais qu’elle a encore quelques craintes.)

(Liz et Maria sont en train de travailler au Crashdown. Michael est lui aux cuisines et Kyle déjeune au comptoir.)

MARIA: T’es un peu… voyante alors ?

LIZ: Je ne peux pas dire ça. C’est arrivé qu’une fois.

MARIA: Est-ce que tu peux me dire comment ça va se passer avec mon cosmonaute ?

(Toutes les deux sont devant le passe plat, attendant leurs commandes. Michael Arrive avec la nourriture. Il les regarde puis fronce les sourcils. Il secoue la tête et retourne à son grill.)

LIZ: Ca dépasse largement mes compétences.

MARIA: Ouais, c’est clair. Et nous on pourra… toujours compter l’une sur l’autre ?

LIZ: Bien sûr, quelle question. (Elle regarde Maria, légèrement inquiète.)

(Toutes les deux vont servir leurs commandes. Liz passe devant Kyle et s’arrête.)

LIZ: Qu’est-ce que tu as fait, toi ?

KYLE: J’ai travaillé pour un patron...

LIZ: Dans un égout?

KYLE: Non, c’était sur une épave et à mon avis elle est pas près de rouler.

(Le père de Liz arrive dans la pièce en tenant une lettre.)

Mr. PARKER: C’est une lettre de l’université.

(Liz fixe la lettre, ne bougeant pas.)

KYLE: Une lettre d’admission ?

LIZ: C’est ça ou c’est un refus.

(Soudain une sonnerie se fait entendre. Liz et son père se tourne vers Michael.)

MICHAEL: ...Désolé. Ta commande est prête.

(Le père de Liz respire profondément et tend la lettre à Liz. Elle tend la main pour la prendre, et lorsque ses doigts la touche, elle a un autre flash – elle voit que c’est une lettre d’admission.)

LIZ: Je suis admise !

MR. PARKER (souriant): Tu ne l’as même pas ouverte !

LIZ (regarde prudemment son père, puis ouvre la lettre et lit): J’ai réussi !

MR. PARKER: Ha ! Wha-ho-hoo !

(Jeff prend sa fille dans ses bras. Elle rit et sourit. Maria regarde, désolée. Kyle est assis, frappant lentement des mains, un sourire tendu aux lèvres.)

KYLE (parle à lui-même): Faudrait que je fasse quelque chose de ma vie...

(Kyle est en train de déjeuner avec son patron.)

KYLE: Je vous remercie d’être venu pour qu’on parle.

PATRON: Qu’on parle ? T’as pas dit que c’était pour déjeuner ?

KYLE: Oui mais... Ca n’empêche pas de discuter.

PATRON: Quoi ? Tu vas te plaindre ? Ecoutes, j’avais que toi à mettre sur cette poubelle..

KYLE: Ce n’est pas à cause de ça. Non je… je commence à réfléchir un peu à mon avenir.

PATRON: Oh, c’est la paye alors. Mais tout les salaires sont gelés. T’as qu’à voir à la télé. Il paraît qu’on est en pleine récession...

KYLE: Non, non, je vous assure, ça n’a rien à voir avec ça, vraiment. Je pense avoir beaucoup à offrir. (Nous voyons le père de Kyle arriver, mais au lieu d’entrer, il écoute Kyle parler à son patron.) Peut-être qu’un jour on s’agrandira, qu’on ouvrira un nouveau garage. Alors, je voulais vous demander… si ça vous intéresserait de vous associer… avec moi.

PATRON: ... Avec toi ?

KYLE : Oui

PATRON : Je suis désolé mais c’est pas comme ça que ça marche. T’es encore jeune, t’es même pas mécano, t’es apprenti.

KYLE (déçu): Oui, ça fait rien. Laissez tomber.

PATRON: Toi, associé ? (il rigole) Je rêve...Partner.

(Jim Valenti, qui observe, se sent mal.)

(Dans un motel quelque part à Roswell, trois hommes se réunissent. L’un est un général de l’Armée de l’Air, les deux autres sont de simples civils.)

PREMIER HOMME: Un de mes hommes à trouver ça dans les décombres, dans la nuit d’avant hier.

(A la télé, une cassette montre Isabel entourée d’objets volants.)

GENERAL: ... Est-ce que... est-ce que c’est elle... la chose… qui a détruit la base ?

PREMIER HOMME: C’est possible, oui.

DEUXIEME HOMME: Il y a plusieurs candidates.

GENERAL (fâché): Alors l’unité spéciale peut-elle... régler cette histoire ?

DEUXIEME HOMME: Cette unité n’existe plus, Général...

PREMIER HOMME: Oui, cette réunion non plus d’ailleurs...

GENERAL (sourit): Bien sûr.

DEUXIEME HOMME: Nous savons que les membres de l’unité ont tous maintenu le contact entre eux.

GENERAL: Alors pouvez vous faire le nécessaire ?

DEUXIEME HOMME: C’est pour ça que vous nous avez contacté, Général, non ?

GENERAL (regarde un moment la cassette) : Nous avons perdu beaucoup de bons éléments à la bas... (se tourne face au premier homme.) Ce la ne doit plus jamais arriver.

PREMIER HOMME: Quand tout sera fini, ces créatures ne pourront plus jamais faire de mal à personne.

(A l’appartement de Michael, Liz est installée sur Max. Ils s’embrassent sur le divan.)

MAX: Felicitation....

LIZ: Tu me l’as déjà dit.

MAX: ...oh. (il l’embrasse.)

LIZ: ... J’aime comment tu le dit.

MAX: Oh vous les étudiantes...

LIZ: Oui, on veut être aimer pour nos intelligences, pas nos corps.

(Max sourit et acquièsçe.)

LIZ: T’es sérieux ? Tu veux venir avec moi ?

MAX (remet quelques mèches de Liz derrière ses oreilles): J’ai jamais été aussi sérieux…

(Il déplaça son autre main pour la passer sous son T-shirt et lui caresser le bas du dos.)

MAX: ... j’ai toujours été fasciné… par… ton intelligence.

LIZ: Oh... ça c’est pas mon intelligence… Continues à chercher, tu devrais la trouver.

MAX: ... Tu crois ?

LIZ: ...Hum hum. (Liz change de position et l’expression espiègle de Max devient sérieuse.) N’oublie que je lis dans les esprits... Et ce soir... ton futur a l’air tout à fait délicieux. (Liz pousse lentement Max qui tombe en arrière sur les coussins. Il ferme les yeux alors qu’elle se pence pour l’embrasser.)

(Alors qu’ils s’embrassent, Liz a soudain un flash oû elle voie Max, Isabel, Michael, et elle-même se faire tuer. Elle s’assoit, respirant difficilement. Max la regarde, inquiet.)

MAX: ... Qu’est-ce qu’il y a ?

LIZ: ... On va tous se faire tuer.

Plus tard, le groupe se réuni à l’appartement de Micherl. Jim, Kyle, Isabel, Jesse, Maria, et Michael écoutent alors que Max et Liz leur racontent ce qui s’est passé.)

LIZ: C’était terrible. On s’est tous fait tué. Je l’ai vu.

MARIA: Tous, c’est tout le monde ?

LIz: Max, Isabel, Michael, et... moi. (Liz traverse la chambre et se poste à côté de Max.)

MICHAEL: Je rêve souvent qu’on se fait taper dessus, et je vous appelle pas.

MAX: Liz a des prémonitions. Par... le contact humain. (Liz est embarrassée.) Elle a vu une femme se faire tuer par un homme armé. On la suivi, et on a pu la sauver.

(Les personnes qui parlent à Max et Liz traversent la pièce alors qu’ils parlent.)

JESSE: Tu penses que ça peut... vraiment arrivé ?

MAX: Je pense qu’il faut prendre ça au sérieux.

MICHAEL: Alors, oû est-ce qu’on se fait choper ? Quand et par qui on se fait choper ?

LIZ: Je ne sais pas, l’image est déformée à chaque fois.

JIM: Il va nous falloir plus de précision.

ISABEL: Oû est-ce que tu étais quand tu as eu les flashs ?

MAX: Ici.

KYLE: Tu as dit qu’ils étaient provoqués par le contact humain ?

LIZ: Bah oui, je... j’avais... un contact humain. (Liz lève les yeux au ciel, et ils comprennent ce qu’elle veut dire.)

MARIA: ... Et bah dis donc.

ISABEL (essayant de ne pas sourire) : Il vaut mieux qu’n se concentre sur ce qu’on va faire ensuite.

MAX: Oui. On doit être sur nos gardes. Liz et moi on va essayer de...

KYLE: ... provoquer d’autres flashs ?

Max (hausse les épaules, un peu embarrassé): Y’a pas la chois, je crois…

MARIA: Donc... J’ai quartier libre moi, je peux y aller ? Okay. (à Michael.) Je dois parler à mon cosmonaute. On a un rendez-vous demain.

(Michael part après Maria, en lançant un dernier regard à Max et Liz.)

(Le lendemain chez Madame Viviane.)

MADAME V: Qu’est-ce que vous attendez de cette relation ? Comment est-ce que vous vous voyez votre vie d’ici à cinq ans, ou plus, je ne sais pas…

MICHAEL: Moi je ne vois pas grand chose, je serais de la poussière.

MADAME V: Pardon ?

MICHAEL: Ouais, je serais mort. Finito Michaelito. (Madame Viviane regarde fixement Michael d’un air perplexe.) ... Je voudrais pas vous vexer mais on pourrait pas passer au truc de la boule. Le championnat du monde des demi lourd va commencer et je voudrais....

MARIA: Il ne faut pas lui en vouloir. S’il te plaît, Michael. Tu dois m’aider à comprendre ce qui ne va pas entre nous deux.

(Alors que Maria et Michael se disputent, Madame V étudie les cartes du jeu de Tarot avec anxiété.)

MICHAEL: C’est toi qui m’as largué quand l’autre abruti est venu te jouer de la mandoline, non.

MARIA: Et la petite Courtney l’année dernière ?

MICHAEL: J’ai des circonstances atténuantes. Elle m’a piégé en changeant de...

MARIA: Il y a toujours des circonstances atténuantes avec toi alors moi, je commence à en avoir assez. Tu entends. J’en ai marre.

(Ils retournent tous les deux pour voir que Madame V les regarde.)

MARIA: Je vous demande pardon, c’est... c’est un cas désespéré.

MADAME V: Maria... vous permettez que je parle à Michael, seule à seul quelques minutes ?

MARIA: Mais je voudrais entendre ce que vous avez à dire…

MADAME V: Il ne s’agit pas de vous et de Michael. C’est…beaucoup plus important que votre couple.

MARIA: Oh, je m’en doutais. L’avenir doit avoir ses secrets. (elle se lève) Ouais.

(Michael regarde sceptiquement Madame V alors que Maria s’en va.)

MADAME V: Michael. Il vase produire un évènement dramatique. (Elle retourne des cartes alors qu’il la regarde en fronçant les sourcils.) Oui, dramatique. Et il n’y a qu’un moyen d’empêcher qu’il se produise. Ne perdez pas confiance en l’amour.

MICHAEL: Pas perdre confiance en… Je ne sais pas ce que ça veut dire.

MADAME V: Je le sais mais... faites un effort. Ca pourrait sauver votre vie, et celle des autres.

MICHAEL: Une voleuse, voilà ce que vous êtes.

(Madame V prend dramatiquement une carte et la tend à Michael.)

MADAME V: Pour que vous n’oubliez pas. La carte de l’amour.

(Il prend la carte et la regarde. C’est celle représentants les Amoureux.)

(Michael sort de la maison de Madame Viviane.)

MICHAEL: C’est une arnaqueuse. On s’en va.

MARIA: Non... c’est pas vrai, tu vas me dire ce qu’elle a dit… (Maria lui attrape le bras) Dis donc qui est-ce qui a eu l’idée de...

MICHAEL: La ferme !

(Michael utilise ses pouvoirs pour faire exploser un pot en argile qui se trouvait devant la maison.)

(Nous voyons les hommes de l’Unité Spéciale que nous avons rencontré plutôt prendre une photo de Michael en action. Etalées sur la tables, nous voyons d’autres photos ; Michael parlant à Max, Isabel marchant dans un couloir. Ils étudient ces photos.)

(Max et Liz sont couchés sur le lit de Liz, ils s’embrassent et se câlinent, essayant de provoquer d’autres flashs.)

LIZ: C’est pas facile, hein...

MAX: Faut bien que quelqu’un le fasse...

(Elle rie, et ils continuent à s’embrasser.)

LIZ: Dis moi ce qui m’arrive, Max ? (Il s’arrête soudain, préoccupé, et lui caresse les cheveux..) Je veux dire... je suis en train de devenir un des votre ?

(Il ne lui répond pas mais l’embrasse pour la rassurer.)

MAX: J’en sais rien mais quoi qu’il arrive, on est ensemble…

(Soudain, Liz a encore un flash d’eux oû ils se font tués, et plus. Un homme sur un estrade en train de parler.)

MAX: ... T’as vu quelque chose ?

LIZ: Je t’ai revu en train de te faire tuer. Mais il y avait autre chose. Un homme. Je l’ai déjà vu...

MAX: Qui c’était ?

(Liz se lève pour aller vers sa commode, oû elle cherche un livre.)

LIZ: Je sais que j’ai déjà vu ce visage quelque part… mais oû ?... C’est lui. Il était là au moment oû tu... oû tu t’es fait tué et puis… il donnait une conférence quelque part.

(Elle prend le livre et montre la photo de l’auteur à Max.)

MAX: C’est McCain... Il est l’invité d’honneur de la convention sur les OVNIs. On meurt le12 juin.

LIZ: Dans moins de deux semaines.

MAX: Douze jours pour trouver un moyen d’empêcher ça.

(Le groupe est réuni près des ruines de la grotte des incubateurs - Max et Liz, Michael et Maria, Isabel et Jesse, Kyle et Jim.)

MICHAEL: C’est qui, ce Bryce McCain ?

LIZ: Un auteur de science fiction. Il sera à la convention sur les OVNIs.

MAX: On a tous moins de deux semaines avant de se faire tuer.

MARIA: Mais comment ça a pu arriver ça et pourquoi maintenant ?

LIZ: Ca à sûrement un rapport avec le fait que Tess est détruit la base.

MICHAEL: Peut-être qu’ils ont trouvé la cassette de ta mère.

ISABEL: Quoi, ça va être ma faute ?

MICHAEL: Non, je dis seulement qu’ils ont pas traîner, c’est tout.

JESSE: Si ça commence comme ça, vous trouverez pas de solution.

JIM: Il a raison. Il faut trouver un plan et résonner en équipe.

MICHAEL: En équipe ? Vous trouvez que c’est une équipe ça ?

MARIA: Michael, ne commences pas…

MAX: Elle a raison.

MICHAEL: Bon bah alors vas-y, c’est quoi ton plan ?

(Ils regardent tous Max, qui est assis sur un rocher avec Liz. Il ne répond pas tout de suite, l’air mécontent. Finalement, il secoue la tête.)

MAX: Je ne prends pas de décision pour les autres. J’abandonne le trône. (Il se lève, s’adressant à Michael et Isabel.) Je ne suis pas roi. Et tu n’es pas mon commandant en second. Tu n’es pas une princesse. On doit seulement sauver nos vies.

ISABEL: Bien, alors on doit penser à notre riposte.

MICHAEL: J’ai une meilleure idée. Il faut qu’on disparaisse avant qu’ils nous tombent dessus. On s’en va.

KYLE: ... pour aller oû ?

MICHAEL: N’importe oû. Ailleurs. Faut pas se voiler la face. Ils savent qui on est, donc c’est terminé. On quitte Roswell au plus vite, et le plus discrètement possible… et… chacun de notre côté. (Il regarde Maria, inquiet.)

MARIA: Chacun de notre côté ?

MICHAEL: Ouais, y’aura beaucoup moins de risque si on décide de se séparer. Franchement, comment on ferait pour voyager tous ensemble ? Dans un minibus ? ... Alors que si on s’en va de nuit, chacun de notre côté… y’a moins de chance pour qu’ils nous chopent en même temps.

JIM: Attendez, on s’en va tous ?

MICHAEL: Pour l’instant, d’après la boule de cristal, les seuls à être en danger, c’est Max, Isabel, Liz et moi. Donc les autres, vous pouvez rester.

MARIA: Tu me demandes même pas de venir ?

(Agitée et en colère, Maria se lève pour faire face à Michael.)

MICHAEL: ...Maria...

MARIA: Alors ça y’est, t’as décidé de me laisser tomber ici. Mais c’est fou ça. C’est pas grave, c’est un excellent... moyen d’en finir avec cette histoire. Laisses tomber, je te dis. C’est pas grave alors... adieu et bonne chance. (Elle part dans le désert, laissant Michael embarrassé. Il appelle après elle.)

LIZ (à Michael.): Hey. ... tu permets.

(Liz part pour rattraper Maria.)

MAX: Si on doit partir, il faut pas hésiter. On devrait commencer juste après la remise des diplômes. Un à la fois, et… sans se retourner.

(Les trois aliens se lèvent ensemble, mettant une certaine distance entre Jesse, Kyle, et Jim.)

(Liz essaye de rattraper Maria, qui marche toujours, en colère.]

LIZ: Maria...

MARIA: Quoi ?

LIZ: Non attends, s’il te plaît Maria. C’est quoi le problème ? C’est quoi ton problème ?

Maria (s’arrête et se retourne): J’ai risqué ma vie. J’ai laissé tombé tout ce que j’avais. Je parle de mes amis que j’ai complètement mis de côté, de ma mère qui en veut même plus me voir. Et aujourd’hui, tout est fini. Tu me laisses tomber. Tu vas te tirer avec eux et puis tu vas m’abandonner à Roswell et je resterais serveuse jusqu’à al fin de ma vie.

LIZ: Comment tu peux me regarder et dire ça ? Dans 12 jours je vais sans doute me faire tuer et toi tout ce que tu trouves à me dire, c’est que tu ma fais la tête et que tu m’en veux parce que tu te feras pas tuer avec nous ?

Maria: (presque en larmes.) J’en sais rien. Je suis... je suis complètement perdue Liz et je sais que je sus ridicule en disant ça et que tu me prends pour une folle…

LIZ: Attends, tout ce que tu as dis pendant cinq mois, c’est que tu en avais assez des extraterrestres, et aujourd’hui, tu me dis tout le contraire. Alors réponds-moi. Qu’est-ce que veux faire ? Tu veux continuer ou bien tu veux arrêter ?

MARIA: Je sais pas… Je sais pas ce qui est le mieux pour moi… Tu peux lire dans l’avenir alors vas-y Liz, dis-moi, prends ma main, t’auras peut-être un flash mais dis-moi ce qui est le mieux pour moi…

LIZ: Maria, Maria... Maria... Maria... Ecoutes moi, il faut te calmer, d’accord. (Liz prends le visage de Maria entre ses mains, lisse ses cheveux.) On ne sait rien. Je veux dire, je... je lis dans l’avenir et... et je ne sais pas quoi faire. Ecoutes, je crois que c’est à toi de savoir ce que sera ton avenir, et de foncer. D’accord ?

(Liz embrasse le front de Maria, puis la prend dans ses bras.) (Kyle et son père marchent vers leur voiture.)

JIM: Moralité, nous on reste.

KYLE: Ouais. Ca va être bien. On pourra parier sur le moment oû ils reviendront chez nous.

JIM: J’ai passé un coup de fil pour toi.

KYLE: De quoi tu parles, p’pa ?

(Jim remet une insigne à Kyle.)

KYLE: Qu’est-ce que c’est ?

JIM (fière et souriant.): Une plaque d’adjoint. Le shérif Hanson veut te prendre à l’essai dans son effectif.

KYLE: Papa. C’est la dernière chose que je veux faire. Etre flic comme toi et grand père, c’est mon pire cauchemar.

JIM: Tu pourras faire ce que tu voudras mais c’est un honneur de faire parti des forces de la police. C’est pas un cauchemar, c’est un rêve !

KYLE: C’est ton rêve ! Et puis... pourquoi est-ce que tu as éprouvé le besoin d’appeler ?

(Kyle redonne l’insigne à son père, et Jim s’arrête, un peu triste.) (Jesse et Isabel parlent alors qu’ils arrivent à leur voiture.]

JESSE: Je vais appeler Boston et je leur dirais de donner le poste à quelqu’un d’autre.

ISABEL: Non. Tu vas signer et on ira à Boston. Je ne laisserais rien n’y personne compromettre nos projets.

JESSE: Isabel, tu es sûre ?

ISABEL: Oui, tu dois accepter.

(Jesse sourie et embrasse Isabel, puis la prend dans ses bras. Isabel sourit à Jesse, contourne la voiture et se dit à elle-même.)

ISABEL: Je peux pas croire que ça finisse comme ça.

(Max s’appuit contre sa jeep, regarde Isabel avec Jesse, puis il se tourne pour voir Michael à côté de sa moto. Ils se regardent un moment, puis Max commence à avancer vers Micherl, mais ensuite hésite. Michael avance vers Max.]

MICHAEL: Je reçois pas de diplôme alors, je partirais en premier.

MAX (marchant maintenant vers Michael.): Michael, écoutes...

MICHAEL: Faut pas que je me charge alors, je te laisse mes CDs de Metallica.

MAX: Je sais qu’entre nous, ça a pas toujours été ça.

MICHAEL: Non, Max. Il vaut mieux que tu... tu arrêtes.

(Max prend Michael dans ses bras et ils restent ainsi un long moment, entouré de Maria, Liz, Kyle et Jim, Jesse et Isabel.)

(Au motel, les deux hommes de l’Unité Spéciale retiennent la femme que Liz et Max ont sauvée. Elle est assise à une table recouverte de photos des extraterrestres et de leurs familles et leurs amis. Le premier homme se tient au dessus d’elle, la regardant avec espoir.)

PREMIER HOMME: Plus vite vous nous aiderez, madame Mills, plus vite vous rentrerez chez vous.

MRS. MILLS (regarde, secouant lentement la tête.) ...Ils m’ont aidé. ...Ils m’ont sauvé al vie.

(Le deuxième homme, regarde par la fenêtre, la lumière de l’après-midi se reflète sur son visage.)

DEUXIEME HOMME: Vos deux enfants vont être contents de vous revoir, madame Mills, il est tard.

(Elle regarde le premier homme, intimidée par ses menaces voilées. Hésitant, elle montre une photo de Liz, puis de Max.)

PREMIER HOMME: Merci

MRS. MILLS: Je peux m’en aller (elle se lève, prenant son sac.)

PREMIER HOMME: Vous n’êtes pas venue ici. (Elle acquiesce.) Vous ne nous avez jamais vu.

(Elle acquiesce. Il sourit froidement, et se dirige vers la porte, escortée par le deuxième homme.)

(Le premier homme trie la pile de photos. Alors qu’il en choisit certaines, on voit qu’il prend celle de Michael et Max se disputant, Max et Liz jouant au golf miniature, Isabel et son père au restaurant oû elle était avec Jesse, et Maria. Il forme un carré avec quatre photo : Michael, Max, Isabel, et Liz.)

PREMIER HOMME: Nous les avons tous, tous les 4. La boucle est bouclée. Nous passerons à l’action.

DEUXIEME HOMME: Oû ça ?

PREMIER HOMME: Quelque part oû ils se retrouvent, à l’intérieur. Un lieu que l’on peut boucler facilement. Là oû ils ne nous attendent pas.

(Maria est à l’extérieur sa maison lorsqu’elle voit Michael assit sur moto. Elle marche vers lui.)

MARIA: Je croyais que tu devais partir.

MICHAEL: Ouais… Mais je voulais… je sais pas, je…

MARIA: Me dire au revoir ?

MICHAEL (cherche ses mots, puis parle.): Non, je voulais te dire que depuis le début ça… ça ne pouvait pas marcher toi et moi. Nous deux c’est vrai que ça ne pouvait pas durer

MARIA: Merci

MICHAEL: Mais je ne l’échangerais contre rien. Ca représente trop pour moi. Depuis... depuis le premier jour, depuis le moment oû je t’ai kidnappé et volé ta voiture. J’ai su que tu étais faite pour moi. J’en ai jamais voulu une autre.

MARIA: Michael... (fait quelques part vers lui, triste, mais touchée.)

MICHAEL: Et c’est encore vrai. Oû que je sois et quoi que je fasse… je t’aimerais toujours.

(Brusquement, Michael met son casque et démarre sa moto.)

MARIA: Attends. Tu peux pas dire ça et t’en aller comme ça…

(Michael s’en va, laissant Maria debout dans la rue, abasourdie et perdue.)

(Le soir même, Max et Liz sont sur la terrasse de Liz. Elle allume des bougies, il déroule et installe une couverture rouge sur el sol.)

MAX: J’ai repensé à ce qui nous est arrivé. On a sauvé la vie d’une femme.

LIZ (sourit): Ouais... je sais...

MAX: Et... j’ai eu un sentiment bizarre après ça.

LIZ: Euh... comment ça ?

(Préoccupée, elle marche vers lui, mais il s’éloigne d’elle, marche vers la barbecue, ne lui fait pas face.)

MAX: Je sais pas. J’ai l’impression que... que je dois m’arreter là. Que j’ai nulle part oû aller. C’est peut-être... pour ça qu’on m’a envoyé ici. Pour aider les autres. Peut-être que c’est ça que je ferais quand j’aurais quitté Roswell.

LIZ: Comme... Tom Joad dans les Raisins de la Colère. Faire de bonnes actions tout en ignorant le loi.

MAX: (sourit, puis se tourne vers elle.) Mais sans toi je ne peux rien faire du tout

(Liz et Max se regardent un moment. Liz fait quelques pas pour se rapprocher de lui.)

LIZ: ... Je ferais n’importe quoi... si ça veut dire avec toi…

(Max sourit. Après un moment, il se retourne encore et soulève le couvercle du barbecue.)

MAX: ... C’est un truc que j’ai appris dans Superman. On va voir si ça marche vraiment.

(Liz sourit, et l’observe, curieuse. Il prend un morceau de charbon et referme sa main dessus. Il le serre fort, et une énergie blanche et lumineuse émane de son poing. Après un moment, il essuie la substance obtenue avec les pans de sa chemise.)

(Max se tourne lentement vers Liz, puis marche vers elle. La regardant fixement, il se met à genoux et lui tend le diamant.)

LIZ: Oh Max…

MAX: Ils nous prennent notre maison, Liz. Ils veulent nous tuer, et ils le peuvent… Mais quand je regarde dans tes yeux, je ne ressens pas de colère ou… ou bien de vide… J’ai l’impression d’être le semi humain le plus heureux le plus heureux de la planète… (Liz sourit.) Tu es pure, et tu... tu es vraie, et... tu es réelle. Aujourd’hui, c’est la seule chose qui semble être importante. Je veux vivre avec toi, Liz… pour toujours.

LIZ: Ce ne sera peut-être que pour 12 jours.

MAX: Alors nous vivrons ces 12 jours… (Il met le diamant dans la paume de Liz et referme sa main autour.) ... comme 12 vies bien remplies.

[Finalement, il lui dit tendrement.)

MAX: ...Liz Parker... veux-tu m’épouser ?

(Le regardant fixement, elle s’agenouille devant Max et sourit.)

LIZ: ...Oui.

(Max sourit, puis riant joyeusement, il tire Liz vers lui et l’embrasse. Il se recule un instant.)

MAX: ... Après ... les diplômes

LIZ (sourit.): ... d’accord ...

(Ils s’embrassent à nouveau.)

(Le même soir, dans l’auditorium du lycée West Roswell High, les élèves de la promotion 2002 sont assis dans leurs robes rouges, souriant, riant et applaudissant alors que ceux qui viennent d’obtenir leurs diplômes quittent l’estrade.)

(Nous voyons Liz, Max, Maria et Kyle assit chacun à divers endroits de la salle. Max regarde deux rangées derrière lui, sourit à Liz, et elle baisse les yeux. Kyle voit leur bref échange et lève quelques secondes son sourcils. Un peu plus en arrière, Isabel et Jesse sont assis avec les parents de le jeune fille, juste devant le père de Liz, Jeff Parker, qui siffle un instant alors qu’il applaudit.)

(Tout le monde est excité, rie et sourit toute au long de la cérémonie.)

MC: Felicitation. Félicitation. Avant de continuer à honorer nos élèves de dernière année, nous aimerions leur délivrer quelques paroles de sagesse. Avant qu’ils ne partent à la découverte du monde leurs diplômes sous le bras. J’ai donc le plaisir de vous présenter notre invité de ce soir. Il a remporté 3 fois le prix Victor Hugo pour ses romans de science fiction et son succès est planétaire. J’ai nommé : Bryce McCain !

(Alors que tout le monde applaudit et acclament, l’auteur monte sur l’estrade. Nous voyons Max, Liz, Maria, Isabel, Jesse, et Kyle fixés, abasourdi alors que l’identité de l’homme est révélée. Ils échangent des regards désespérés, effrayés.)

(Bryce McCain commence à parler. Ils continuent à se regarder alors qu’il parle, ne sachant pas quoi faire.)

MCCAIN: La majorité de mon oeuvre a pour thématique la possibilité d’une vie extraterrestre. C’est de la science fiction, bien sûr. Par contre, ce qui est vrai, c’est que nous sommes tous extraterrestre, à notre manière… Avant, et pendant nos études.

(Ils regardent autour d’eux pour voir s’ils peuvent voir les tireurs armés, mais ne voient rien – les tireurs sont hors de leurs champs de vision, dans l’obscurité de l’étage supérieur. Les tireurs isolés sont en contact radio les uns avec les autres.)

PREMIER HOMME (à la radio): Ici lévrier, tous les tireurs au rapport.

BOULEDOGUE (vise Max): Ici bouledogue. Cible dans la lunette.

TERRIER (vise Liz): Ici terrier. Cible dans la lunette.

BERGER (vise ISABEL): Ici berger. Cible dans la lunette.

PREMIER HOMME: Ici lévrier, tous les tireurs en stand by. Ne tirez pas tant que toute l’unité n’est pas arrivée. Je répète, ne tirez pas tant que toute l’unité n’est pas arrivée.

(Entre temps, à l’extérieur de Roswell, Michael est assis sur sa moto au bord de la route lorsqu’il voie un convoi de voitures noires se dirigée vers la ville, de nuit. Il prend quelque chose dans sa poche arrière et la regarde – c’est la carte de l’Amour. Il la fixe après que le convoi est disparu, fronce les sourcils, puis remet son casque et démarre la moto. La carte tombe au sol.)

(De retour à l’auditorium, Bryce McCain continue à parler.)

MCCAIN: Quand je me suis assis pour écrire ce discours, j’ai été surpris par la similitude qui existe entre… ce que je fais, et la situation dans laquelle vous êtes maintenant...

(Max regarde péniblement en arrière, vers Liz, et elle lui sourit courageusement.)

MCCAIN: ...Croire en ce qui pourrait être... avoir foi, en cette lumière, et en cet univers et croire en leurs mystères. Comme vous le savez sans doute, le premier auteur…

(Max se résout soudain à agir. Il se lève, travers l’allée et se dirige vers l’estrade. La foule le regarde avancé, perplexe.)

BOULEDOGUE: Cible en mouvement. La cible est active, la cible est active.

PREMIER HOMME: Bouledogue, maintiens du contact. Gardez-le dans la lunette.

BOULEDOGUE: Mais qu’est-ce qu’il fait ?

(Max arrive aux côtés de McCain et met sa main sur le microphone, l’interrompant au milieu de sa phrase. Il parle à voix basse pour seul McCain l’entende.)

MAX: Vous devez quitter le batiment.

MCCAIN: ...Quoi ?

MAX: C’est pour votre sécurité.

(Max fait un signe de la main et change le discours imprimé de McCain en un message qui dit "Allez vous en, pour votre sécurité".)

MAX: Faites ce que je dis…

(Effrayé, l’auteur fixe le message, puis Max. Il jette un coup d’œil vers les personnes sur l’estrade, puis se tourne et descend rapidement les escaliers.)

(Max lève les yeux et regarde l’obscurité. Nous voyons un tireur isolé pointer une arme sur lui. Max s’approche du pupitre et commence à parler à la foule. Liz, Kyle, et Maria le regardent, se demandant ce qu’il va faire.)

MAX: Bonsoir, je... je m’appelle Max Evans. J’ai eu envie de profiter de l’occasion pour dire quelques mots en mon nom… et aussi au nom des camarades de ma promotion…

(Alors qu’il parle, Max tend sa main au dessus du microphone et utilise ses pouvoirs pour envoyer de l’énergie dans le système électrique. Soudain, la salle est plongée dans le noir, ne laissant qu’un projecteur qui éclaire Max. Des murmures se font entendre de la foule.)

TERRIER: J’ai perdu la cible

BERGER: Moi aussi.

BOULEDOGUE: Bouledogue l’a encore dans la lunette.

(Max dit quelques mots à la foule alors que Liz, Maria, et Kyle commencent à quitter leurs places et se déplacent parmi les élèves. Dans l’obscurité, Jeff Parker regarde Liz, en se demandant ce qui se passe. Isabel écoute Max attentivement.)

MAX: ... Ne vous inquiétez pas, tout va bien, d’accord. Certains d’entre nous sont présents ce soir pour traverser la scène, prendre leurs diplômes sous le bras, et jeter leurs coiffes en l’air… Mais il y a un autre groupe, ici, ce soir… des personnes qui sont là pour une toute autre raison… Elles sont là pour dire adieu. Adieu à cet établissement…

ISABEL (les larmes aux yeux, murmure à Jesse): Je dois y aller. Peut-être dans une autre vie... (Elle prend désespérément ses mains, les referme sur les siennes. Il la regarde intensément, secouant la tête.)

MAX: ... Adieu à leurs familles... à leurs amis...

PHILLIP: Qu’est-ce qu’il y a ?

(Ils murmurent entre eux.)

ISABEL: Max et moi en s’en va. Je n’ai pas le temps. Jesse vous expliqueras, d’accord ?

DIANE: Isabel, non...

ISABEL: Mais je vous aime, plus que tout au monde. C’est bien que vous ayez enfin su la vérité.

PHILLIP: On t’aime…

ISABEL: J’y vais.

(Isabel prends sa mère dans ses bras, puis se lève, et serre son père dans ses bras. Jesse la regarde, peiné.)

MAX: ... En fait, ce groupe a vécu beaucoup d’épreuves... Et c’est ce soir... qu’ils ont décidé de tout arrêter.

(Jesse ouvre ses mains. Ils découvrent la bague de fiançailles et de mariage d’Isabel.)

MAX: La route a été longue pour eux... Ils ont vécu des déchirement…

(Liz ouvre la porte, regardant derrière elle. Max la regarde alors qu’elle quitte l’auditorium.)

MAX: Ils ont perdu des gens dont ils étaient proches…

(Isabel se tourne une dernière fois avant qu’elle ne passe la porte.)

MAX: Ils se sont soutenus les uns les autres.... (Il lève les yeux vers l’obscurité.) ... mais ce soir, tout ça doit prendre fin.

(Le premier homme de l’Unité Spécial avance dans le couloir de l’école en compagnie de plusieurs hommes.)

PREMIER HOMME (parle à la radio.) : Qu’est-ce qui se passe ? Vous les avez ou pas ?

(Les tireurs recherchent maintenant dans la foule avec des rayons infrarouges.)

BERGER: Ici berger, je ne la vois plus.

TERRIER: Terrier, moi aussi. J’ai perdu ma cible.

BOULEDOGUE: Bouledogue, je l’ai toujours. Est-ce que je tire ?

PREMIER HOMME: Non, attendez. On est presque en position.

MAX: Je fais parti de ce groupe... d’étrangers. J’ai toujours su que j’étais différent. Pendant longtemps, très longtemps, je ne voulais qu’une chose, être un anonyme parmi les autres. Mais j’ai réalisé… que ce n’était pas possible. Je crois que ça ne l’a jamais été. Alors à partir de maintenant, je vais... revenir à celui que je suis réellement... Ca ne fera pas plaisir à certains, et... ça pourrait même en effrayer d’autres. (Il relève les yeux vers l’obscurité, de la colère dans sa voix.) Mais ce n’est plus mon problème désormais. Je dois être tel que je suis, et laisser le destin faire le reste. (Max regarde dans l’auditoire ses parents, et est maintenant au bord des larmes.) Alors merci Roswell, merci de... de m’avoir laisser vivre parmi vous. Merci de m’avoir donné une famille. Merci de m’avoir donné un chez moi. (La mère de Max met sa main sur sa bouche, et Phillip la console.)

(Les hommes de l’Unité Spécial entre par la porte de l’auditorium.)

PREMIER HOMME (à Bouledogue par la radio: On est en position. Tirez.

(Le tireur isolé commence à appuyer sur la détente, mais soudain la salle est aveuglée par une lumière éblouissante. Une moto arrive en trombe des escalier et s’arrête devant l’estrade.)

BOULEDOGUE: J’ai perdu la cible. Je ne l’ai plus, je ne vois plus rien.

PREMIER HOMME (à la radio): Qu’est-ce qui se passe ? Verrouillez les cibles !

MICHAEL: Grouilles !

(Max monte sur la moto derrière Michael, et ils grimpent les escaliers, renversant au passage les membres de l’Unité Spécial. Ils forcent les portes de la salle et disparaissent dans les couloirs sombres.)

(Une dernière fois, le groupe se réunit près des ruines de la chambre des incubateurs. Michael et Max viennent d’arriver, et marchent ensemble vers les autres. Liz, Isabel, Kyle, et Maria sont appuyés contre les voitures. Tous sont en habits normaux. Maria est légèrement en retrait par rapport aux autres, invisible au début.)

MICHAEL: Vous mettez pas à genoux, ça va ma gêner.

(Max et Isabel lui sourient, puis Max se rapproche de Liz.)

LIZ: Ils ne savent presque rien sur toi, Kyle. Si tu veux repartir ?

KYLE (soupir): Même si par miracle, ils ne m’ont pas mis dans le lot avec vous, il y a toujours le souci de mes pouvoirs extraterrestres latents. Il se peut qu’un jour je me mette à tourner et à chauffer comme un micro-onde alors quand ça arrivera, je veux être avec les miens.

MICHAEL: Attends je rêve pas. Il est en train de s’incruster là ?

(Max ouvre la bouche pour répondre, mais ne trouve pas ses mots.)

MARIA: Moi non plus, je repars pas.

LIZ: Non..? (sourie, mais se demande...)

MARIA: Non... mon avenir est ici.

MICHAEL: Maria... réfléchis un peu à ce que tu dis.

MARIA (marche lentement vers Michael.): J’ai réfléchis. C’est moi qui décide, et c’est ce que je veux. Alors, peu importe la façon dont ça se terminera mais… on vivra tous ensemble.

(Michael la regarde un moment, puis finalement sourie, la tire vers lui et l’embrasse tendrement sur le front.)

MAX: Alors on est six.

MICHAEL: Je vous l’avais dit, c’est un minibus qu’il nous faut.

(Soudain ils voient l lumière éblouissante des phares d’un vieux fourgon qui s’approche d’eux. Il s’arrête brusquement devant eux. Immédiatement, Michael, Max, et Isabel lèvent leurs mains, prêts à utiliser leurs pouvoirs pour défendre le groupe. Les autres se tiennent à l’écart.)

JESSE (se précipite hors du fourgon, lève ses mains pour se protéger, parlant vite): Non arrêtez, non ne tirez pas. Me faites pas exploser, ou je sais pas quoi !

(Isabel cours vers Jesse et le prends dans ses bras.)

ISABEL: Jesse...

JESSE: Je viens avec toi.

ISABEL (en larmes): Non Jesse, tu restes.

JESSE: Je m’en fiche de Boston et, je m’en fiche de ma carrière, d’avoir une vie normale, même confortable. Je t’aime, tu es… tu es tout ce qui compte pour moi.

ISABEL (le regarde tristement et avec tendresse): Le fait que tu… que tu m’ai rejointe et que tu veuilles venir, ça représente plus que tu ne peux l’imaginer… mais je dois le refuser.

JESSE: Isabel...

ISABEL: Non, je t’ai entraîné dans tous ça en te cachant la vérité, et j’ai eu tort… Le seul moyen de me racheter, c’est de te laisser partir. (Jesse secoue la tête.) Alors vas-y. Va à Boston, et essayes de... de vivre la vie que tu pensais vivre avant de venir avec moi…

JESSE: Isabel, je n’irais nulle part sans toi.

ISABEL: Si, il le faut.

(Jesse la regarde fixement, mais voit qu’elle ne changera pas d’avis.)

JESSE: ... Tu reviendras un jour ?

ISABEL: Je vais prier... pour qu’un jour, on n’est rien à craindre sur cette planète.

JESSE: Alors je prierais aussi.

(Il prends sa main et remet ses bagues à son doigt, puis embrasse sa main.)

(Elle le prend dans ses bras une dernière fois. Elle pleure.)

ISABEL: Oh qu’est-ce que je t’aime…

(Elle l’embrassent puis ils s’éloignent l’un de l’autre.)

(Alors que le groupe part dans le fourgon, ils voient une voiture de police qui bloque la route. Ils arrêtent le fourgon, se regardent anxieusement, essayant de voir ce qui se passe. Finalement, Kyle sort du fourgon et marche avec hésitation vers l’officier qui est debout à côté de la voiture de police. Alors que Kyle s’approche, l’officier soulève son chapeau et nous voyons que c’est le père de Kyle, Jim Valenti.)

JIM: Il parait que c’était une belle cérémonie.

KYLE (rie et se gratte la tête): À mon avis, ils sont pas près d’oublier notre promotion… Très bien l’uniforme. Adjoint ?

JIM: Oui, oui. Quand on reprend tout à zéro, faut pas être trop gourmand, je crois.

KYLE: Oui.

JIM: Je... je ne te demanderais pas oû vous aller. Comme ça je pourrais vraiment dire que je n’en sais rien. En revanche, je peux te dire que beaucoup de gens vous cherchent. Tout le monde pense que vous êtes partis au sud, vers le Mexique.

KYLE: Pourquoi ils pensent ça ?

JIM: Ils ont reçu un coup de fil anonyme. (il sourit) Je peux aller avec vous en Arizona, ensuite vous serez tout seul.

KYLE : D’accord.

JIM: Mais vraiment tout seul cette fois.

KYLE: ...Merci papa.

JIM (parle difficilement): C’est la moindre des choses.

KYLE: Non mais... (Il ne trouve pas ses mots.) Merci pour... merci

(Jim enlève son chapeau et avance pour prendre Kyle dans ses bras. Ils pleurent tous les deux.)

KYLE: Je t’aime, papa.

JIM: Moi aussi mon garçon.

(Jim embrasse son fils, et Kyle commence à repartir vers le fourgon.)

KYLE: Au revoir

JIM : Au revoir

(Jim le regarde, peiné, alors que son fils monte dans le fourgon qui redémarre.)

(Alors que Liz nous parle, nous voyons son père assis au comptoir du Crashdown. Il lit un journal écrit à la main, qu’il a reçu par le service de livraison.)

VOIX LIZ: ... Je ne peux pas t'en dire plus que ça, ce serait dangereux pour vous et pour nous. Je peux te dire qu'on est parti loin et qu'on essaie de contourner la loi tout en faisant du bien autour de nous…

(Nous voyons une petite église en bois blanc entre des pins.)

VOIX LIZ: Oh ! Il faudrait peut-être que je te dise que Max et moi nous avons officialisé la chose.

(Nous voyons Max et Liz sortirent les premiers de l’église. Liz est habillée tout de blanc, avec une longue jupe et un chemisier, et des fleurs dans ses cheveux bouclés. Max porte un costume noir sans cravate, avec une chemise blanche dont le col est déboutonné.)

(Max et Liz courent sur les marches de l’église, main dans la main, puis s’arrêtent devant la route. Maria, Kyle, Michael, et Isabel sortent de l’église derrière eux. Max se penche pour mettre sa main autour de la taille de Liz, puis l’embrasse doucement alors que ses amis leur jettent des pétales de roses. Max et Liz se sourit alors que leurs amis les félicitent, chacun leur tour. Alors que nous voyons Maria prendre Liz dans ses bras, et Michael Max, la scène s’efface pour laisser place au père de Liz en train de lire le journal de Liz en pleurant.)

VOIX LIZ: Embrasse fort maman pour moi. Qu'elle lise ce journal elle aussi et ensuite qu'elle le donne à la mère de Maria, ensuite reprend le et va le brûler dans le désert, près des ruines de la grotte des incubateurs, là où mon mari est né...

(On se retrouve de nouveau à l’église. Nous voyons Kyle féliciter Liz et Max, et Isabel embrasse son frère, puis Liz. Isabel est contente pour eux. A la fin, Max sourie à Liz et prend sa main. Il la guide alors qu’il monte dans le fourgon.)

VOIX LIZ: Nous voilà à la fin ... la fin de notre vie à Roswell. Ce fut un long et étrange voyage. Allons nous revenir ? Je ne sais pas. Je ne peux quand même pas tout voir... dans le futur.

(Liz suit Max dans le fourgon, puis ferme la porte du van, nous la voyons regarder par la fenêtre, en train de sourire.)

VOIX LIZ: Tout ce que je sais... c'est que je m'appelle Liz Parker… et que je suis heureuse...

(Alors que le fourgon s’éloigne dans le soleil couchant, nous voyons l’autocollant du pare-choc oû il y a écrit "Thank you for visiting ! ROSWELL", avec une petite image de soucoupe volante.)

[The story opens at the Crashdown. Liz is working an evening shift. Max is at the counter, lingering over a basket of fries and a coffee cup. There is only one other customer - a woman sitting at one of the tables. Liz is looking around the Crashdown. She sees a used newspaper with a headline about the explosion at Rogers Air Force Base.]

Liz Voice Over: I'm not religious, but I've been to church. ...I know right from wrong. And I know it's wrong to benefit in any way from someone else's passing. But I won't deny that Tess' death has freed me. Like a dark shadow passed over the sun before the light came flooding back. It's a brand new day, full of possibilities and hope. I haven't felt like that in a long... long time.

[Liz's attention falls on Max. He looks over his shoulder to see her looking at him and he smiles.]

Liz VO: It's different for Max. He lost more than his son. He lost a sense of direction to his life, a sense of purpose. He puts up a brave front, but... I know.

[Liz turns in a ticket to another waitress who is working behind the counter, and sits down a few seats away from Max.]

Liz: What're you still doin' here? Got it hot for some local waitress?

Max: (looks down for a moment, then looks over and smiles.) That's the rumor. ...Have you heard from Northwestern yet?

Liz: Still waiting...

Max: You must be nervous.

Liz: ...I'm trying to handle the whole college acceptance thing with grace and aplomb.

Max: 'Aplomb'?

Liz: Yeah... it's an SAT word that I can't get out of my head. It's slowly driving me crazy.

Max: Liz. ...What if I came with you to Northwestern?

[Max looks at her hopefully, but Liz hesitates a long moment.]

Liz: Max... if you think that's something that you seriously think you could or would do, then fine. We'll... we'll talk about it. But otherwise... please don't put me through the whole emotional roller coaster?

[Max looks down at his coffee and nods.]

Woman: Excuse me, Miss?

Liz: (smiles. Duty calls.) I'll be right back.

[Liz goes over to the customer at the table. The woman smiles and hands Liz some paper bills and her ticket.]

Woman: Thank you.

[Suddenly, as Liz touches the woman's hand, she sees a flash of the woman being held up at gunpoint in an alley and shot. The woman walks on out of the restaurant, and Liz, stunned, moves back to the counter to sit down. Max sees she looks shaken and comes over to her.]

Max: Hey. Hey, what's wrong?

Liz: That woman that just walked out of here...

Max: (looks after the woman.) What about her?

Liz: I think she's going to be murdered.

Max: What're you talking about? (Max smooths Liz's hair.)

Liz: She was walking down an alley and there was a man with a gun.

Max: Are you telling me you just saw the future?

Liz: I saw something..! We have to go after her.

[Suddenly, Liz grabs Max's hand and pulls him outside.]

Liz: Around here..!

[They stop behind one of the large dumpsters in the alley alongside the Crashdown. They see the woman walking away, farther down the alley.]

Max: Are you sure that-?

[Suddenly a robber jumps out at the woman from behind a dumpster. He grabs her purse, and levels a gun at her.]

Woman: No, please....

Liz: Max...

[Max uses his powers to knock the gun out of the man's hand and to set off nearby car alarms. The man drops the purse and runs off into the night. The woman looks back down the alley and sees Max and Liz watching her.]

Liz: yeah-- let's go... let's...

[Liz starts to go, but Max hesitates. He and the woman look at each other a moment before he turns away.]

[We see technicians sorting through the rubble at Roger's Air Force Base. They find the burned VCR cartridge which the Evanses made of Isabel.]

Liz VO: The trouble with making plans for the future... even when you can see the future... Is that fate has a way of intervening... and upsetting 'the best laid plans of mice and men.' Robert Burns, 1785. That was on the SAT, too.

[Opening titles.]

[Isabel comes home to find Jesse on the phone.]

Jesse: So... this is for real. Well, I'm going to have to get back to you on that. Yeah. Bye.

Isabel: (sees his serious look.) ...What?

Jesse: Ah... my friend, Chris Hobson. He just made partner at, ah, Langtree, Watkins and Sullivan. They're one of the top law firms in Boston.

Isabel: That's nice...

Jesse: They need someone to take over their litigation department.

Isabel: Oh... So, Boston, huh? Well... what does it pay?

Jesse: 350 to start.

Isabel: Jesse, get real, we can't live on 350 a week, especially in that city. I mean, the cost of living alone must be at least that -

Jesse: No. 350... a year.

Isabel: ...so, you ... you mean, it's...

Jesse: Yeah. Three hundred and fifty thousand.

Isabel: A year?

Jesse: (smiles and laughs.) A year...

Isabel: Oh, dear God! (She runs to give him a big hug.) Honey that is so great! Oh, my God!

Jesse: So, does that mean I'm taking it? We're going?

Isabel: Probably!

[She laughs. They look at each other again and she gives him another big hug. We see that she is excited, but has some misgivings.]

[Liz and Maria are working at the Crashdown. Michael is working the grill, and Kyle is having lunch at the counter.]

Maria: So, you're clairvoyant now?

Liz: I'm not clairvoyant. It only happened once.

Maria: All right, do you think you can tell me what's going to happen between me and Space Boy?

[The two of them stand at the pass-through, waiting for their orders. Michael sets some food up. He sees them looking at him and frowns. He shakes his head, returns to the grill.]

Liz: It's prob'ly beyond my capabilities.

Maria: Yeah. Tell me about it. Well... at least... we'll always have each other, right?

Liz: Yeah, of course we will. (sees Maria looks serious, and is a little worried.)

[They both carry their orders into the dining area. Liz passes by Kyle and stops.]

Liz: What have you been doing?

Kyle: It's called "workin' for the man"...

Liz: In a sewer?

Kyle: Close. 'Been flushing septic lines for a 1975 RV...

[Liz's dad comes into the room holding up a letter.]

Mr. Parker: From Northwestern University.

[Liz stares at the letter, not moving.]

Kyle: An acceptance letter?

Liz: Well, either that, or a dig letter.

[Suddenly the order bell rings. Liz and her Dad both turn to give Michael a look.]

Michael: ...Sorry. Your orbit rings are ready.

[Liz's dad takes a deep sigh and hands the letter to Liz. As she reaches to take it, she touches his hand and has another flash - she sees it is an acceptance letter.]

Liz: I've been accepted!!

Mr. Parker: (gives a small laugh.)You haven't even opened it yet..!

Liz: (looks cautiously at her dad, then opens the letter, reads.) I did, I got in!

Mr. Parker: Ha! Wha-ho-hoo!

[Jeff gives his daughter a big hug. She is laughing and smiling. Maria looks on, desolate. Kyle sits, slowly clapping his hands, with a strained smile.]

Kyle: (talks aloud to himself.) I gotta do something with my life...

[Kyle is having lunch with his boss (his name tag says 'Sonny').]

Kyle: Anyway. Thanks for taking this meeting.

Boss: Meeting? You just said you were springin' for lunch.

Kyle: Right. But... I thought we could talk a little...

Boss: Are you gonna complain? Look, trailer sewage is part of the job, buddy. (kind of laughs.)

Kyle: It's not about that. It's just...that I've - I've actually... I've been thinking about my future.

Boss: Oh, so it's a money thing. Well, look, all the salaries are frozen. You watch TV? I mean, we're in the middle of a recession, I can't be dolling out money just like -

Kyle: No, no, it's not that, it's not that, it's not that, not that... don't worry about it... Uhm... I think that I have a lot to offer. (We see that Kyle's father is nearby, but unseen, listening to Kyle talk to his boss.) Maybe we could expand... maybe even one day... open up a new...uh... garage. Anyway, I was just... I was wondering if you would consider... taking on a partner.

Boss: ...Partner? ...Look, I'm sorry, but that's not the way things work. You're a kid. You're not even my mechanic. You're an assistant.

Kyle: (disappointed.) Yeah, you're right. Let's just drop it.

Boss: Partner. (kind of laughing.) Sounds a little crazy...

[Jim Valenti, watching, feels badly.]

[At a motel somewhere in Roswell, three men are meeting. One is an Air Force General, the other two are plain clothes.]

1st Man: One of my men picked this out of the rubble a couple of nights ago.

[On the TV, a tape plays of Isabel surrounded by a whirlwind of flying objects.]

General: ...Is she the... thing... that destroyed our base?

1st Man: Possibly.

2nd Man: There are several candidates.

General: (restrained, but angry) Can the Special Unit... deal with this?

2nd Man: The Special Unit no longer exists...

1st Man: Neither does this meeting...

General: (smiles.) Right.

2nd Man: However, the members of the unit do remain in contact with one another.

General: Then you can take care of this...?

2nd Man: That's why you contacted us... isn't it, General..?

General: (watches the tape for a moment.) We lost a lot of good people at Rogers... (turns to face the other men.) I don't want it to happen again.

1st Man: When this is over... these creatures will never bother anyone ever again.

[At Michael's apartment, Liz is sitting on Max's lap. They are kissing and making out on the couch.]

Max: Congratulations....

Liz: You said that already.

Max: ...oh. (he kisses her.)

Liz: ...but I like the way you say it.

Max: You 'college girls'...

Liz: (mugging an attitude) Hey, we wanna be loved for our minds, not our bodies.

[Max smiles and nods.]

Liz: Are you serious? You know, about wanting to come with me?

Max: (brushes the hair back from her face) I've never been more serious...

[He moves his other hand up under her shirt to caress her waist and back.]

Max: ...what a great... mind... you have...

Liz: ohh... I don't think that's my mind... but keep looking, I'm sure you'll find it.

Max: ...Really.

Liz: ...uhm hum. (Liz shifts positions and Max's playful expression turns serious.) Remember I can tell the future? ...And tonight... your future... looks very... very... bright. (Liz slowly pushes Max back into the cushions. He closes his eyes as she bends down to kiss him.)

[As they kiss, Liz suddenly has flashes of Max, Isabel, Michael, and herself being shot. She sits up with a start, gasping. Max looks at her, concerned.]

Max: ...What?...

Liz: ...We're all going to be killed.

[Later, the gang has gathered at Michael's apartment. Jim, Kyle, Isabel, Jesse, Maria, and Michael listen as Max and Liz share what just happened.]

Liz: It was terrible. We were all killed, I saw it.

Maria: 'All', as in everybody?

Liz: Max, Isabel, Michael, and... me. (Liz crosses the room to stand by Max.)

Michael: I dream we all get whacked every other night. Why the meeting?

Max: Liz started to have premonitions... from... touching people. (Liz acts self-conscious.) Uhm... she saw a woman about to be killed in an armed robbery. We followed them, and we were able to stop it.

[The guys that speak to Max and Liz each pace across the room as they talk.]

Jesse: You believe it? You think this could really happen?

Max: I think we should all take this seriously...

Michael: Okay, so, where do we get popped, when do we get popped, and who pops us?

Liz: I don't know. The flashes were sort of impressionistic.

Jim: We need more information.

Isabel: Where were you? Where were you when you had the flashes?

Max: Here.

Kyle: You said you got these flashes from touching people.

Liz: We were-- ...I was... 'touching people'... (Liz rolls her eyes, embarrassed, and they all get the picture.)

Maria: ...How cozy.

Isabel: (trying not to smile.) I... think we should just focus on what we do next.

Max: Right. We should all stay on guard. Ah... Liz and I will attempt to... ah...

Kyle: ...achieve another flash?

Max: (shrugs, a little self-conscious himself.) It seems like the thing to do...

Maria: So... I, ah... I take it I have no homework, right..? Okay. (to Michael.) So, uh, I gotta speak to you, Space Boy. We have an appointment tomorrow.

[Michael walks off after Maria, casting a final look towards Max and Liz.]

[The next morning at Madame Vivian's.]

Madame V: So, what d'you want out of this relationship? I mean, where do each of you see yourselves... say, five years from now?

Michael: The current theory is, I'm gonna to be dust.

Madame V: 'Dust'?

Michael: Dead. Kaput. Finito, Michelito. (Madame V just stares at Michael, puzzled and concerned.) ...No offense, 'could we get to the part where you take out your crystal ball an'.... I wanna get back in time for WWF.

Maria: I apologize for him. Michael, please, I really just... I need for you to try 'n help me figure this out, alright?

[As Maria and Michael exchange words, Madame V is studying the Tarot cards with deep concern.]

Michael: You're the one who broke up with me two seconds after you sucked face with your ex-boyfriend.

Maria: What about that thing with Courtney last year?

Michael: Those were extenuating circumstances. She was a Michael-worshipper -

Maria: There are always extenuating circumstances, aren't there? You know what? I'm just sick of it. I am sick of it, Michael...

[The two of them look over to see Madame V staring at them.]

Maria: uhm... I apologize. I... I... ahm... See? We're hopeless.

Madame V: Maria... would you mind if I speak to Michael alone for a few minutes?

Maria: Why... I wanna hear everything you have to say, though...

Madame V: This is not about you and Michael. This is... much bigger than your relationship.

Maria: ...of course it is. Everything always is, isn't it? [she gets up.] Okay.

[Michael looks skeptically at Madame V as Maria leaves.]

Madame V: Michael. Something bad is about to happen. (she turns over cards as he frowns at her skeptically.) Very bad. And there's only one way to keep it from happening. ...You must believe in the love.

Michael: 'Believe in the love.' I have no idea what that means.

Madame V: I know you don't. But try to. It could save your life. And others.

Michael: I think you're a fraud.

[Madame V pulls up a card dramatically and holds it out towards Michael.]

Madame V: So you don't forget.

[He takes the card and looks at it. It is The Lovers.]

[Michael walks out of Madame V's house.]

Michael: Come on, she's a flake. Let's go.

Maria: I... don't believe it!! You are not going to tell me what she said!! (Maria slaps him across the sleeve.) You know, this is so indicative-

Michael: --shut up!

[Michael uses his powers to explode a clay pot sitting on the front step.]

[We see that the Special Unit men we met earlier have taken photos of Michael in the act. Spread out on their table, we see other pictures as well; Michael talking to Max, Isabel walking down a hall. They are studying these pictures.]

[Max and Liz are lying together on Liz's bed, kissing and making out, trying to spark another one of Liz's prescient flashes.]

Liz: Tough job...

Max: Yeah... somebody's gotta do it...

[she laughs, and they continue to kiss.]

Liz: So what's happening to me, Max? (He stops suddenly, concerned, and caresses her hair.) I mean, what does this mean? Am I becoming one of you?

[He answers her breathlessly then begins kissing her again.]

Max: I don't know, but whatever is happening, we're together now...

[Suddenly Liz again has flashes of them being killed, and more. A man at a podium, speaking.]

Max: ...Did you see something?

Liz: I saw you get killed again... oh, wait, wait a second, there was someone there. I've seen him before...

Max: Who was it?

[Liz gets up to go to her dresser, sorts through some things for a book.]

Liz: That face! I know I've seen that face before... Where is that... This is him. He was there the moment that you got... the moment that you got killed. I mean...he was giving a speech or something.

[She brings the book back over to show the author's picture to Max.]

Max: ...Bryce McCain..? ...He's going to be the guest of honor at the UFO convention. We die June 12th.

Liz: That's less than two weeks.

Max: We have twelve days to figure out how to stop it.

[The group all gathers near the ruins of the pod chamber - Max and Liz, Michael and Maria, Isabel and Jesse, Kyle and Jim.]

Michael: So, who's this Bryce McCain?

Liz: He's a science fiction novelist, and he'll be at the UFO convention.

Max: So we have less than two weeks before we're all killed.

Maria: God... how does this happen? And why now?

Liz: Well... it probably has something to do with Tess destroying the base.

Michael: Maybe they found your mom's video tape.

Isabel: So, what, now it's my fault?

Michael: I'm just saying they put it together pretty quick.

Jesse: Look, it's not going to help to point fingers, okay?

Jim: He's right. We need to come up with a plan as a team.

Michael: A team? Look at us. It's ridiculous.

Maria: Michael, you're not helping...

Max: She's right.

Michael: Okay, fine, then, help. What's the plan?

[They all look towards Max, who sits on the ground with Liz. He gives no answer for a moment, staring grimly off into nothing. Finally, he shakes his head.]

Max: I won't make this decision for everyone. I'm givin' up the throne. (He rises, addressing Michael and Isabel.) I'm not a king. And you're not my second in command. And you're not a princess. We're just fighting for our lives.

Isabel: Well, then, we need to start planning on how to fight back.

Michael: I've got a better idea. Why don't we get outta Dodge before they land on us? We leave.

Kyle: ...and where do we go?

Michael: Anywhere but here. I mean, let's face it... they know who we are. It's over. ...We leave Roswell, we leave fast, and we leave as quietly as we can... We all go separately. (He looks down at Maria, troubled.)

Maria: 'Separately'??

Michael: Right now we're safer as individuals than we are as a group. I mean, what're we all gonna do if we go together? Get a van? ...We go quietly into the night, each of us on our own. ...If they get some of us... maybe they don't get all of us.

Jim: Wait a minute... we all go?

Michael: Right now, the only ones in danger, according to the crystal ball here, are... me, Max, Isabel, and Liz. So, the rest of you are safe. You can stay here.

Maria: Oh, what... so now I'm not invited??

[Agitated and angry, Maria stands up to confront Michael.]

Michael: ...Maria...

Maria: Hah... you're just... you're just gonna leave me here?? I mean, y'know, this is incred- this is perfect. This is just a perfect way to end this entire... stupid thing. Forget it. Fine. Good bye, good luck. (she walks off into the desert, leaving Michael at a loss. He starts to call after her.)

Liz: (to Michael.) Hey. ...Let me.

[Liz walks off to catch up with Maria.]

Max: If we're going to go, we shouldn't hesitate. We should start leaving right after graduation. One at a time. And we don't look back.

[The three aliens come to stand together, leaving Jesse, Kyle, and Jim standing a short distance away from them.]

[Liz tries to catch up to Maria, who is still walking away, angry.]

Liz: Maria...

Maria: What??

Liz: No, wait!! Wait - Maria, what is your problem? What's your problem??

Maria: (stops and turns.) I have risked my life! I have given up everything! I mean, every other friend I've ever had, I've completely blown off. My mother doesn't even know me anymore!! And now that it's all over... you're one of them. You're part of it. You're gonna go off with them and leave me in Roswell, and I'm gonna be stuck here as a waitress for the rest of my life-

Liz: Can you really look at me and say this?? I am most likely about to get killed, in twelve days, and what are you saying? You are saying that you are pissed off because you're not getting killed too.

Maria: (almost tearful.) I just... I don't...I am falling apart here, Liz. I know I'm ridiculous right now. I know I sound crazy-

Liz: It's just that all I have heard for the past five months is how you want out of the alien chaos. And now... what..? you want back in? Maria, Maria - which one is it? Do you want in, or do you want out?

Maria: I don't know... I don't know... which one is better for me? You can see the future. Liz, please, tell me - hold my hand ...maybe you'll have a flash... just tell me... which one is better for me??

Liz: Maria, Maria... Maria... Maria... Listen to me. You've got to stop. (Liz takes Maria's face in her hands, smoothing her hair.) Okay? Who knows? Alright? I can see the future... and I have no idea. Look... maybe you just... you need to try and decide what you want, and then go get it. ...Okay?

[Liz kisses Maria on the forehead, then hugs her.] [Kyle and his father walk back to their truck.]

Jim: So, I guess we stay here, huh?

Kyle: Yeah. This'll be fun. We can take bets on when they're going to repossess our house.

Jim: I made a call on your behalf.

Kyle: What're you talkin' about?

[Jim hands Kyle a badge.]

Kyle: What's this?

Jim: (proud, smiling.) Deputy's badge. Sheriff Hanson wants to give you a shot in the Sheriff's office.

Kyle: ...Dad. This is the last thing I wanna do with my life. Being a cop like you and grandpa, that's my worst nightmare.

Jim: Hey, you can do whatever the hell you want, but this badge is an honor. And being a law enforcement officer is not a nightmare, it's a dream!

Kyle: It's your dream! And why the hell are you callin' in favors to get me a badge, anyway, when all this time you haven't lifted a finger to get your own badge back?

[Kyle pushes the badge back to his father, and Jim stops, in grim thought for a moment.] [Jesse and Isabel talk as they prepare to get in their car.]

Jesse: I'll call Boston and tell them to give the job to someone else.

Isabel: No. Take the job. We'll go to Boston. We'll figure out a way. I'm just not gonna let this stop us any more.

Jesse: Isabel, are you sure?

Isabel: Yes. Take the job.

[Jesse smiles and kisses Isabel, and they hug. Isabel smiles at Jesse, then goes around the car, speaking under her breath.]

Isabel: I can't believe it's all ending this way.

[Max leans against his convertible, watching Isabel with Jesse, then he looks over to see Michael on his motorcycle. They look at each other a moment and Max starts toward Michael, but then hesitates. Michael stands down off his cycle and walks towards Max.]

Michael: Well, I'm not graduating, so I guess I'll be the first to leave.

Max: (walks towards Michael now.) Michael, look...

Michael: Ahhh... I'm travelin' light, so you can have my Metallica CDs.

Max: I know things between us have been a little, uh...

Michael: Yeah, well, Maxwell... don't... 'cause... I can't.

[Max draws Michael into an embrace and they hold each other for a long moment, surrounded at a distance by Maria, Liz, Kyle and Jim, Jesse and Isabel.]

[At the motel, the two Special Unit men have detained the woman whose life Liz and Max saved. She is sitting at a table covered with surveillance photos of the aliens and their friends and family. The 1st Man is standing over her, looking at her expectantly.]

1st Man: The sooner you help us, Mrs. Mills, the sooner you can return home.

Mrs. Mills: (stares, shaking her head slightly.) ...They helped me. ...They saved my life.

[The 2nd man has been looking out a curtained window, late afternoon light on his face. He pulls out a piece of gum to chew on.]

2nd Man: I'm sure your two children will be very happy to see you... It's getting late.

[She looks up at the 1st Man, intimidated by their veiled threats. Hesitantly, she points to a picture of Liz, then of Max.]

1st Man: Thank you.

Mrs. Mills: Can I go now? (she stands shakily, gathering her purse.)

1st Man: You were never here. (she nods.) You never saw us.

[She nods. He smiles coldly, and she hurries out the door, escorted by the 2nd man.]

[The 1st man sorts the stack of photos. As he selects certain ones, we see they have collected photos of Michael and Max arguing, of Max and Liz together playing miniature golf, of Isabel and her father at the restaurant where she met with Jesse, and of Maria. He blocks together four final photos: Michael, Max, Isabel, and Liz.]

1st Man: These four. This is everyone. Now we can move.

2nd Man: Where?

1st Man: Some place where they're all together. Indoors. A facility we can lock down. Someplace where they won't expect it to happen.

[Maria is outside her house when she sees Michael sitting out by the curb on his motorcycle. She walks over to him.]

Maria: I thought you were leaving.

Michael: I am... but I just wanted... I dunno.

Maria: --t'say goodbye?

Michael: (struggles to form words, then speaks.) ...I wanted to say that this thing has been screwed up from the beginning. You and me. Us. Just the whole long, stupid story...

Maria: ...Thanks...

Michael: But I wouldn't trade it for anything. It's meant so much to me, y'know. From day one, from the moment I kidnapped you and stole your car... I knew you were the girl for me. I never wanted anyone else...

Maria: Michael... (takes a step towards him, sad, but touched.)

Michael: I still don't. Just... Wherever I'm goin', whatever I'm doin', just know I'll always love you.

[Abruptly, Michael puts on his helmet and starts his bike.]

Maria: Wait. No... wait. You - you can't just say that and then---

[Michael rides off, leaving Maria standing in the street, stunned and lost.]

[That evening, Max and Liz are together out on Liz's balcony. She is lighting candles, he is unfolding and laying out a colorful red patterned sheet on the floor.]

Max: Liz, I've been thinking about what happened before. ...We saved that woman's life.

Liz: (smiles.) I know...

Max: I just... I have this weird feeling about it.

Liz: Oh? ...well, what do you mean?

[Concerned, she walks over towards him, but he crosses the balcony away from her, walking over to the cooker, and does not face her.]

Max: I...I've just been feeling like I have no path... you know? Nowhere to go. ...Maybe... maybe that's why I've been put here... to help people. ...Maybe that's what I should do with my life after I leave Roswell.

Liz: Like... Tom Joad in Grapes of Wrath... doing good deeds and avoiding the law.

Max: (smiles, then turns to look at her.) The thing is... I can't do that without you.

[Liz and Max exchange a long questioning look. Liz takes a few steps closer to him.]

Liz: ...I would do anything... if it means being with you...

[Max smiles. After a moment, he turns back to take the lid off the cooker.]

Max: ...A trick I learned from Superman. Let's see if it really works.

[Liz half way smiles, and is watching him, curious. He picks a charcoal briquette out of the cooker and encloses it in his hand. With great effort he squeezes it, and bright white energy emanates from his fist. After a moment, he wipes the object in his hand on the bottom of his shirt.]

[Max slowly turns back to face Liz, then walks over to her. Holding her gaze, he gets down on one knee, and holds out the diamond he has just made.]

Liz: Oh my g...

Max: Liz... they're taking our home from us. ...They want to kill us... and... they might. ...But when I look in your eyes, I... I don't feel angry... or... deprived. ...I feel like the luckiest half-human on the planet. (Liz smiles.) You're pure... you're... you're true... and... you're real. And right now that seems like the only thing that's important. ...I want to be with you Liz... forever.

Liz: ...Forever may only be twelve days...

Max: --Then we'll take those twelve days... (He places the diamond in Liz's palm and closes her hand around it.) ...and we'll live twelve life times.

[Finally, he makes his tender appeal.]

Max: ...Liz Parker... will you marry me?

[Holding his gaze, Liz slowly kneels down in front of Max and smiles.] Liz: ...Yes.

[Max smiles, and half laughs with joy and relief, then somberly pulls Liz towards him and gives her a brief, soft kiss. He pulls back for a moment.]

Max: ...After... graduation.

Liz: (smiles.) ...okay...

[They share a long, tender kiss.]

[That evening, in the auditorium at West Roswell High, the graduating class of 2002 sits in their bright red robes, smiling, laughing, and applauding as a couple of graduating seniors leave the dais.]

[We see Liz, Max, Maria and Kyle each in their robes, sitting in various places around the auditorium. Max looks a couple rows back, smiling at Liz, and she lowers her eyes. Kyle sees their brief exchange, and his brow knits for an instant. Further back, Isabel and Jesse sit with her parents, just in front of where Liz's dad, Jeff Parker, is sitting. Jeff Parker gives a quick whistle as he claps.]

[Everyone is excited, laughing and smiling, all cheerfully suffering through the long ceremony.]

MC: (as the cheering dies down.) Congratulations... Congratulations.... And as we continue to honor our senior class, we'd like to give them a few of our own words of wisdom... before we send them out into the world as High School graduates. (Maria rolls her eyes, then smiles.) So now, it's my pleasure to introduce our special guest for this evening. A three-time Hugo Award winner for excellence in science fiction, and an international best-selling author... Bryce McCain!!

[As everyone else applauds and cheers, the author walks out on stage. We see Max, Liz, Maria, Isabel, Jesse, and Kyle staring, stunned as the man's identity sinks in. They exchange desperate, frightened looks with each other.]

[Bryce McCain begins to speak. They continue to look to each other as he is talking, not knowing what to do.]

McCain: Much of my work is about the possibility of alien life. Of course... that's fiction. But the truth is... that we're all aliens, really, in our own way... especially in high school...

[They look around to see if they can find the gunmen, but it is futile - the gunmen are beyond their sight in the darkness above the main floor. The snipers are in radio contact with each other.]

1st Man: [on radio] This is Viceroy. All shooters report in, please.

Bulldog: [site on Max's back.] This is Bulldog. My target is in the clear.

Terrier: [site on Liz's back] This is Terrier. My target is in the clear.

Pointer: [site on Isabel.] This is Pointer. My target is in the clear.

1st Man: This is Viceroy. All shooters stand by. Do not fire until the rest of the unit has arrived. Repeat, do not fire until the rest of the unit has arrived to provide crowd control and secure the facility.

[Meanwhile, outside of Roswell, Michael is sitting on his bike by the side of the road when he sees a convoy of black cars heading into town through the night. He pulls something out of his back pocket and looks down at it - it is The Lovers Tarot card. He stares after the convoy for a moment, frowning, then dons his helmet and starts the engine. The card lays on the ground.]

[Back at the auditorium, Bryce McCain continues to speak.]

McCain: When I sat down to write this speech... I was struck by the similarities... between what I do... and the situation that you find yourself in now.

[Max looks painfully back towards Liz, and she returns his look with a brave smile.]

McCain: ...believe in what could be. About having faith... okay, that life and the universe holds more than what we perceive. As you contemplate...

[Max suddenly resolves to a course of action. He gets up, works his way to the aisle, and walks toward the podium. Puzzled members of the crowd watch his progress.]

Bulldog: We've got movement. Target is active. Target is active.

1st Man: Bulldog, maintain target. Keep the kid in your sites.

Bulldog: What the hell is he doing?

[Max steps up next to McCain and puts his hand over the microphone, interrupting him in mid-sentence. He talks in a low tone, just to McCain.]

Max: You need to leave the building right now.

McCain: ...What??

Max: It's for your own safety.

[Max waves his hand and changes McCain's printed speech into a message that says "LEAVE NOW FOR YOUR OWN SAFETY."]

Max: Just walk away...

[Flummoxed, the author stares at the message, then at Max. He glances at the dignitaries on the dais, then turns and walks quickly down the stairs.]

[Max looks up into the darkness. We see that a sniper still has a gun trained on him. Max steps up to the podium and begins to speak to the crowd. Liz, Kyle, and Maria watch him, wondering what he is going to do.]

Max: Hi. I'm, ah, I'm Max Evans. I'd like to take this opportunity to, ah... to say a few things on behalf of myself... and the graduating class...

[As he is talking, Max holds his hand over the microphone connector and uses his powers to send a jolt of energy through the electrical system. Suddenly, the room goes pitch dark except for a single spotlight on his face. There are gasps and murmurs from the crowd.]

Terrier: I've lost target.

Pointer: So have I.

Bulldog: Bulldog still has a lock.

[Max says a few words to the crowd as Liz, Maria, and Kyle begin to leave their seats and move towards the aisles. Straining to see in the dark, Jeff Parker looks towards Liz, wondering what is happening. Isabel is listening intensely to Max.]

Max: ...Some of us are here tonight to walk across this stage, get our hard-earned diplomas and toss our caps in the air. But there's another group here... tonight... a group of people who are here for another reason altogether. ...They're here to say goodbye. Goodbye to their high school lives...

Isabel: [tearfully whispering to Jesse.] This is it. Maybe in my next life... (she desperately takes his hands, presses something into them. He looks at her intensely, shaking his head no.)

Max: ...goodbye to their family... and friends...

Phillip: What's going on?

[They are all whispering to each other.]

Isabel: Max and I have to leave. There's no time to explain, but Jesse will give you the details.

Diane: Oh, Isabel, no...

Isabel: Mom and Dad, I love you so much! ...I am so grateful that you know the truth.

Phillip: We love you...

[Isabel gives her Mom a hug, then stands, gives her Dad a hug. Jesse looks after her, grieved.]

Max: ...you see, this... this group has been through a lot... and tonight is the night... they've decided to call it quits.

[Jesse opens his hands. He is holding Isabel's engagement and wedding rings.]

Max: It's been a long... hard road for them. They have a lot of... wounds...

[Liz opens the door, looking back. Max watches as she leaves the auditorium.]

Max: They've lost people... people that were close to them.

[Isabel turns for one last look before she walks out the door.]

Max: They've had each other to cling to... (he looks up into the blackness.) ...but tonight, that's all coming to an end...

[The 1st Man of the Special Unit is moving down a dark hallway of the high school with several men marching behind him.]

1st Man: (speaking to his radio earpiece.) What's going on? Do you have them or not?

[The snipers are now searching the crowd with infrared sites.]

Pointer: This is Pointer. I don't see her.

Terrier: This is Terrier. I've lost my target, too.

Bulldog: Bulldog still has a clean shot. Should I take him?

1st Man: Wait one. We're almost in position.

Max: I'm a member of that group of... outsiders. I always knew I was different... and for a long... long... time, all I wanted was to be another face in the crowd... but in the end... it wasn't possible. ...I guess it never was. So from now on, I'll just... concentrate on being who I really am. ...Some of you might not like that. ...Some of you might even... find that frightening. (He looks up into the darkness again, an edge of anger in his voice.) But that's not my problem any more. I have to be who I really am... and let fate take care of the rest. So... thank you, Roswell... Thank you for... for letting me live among you. (Max looks out into the audience at his parents, and is now on the verge of tears.) Thank you for giving me a family... Thank you for giving me a home... (Max's mother puts a hand over her mouth, and Phillip comforts her.)

[The Special Unit men burst in through the door of the auditorium.]

1st Man: (radios to Bulldog.) We're in position. Take him.

[The sniper begins to squeeze the trigger, but suddenly the auditorium is flooded with blinding bright light. A motorcycle roars down the aisle and bounces up the stairs onto the dais.]

Bulldog: --what? Lost my target. Lost my target! 'can't see anything! What the hell's going on??

1st Man: (on radio.) Maintain target. Maintain targets!!

Michael: Let's go!!

[Max jumps onto the motorcycle behind Michael, and they roar off down the aisle, bowling over the Special Unit group, breaking open the doors of the auditorium, and racing off down the dark halls into the night.]

[One last time, the group gathers near the ruins of the pod chamber. Michael and Max have just arrived, and are walking together towards the others. Liz, Isabel, Kyle, and Maria are all leaning against the cars. All are back in plain clothes. Maria is standing at a short distance away from the others, unseen at first.]

Michael: Modesty prevents me from taking a bow.

[Max and Isabel both smile at him, then Max walks over to stand by Liz.]

Liz: They probably don't know anything about you, Kyle. You could still go back.

Kyle: (sighs.) Even if by some miracle they haven't put me together with the rest of you guys, there's still the little matter of my latent alien powers. Some day I'll be buzzing and crackling like tin foil in a microwave, and I'd just as soon be with my own kind when it happens.

Michael: Does he really get to start referring to us as his 'own kind'?

[Max opens his mouth to respond, but cannot find words.]

Maria: I'm not going back, either.

Liz: No..? (smiles, but wonders...)

Maria: No... my future's here.

Michael: Maria... think about what you're saying...

Maria: (walks slowly over to Michael.) ...I have, and... this is my choice. This is what I want. And... whatever that is in the end, that's what it'll be... but... we're doing it together.

[Michael studies her and finally smiles, pulling her to him and kissing her tenderly on the forehead.]

Max: So now we're six.

Michael: Like I said, we're gonna need a van.

[Suddenly they see the glare of headlights as an old VW van comes roaring up to where they're standing. It screeches to a halt in front of them. Immediately, Michael, Max, and Isabel put up their hands, ready to use their powers to defend the group. The others stand back.]

Jesse: (scrambling out of the van, puts his hands up defensively, talks fast.) Look, just wait -wait!! Don't - don't shoot, or, or blast, or whatever it is you do, o-okay?

[Isabel runs up and wraps Jesse a tight embrace.]

Isabel: Jesse...

Jesse: I'm goin' with you.

Isabel: (tearfully) No... Jesse, you can't.

Jesse: To hell with Boston, an' - an' to hell with... a career and a normal life! ...whatever that is. ...I love you. That's all that matters to me...

Isabel: (Looks at him with sad tenderness.) The fact that you would... come here... and you're willing to do this... it means more to me than you will ever know... but I can't let you do it.

Jesse: Isabel...

Isabel: No..! I dragged you into this whole thing without ever telling you the truth, and it was wrong... And the only way to make it right is to let you go... (Jesse shakes his head no.) So, go. Go to Boston. Start over. Just... have the life that you were supposed to have before you met me...

Jesse: I'm not going without you.

Isabel: You have to.

[Jesse stares at her intensely, but finally sees she is resolved.]

Jesse: ...Will you come back to me?

Isabel: I will keep praying... that someday it will be safe enough...

Jesse: Well... I'm going to count on that.

[He takes her hand and puts the rings back on her finger, then kisses her hand.]

[They share one last desperate hug. She is crying.]

Isabel: I love you...

[She kisses him and they walk away from each other.]

[As the group is driving away in the van, they see a police vehicle with its lights flashing, blocking the narrow dirt road. They stop the van, looking at each other worriedly, trying to see what's happening. Finally, Kyle gets out of the van and hesitantly walks towards the officer standing beside the police car. As Kyle gets close, the officer tips his hat and we see that it is Kyle's father, Jim Valenti.]

Jim: I hear I missed quite a ceremony.

Kyle: (laughs, scratches the back of his head.) I don't...think they're gonna... forget... the class of 2002. ...That's a nice outfit. ...Deputy.

Jim: Yeah... Yeah, well, when you're startin' over, you've gotta start somewhere, right?

Kyle: Right.

Jim: I, ah...I won't ask you where you're goin', so I can honestly say I don't know... but I can tell you there are a lot of people looking for you... An' right now they think you're headed south to Mexico.

Kyle: Why do they think that?

Jim: I guess they got an anonymous tip. (smiles.) I can get you to Arizona, then you're on your own... (Kyle nods.) I mean, you're really on your own.

Kyle: ...Thanks, Dad.

Jim: (choking up.) It's the least I could do.

Kyle: I mean... thanks for... (he cannot find words.) Just... thanks.

[Jim takes off his hat and moves forward to give Kyle a tight hug. They are both choking back tears, crying.]

Kyle: I love you, Dad.

Jim: I love you, too.

[Jim kisses his son, and Kyle finally steps away to walk off.]

Kyle: ...gh... all right.... (nods, and turns to go.)

[Jim watches, grieved, as his son goes back to get in the van.

[Voice Over. As Liz talks, we see her father sitting at a counter in the Crashdown Café. He is reading a hand-written journal, which he has received by delivery service.]

Liz VO: ...I can't tell you much more than that. It wouldn't be safe, for you or for us. ...I can tell you that we're far away, and that we're all trying to avoid the law and do good in the world...

[We see a small white wooden church flanked by pine trees, with buildings in the background.]

Liz VO: Oh, and I guess I should tell you that... Max and I did eventually tie the knot.

[We see Max and Liz come out of the church first. Liz is dressed all in white, with a long hip-hugging peasant skirt and waist-length off-the-shoulder long-sleeved peasant blouse, with white flowers twined in her hair. Max is wearing a black suit and no tie, with a white shirt open at the collar, a white rose boutonniere in his lapel.]

[Max and Liz run down the church steps smiling, hand in hand, and stop a short distance down the sidewalk. Maria, Kyle, Michael, and Isabel come out of the church behind them. Max bends down to put his arm around Liz's waist and draw her into a long, sweet kiss as they are showered in white rose petals by their friends. Max and Liz smile at each other as their friends run forward to embrace them, each in turn. As we see Maria hug Liz and Michael hug Max, the scene fades back to Liz's Dad reading the journal and crying.]

Liz VO: Give my love to Mom. Let her read this journal, too. Then, give it to Maria's mom. And after that, take it and burn it out in the desert by the ruins of the pod chamber... where my husband was born.

[The scene fades back to the church. We see Kyle congratulating Liz and Max, and Isabel hugging first her brother, then Liz. Isabel is happy for them, but Max is sober as he hugs Isabel. Finally, Max smiles at Liz and takes her hand. He leads them as they run off to get in the van.]

Liz VO: So that's the end. Our life in Roswell. What a long strange trip it's been. Will we ever go back? ...I don't know... Even I can't see everything in the future.

[Liz follows Max into the van, then reaches over to slide the van door shut, and we see her looking out the window, radiant, smiling brightly.]

Liz VO: All I know... is that I'm Liz Parker... and I'm happy.

["Shining Light" by Ash begins to play*** ]

[As the van drives off down the road, we see the bumper sticker that says, "Thank you for visiting! ROSWELL" (with a small picture of a flying saucer on it).]

***
... lone candles that burn in the night
yeah, you are a shining light
an' little torches that lit up the night
yeah, you are a shining light
yeah, you light up my life ...

Kikavu ?

Au total, 50 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Aloon33 
01.06.2018 vers 19h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
27.09.2017 vers 21h

clark77 
12.07.2017 vers 13h

Annaelle19 
08.06.2017 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois

Emilie de Ravin maman pour la 2ème fois
Le petit Théodore Kubrick de Ravin-Bilitch est venu rejoindre son papa Eric Bilitch et sa grande...

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage

Roswell, Nouveau Mexique, Nouveau Sondage
A l'occasion de la sortie de Roswell, New Mexico en janvier sur la CW, voici un nouveau sondage sur...

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra

Roswell, New Mexico : Shiri Appleby derrière la caméra
Shiri Appleby, l'inoubliable Liz Parker de la série originale, fera son grand retour à Roswell mais...

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation

UnREAL | Shiri Appleby - Diffusion & Annulation
La quatrième saison de la série UnREAL avec Shiri Appleby sera la dernière. En effet, la série n'a...

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot
La première bande-annonce de 'Roswell, New Mexico', le reboot de la série culte du début des années...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site